Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
נביא [nabi] (hébreu) - Le mot du jour - Forum Babel
נביא [nabi] (hébreu)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Shaoul



Inscrit le: 10 Apr 2015
Messages: 17
Lieu: Rhône-Alpes

Messageécrit le Friday 01 May 15, 9:19 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Je crois que nous mélangeons étymologie et histoire, l'histoire du signifié et l'étymologie du signifiant. Chacun son dada. À mille ans d'écart, il n'y a pas que les prophètes qui diffèrent, ce sont tous les composants de la société. Il n'empêche qu'un roi reste un roi, un ministre un ministre, un juge un juge, etc. Un président de la Cinquième république est bien différent d'un président de la Troisième. Ça ne change rien à l'étymologie du mot "président". Et surtout ce n'est pas l'histoire de cette fonction qui jette un quelconque éclairage sur l'étymologie du mot qui la désigne.

Loin de moi de mélanger étymologie et histoire. Je suis bien conscient des liens étymologiques qui unissent toutes les variantes sémitiques du mot prophète, et j'ai déjà donné une liste des significations attestées de la racine en akkadien. Ce que j'ai cherché à dire, sans doute maladroitement, c'est que les informations que fournit l'étymologie ne suffisent pas, pour ce cas précis, et ne dispensent pas d'une recherche de l'évolution du sens des mots. Il ne s'agit pas de mélanger deux domaines, mais d'éclairer l'un par l'autre.

Je ne suis pas sûr qu'il soit très utile de comparer des listes de dérivations en hébreu et en arabe, pour la raison que l'hébreu biblique est la langue d'un corpus de textes dont la rédaction s'étale sur mille ans, et l'édition, pour autant qu'on sache, nous conduit jusqu'aux maîtres de la Massora, à Tibériade. Il est peu utile, je crois, de comparer ce corpus qui reflète une langue dans son évolution, avec le Coran, dont la rédaction a pris bien moins de temps, que je sache, et dont l'édition a fait l'objet d'une politique délibérée des premiers califes. L'état de la langue coranique est probablement bien plus stable, unifié et harmonieux en synchronie, que celui de l'hébreu biblique, qui témoigne d'une diachronie longue. La Bible elle-même signale que la prophétie a changé de nom au cours du temps : "Auparavant en Israël, ainsi parlait un homme quand il allait interroger Dieu : 'Allons chez le Voyant' (haro'eh), car ce qui est maintenant un prophète (lanavi) était appelé avant 'le voyant' (haroeh)". I samuel 9:9.

Au risque d'un anachronisme, je citerais pour finir la définition que donne Rachi (XI°s) du mot navi sur Exode 7:1 (Dieu dit à Moïse : "je ferai de toi une puissance (elohim) envers Pharaon et Aharon ton frère sera ton prophète", neviekha) : pour Rachi, qui s'appuie sur la Targum araméen (II°s) navi veut dire truchement, porte-parole (meturgemanakh, ton porte-parole). Le mot selon lui dérive de niv sfatayim, expression, énonciation des lèvres. Chaque fois que l'on trouve un terme de nevouah, dit-il, il s'agit d'un homme qui fait entendre au peuple des paroles de réprimande. Rachi cite à ce sujet Isaïe 57:19 et donne, comme à son habitude, un équivalent en ancien français : prêcheur, prédicar).

Donc la tradition juive associe le navi moins à une position élevée et à un ascendant sur les hommes, qu'à la parole dont il est le canal et le traducteur pour le peuple. En fait, si l'on examine le verset d'Exode 7:1, Moîse incarnera la puissance divine en acte, Aharon la prophétie, il sera le porte-parole de son frère. Donc le navi hébreu, dans ce cas-là, est un serviteur et non pas un souverain.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 01 May 15, 10:00 Répondre en citant ce message   

Je me réjouis de voir que pour vous le navi n'est plus tellement quelqu'un qui a été nommé, appelé, mais quelqu'un qui a la parole, qui appelle. Encore un petit effort et nous serons d'accord.
Je n'ai jamais dit, lisez-moi bien, que la position élevée du prophète était une position de pouvoir. J'ai simplement dit qu'elle lui permettait d'attirer les regards et de se faire entendre, non sans avoir aussi à élever la voix.

Bien sûr que le sens des mots évolue, au fil des siècles, dans toutes les langues. Tout le travail de l'étymologie consiste à remonter ce fil en s'appuyant sur ce qu'on sait de l'évolution des formes, beaucoup plus stables.

Il n'y a pas tant de distance que cela entre les formes de l'hébreu biblique et celles de l'arabe. Voyez la thèse (en ligne) de Jonas Sibony.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 01 May 15, 12:47 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Je me réjouis de voir que pour vous le navi n'est plus tellement quelqu'un qui a été nommé, appelé, mais quelqu'un qui a la parole, qui appelle. Encore un petit effort et nous serons d'accord.

