Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Attrappe (allemand) / attrape (français) / mockup (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
Attrappe (allemand) / attrape (français) / mockup (anglais)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Ion
Animateur


Inscrit le: 26 May 2017
Messages: 157
Lieu: Liège

Messageécrit le Tuesday 06 Feb 18, 20:26 Répondre en citant ce message   

Attrappe : "objet factice, imitation, faux ; leurre ; mannequin ; trompe-l'oeil" (Harrap's Universal, fr.-all./all.-fr.) L'idée de tromperie est ici partout présente. Le mot est bien sûr un emprunt au français (attrape), un mot qui lui-même véhicule en permanence l'idée de "piège". Jusque-là tout est normal.

Mais voyez ceci, dans Brunolf Baade und die Luftfahrtindustrie der DDR: die wahre Geschichte des Strahlverkehrsflugzeuges 152 "B. Baade et l'industrie aéronautique de la RDA : la véritable histoire de l'avion de ligne à réaction 152", note 273, p. 444 Protokoll über die Endbesichtigung der Attrappe des Mittelstreckenverkehrsflugzeugs 152 II am 24/25.02.1958 im VEB Flugzeugwerk Dresden. Cela semble diablement sérieux ! On cite le "protocole de l'inspection finale de l'Attrappe de l'avion de ligne moyen-courrier 152 II des 24 et 25 février 1958 dans l'usine aéronautique (propriété du peuple) de Dresde".

Cette Attrappe n'a en fait rien de trompeur. C'est simplement la maquette grandeur nature de l'appareil que l'on se propose de construire, qui aide les responsables à se rendre compte de la bonne installation des systèmes. C'est un faux si on veut, mais un faux qui n'abuse personne et qui est très utile.

Toutefois, Attrappe a souvent conservé son sens de "leurre".
Légende de la photo d'un prétendu avion de combat iranien (15/02/2013) Flugzeug oder Attrappe? "Avion ou faux-semblant ?"

En anglais, une maquette 1:1, spécialement d'avion, de véhicule... s'appelle un mockup (mock-up)
Le simple mock véhicule semble-t-il toujours l'idée de "faux, trompeur, pour rire", mais mockup, jamais, du moins à ma connaissance.
Cet emploi "sérieux" a été étendu au domaine informatique :
"En informatique, le terme mock-up (qui vient du même mot anglais qui signifie une maquette à l'échelle 1:1) désigne un prototype d'interface utilisateur. Un mock-up a ainsi pour rôle de présenter les idées sur l'utilisation d'un logiciel." (Wikipedia)

En aviation :
"Vous connaissez déjà le F-102, et aussi le F-104…mais vous n'avez sans doute jamais vu de F-103 ! Appareil qui ne dépassa jamais le stade de la "mock-up" (maquette d'aménagement),..."

En anglais :
A full-scale mock-up of the AP-57 [=XF-103] was built and inspected in March 1953. […] Some work was carried out adapting the mockup to house the 40 inch antenna, which required the nose section to be scaled up considerably. "Une maquette grandeur nature de l'AP-57 fut construite et inspectée en mars 1953. [...] On travailla un peu à adapter la maquette pour y installer l'antenne de 40 pouces, ce qui exigeait un agrandissement considérable du nez de l'appareil."

Voilà donc trois mots quelque peu liés dont le champ sémantique diffère cependant :
attrape : toujours trompeur
Attrappe : parfois
mockup : jamais

P.-S. : Mais pourquoi deux "p" à Attrappe ? Pour éviter l'allongement du [a] ? Influence de trappa ?


Dernière édition par Ion le Wednesday 07 Feb 18, 9:35; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8498
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 06 Feb 18, 22:05 Répondre en citant ce message   

Il faudrait plutôt se demander pourquoi attrape n'a qu'un seul p alors que trappe en a deux, comme son étymon francique *trappa et comme tous les mots qui en sont dérivés, sauf l'anglais trap, évidemment.
Peut-être pour le différencier du vieux mot attrape, astrappe qui a disparu, supplanté par estrapade ?
Ou simple variante graphique datant d'une époque où on était très laxiste en matière d'orthographe ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
El-Marrakchi



Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 23
Lieu: Marrakech - Maroc -

