Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
portenteux (français) / portentum (latin) - Le mot du jour - Forum Babel
portenteux (français) / portentum (latin)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3943
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 07 Dec 19, 13:19 Répondre en citant ce message   

portenteux : qui tient du prodige, du monstre.

Je pars de ce terme français. Il est peu utilisé. Le trésor de la langue française présente deux citations :
- Une lettre de Gustave Flaubert à Ernest Feydeau. Enfin ! Je te croyais mort ! Tu n'as été que malade (...). Et tu t'en reviens ! Je verrai donc ta portenteuse personne quelques jours après son débarquement (1860)

- Chez Anatole France : M. Mésange, notre professeur de mathématiques, portait en cette vie transitoire un corps immense, informe, portenteux, d'une pesanteur inique, sous laquelle il succombait. Cette masse indigeste ruisselait d'une transpiration perpétuelle (Vie fleur, 1922)

Du latin :
portentosus : qui tient du prodige, merveilleux, prodigieux, monstrueux
de portentum : présage (venant de quelque chose de prodigieux), pronostic, prodige, signe miraculeux ; monstruosité, miracle, merveille
présage révélé par quelque phénomène étrange ou contraire aux lois naturelles, d'où : "chose merveilleuse, monstruosité, monstre"

de portendo : présager, annoncer, pronostiquer, prédire
de por + tendo (tendre)


Terme apparenté :
ostentum : tout ce qui sort de l'ordre habituel et qu'on montre avec étonnement
avec un préfixe obs- : tendre vers, en direction de, tendre devant, exposer, d'où : mettre devant les yeux, montrer, indiquer.
Dans la langue auguriale, désigne un présage.
présenter en vue de (comme signe qui doit être interprété)

En français : ostentatoire, ostentation

Ces termes font partie du vocabulaire des présages :
miraculum, omen, monstrum, ostentum, portentum, prodigium


En anglais, les mots de cette famille me paraissent plus utilisés qu'en français.
portent : prodige, présage
portentous : de mauvais augure ; prodigieux ; solennel
et aussi : pompeux, pontifiant. On a aussi portentious (corruption, avec l'influence de pretentious) dans ce sens
it's a day of portent : c'est un jour très important


En ancien français :
portenteux : prodigieux
portente (nom masculin) : prodige, miracle

portenteux : qui tient du prodige, du monstre
ou portentueux (des choses monstrueuses et portentueuses, des spectacles portentueux et signes espovantables)


Et le livre de Nostradamus :
Prognostication nouvelle et prediction portenteuse, pour Lan M. D. L. V (1560)
composée par Maistre Michel Nostradamus, docteur en médecine, de Salon de Craux en Provence, nommée par Ammianus Marcelinus Saluvium
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10224
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 07 Dec 19, 15:07 Répondre en citant ce message   

C'est donc, par le latin tendere "tendre", un membre de la grande famille TENIR.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3448
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 07 Dec 19, 18:24 Répondre en citant ce message   

Selon Godefroy, l'ancien français connaissait aussi le portente (prodige, miracle) et les adjectifs portenteux ou portentueux (prodigieux), dans des sens analogues à ceux qu'a conservé l'anglais.
En revanche, contrairement au verbe anglais to portend, le vieux verbe portendre (ou parfois protendre) conservait un sens primitif plus physique d'étendre en avant, et portenir signifiait appartenir.
http://micmap.org/dicfro/previous/dictionnaire-godefroy/316/6/portendre
Il faut dire que le latin avait développé de nombreux verbes sur la base de tendo. D'après Bréal et Bailly, on trouve en particulier :
pertendo : diriger jusqu'au bout, achever
portendo : présager
praetendo : tendre devant soi, présenter
pretendo : tendre en avant, étendre devant soi, allonger.

