Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
dope (anglais) / *dheub- (indo-européen) - Le mot du jour - Forum Babel
dope (anglais) / *dheub- (indo-européen)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9582
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 12 Aug 16, 7:54 Répondre en citant ce message   

En cherchant l’origine de l’anglais dope, mot d’actualité, je ne me doutais pas de ce que j’allais apprendre !

Je tiens les informations qui vont suivre de deux sources : 1. Etymonline, et 2. Calvert Watkins.

1. Etymonline

dope vient du hollandais doop « sauce épaisse » (dans laquelle on trempe son pain), de doopen « tremper ». Ce qui nous renvoie à l’anglais to dip, même sens.

To dip nous renvoie à l’adjectif deep « profond », et ce dernier, enfin, à la racine indo-européenne *dʰeub- « profond, creux ».

Parmi les descendants de cette racine, outre dip, deep et dope, notons aussi - on va voir pourquoi - le vieil irlandais domum « monde » (évolution sémantique : fond > fondation, fondement > terre > monde).

2. Calvert Watkins

Allons voir *dʰeub-.

Outre les mots déjà trouvés dans Etymonline, on apprend ici que le prénom Donald est issu du vieil irlandais Domnall, du celte *dub-no-walos, « maître du monde ». (Ce que Donald Trump rêve d’être, sans doute...)

Et surtout, apparaissent ici Python et Typhon, ces monstres de la mythologie grecque, issus respectivement de *dʰub(ʰ)-n- et *b(ʰ)ud(ʰ)-n-, qui déjà en indo-européen, étaient des doublets par inversion, faisant référence au « fond », à la « fondation », aux « profondeurs » et aux monstres mythologiques qui habitaient ces lieux.

NB : C’est bien la première fois que je tombe sur un cas de racines réversibles en indo-européen, alors que le phénomène est très courant en sémitique.

Allons maintenant voir la racine *bʰudʰ- que, à cause de Python / Typhon, Watkins nous invite à consulter.

En sont issus l’anglais bottom « fond », le latin fundus (> fr. fond, profond, etc.) et le grec ἂϐυσσος [abussos] littér. « sans fond » > « d’une profondeur immense » (> fr. abysse).

Tout ça grâce à la dope...
Enfin, on saura au moins pourquoi, avec Donald "Trompe", on touche le fond...
Laissons-le donc en compagnie de Python et Typhon !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9582
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 21 Aug 16, 14:00 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
C’est bien la première fois que je tombe sur un cas de racines réversibles en indo-européen, alors que le phénomène est très courant en sémitique.

Eh non, ma mémoire me joue des tours, ce n'était pas la première fois. Il est vrai que la première fois, ce n'était pas une information donnée par un savant comme ici, mais simplement une hypothèse d'amateur. (Voir les mots du jour hameau et necare.)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3293
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 05 Mar 19, 16:11 Répondre en citant ce message   

Chacun ses sources. Voici celles qui emportent ma conviction.

Outre le fait que, dans toute la littérature grecque, ni Python, ni Typhon ne sont des créatures des profondeurs, leurs étymologies, vraisemblablement pré-grecques ne sont pas établies avec rigueur. Voici ce qu'en dit le Dictionnaire Etymologique de la Mythologie Grecque (www.demgol.units.it, dernière mise à jour : 14/05/2017) dans la version italienne (la plus complète) :

Citation:
Πύθων
PITONE
Il grande serpente delfico (òphis), generato dalla Terra, Gàia; aggrediva persone ed animali, e fu ucciso da Apollo vicino a Delfi, presso la fonte Castalia (Hymn. Hom. ad Apoll. 300-304). Prima dell’arrivo del dio era posto a guardia dell’oracolo, allora presieduto da Themis (Apollod. Bibl. 1, 4, 1). Alcune fonti lo considerano di sesso femminile, dràkaina. Secondo un'etimologia - etiologia popolare, dalla sua morte il luogo è chiamato Pythò e Apollo è detto Pýtheios, perché il potere di Helios ha fatto "imputridire" il drago (Hymn. Hom. in Apoll. 371-374; cfr. Pausan. 10, 6, 5; Aelian., Nat. an. 11, 2 ricorda che i serpenti di Delfi erano considerati la "prole" di Python. Callimaco lo chiama δαιμόνιοςθήρ, "divina belva" (Hymn. ad Apoll. 100-101), e ne ricorda le terribili fauci e le "nove spire" (Hymn. ad Del. 91-93; cfr. anche Nonn., Dion. 4, 317.
Secondo Chantraine (DELG, s. v. Πῡθώ) questo nome è da collegare con "Pito", antico nome di Delfi, privo di etimologia plausibile. L'etimologia popolare (del luogo), già attestata nell'Hymn. ad Apoll. 363-374, lo spiegava con il verbo πύθομαι, "imputridire", dato che il serpente (la dràkaina) si sarebbe putrefatto sul posto dopo la morte. È anche stato accostato al verbo πυνθάνομαι, "apprendere, informarsi, interrogare", dato che l'animale aveva facoltà profetiche, ma in questo tema la υ è breve (entrambe le spiegazioni in Etymol. Magn. s. v). Πύθων. Fontenrose, J. E., Python, Berkely - Los-Angeles, 1959

Citation:
Τυφωεύς, Τυφών
TIFEO, TIFONE
Mostro figlio di Gaia e del Tartaro, oppure di Era, demone della bufera secondo Esiodo (Theog. 869).
Si tratta di una divinità preellenica o presa a prestito dall'Asia Minore, come provano la leggenda e la forma Τυφωεύς, che si spiega tramite un accumulo di suffissi a partire da Τύφως, nome che appartiene al gruppo dei nomi preellenici del tipo Μίνως, ἥρως (Ruijgh, "Minos" 9, 1968, pp. 119-20). Il confronto etimologico col verbo τύφομαι, che Carnoy (DEMGR) e Frisk (Gr. Et. Wört., s. v. τύφομαι) accettano, risulta da un'etimologia popolare, perché Τυφωεύς ha la υ breve, a differenza di τύφομαι, "fumare, essere ridotto in cenere".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9582
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 05 Mar 19, 18:52 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
dans toute la littérature grecque, ni Python, ni Typhon ne sont des créatures des profondeurs

Je ne sais pas si les auteurs des notices que tu nous donnes seraient d'accord avec toi : generato dalla Terra, Gàia, Mostro figlio di Gaia e del Tartaro. Naître de la Terre, ce n'est pas naître dans le Ciel ou dans les arbres, ni même à la surface de la Terre.
Quant au Tartare, voici ce que j'en lis dans Wikipedia : Dans l’Iliade, Homère connaît le Tartare, dont il parle à propos des Titans comme l’endroit le plus profond des Enfers.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3293
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 05 Mar 19, 19:42 Répondre en citant ce message   

Tous les monstres de la légende grecque sont dits « enfants de la Terre », il n'empêche qu'ils vivent à sa surface. Python est tué par Apollon près de Castalie, Typhon lutte à deux reprises contre Zeus.

Je ne suis donc pas d'accord.
Que tes permutations soient vraies pour l'arabe, je n'en sais rien, ce n'est pas mon domaine et je ne m'en mêle pas. Mais on n'en a aucune attestation sérieuse en grec, c'est tout.


Dernière édition par Outis le Tuesday 19 Mar 19, 18:00; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008