Messageécrit le Monday 12 Feb 18, 10:14 Répondre en citant ce message   

@ Papou JC : effectivement comme vous le dites l’étymologie de attrape naît du vocable francique que vous mentionnez, qui lui prend 2 ‘‘p’’, mais cependant je pense que votre supposition d’une volonté de différencier attrape de astrappe n’est pas acceptable, sauf votre respect ; en effet, dans le ‘‘ Trésor du langage des galères, p 869 ’’
https://books.google.co.ma/books?id=LYXmA38GXg8C&pg=id=LYXmA38GXg8C&pg=PA869&lpg=PA869&dq=astrappe&source=bl&ots=461LsUYB1T&sig=niElm3rVvZ5FmqbMevU-6ViHHVo&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwirjPLdyp_ZAhVE6RQKHQH_CCQQ6AEIJTAA#v=onepage&q=astrappe&f=false
ce terme astrappe est encore mentionné en 1501, et son substitut estrapade que vous citez , lui est attesté en 1525 mais...avec 2 ‘‘ p ’’ (estrappade) ; cependant, en parallèle pour attrape, si on le considère comme déverbal de attraper et que l’on regarde ce que dit le TLF de ce verbe on lit :
« ÉTYMOL. ET HIST. I.− 1165-70 atraper « prendre (qqn) à une trappe, à un piège » (CHR. DE TROYES, Erec et Enide, éd. W. Foerster, Halle 1909, vers 5099-5100 : Comant il dut estre antraper [var. atrapez] Et comant il est eschapez)... »
http://www.cnrtl.fr/etymologie/attraper
et l’on peut voir que la première référence bibliographique mentionne déjà ce verbe atraper avec 1 seul ‘‘ p ’’ à la période 1165-70 soit plus ou moins 4 siècles avant estrapade !

Et si nous continuons les rapprochements, pour trappe, le TLF le mentionne également pour la même époque de la fin du 12e (1174-77), mais malheureusement aucune référence bibliographique ne précise la graphie !...toutefois un rappel de l’étymologie valide bien l’origine francique avec le double ‘‘ p ’’
http://www.cnrtl.fr/etymologie/trappe//1

Cela étant dit, je suppose et propose qu’il est arrivé à trappe ce qui s’est souvent passé dans leur évolution pour 2 termes issus de la même racine, à savoir que le moins usité graphiquement est resté plus proche de son origine (cf forestier / forêt ; ostréiculteur / huître, et '' quelques '' autres ) et à mon avis autant par le passé que de nos jours il me semble évident que mon hypothèse du moindre usage est avéré, trappe appartenant à un domaine lexical bien plus réduit que le verbe attraper...
...mais à titre humoristique je dirais que ce verbe a gagné un ‘‘ t ’’ là où apparemment il a perdu un ‘‘ p ’’, et pour cette occasion encore vous pourriez, ou vous auriez pu poser la question du pourquoi cela ?

Puisque nous en sommes aux questionnements sur les bizarreries de notre orthographe, l’antique piège constitué de 4 pointes de métal disposées en tétraèdre et que l’on ‘‘ balançait ’’ au sol pour que l’ennemi s’y empale les pieds, l’ancêtre des mines anti-personnelles, s’écrit « chausse-trape »...mais le même objet est chausse-trappe s’il est fait référence au ‘‘ meuble ’’ héraldique !

Et enfin, je ne connais pas suffisamment les langues germaniques et leur système phonético-phonologique pour affirmer avec force mais j’émets également l’hypothèse que le double ‘‘ p ’’ de *trappa, peut-être difficilement prononciable dans le système articulatoire des langues romanes a pu évoluer vers un phonème différent, ce qui aurait conduit au ‘‘ p ’’ simple pour notre cas...et à la ‘‘conservation’’ du double '' p '' mais le 1er ayant évolué en un autre phonème pour l'espagnol et le catalan ; j’avance cela car dans ces langues le même terme francique a donné trampa avec le sens identique de piège que la trappe française mais aussi comme trappe en français tout panneau rabattable permettant / empêchant l’accès à un endroit : par exemple la porte de chargement d’une cheminée en français est aussi une trappe, et le panneau-paroi rabattable à l’arrière d’un camion, d’une camionnette, d'une remorque, etc. se dit trampa dans les 2 langues hispaniques que je cite.