Le mot français portenteux n'est pas dans tous les dictionnaires. Il est inconnu de Littré, de l'Académie et du Robert (au moins la première édition). Le Larousse du XIXe siècle l'ignorait, mais il apparaît dans le Nouveau Larousse illustré de 1898 puis dans le Larousse du XXe siècle, sous la forme portentueux et non portenteux, et avec la mention "peu usité". On le trouve, cette fois-ci sous sa forme "portenteux", dans le Grand Larousse de la langue française, de 1989 :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1200551p/f784.image.r=portentueux?rk=1266100;4
avec deux citations de Flaubert et de France, comme le TLF, mais la citation de France est différente.
Le mot disparaît du Grand Larousse Universel, de 1995.

Comme l'écrit le TLF, le mot était usité au XVIe siècle (on le trouve notamment chez Nostradamus, comme mentionné par Xavier, ou encore plus tardivement dans le Trésor d'Oudin), puis oublié pour être repris seulement au XIXe siècle, avec une première attestation que le TLF fixe à 1858 mais qu'on peut avancer de quelques années.
En effet, je trouve dans le dictionnaire de Napoléon Landais, dans l'édition de 1841 (et même celle de 1840), déjà le mot portenteux, mais donné comme vieux. Le mot n'était toutefois pas dans l'édition de 1834 de ce dictionnaire. Il est donc entré dans le dictionnaire entre 1834 et 1840.
https://books.google.fr/books?id=_6ePERjCkuYC&pg=PA423#v=onepage&q&f=false
Le mot est intégré dans le dictionnaire de Boiste : il est dans l'édition de 1851 alors qu'il n'était pas dans celle de 1820.

Le mot est également présent (Quel portentueux progrès) dans un curieux livre de 1849, intitulé Chant communiste par un homme qui ne l'est guère, de M. H. Birat :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5726482b/f58.image.r=portentueux

On trouve dans un numéro de Charivari de 1859 une petite description caricaturale d'une séance du dictionnaire à l'Académie entre le camp des vieux mots et le camp des mots nouveaux :
Citation:
M. PATIN. — Nous y reviendrons. Je livre à vos observations le mot portenteux qui depuis quelque temps s’est subrepticement introduit dans le feuilleton et pour lequel un de vous réclame une mention spéciale.
M. VIENNET, se levant. — Puisque vous nous appelez sur ce terrain, nous vous y suivrons. L’adjectif portenteux a été récemment inventé par M. Théophile Gautier, qui s’en est permis bien d’autres.
UNE VOIX. — Il est en Russie. Respect aux absens.
M. VIENNET. —Soit, mais où prenez-vous portenteux ? Pourquoi portenteux? Dans quel but portenteux ?
M. SAINTE-BEUVE. — Portenteux est une expression pindarique qui me paraît très heureuse ; portenteux, c’est à dire sublime, élevé, haut comme une porte, la Porte-Saint-Denis, par exemple.
M. VILLEMAIN. — Laissons cette épithète aux concierges.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3056823k/f2.image.r=portentueux
Une autre texte de 1859 met aussi le mot dans la bouche de Gautier :
Citation:
M. Théophile Gautier. — Ecoute-moi, j'ai un vaudeville égyptien dans le ventre.
M. Bernard Lopez. — Un vaudeville égyptien?
M. Théophile Gautier. — Sans doute. Le comique est de tous les pays; le rire emprunte un même rictus au Caire et à Batignolles.
M. Bernard Lopez.— Tu as peut-être raison.
M. Théophile Gautier. — Il est temps d'ailleurs d'en finir avec le vaudeville bourgeois et à bajoues; nous ne devons pas laisser se perpétuer indéfiniment la queue de morue dans l'art. Garagheusse vaut Arnal.
M. Bernard Lopez. — Crois-tu?
M. Théophile Gautier. — Le répertoire contemporain manque de ragoût. Inaugurons le vaudeville trucidaire et portenteux.