Ce n'est pas comme cela que je lis le message de Shaoul. Il cite un auteur juif du XIe siècle.

Dans une démarche scientifique, nous devons toujours douter.
L'origine de ce terme est assez floue et plusieurs hypothèses ont été émises.

Dans le glossaire d'ancien akkadien qui date des années 50, nous avons un terme de cette famille avec le sens de :
to name : nommer

http://oi.uchicago.edu/research/publications/mad/mad-3-glossary-old-akkadian

Est-ce que le nabi est celui qui est appelé ou celui qui est nommé ?
Le sens est certes proche.

dans le dictionnaire théologique cité ci-dessus, on voit bien cette idée de "nommer"
En akkadien, nabi n'avais pas le sens de "prophète" mais il désignait le roi "nommé par Dieu".

Je pense qu'on retrouve cette racine dans le nom du dieu Nabû (dieu des scribes, de la sagesse)
d'où Nabuchodonosor

Le prophète peut être considéré comme celui qui est nommé par Dieu.
Je pense que le sens du nabi est très proche du messie. Celui qui est appelé, nommé, choisi par dieu.

Nous avons dans cet univers sémitique une origine qui semble bien liée à une position de pouvoir.

Cela n'empêche pas de remonter à une racine sémitique dont le sens peut être un peu différent.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 01 May 15, 16:30 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
Dans le glossaire d'ancien akkadien qui date des années 50, nous avons un terme de cette famille avec le sens de :
to name : nommer
Est-ce que le nabi est celui qui est appelé ou celui qui est nommé ?
Le sens est certes proche.

Les deux sens sont plus que proches, l'un est dérivé de l'autre, comme en français : être appelé (à un poste) > être nommé. Je l'ai dit.

Xavier a écrit:
Je pense que le sens du nabi est très proche du messie.

Parle-t-on du sens ou de l'étymologie ? Du signifié ou du signifiant ? Car du point de vue étymologique, les mots nabi et messie n'ont pas le moindre rapport entre eux.

Xavier a écrit:
Nous avons dans cet univers sémitique une origine qui semble bien liée à une position de pouvoir.

Dans tous les univers, les rois se sont toujours arrangés de façon à paraître aux yeux de leurs sujets comme les serviteurs de la divinité, comme nommés à leur poste par la divinité, c'était astucieux, imprenable ! Les détrôner devenait de ce fait un sacrilège que plus d'un hésitait à commettre. Même Franco était très officiellement "caudillo de España por la gracia de Dios".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 01 May 15, 16:52 Répondre en citant ce message   

Ce qui me gêne dans ta démonstration, c'est que tu te bases sur l'arabe pour démontrer une étymologie d'un mot hébreu qui est proche d'un mot akkadien.

L'hypothèse est intéressante. Mais où sont les termes akkadiens ? J'ai beau consulter des dictionnaires d'akkadien : je ne vois rien !
Et tu attends qu'on te donne une liste de mots que l'on ne trouve nulle part.
Et ensuite, tu veux nous faire croire que ton hypothèse est la bonne parce que nous ne pouvons pas remonter plus loin ?
Je remonte à l'idée de "nommer". Je ne vois rien d'autre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 01 May 15, 17:20 Répondre en citant ce message   

La liste de mots que j'attends est une liste de racines hébraïques. Mais si j'avais une liste de racines akkadiennes, je ne serais pas mécontent non plus !
J'ai dit que je suis prêt à reconnaître mon tort si on m'apporte sur au plateau une liste contradictoire. Une liste de mots hébreux ou akkadiens. Elle arrivera bien un jour.
Je ne conteste pas l'histoire du signifié, dont je ne sais pas grand-chose, et ce que les historiens en disent m'intéresse au plus haut point.
Mais il ne faut pas faire dire aux mots ce qu'ils ne disent pas. L'histoire du signifié ne doit pas induire l'étymologie du signifiant. L'un a une histoire et l'autre une origine, ce n'est pas la même chose, sauf qu'aussi loin qu'on remonte dans le temps, on se rapproche de la naissance de l'un et de l'autre, du pourquoi le personnage X a été désigné sous l'appellation Y. Des siècles plus tard, on mesure la distance prise par le signifié par rapport à l'appellation d'origine. Qui sait maintenant que le président est à l'origine celui qui s'assoit devant ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Shaoul



Inscrit le: 10 Apr 2015
Messages: 17
Lieu: Rhône-Alpes

Messageécrit le Friday 01 May 15, 18:04 Répondre en citant ce message   

En tous cas, voilà un échange riche et intéressant. Je viens de découvrir un lien dans le premier message, vers un article de John Huehnergard sur l'étymologie du mot navi. Ce grammairien est l'auteur de la grammaire akkadienne que je suis en train d'étudier (bien lentement) ... Des réponses en sommeil, non lues, pré-existent aux questions que l'on peut se poser.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 01 May 15, 23:56 Répondre en citant ce message   

Citation:
Et tu attends qu'on te donne une liste de mots que l'on ne trouve nulle part.

