Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Noms communs et verbes dérivés de patronymes - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
Noms communs et verbes dérivés de patronymes
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 14, 15, 16  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 27 Aug 14, 10:22 Répondre en citant ce message   

- Donnez vos démissions et demandez votre retraite! reprit-il en faisant voler une double feuille de papier tellière jusqu'à l'endroit où s'était assis à la table le conseiller d'État, dont les jambes flageolaient.

[ La Cousine Bette - Honoré de Balzac ]


tellière (nom et adjectif)
- TECHNOL. papier tellière ou, p. ell., tellière
format de papier (mesurant 34 cm x 44 cm), dont le papier ministre est une variété

On l'emploie surtout pour les impressions de bureau et pour les pétitions.

Du nom du chancelier Michel Le Tellier (1603-1685) qui imposa ce format de papier pour les actes officiels. [ TLFi ]


A lire :
- la page Michel Le Tellier de Wikipédia
- le Fil La cousine Bette - Balzac : Notes de lecture
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 08 Sep 14, 11:33 Répondre en citant ce message   

Jeannotin a écrit:
Le parler de Montauban est-il de la langue mondine où est-ce déjà du carcinol ?
tiré du forum Présentations de Babel


La langue mondine désigne la variante d'occitan parlée à Toulouse. L'adjectif est dérivé de Raymond , nom traditionnel des comtes de Toulouse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 17 Oct 14, 13:56 Répondre en citant ce message   

candaulisme
- pratique sexuelle dans laquelle l'homme ressent une excitation en exposant sa compagne ou une image de celle-ci à d'autres hommes ou à d'autres femmes. Par extension, on parle aussi de candaulisme lorsque des rapports sexuels ont lieu entre une femme et un ou plusieurs hommes ou femmes, devant le regard consentant et demandeur du partenaire exclusif de celle-ci

Wikipédia a écrit:
Le terme vient du nom de Candaule, un roi semi-légendaire de Lydie, ayant régné vers le VIIIe siècle av. J.-C.. Il existe au moins quatre versions antiques racontant la perte de son royaume au profit de Gygès. Celle qui est à l'origine du candaulisme en raison de son fort pouvoir érotique, est celle d'Hérodote qui la raconte d'après une poésie perdue d'Archiloque de Paros :

Le roi Candaule trouvait sa femme plus belle que toutes les autres. Sans cesse, il vantait à Gygès, officier de sa garde du corps, les charmes de son épouse et un jour, il l'invita à se convaincre, de visu, de la beauté de celle-ci. Gygès refusa l'offre sacrilège mais le roi insista. Dissimulé derrière la porte de la chambre nuptiale, Gygès assista au coucher de la reine. Mais, au moment où il s'esquivait, la souveraine l'aperçut. Feignant de n'avoir rien remarqué et persuadée que son mari avait voulu l'humilier, elle jura de se venger. Le lendemain matin, elle convoqua Gygès et lui offrit l'alternative d'être exécuté ou de tuer Candaule, de s'emparer du trône et de l'épouser. Gygès refusa d'abord l'offre de la reine, puis, devant son insistance, il se résolut à tuer Candaule. La reine le cacha à l'endroit où il s'était dissimulé la veille ; Candaule mourut, poignardé par Gygès durant son sommeil. Quand il fut installé sur le trône, Gygès se heurta à des adversaires. Ceux-ci acceptèrent de soumettre le cas à l'oracle de Delphes. L'oracle confirma Gygès dans sa royauté.


Lire les pages candaulisme et Candaule de Wikipédia.

En découvrant ce mot tout récemment, j'ai appris qu'il existait des Forums d'amateurs de candaulisme (profils, annonces ...). Ce petit milieu a l'air très bien organisé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 24 Oct 14, 0:14 Répondre en citant ce message   

Allemand der Semmelweis-Reflex = le réflexe Semmelweis.

Ce terme désigne l'attitude souvent adoptée par les hiérarchies scientifiques ( diverses Académies particulièrement) qui consiste à écarter d'emblée une nouvelle étude ou découverte, sans l'avoir réellement analysée et étudiée et à prendre l'auteur de ces travaux pour cible. Attitude fermée d'un Etablishment qui serre les coudes par réflexe et refuse de s'ouvrir aux autres.

