Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
CONF - Masculin/féminin en grammaire - Bibliothèque Lyon - Annonces & infos - Forum Babel
CONF - Masculin/féminin en grammaire - Bibliothèque Lyon

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Annonces & infos
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 07 Feb 14, 19:14 Répondre en citant ce message   

bm-lyon a écrit:

MASCULIN / FÉMININ EN GRAMMAIRE - Pourquoi ranger LA bicyclette dans LE garage ?

Il paraît tellement évident pour un francophone de dire une bicyclette et un garage que la moindre erreur de genre (un bicyclette) est immédiatement perçue comme le fait d’un locuteur étranger. Cette conviction d’évidence commence pourtant à vaciller lorsque l’on se met à apprendre une langue étrangère, où le mot équivalent peut avoir un autre genre, voire fonctionner de manière très différente. Pourquoi, après tout, dire la bicyclette et le garage ? Deuxième donnée qui suscite l’interrogation : de nombreuses langues du monde n’ont pas de genre. Pourquoi une langue comme le français s’encombre-t-elle alors de cette catégorie grammaticale ? Enfin, le terme de genre, étiquette de grammaire, est de plus en plus employé aujourd’hui en sociologie pour désigner le sentiment de l’identité sexuelle (encore appelé gender). Quel rapport entre la catégorie grammaticale du genre et les représentations des hommes et des femmes ? Avoir le même terme en grammaire et en sociologie fait-il sens ou bien sème-t-il surtout la confusion ?

Cette conférence s'inscrit dans un partenariat entre le Point G et un groupe de linguistes de la région Rhône-Alpes, dans le cadre d'un projet ARC 5 (thème Genre et intersectionnalité).

Laure Gardelle est maître de conférences en linguistique anglaise à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et spécialiste du genre grammatical. Titulaire d’une thèse de l’Université Paris IV-Sorbonne sur le genre de l’anglais, elle a publié de nombreux articles sur la question et été sollicitée pour donner différentes conférences dans le domaine. Membre de l’Institut du Genre (Groupement d’Intérêt Scientifique du CNRS), elle anime par ailleurs un séminaire de recherche consacré aux problématiques du genre à l’ENS de Lyon et est co-responsable d’un projet de recherche ARC sur la place du genre grammatical dans les langues du monde.

Le vendredi 07 février 2014 de 18:30 à 20:30

Lire : liens bm lyon
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fayet



Inscrit le: 03 Jun 2016
Messages: 269
Lieu: Mâcon

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 16, 0:33 Répondre en citant ce message   

Certes le genre n'a pas d'utilité linguistique sinon secondaire en ce sens que lorsqu'on parle de plusieurs choses et qu'on y revient on peut les distinguer par il ou elle. Mais s'il y a deux genres en français c'est pour la même raison qu'on met un accent circonflexe sur les mots qui ont perdu un S. C'est à dire que c'est l'évolution normale du mot. En ce qui concerne le genre, les langues anciennes obéissaient à une sorte d'animisme universel qui faisait du soleil un élément mâle sans doute parce qu'il fertilise et de la terre un élément femelle parce qu'elle est fertilisée. Autrement dit, chaise est féminin pour la même raison qu'il comporte un C à l'initiale ! Mais très rapidement ces attributions de genre se sont brouillées parce qu'elle sont peu justifiées. Populus en latin est devenu féminin comme tous les noms d'arbre ce qui au moins le distinguait de POPULUS le peuple. De tout cela est resté la joyeuseté d'AMOUR DELICE ET ORGUE, ou l'inversion de genre pour les mots latins en -OR qui sont devenus féminins en français ( Chaleur). Peut-être par confusion avec les mots qui viennent de -URA.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8211
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 16, 5:48 Répondre en citant ce message   

Fayet a écrit:
les langues anciennes obéissaient à une sorte d'animisme universel qui faisait du soleil un élément mâle sans doute parce qu'il fertilise.

Certaines langues, mais pas toutes. En arabe, le mot désignant le soleil est féminin, au même titre que ceux désignant le feu et la guerre, mais ceux désignant la lune et l'eau sont masculins. Le Sahara, masculin en français - sans doute à cause du genre de "désert" -, vient d'un mot arabe qui est féminin. Etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 16, 11:14 Répondre en citant ce message   

En effet, pour la lune et le soleil, les Germains aussi trouvent le soleil féminin et la lune masculine.
A chaque fois qu'on essaie de trouver de l'universel, les choses se compliquent quand on y regarde de près, alors pour les genres grammaticaux, c'est encore plus flou.