Mais votre dernière hypothèse de la variante graphique me ramène à l’estrapade que vous évoquez via astrappe => astrappade...et pourquoi donc ?...parce que dans le livre déjà mentionné ‘‘ Trésor du langage des galères ’’ et toujours à la même entrée on lit que astrappade est attesté évolué en estrapade » (1 seul ‘‘ p ’’) en date de 1615, et il est bon de rappeler que la 1ère tentative d’uniformisation de la langue ‘‘françoyse’’ (j’ai bien écrit ‘‘ françoyse ’’) remonte au 16ème siècle, avec la promulgation de l’Ordonnance de Villers-Cotterêts par François 1er en 1539... astrappade en 1525 => unification (et simplification de la graphie) de la langue française en 1539 => estrapade en 1615, oui, pourquoi pas ?...mais comme on le dit familièrement «j'dis ça, j'dis rien !»

Voilà ce que m'a inspiré votre réflexion, je rappelle que je ne suis qu’un modeste ‘‘ aficionado ’’, et qu’à ce titre je demande l’indulgence des ‘‘ érudits ’’. Vivant au Maroc et très empreint de mon environnement cultuel-culturel j’ai été tenté d’écrire "oulema" ...mais je ne l'ai pas fait !


Dernière édition par El-Marrakchi le Monday 12 Feb 18, 19:51; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8498
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Feb 18, 10:29 Répondre en citant ce message   

Que voilà une belle et bonne réponse à nos questions ! Merci !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11037
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 12 Feb 18, 10:31 Répondre en citant ce message   

Elmarrakchi a écrit:
au risque de me faire reprendre par un pointilleux ‘‘ patrouilleur ’’ gardien du Temple de la précision étymologique et très exigeant quant aux sources

Peux-tu activer les liens que tu donnes ? Aucun ne fonctionne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8498
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Feb 18, 10:39 Répondre en citant ce message   

Je pense qu'une petite étude sur les rapports phonétiques et sémantiques entre trampa et tromper ne serait pas mal venue. L'étymologie de tromper est obscure, je le rappelle.

Citation:
le panneau-paroi rabattable à l’arrière d’un camion, d’une camionnette, d'une remorque, etc. se dit trampa dans les 2 langues hispaniques que je cite.

En catalan, peut-être. Mais en castillan, j'ai des doutes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
El-Marrakchi



Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 23
Lieu: Marrakech - Maroc -

Messageécrit le Tuesday 13 Feb 18, 6:10 Répondre en citant ce message   

@ Papou JC : vous aviez suggéré un approfondissement de l’étude sur trampa, laquelle suggestion j’avais modestement prise pour moi...oui, vous aviez bien commencé mais hélas,

Peut-être sans trop le réfléchir et écrit à la hâte
À émettre des méchants doutes vous succombâtes,
Curieuse manie que j’ai pu déjà lire en ce lieu,
Sans doute ne suis-je pas vu capable par ce milieu,
Je n’ai pas encore acquis mes lettres de créance
Pour que mes rares propos attirent la confiance...
Ces forums babéliens seraient-il occulte loge
Ou bien un site ouvert ?...sur ça je m’interroge !


J’ai travaillé plus de 15 ans dans la distribution-transports-messagerie avec des partenaires espagnols, tous les jours au contact de ‘‘camioneros’’, et puisque vous semblez connaitre la langue castillane je fais un bref extrait en V.O. ; ces messieurs s’adressaient à moi et me demandaient : « ¿ puedo bajar la
trampa (ou trampilla) para acular ?
»...mais peut-être que ces hispanophones natifs peuvent aussi être ‘‘accusés’’ de ne pas bien maîtriser leur langue...
Le garant de l’orthodoxie de cette dernière dit dans son édition web à propos de trampa :
3. f. Tablero horizontal, movible por medio de goznes, que suelen tener los mostradores de las tiendas, para entrar y salir con facilidad.
http://dle.rae.es/?id=aGlB829
(Traduction personnelle : panneau horizontal rendu mobile grâce à des gonds, et dont sont habituellement équipés les comptoirs des boutiques pour accéder derrière ceux-ci et en sortir avec facilité)...