Le nom vient d'un médecin de l'ancienne Autriche-Hongrie, Ignaz Semmelweis qui démontra en 1847 que la mortalité élevée chez les parturientes à l'hôpital était due en premier lieu au manque d'hygiène du personnel soignant ( médecins, sages-femmes et infirmières) qui provoquait la terrible fièvre puerpérale, mortelle à l'époque en l'absence d'antibiotiques. Il fut le premier à préconiser le lavage et la désinfection des mains systématiques avant tout examen gynécologique. Cette étude fut rejetée à grands cris par le monde médical qui voyait sa propre autorité remise en cause, ses membres devenant soudain la cause de la mort de celles qu'ils étaient supposés soigner.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 05 Nov 14, 11:21 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:

USA to gerrymander
- manipuler le découpage électoral à des fins de profit politique
- faire du charcutage électoral
- découper tendancieusement (une circonscription)

Vient de Gerry + salamander

En 1812 , Elbridge Gerry, alors gouverneur du Massachusetts, a été accusé par ses adversaires d’avoir pratiqué un découpage électoral ridicule, mais justifié par le profit politique. Selon un dessin humoristique resté célèbre, un district électoral qui résultait de ce découpage avait la forme d’une salamandre (angl. salamander).

Lire le MDJ to gerrymander.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 17 Nov 14, 12:25 Répondre en citant ce message   

Vu aux infos d'Euronews ce matin :
- une pancarte sur laquelle était inscrit "Depontaminare"

Contexte :
- soirée électorale, 2nd tour des présidentielles en Roumanie
Victor Ponta est l'actuel Premier Ministre, il était donné gagnant par les sondages
sa probité et celle de son parti sont mises en cause

jeu de mot avec Roumanie decontaminare (= décontaminer)
que je comprends comme :
- décontaminer la politique roumaine de sa corruption
- se débarrasser de Ponta

Libération du 14.11.2014 a écrit:
Reste à savoir si, après l’élection, la justice pourra travailler aussi efficacement. Les deux candidats répondent par un grand «oui», mais Victor Ponta doit donner des gages supplémentaires.

Issu d’un parti secoué par de lourds dossiers de corruption, cet ancien procureur est accusé par son rival de vouloir promouvoir en urgence une loi visant à amnistier les personnes condamnées pour des malversations. «Ce risque est faible, estime le politologue Andrei Taranu, car l’Europe surveille de près le dossier. Chaque fois que l’Union européenne lui a tapé sur les doigts, Victor Ponta a fait marche arrière.»
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Thursday 04 Dec 14, 1:16 Répondre en citant ce message   

Gendarme, n. m., argot. ou pop., XIX°, désuet. Fer à repasser.

Du patronyme du maître de forges Jean-Nicolas Gendarme (1769-1845) dont les ateliers fabriquèrent d’innombrables fers à repasser frappés de sa marque.

Branleuse de gendarmes, n. f., argot. ou pop., XIX°, désuet. Repasseuse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 10 Feb 15, 15:33 Répondre en citant ce message   

- Her father, the future Admiral Sir Geoffrey Layton, was, she recalled, popular with his men, but in his family life he was a martinet: “intolerant, severely critical and unapproachable, inspiring nothing but fear and dread”.
= Son père, futur amiral, était populaire auprès de ses hommes mais en famille il se comportait en tyran.

[ The Daily Telegraph - 07.02.2015 ]


Royaume-Uni martinet (nom)
- (excessively strict disciplinarian) tyran - despote

to be a (real) martinet : être impitoyable/intraitable en matière de discipline

etymonline a écrit:

martinet (n.)

1670s, "system of strict discipline," from the name of Jean Martinet (killed at siege of Duisburg, 1672), lieutenant colonel in the Régiment du Roi, who in 1668 was appointed inspector general of the infantry. "It was his responsibility to introduce and enforce the drill and strict discipline of the French regiment of Guards across the whole infantry." [Olaf van Minwegen, "The Dutch Army and the Military Revolutions 1588-1688," 2006]
The meaning "an officer who is a stickler for strict discipline" is first attested 1779 in English.
The surname is a diminutive of Latin Martinus (see Martin).


Wikipédia a écrit:
Jean Martinet (décédé en 1672) était un lieutenant-colonel français et un inspecteur général, et l'un des premiers grands maîtres de la formation militaire modernes.