La notion d'évolution formelle me semble plus intéressante. Le genre tel qu'on le connait, marqué avec un article défini ou indéfini donc de façon analytique, est très récent dans les langues indo-européennes. Je me demande d'ailleurs si ce ne serait pas plus une exception parmi toutes les langues du monde. Les marques grammaticales notamment de déclinaison ne sont pas uniquement une question de genre non plus dans les langues indo-européennes, la classe morphologique était quand même un élément de base aussi, à tel point que les masculins, féminins et neutres de la classe faible en allemand (les anciens -ôn) ont une déclinaison identique dans les trois genres en moyen-haut-allemand. Les choses se sont un peu différencier depuis par simplification et réinterprétation du sens des morphèmes (le -n féminin est devenu une marque de pluriel uniquement, alors qu'au masculin faible, pas du tout, le seul neutre faible Herz a une déclinaison mixte très approximative historiquement).

Bref, les catégories grammaticales évoluent mécaniquement, selon des dynamiques parfois contradictoires : il y a de la phonétique pure (amuïssement des terminaisons, métaphonie/Umlaut, fixation de l'accent tonique, les glissements mécaniques comme la terminaison anglaise en -s de la troisième personne qui provient de -th etc.), il y a la puissance de l'analogie formelle qui défie la logique du système en privilégiant certaines apparences , il y a les évolutions purement morphologiques (passage à une langue plus analytique, passage du démonstratif au simple défini etc.) et les interférences avec les langues environnantes et les emprunts qui peuvent remettre en cause un système (le danois écrit a imposé de facto son genre commun au norvégien qui l'a en partie retrouvé par archaïsme ou adaptation de l'écrit à l'oral dialectal etc.)

On finit par ne plus trop s'y retrouver. L'origine de tout cela, ce sont des terminaisons différentes dans des catégories de déclinaisons casuelles. Il faudrait être capable d'imaginer si les terminaisons très anciennes avait un sens, donc une valeur sémantique en soi, ce qui justifiait l'existence des genres grammaticaux dans la lignée de catégories sémantiques oubliées. Mais cela reste purement spéculatif. Quelle méthode employée pour reconstituer non seulement les formes très anciennes des mots mais aussi les valeurs sémantiques éventuellement attribuées à ces terminaisons. De plus, il faudrait établir ces liens dans le cadre des déclinaisons casuelles qui elles sont pour l'essentiel des catégories formelles non-sémantiques, et faire la distinction en cas formels et genres sémantiques exigerait une méthodologie dont je n'arrive pas à imaginer les contours. En fait, je trouve qu'on ferait de ne pas trop insister : quand c'est arbitraire, c'est arbitraire, il n'y a pas toujours une raison cachée qui n'aurait le nom d'arbitraire que par notre incapacité à la comprendre. Parfois, il n'y a peut-être rien à comprendre.

Mon exemple préféré n'est pas sur les genres mais sur les mots de base dans la recherche d'universaux qui attribuent assez volontiers une origine onomatopéique à un certain vocabulaire très archaïque. Le /m/ des mots pour la mère se retrouvent partout sur la terre. Et puis il y a le géorgien qui dit "deda" pour la mère et "mama" pour le père... Et oui, y'a toujours un hic !

EDIT pour le géorgien, pardon.


Dernière édition par ElieDeLeuze le Tuesday 06 Dec 16, 16:34; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 16, 16:28 Répondre en citant ce message   

Citation:
Il paraît tellement évident pour un francophone de dire une bicyclette et un garage

A leur place, j'aurais opposé bicyclette et vélo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Azwaw
Animateur


Inscrit le: 30 Aug 2010
Messages: 1018
Lieu: ⴼⵔⴰⵏⵙⴰ

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 16, 17:12 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Fayet a écrit:
les langues anciennes obéissaient à une sorte d'animisme universel qui faisait du soleil un élément mâle sans doute parce qu'il fertilise.

En arabe, le mot désignant le soleil est féminin (...) mais ceux désignant la lune et l'eau sont masculins.


En berbère, les mots tafukt (soleil) et taziri (lune) sont tous les deux féminins. Ce sont les mots originels. Le kabyle connait aussi iṭṭij (soleil) et ayyur (lune) qui eux sont masculins, les premiers désignant alors plutôt la lumière émanant de ces astres. Il n'y a pas de vérité universelle dans ce domaine !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Saturday 19 Aug 17, 19:12 Répondre en citant ce message   

Le mot samba :
En portugais
Citation:
O samba é o ritmo marcado e batido do Rio.
qui donne en espagnol:
Citation:
La samba es el ritmo marcando el latido de Rio
On voit que samba est masculin en portugais et féminin en espagnol, tout comme ...en français !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Annonces & infos
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008