...en clair, nous avons donc là un panneau horzontal articulé sur charnières qui lui permettent d'être manoeuvré vers le haut (système du pont-levis). On retiendra toutefois l’élément structurel, un panneau, et son système de fixation valant également pour l’articuler, les gonds...mais on notera également combien la définition-description ''colle'' à l'Espagne actuelle : pour moi la connaît bien c'est vrai que nombreuses sont les boutiques qui ont encore ce panneau mobile horizontal pour donner/empêcher l'accès à l'arrière du comptoir, oui elles sont très nombreuses !...

...et pour trampilla :
3. f. Portezuela que se levanta sobre goznes colocados en su parte superior. http://dle.rae.es/?id=aGzLJo7
(Traduction personnelle : porte qui se soulève par des gonds fixés sur sa partie supérieure. Nota : sobre ne peut être traduit littéralement car cela ne voudrait rien dire !).

Ici, le système reste le même sauf qu’il se présente en position verticale et s'actionne du bas vers le haut...curieusement ressemblant à ce que moi je prétends être appelé trampa, si ce n'est que ce dernier se rabat de haut vers le bas !...que c’est bête ça, que le DRAE admette dans ses entrées la trampa, panneau horizontal qui se meut autour de son axe de bas en haut, la trampilla panneau mobile vertical au départ du mouvement et allant de bas en haut autour de son axe horizontal alors qu'il ne valide pas le même système vertical mais qui se manœuvre de haut en bas en son 1er mouvement !

...mais allez, je le concède et l’avoue j’ai dit une grosse bêtise car le vrai nom est portezuela trasera de camión/camioneta...que les ‘‘cultes’’ suspicieux aillent fréquenter des camionneurs espagnols...et qu'ils laissent leurs dictionnaires sur l'étagère !

Mais soit...puisque vous évoquez le catalan que vous semblez maîtriser aussi bien que l’espagnol, c’est vrai qu’au sud des Pyrénées j’ai entendu trampa et je ne saurais dire si c’est un calque ou emprunt à l’espagnol, ou bien si ce vocable est né de la même racine francique ; mais en catalan roussillonnais ce panneau arrière rabattable est tampa (prononcé / tampe /) et sans en avoir la certitude car je n’ai pas approfondi j’y vois nettement l’influence de l’occitan languedocien qui a produit ce léger changement de prononciation avec la disparition du ‘‘ r ’’ par glissement sémantique ; en effet dans la langue voisine le verbe fermer est tampar (# tancar en catalan), et donc de l’idée de fermer il y a aurait eu passage à la chose qui sert à fermer : tampar => tampa, le hayon arrière.

En ce qui concerne un rapprochement sémantique"trampa / tromper", effectivement il pourrait y avoir un lien car trampa c’est tromperie, grugerie, supercherie (8. f. Ardid para burlar o perjudicar a alguien. http://dle.rae.es/?id=aGlB829
et le verbe correspondant au français tromper est trampear (1. tr. coloq. Engañar a alguien o eludir alguna dificultad con artificio y cautela. http://dle.rae.es/?id=aGvVSdi

...oui cela serait intéressant...mais étant donné votre connaissance de cette langue castillane que je considère comme ma 2ème maternelle je vous laisse l’honneur de porter ici le résultat de vos travaux.


Dernière édition par El-Marrakchi le Wednesday 14 Feb 18, 5:29; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8498
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 13 Feb 18, 7:55 Répondre en citant ce message   

Merci pour cette belle démonstration.
Eh oui, je l'avoue, en cinquante ans de fréquentation de la langue castillane, je n'avais jamais rencontré ce sens technique de trampa. L'autre sens, en revanche, je l'ai certainement entendu des milliers de fois dans le beau pays de la picardía élevée à un art national.
Avoir des doutes, ça ne veut pas dire "contester", n'est-ce pas ? Vous avez levé ces doutes, c'est très bien, et encore merci. Je suis heureux d'avoir appris quelque chose.
Non, je ne connais pas le catalan, ce qui explique pourquoi je ne pouvais rien en dire.
Enfin, j'ai parlé de vous à José en disant "ami" tout court, et non "cher ami", il ne faudrait tout de même pas exagérer, hein ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
El-Marrakchi



