Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
dail (français : régional) - Le mot du jour - Forum Babel
dail (français : régional)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3583
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 14 Oct 05, 10:18 Répondre en citant ce message   

dail : c'est la faux des Vendéens
(voir un dail devenu le symbole de nos copains de Troospeanet)

c'est le nom de la faux (à faucher) ce nom est répandu dans la partie sud de la France, avec une variante dans le midi : une daille

"La mort avec son dail l'eust fauché et cerclé de ce monde" (Rabelais)

s'écrit dai dans le Limousin, le Velay, les Alpes
daioun : c'est un petit dail

de la Gascogne à la Provence, on écrit daio
(c'est un nom féminin)
lou tèms de la daio : la fenaison (le temps de la daille)
daiare : faucheur (dailleur)
daiage : fauchage (daillage)
daiado : fauchée (daillée)
daia : faucher (dailler)

le dail est dérivé du latin populaire daculum,
mais quelle est l'origine de ce terme ?
pour Mistral, il est apparenté au verbe tailler
Littré propose une origine germanique (cf. allemand teilen : séparer)

question que l'on trouve chez Mistral :
l'épée de Roland, Durandal est-elle dérivée de cette même origine (la dure faux) ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jms06



Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 357
Lieu: Opio, Alpes Maritimes

Messageécrit le Friday 14 Oct 05, 11:49 Répondre en citant ce message   

En Bourbonnais, on l'appelait la daille et en Saône & Loire le dard.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 01 May 13, 10:01 Répondre en citant ce message   

Pierre Guiraud (Dictionnaire des étymologies obscures) propose de rapprocher dague du provençal dail, daille, formes qu'il explique à partir d'un gallo-romain *de-acuere, "bien aiguiser".
Voir le mot du jour dague.

Quant à dard, il le voit dériver d'un *de-arduus, d'après l'adjectif arduus, "qui se dresse".
Autant dire qu'il ne croit pas à l'étymologie donnée par le TLF (d'après Bloch et Wartburg) et que voici : De l'a. b. frq. *daroth « arme de jet » (que l'on peut déduire de l'ags. darod, a. h. all. tart, a. nord. darradr, de Vries Anord.); ixes. lat. médiév. dardus, sens 1 ds Nierm.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10791
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 16, 13:01 Répondre en citant ce message   

Concernant *de-acuere, "bien aiguiser", lire le MDJ acumen (anglais), acuere (latin), *ak- (indo-européen).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 16, 15:18 Répondre en citant ce message   

D'un Pierre à l'autre, voyons ce que Pierre Gastal (Nos racines celtiques) a à nous dire du gaulois *dalia "faux".

Gaulois aussi pour FEW, TLF, etc.
Se retrouve dans le régional d'origine occitane daille (Petit Larousse 1959). D'où dailler (couper à la faux), présents sur toute la moitié méridionale de la France. "Donner au rémouleur la daille à aiguiser".
Daille, Daillard, Daillet, Dailloux, noms donnés à l'origine à des faucheurs.
Cf. ancien français dail/daille, ancien provençal et occitan moderne dalh/dalha (nm/nf), catalan dall/dalla, aragonais dalla, basque dailu (du gascon), espagnol dalle, danois deele, litanien dalgis.
D'une racine IE *dal- / *dail- (diviser, couper, séparer) -> sanskrit dalas (part), dalitas (séparer), irlandais dealaich / dealuighim (séparer - ancien irlandais deil / deligim), anglais deal (distribuer), gothique dailjan (partager), allemand teilen (partager), lituanien dalis (part, partie), etc.


Dans les anthroponymes, je rajouterais Dailly, Dally (J'en ai connus).
Le DRAE donne le latin daculum comme étymon du castillan dalle. Mais d'où vient daculum qui n'est même pas dans le Gaffiot ? Ernout et Meillet le disent "ligure" avec un point d'interrogation...
Personnellement, je trouve la démonstration de Gastal convaincante.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 16, 19:42 Répondre en citant ce message   

En wallon daye signifie un mauvais coup porté à quelqu'un (sous-entendu mortel, ou supposé tel).
Il a s'daye, il est foutu.
L'étymologiste Grandgagnage est absent, comme toujours quand on a besoin de lui.
La liaison avec dague est juste vraisemblable.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 16, 19:52 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
La liaison avec dague est juste vraisemblable.

Moi je n'y crois pas. Outre des formes et des tailles très différentes, la faux coupe mais la dague perce. Ce sont deux coups très différents. En arabe, par exemple, on trouve rarement une racine signifiant indifféremment l'une ou l'autre action. (Je dis "rarement" par prudence.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Azwaw
Animateur


Inscrit le: 30 Aug 2010
Messages: 1018
Lieu: ⴼⵔⴰⵏⵙⴰ

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 16, 19:53 Répondre en citant ce message   

Est-ce le même daye que celui qui signifie être fatigué ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 14 Dec 16, 1:06 Répondre en citant ce message   

Je pense que oui, au sens figuré.
Quant au coup porté précité, il s'agit aussi d'un sens initial (cfr. Wartburg). Il faut comprendre une blessure quelconque, voire une maladie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 14 Dec 16, 5:59 Répondre en citant ce message   

Mais d'abord es-tu sûr que le wallon daye est apparenté à daille ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Azwaw
Animateur


Inscrit le: 30 Aug 2010
Messages: 1018
Lieu: ⴼⵔⴰⵏⵙⴰ

Messageécrit le Wednesday 14 Dec 16, 10:45 Répondre en citant ce message   

dawance a écrit:
Je pense que oui, au sens figuré.

On l'emploie aussi pour décrire quelqu'un qui a un peu trop bu ou fumé, on pourrait y voir un sens de coup porté par l'alcool j'imagine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1576
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Wednesday 14 Dec 16, 12:00 Répondre en citant ce message   

C'est ce que je pense aussi.
Sur l'étymologie du w. daye (prononc. ail) : la sémantique penche pour "un coup de dague", un coup de grâce.
L'évolution phonétique s'explique alors simplement à partir de lat. médiéval daca (TLF) (ou daga, Wartburg), avec un amuïssement de la consonne intervocalique et intervention du glide yod. (tout comme *haga a donné w. hâye, haie).

Wartburg donne aussi pour dague, le sens local de petite faux. Il fait dériver dail de dacula et hésite à l'apparenter à daca.
Il devrait donc y avoir eu deux emprunts successifs de daca.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 18 Dec 16, 8:05 Répondre en citant ce message   

Sujet également abordé dans le mot du jour sicaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008