Jean Martinet a servi sous le règne de Louis XIV et a participé aux combats de l'armée française dans le Saint-Empire romain germanique. Il était très sévère, ce qui l'a rendu impopulaire parmi ses troupes.

Jean Martinet a révolutionné le début des armées des temps modernes en instituant un système normalisé capable de transformer la recrue dans une discipline de force au combat, et en éliminant les mercenaires et les soldats de fortune qui avaient été les piliers de l'armée avant sa réforme.

Il a également présenté la baïonnette dans l'armée française et le système de dépôt, qui a mis un terme à l'alimentation de l'armée de l'ennemi hors des terres, ce qui rend la guerre plus humaine. L'histoire rapporte que Jean Martinet a finalement été tué par des tirs fratricides tout en menant un assaut lors du siège de Duisbourg.


Si l'on en croit le TLFi, le martinet anglais n'a rien à voir, étymologiquement, avec le petit fouet destiné aux petits enfants qui n'obéissent pas à leurs parents.

Je trouve étonnant que ce mot existe en anglais (pourquoi et par quel biais ?) et pas, à ma connaissance en tout cas, en français (risque de confusion ?!).
Il est attesté en anglais une centaine d'années (1779) après la mort du militaire (1672).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 10 Feb 15, 19:48 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Si l'on en croit le TLFi, le martinet anglais n'a rien à voir, étymologiquement, avec le petit fouet destiné aux petits enfants qui n'obéissent pas à leurs parents.

Je trouve étonnant que ce mot existe en anglais (pourquoi et par quel biais ?) et pas, à ma connaissance en tout cas, en français (risque de confusion ?!).
Il est attesté en anglais une centaine d'années (1779) après la mort du militaire (1672).

Voir aussi le MDJ martinet.

La vie de ce lieutenant-colonel Martinet paraît peu documentée en France. Il est relativement peu mentionné et on peut légitimement se demander pourquoi il serait connu des Anglais et pas des Français. Tout cela semble louche.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal Tréguer



Inscrit le: 16 Dec 2012
Messages: 395
Lieu: Lancashire - Angleterre

Messageécrit le Wednesday 11 Mar 15, 18:16 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Royaume-Uni to bowdlerize : expurger / censurer - bowdlerization : expurgation

http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?p=211123#211123

Voici quelques exemples des modifications faites par Thomas Bowdler (et sa sœur Henrietta, non créditée officiellement) dans The Family Shakspeare, in Ten Volumes; in which nothing is added to the original text; but those words and expressions are omitted which cannot with propriety be read aloud in a family (1818).
(Les Bowdler écrivaient Shakspeare et non Shakespeare.)

Dans Roméo et Juliette :
- “the bawdy hand of the dial is now upon the prick of noon” est devenu “the hand of the dial is now upon the point of noon”. (bawdy : paillard - prick : pénis)
- “Spread thy close curtain, love performing night” (nuit d'accomplissement d'amour) est devenu “Spread thy close curtain, and come civil night”.

Dans Othello :
- les propos suivants de Iago ont été complètement supprimés : “Even now, now, very now, an old black ram/ Is tupping your white ewe. Arise, arise!” (un vieux bélier noir est en train de couvrir votre blanche brebis).
- “I am one, sir, that comes to tell you, your daughter and the Moor are now making the beast with two backs.” (votre fille et le Maure sont en train de faire la bête à deux dos) est devenu “I am one, sir, that comes to tell you, your daughter and the Moor are now together.”

Et dans la seconde partie de Henry IV, le personnage de la prostituée Doll Tearsheet a tout simplement disparu.

Néanmoins, il convient de se replacer dans le contexte prude de l’époque victorienne. Cette édition des pièces de Shakespeare a connu un immense succès (en 1850, on en était à la 11ème réédition) et a contribué à leur diffusion. Et contrairement à d’autres avant eux, les Bowdler n’ont jamais modifié le sens de ces œuvres (il est bien précisé nothing is added to the original text, rien n'est ajouté au texte original).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 11 Mar 15, 20:26 Répondre en citant ce message   

Merci pour ces précisions.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 13 Apr 15, 12:41 Répondre en citant ce message   

- The letter Q, believed to stand for "quisling", or traitor, was also painted on the blue office door.
= La lettre Q, qui fait probablement référence au mot quisling (= traître), avait également été peinte sur la porte du bureau du Parti Conservateur d'Ecosse.