Inscrit le: 14 Jan 2018
Messages: 23
Lieu: Marrakech - Maroc -

Messageécrit le Wednesday 14 Feb 18, 8:00 Répondre en citant ce message   

Si le vocable trampa ou trampilla est référencé par le DRAE et autres dictionnaires (comme dans mon vieux ‘‘Pompidou et Maraval’’ de chez Hachette, édition 1968 !!), toutes les acceptions elles, ne le sont pas, et la preuve en est que la trampilla à laquelle vous faites allusion n’est pas mentionnée dans les dico susnommés...et mieux encore, si moi qui suis un ‘‘aficionado'’ je comprends bien votre ‘‘picardía’’, eh bien ce sens bien spécifique n’est donné nulle part non plus !...

Nota : pour ma trampa / trampilla je ne dis pas que ce soit le terme technique adéquatement utilisé dans le milieu automobile, je ne l'ai entendu que dans mon domaine professionnel au contact des transporteurs parmi lesquels oui il est commun et usuel ; comme je l'ai écrit hier, si ce n'est le vrai terme, alors la profession doit utiliser une paraphrase du genre ''portezuela trasera'' ou quelque chose de ce genre...le fait est que, avant de vous répondre j'ai tenté plusieurs entrées en espagnol via Google comme '' trampa camión / camioneta '' et je n'ai rien eu en résultat ; par contre '' trampilla trasera '' (elevadora) est référencée : c'est la plateforme hydraulique (hayon) dont sont équipés certains camions à l'arrière et qui sert au chargement/déchargement...vous noterez que le principe du panneau horzontal mobile de haut en bas en son 1er mouvement est bien celui de ma trampilla mais la terminologie technique mentionne l'adjectif ''arrière'', ce qui me laisse penser que par l'usage, il s'est produit l'ellipse de ce dernier, ne restant alors dans la locution que trampilla ; et, petit '' détail '', lorsqu'il existe sur un véhicule, le panneau vertical supérieur mobile s'appelle '' portalón trasero'' – ce qui en français est appelé '' le girafon '' rendu célèbre par Renault sur ses modèles R4 – alors que nous avons vu dans mon post prédédent que le DRAE nomme trampilla ce même système de panneau vertical mobile articulé par charnières sur son chant supérieur et donc se manoeuvrant de bas en haut au contraire du précédent (pour rappel : 3. f. Portezuela que se levanta sobre goznes colocados en su parte superior. http://dle.rae.es/?id=aGzLJo7 .(Traduction personnelle : porte qui se soulève par des gonds fixés sur sa partie supérieure [..] )

On voit donc que selon le cas un même mot peut être ou ne pas être appliqué à un concept pourtant similaire ou très proche !

Et puis autre chose illustrant le précédent, le lexique espagnol est estimé à presque 300 000 vocables/concepts (sans compter les variantes ni les termes techniques et les régionalismes), et de tous ceux-là le DRAE dans sa dernière édition en enregistre 88 000 auxquels il faut ajouter 70 000 américanismes, ce qui fait que nous arrivons à peine à la moitié de la globalité du lexique inventorié !...comme quoi :
– 1) ce n’est pas parce qu’un dictionnaire ne fait pas une entrée à un terme que ce dernier n’existe pas – ce qui a justifié mon «...que les ‘‘cultes’’ suspicieux aillent fréquenter des camionneurs espagnols...et qu'ils laissent leurs dictionnaires sur l'étagère ! » ;
– 2) et surtout, lorsqu’on n’est pas sûr il vaut mieux ne rien dire, que ce soit par une négation bien affirmée ou par des doutes plus ou moins édulcorés...

Pour en revenir aux 300 000 vocables du lexique espagnol, el Señor García pour ne pas dire l’Espagnol lambda n’en connaît environ que 3 000 – mais n’en utilise couramment que 300, 1/10 –, et son compatriote plus cultivé par les études, pratiquant couramment la lecture et s’informant par divers médias peut ‘‘grimper’’ jusqu’à 5 000 de connus et en utiliserait pareillement 1/10, alors nul ne peut prétendre connaître tout d’une langue, quand bien même elle est la sienne maternelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008