Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
athanor (français) / تنّور [tannūr] (arabe) - Le mot du jour - Forum Babel
athanor (français) / تنّور [tannūr] (arabe)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 20 Apr 22, 18:36 Répondre en citant ce message   

On trouvera dans le TLF ce qu'est un athanor et quelle est l'origine du mot qui le désigne. Inutile de le recopier. On pourra lire aussi la page Wikipedia sur le sujet.
Le mot fut très en vogue au XVIIe siècle, disparut au XVIIIe et réapparut pour une nouvelle vogue au XIXe (DVLF). Prestige de l'alchimie, dont l'athanor est quasiment le symbole.
La sonorité du mot plait tellement qu'il est maintenant employé à toutes les sauces, si je puis dire. Selon Wikipedia, Athanor est un terme qui a plusieurs significations :

Athanor est un terme d'alchimie désignant un type de four ;
Athanor est un label indépendant français de musique industrielle ;
Athanor est une revue de philosophie du langage, histoire et politique internationale ;
Athanor, la terre des mille mondes est un jeu de rôle de Pierre Rosenthal ;
Le Nouvel Arthanor est une maison d'édition ;
L'Athanor est une œuvre en bois polychrome du sculpteur français Étienne-Martin ;
Athanor est également le nom du musée et du parc de sculpture de l'artiste abrité dans le château du Bois Orcan (manoir de Boisorcant) ;
Athanor est un mot déposé comme marque par 14 déposants en France, notamment par la sarl Athanor depuis le 16 décembre 1991.
Athanor est le nom d'une loge maçonnique des Hauts-de-Seine, compromise dans un projet criminel en 2021, certains de ses membres apparaissant dans l’affaire des barbouzes de la DGSE

L'espagnol atanor désigne une canalisation d'eau : Cañería para conducir el agua. (DRAE). Peut-être est-ce ainsi qu'on désigne ces parties de l'alambic. Littré traduit par "tuyau de fontaine".
Le h français est un hellénisme injustifié.

Voici ce qu'en dit le dictionnaire arabe-français de Kazimirski :

تنّور tannūr
1. four pour cuire le pain (tel qu'on en voit en Orient, c.-à-d. un creux circulaire en terre, profond d'un pied et demi). Dérivé : تنّار tannār maçon qui fait des fours.
2. réservoir d'eau, source d'eau ; dans le Coran, dans le sens de la Bible, Cataractes du ciel.


Comme on le voit, il y a une telle différence entre les deux définitions qu'il est difficile de ne pas penser à un cas d'homonymie. Il serait très utile de connaître le mot hébreu dont il est implicitement question dans le sens 2, car s'il y a eu un glissement de sens, c'est d'abord en hébreu qu'il s'est produit. Je suppose qu'il s'agit du passage Genèse 6, 11 : "Les écluses des cieux s'ouvrirent" (Traduction de Louis Segond). Dans Littré, je lis que le mot hébreu tannour a le sens de "fourneau"...

Dans le Coran, le mot est sujet d'un verbe qui signifie "bouillonner à gros bouillons", si bien que le tannūr coranique fait davantage penser à une marmite ou au cratère d'un volcan qu'à un nuage qui crève, si gros soit-il...

NB : Je viens de vérifier que, dans les deux occurrences coraniques (XI, 42 et XXIII, 27), Blachère a traduit tannūr par "four". Je me demande d'où sortent ces "cataractes du ciel"... ou alors, que vient faire un four dans l'histoire du Déluge ?

Le four du potier se dit autrement mais les deux mots sont formellement très proches l'un de l'autre : أتّون attūn, أتون atūn, du sumérien UDŪN via l’akkadien utūnu “four de potier, fournil, four”.

Les mots sont classiques mais ils figurent toujours dans les dictionnaires d'arabe moderne de Hans Wehr et de Daniel Reig. Avec une différence pour tannūr : au sens de "four à pain" donné par le premier, le second ajoute celui de "source d'eau chaude".

(Incidemment, j'apprends que tan(n)ūra désigne une "jupe de femme" (en Syrie et au Liban, selon Wehr)... Je ne sais rien de l'origine de ce mot. Je n'ose croire à un lien sémantique avec le four, ou avec la source d'eau chaude. Honni soit qui mal y pense.)

Bref, voilà un groupe de mots sur lesquels il y a encore beaucoup d'éclaircissements à apporter.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 11048
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 22 Apr 22, 8:20 Répondre en citant ce message   

Citation:
que vient faire un four dans l'histoire du Déluge ?

J'opte pour le glissement de sens : le creux circulaire profond d'un pied et demi d'un four désaffecté est utilisé comme réservoir d'eau.
Porté à des dimensions inhumaines par la puissance divine, le réservoir céleste brutalement vidé provoque le Déluge sur la Terre.
Le syntagme coranique fāra t-tannūr (=le Four bouillonna) conserve le lien avec le sens premier : réservoir, certes, mais chauffé par en-dessous pour que l'eau bouillonnante puisse déborder.
L'eau a dû se refroidir en traversant les hautes couches de l'atmosphère car, dans l'histoire du Déluge, il n'est pas question d'eau bouillante déversée sur les humains ... Sévère, Dieu, mais pas barbare.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008