Qui cherche trouve... J'essaie timidement, avec les moyens du bord, de commencer moi-même la liste que je réclame.

Dans la thèse de Jonas Sibony, p. 170, j'ai relevé ceci :

nâbâʔ Niph. prophétiser נבא, Hithp. prophétiser, parler sous l’influence de l’inspiration התנבא
nâbaʕ Hiph. parler, dire, faire jaillir des paroles הביע

Dans le dictionnaire d'étymologie arabe de Rajki j'ai trouvé ceci :
(Attention : Rajki a une façon de transcrire le sémitique qui lui est toute personnelle)

naba : inform; report [Sem n-b-y, Akk nabu (name), Heb navi (prophet), Syr nabiya, JNA navi, Amh nabiy] + les sens de "se lamenter, gémir" pour l'akkadien (voir plus haut).
nabahha : bark (= aboyer) [Sem n-b-hh, Mal nebah, Akk nabachu, Heb navach, JNA nwkh]
nabara : rise (= s'élever) [Sem n-b-r, Amh nebbere (be present), menber (seat)]
nabasha : exhume [Syr nabasha (grave-robber), Gur aboshe (perform funeral dance)]
nabata : grow (= pousser, croître) [Sem n-b-t, Heb navatt (sprout)]
nabatta : dig out (= exhumer) [Sem n-b-tt, Hrs nebot]
naba‘a : gush forth (= jaillir) [Sem n-b-‘, Heb nava‘, JNA nabo’a (a spring), Hrr ebi (tear)] + l'akkadien namba'u (spring : source) donné plus haut par Xavier.

Dans le dictionnaire d'akkadien, j'ai trouvé ceci :

nabā'u : 1) Tigris flood : to rise ; 2) eau, source ? : to well up , to spring , to gush (?) / to surge (?) ;
nagbu (1) : 1) underground water , a fountain (?) ; 2) water table ; 3) headwaters of a river , a fountain-head
namba'u : seep , water hole , (water) spring (déjà vu plus haut)
nib'u : 1) : a swelling up , a welling up of water , a spring ; 2) a welling up of water , a spring , a source / a fountain , an oasis (?) ; 3) a flux , a leak (?) ; 4) a springing of vegetation

On voit que la métaphore du flot de paroles qui sort de la bouche du prophète comme l'eau jaillit de la source est aussi pertinente en sémitique qu'en indoeuropéen. Le nabi ou navi, c'est d'abord et surtout et toujours un prédicateur au verbe haut. Qu'il ait ici et là un rapport ou non avec une divinité, qu'il ait été appelé par elle ou en soit le porte-parole, est secondaire et circonstanciel, historique.

En attendant d'autres contributions, on pourra toujours consulter Wikipedia pour y apprendre qui était le dieu Nabû. (Je conseille la version anglaise pour ceux qui lisent cette langue.)

Pour les amateurs des divinités antiques, j'ai l'impression, d'après ce que j'ai pu lire ici et là, qu'il y a des liens, des ressemblances entre Nabû, Hermès et Anubis... latrator Anubis, Anubis l'aboyeur...(Virgile, Énéide VIII, versets 696-700)...Des dieux qui parlent haut, fort, et beaucoup... Non, non, je ne suis pas hors sujet : Nebo—the planet Mercury or Hermes, in astrology. The scribe of heaven, answering to the Egyptian Anubis. ... Nebu was the Babylonian god of learning, and has therefore been compared to Mercury. He was the special deity of Borsippa. The name is thought to be etymologically connected with the Hebrew nabi, prophet. (http://biblehub.com/commentaries/isaiah/46-1.htm)
Ces dieux ont même un rapport avec Saint Christophe ! Lisez la page Anubis de Wikipedia, passionnant !

Tout de même, s'il s'avérait qu'il y a un rapport entre Anubis et la racine sémitique nbH "aboyer", quelle intuition que celle de Virgile !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3558
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 17 Aug 15, 18:33 Répondre en citant ce message   

Un développement pas très clair et qui vaut ce qu'il vaut :


Le Coran par lui-même: Vocabulaire et argumentation du discours coranique par Anne-Sylvie Boisliveau
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 20 Jan 16, 16:50 Répondre en citant ce message   

Ce fil a abouti à une étude que l'on trouvera avec neuf autres dans cet ouvrage : Dix études de lexicologie arabe.
Ou mieux encore, ICI.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008