https://books.google.fr/books?id=dRZJAQAAIAAJ&pg=PA89#v=onepage&q&f=false


On ne s'étonnera pas de trouver le mot portentueux sous la plume de Huysmans comme sous celle de Laurent Tailhade. Le mot a dû amuser les écrivains et est souvent utilisé avec une sorte d'humour pédant, comme dans les exemples suivants du XIXe siècle ou début du XXe :
Citation:
- Assurément, M. Jean Moréas est un rare poète, et, pour user de son langage, le plus portentueux vaticinateur de notre temps.
- La langue du XVIe s. me fournit une épithète pour qualifier dignement M. l'abbé E. C'est un étymologiste portentueux.
- En voilà-z-un menu portentueux ! [...] Jacques Devroo aime ce milieu, ces idées, ce langage. Déjà le mot "portentueux" lâché par quelque latiniste et cultivé aux Soupentes, lui revient aux lèvres sans qu'il y pense. Dans de certains milieux, on presse tellement le vocabulaire que les mots prématurément se vident de leur étymologie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3448
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 08 Dec 19, 0:11 Répondre en citant ce message   

embatérienne a écrit:
deux citations de Flaubert et de France, comme le TLF, mais la citation de France est différente.

Anatole France, pour avoir abusé du mot, s’est ainsi attiré des commentaires tardifs d’Abel Hermant, dans une chronique langagière signée Lancelot, parue dans le supplément littéraire du Figaro, le 22 septembre 1928.
Citation:
Un de mes lecteurs me signale avec tristesse mais non pas avec l'indignation que je souhaiterais, le vilain adjectif portenteux. Il ajoute « Victor Hugo, qui savait aussi le latin, a intitulé un chapitre des Travailleurs de la Mer : Portentosum Mare. Victor Hugo n'aurait pas écrit la mer portenteuse. » C'est que Victor Hugo ne se souciait pas de parler comme l'écolier limousin de Rabelais, qui transfretait la Sequane, quand il est si simple de la passer et de l'appeler la Seine, comme tout le monde. Anatole France ne haïssait pas à faire l'écolier limousin. M. J.-J. Brousson, qui ne nous laissera ignorer aucune de ses faiblesses, nous assure qu'il se vantait de très bien savoir la grammaire latine et de ne pas savoir du tout la grammaire française. Avouerai-je que la drôlerie de ce paradoxe m'échappe?
M. Bergeret emploie aussi volontiers l'adjectif contumélieux. Je ne crois pas qu'il l'ait forgé lui-même, et l'on en trouverait de vieux exemples; mais à quoi bon ressusciter un qualificatif sans grâce, inutile et complètement tombé en désuétude? De quel droit? À quel titre? La Bruyère trouvait que cil fut en son temps le plus joli mot de la langue française; mais, sa mauvaise fortune l'ayant fait naître en un temps qui n'était plus celui de cil, l'auteur des Caractères se bornait à regretter ce joli mot et ne songeait pas à le remettre dans la circulation. Il se faisait une raison.
Contumélieux n'a jamais été, ni de son temps ni du nôtre, le plus joli mot de la langue française, et l'on ne voit pas par où il a pu séduire même cet ami trop exclusif de la grammaire latine. S'il s'agit de montrer que l'on sait le sens de contumelia, outrage ou injure, le moindre élève de quatrième est bien aussi savant. Contumélieux est le parfait exemplaire de l'archaïsme et du latinisme que rien n'autorise ni ne justifie.
La morale de cette remarque est que le bon usage n'est compatible avec aucune sorte d'affectation, et que la latinomanie ou la grécomanie ne valent pas mieux que l'anglomanie.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k295632k/f5.image
Contumélieux, voilà une idée pour un autre MDJ !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3943
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Sunday 08 Dec 19, 20:46 Répondre en citant ce message   

On peut aussi ajouter l'italien :
portento : prodige, miracle
un portento d'intelligenza : un prodige d'intelligence
fare portenti : faire des miracles

portentoso : prodigieux
memoria portentosa : mémoire prodigieuse

C'est un synonyme de prodigio mais ce dernier est plus utilisé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10224
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 09 Dec 19, 7:43 Répondre en citant ce message   

Et en espagnol, c'est très exactement comme en italien. Et très usuel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008