Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
σπλήν (grec) / spleen (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
σπλήν (grec) / spleen (anglais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Tuesday 11 Oct 05, 8:26 Répondre en citant ce message   

Splén, du grec σπλήν, σπλήνα qui signifie rate. La splénomégalie est une augmentation du niveau de la rate. Les anglais ont tirés le mot spleen qui à l’origine désignait rate et la morosité qu’on croyait provoquer par son mauvais fonctionnement. en latin on a : splen et en ancien français esplen.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikos



Inscrit le: 02 Oct 2005
Messages: 33
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 23 Oct 05, 2:16 Répondre en citant ce message   

Voici ce que dit Baudelaire au sujet ... du spleen (pas au sujet de sa rate, quoique?..):
« Ce que je sens, c'est un immense découragement, une sensation d'isolement insupportable, une peur perpétuelle d'un malheur vague, une défiance complète de ses forces, une absence totale de désirs, une impossibilité de trouver un amusement quelconque... Je me demande sans cesse: A quoi bon ceci? à quoi bon cela? C'est le véritable esprit de spleen. » (A sa mère, 1857).
Le poète suggère cet éternel ennui, nuancé d'angoisse morbide, en mêlant aux grâces décadentes d'un XVIII" siècle désuet quelques visions étranges et macabres. et en se servant d’images exotiques (empruntes d’Idéal). Evidemment, on est au XIX ème, en pleine fin de romantisme, et c'est déjà une nouvelle poésie qu'il annonce...

Voici un extrait d'un de ses Spleen (je crois qu'il y en a 3)« Quand le ciel bas et lourd... » (Spleen ) tiré des Fleurs du mal.

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l 'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie, étalant ses immenses traînées,
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furire
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement,

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir
.

-----------------------------------------
C'est donc bien de ce qu'on a pu appeler une maladie psychologique, mais aussi un simple malaise chronique, que le poète ici veut parler: dans une atmosphère de malaise croissant, on assiste à la montée vers la crise nerveuse... elle éclate, violente et désordonnée, pour aboutir à une détente; celle-ci n'est pas libératrice, car l'Angoisse règne désormais sur l'âme vaincue qui renonce à ses aspirations vers l'Idéal.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 23 Oct 05, 9:42 Répondre en citant ce message   

Pour la rate c’est ce qu’on croyait à l’époque d’où l’étymologie du mot mais Baudelaire psychiquement n’était de son mieux
Dans son œuvre le Horla, là aussi, il décrit un état de déprime, d’hallucination qui aboutie à la folie totale, je ne comprends pas pourquoi il est tant à la mode.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikos



Inscrit le: 02 Oct 2005
Messages: 33
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 23 Oct 05, 22:51 Répondre en citant ce message   

Dans le Horla, qui est une nouvelle fantastique de Maupassant et non de Baudelaire, il s'agit plus de folie véritable effectivement, puisque le héros finit par brûler sa propre maison: c'est donc dire si le XIX ème siècle, qui me passionne, est la pierre d'angle ("o akrogwnaios lifos", comme on le trouve dans les expresions que tu nous as fournies) de ce genre d'oeuvres fantastiques qui foisonnent de nos jours. Peut-être est-ce là la raison du fait qu'il soit si à la mode de nos jours? Il a lparticipé au lancement d'une mode!
D'ailleurs, ce mal du siècle (expression de Musset), est synonyme de passion comme de souffrance (le spleen), qui est justement l'étymologie du mot datant du Xème siècle (passiun « passion du Christ » , du lat. passio « souffrance »).
.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Sunday 23 Oct 05, 22:57 Répondre en citant ce message   

Léo Ferré a mis en musique plusieurs poèmes de Baudelaire, dont le spleen que vous citez.
Superbe !

Pour mes élèves de Première, je me suis permis de traduire « Spleen et Idéal » par déprime et pêche. Et je leur demandais de préciser, pour les poèmes que nous lisions ensemble, s'ils étaient du côté de la pêche, ou du côté de la déprime.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 23 Oct 05, 23:39 Répondre en citant ce message   

Vous avez entièrement raison l’erreur est impardonnable surtout que les fleurs du mal et particulièrement son poème "l’albatros" je le connais par cœur. Je ne sais pas pourquoi cet extrait m’a fait penser au Horla et du coup j’ai mélangé à tort les auteurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dubsar
Animateur


Inscrit le: 07 May 2007
Messages: 448
Lieu: Altkirch (F68)

Messageécrit le Thursday 21 May 09, 9:58 Répondre en citant ce message   

Proto-IE: *(s)plēig'h-(n-) (/ *ps-)

Viel Indien: plīhán-
Avestique: sperezan
Armenien: phaicaŀn

Grec : splēn, gen. splēnos, rate ; pl. splaŋkhn-a, organes internes

Slave : *sьlēzā, *sьlēzenā
Russe : селезёнка (avec un suffixe diminutif)
Ukrainien : селезiнка
Serbo-croate : слезина
Bulgare : слéзен , слéзенка, слéзка сербохорв.
Slovène : slezên, slezêna (les –e- s’écrivent avec un point end essous)
Tchèque : slezina
Polonais : sleziona

Balte: *bluž-n-i- c., *bluž-n-iā f.
Lituanien: blužnis, dialectal blužnē
Prussien : blusne

Latin: liēn, gen. liēnis m.

Celte:
Vieil iralndais : selg
Moyen Breton : felc'h
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Monday 01 Nov 10, 18:47 Répondre en citant ce message   

La splénalgie = souffrir de la rate;

On a aussi la splénite: inflammation de la rate;
splénographie, splénologie
Splénique : synonymes liénal ou liénique
Splénectomie: ablation de la rate, syn. laparosplénectomie
splénogène: qui a son origine dans la rate...

À propos de spleen: on l'appelle taedium vitae et s'observe chez les psychasthéniques.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 13 Jun 13, 16:15 Répondre en citant ce message   

Le nom de la plante asplenium, vient du grec ἄσπληνος ; selon Bailly : sorte de fougère réputée bonne contre les maladies de la rate.

L'Asplenium sagittatum est une plante rare que l'on observe en particulier dans les Calanques de Marseille.

Voir photo
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 13 Jun 13, 17:13 Répondre en citant ce message   

angl. spleenwort : nom commun de certaines plantes du genre Asplenium, lit. "herbe (wort) à rate (spleen)"

Le dos des feuilles comporte des sores (groupements de spores) en forme de rate, ce qui explique les croyances en des vertus médicinales contre les maux de la rate (théorie des signatures).


Dernière édition par Jacques le Thursday 13 Jun 13, 21:32; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 13 Jun 13, 17:39 Répondre en citant ce message   

splanchnique : (méd.) relatif aux viscères
< gr. splanchna (viscères, organe) < indo-eur. *spelgh- (cf. spleen)
( D'apr. Am. Herit. Dict. of I. E. Roots)

Ex : cavité splanchnique, circulation splanchnique


En embryologie, la splanchnopleure est une couche de tissus internes. Elle est à l'origine du cœur, des cellules sanguines et de toute la musculature viscérale. Elle s'oppose à la somatopleure.

En fac, l'assistant nous avait appris ce truc mnémotechnique : "la splanchnopleure est la couche interne car elle se planque (se cache)"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008