[ The Daily Telegraph - 11.04.2015 ]


Royaume-Uni quisling
- (traître) collaborateur - collabo (familier)

etymonline a écrit:

quisling (n.)

1940, from Vidkun Quisling (1887-1945), Norwegian fascist politician who headed the puppet government during the German occupation of Norway in World War II; shot for treason after German defeat. First used in London Times of April 15, 1940, in a Swedish context.


Citation:
Vidkun Abraham Lauritz Jonnsøn Quisling est un homme politique norvégien né le 18 juillet 1887 et mort le 24 octobre 1945. Il est essentiellement connu pour avoir été le principal artisan de la collaboration avec l'occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.
Son nom est passé dans le langage courant en Norvège et dans le monde anglo-saxon comme synonyme de « traître ».

Lire la suite de l'article de Wikipedia.


Je ne connaissais pas ce mot et ai pensé à un diminutif. Fausse piste.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Saturday 05 Dec 15, 6:29 Répondre en citant ce message   

La poupe et la proue de ce bateau sont très-élevées au-dessus de l’eau, et se terminent par une pointe aiguë, ce qui lui donne la forme générale d’un croissant irrégulier. Il repose sur la surface de la baie avec la grâce superbe d’un cygne. Le fond, recouvert d’hermine, supporte une aube articulée en bois de férole ;
Edgar Allan Poe, Le Domaine d’Arnheim, traduction de Charles Baudelaire.

The poop and beak of this boat arise high above the water, with sharp points, so that the general form is that of an irregular crescent. It lies on the surface of the bay with the proud grace of a swan. On its ermined floor reposes a single feathery paddle of satin-wood;

Edgar Allan Poe, The Domain of Arnheim, 1846.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Saturday 05 Dec 15, 6:36 Répondre en citant ce message   

férole, n. f.

BOT. Arbre exotique, recherché en ébénisterie pour son bois jaune ou rouge, dit bois de férole, bois satiné ou bois marbré. (TLFi)

Il est aussi nommé bois de férole, nom d’un ancien gouverneur de Cayenne, qui le premier a introduit ce bois dans le commerce. On l’emploie dans les ouvrages de marqueterie ; il sert à faire de très beaux meubles : il est fort recherché.
Dictionnaire des sciences naturelles, F. G. Levrault Éditeurs, Strasbourg & Paris, 1820

1741 bois de Feroles (P. Barrère, Essai sur l'hist. nat. de la France équinoxiale, Paris, p. 51 : Bois de Feroles ... cet arbre ... a été ainsi appellé, parce qu'il fut trouvé pour la première fois dans un abatis de l'habitation de feu M. de Feroles Gouverneur de Cayenne (TLFi)

Nom scientifique :
Férolia guyanensis

Synonymes vernaculaires :
férole à bois marbré,
bois de férole,
bois satiné,
bois marbré,
bois Barois,
washiba
, au Demerari, en Guyane hollandaise.


C’est peut-être la même espèce que Brosimum rubescens.
Il existe sur la férole très peu de matière sur le wouaibe.
L’identité entre Brosimum rubescens et Férolia guyanensis n’est donc pas certaine.
D’ailleurs toutes les informations de mes messages à ce sujet sont à prendre avec des pincettes.

On distingue le satiné rouge du satiné rubané, mais il semble qu’il s’agisse de deux variétés de la même espèce.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1020

Messageécrit le Saturday 05 Dec 15, 6:42 Répondre en citant ce message   

Dans un léger canot d'ivoire (...) une aube articulée en bois de férole (Baudel, Nouv. Hist. extr.,1857, p. 515).

La référence de la citation du TLFi (qui est la même que la nôtre ; à moins que ce ne soit l’inverse ;-) est curieuse.
Certes la traduction de Baudelaire est célébrissime, certes les critiques la considèrent comme meilleure que l’original, certes le Trèsor de la langue française est un dictionnaire monolingue du français, et ce peut être un choix éditorial d’exploiter les citations traduites telles quelles, mais c’est tout de même surprenant de ne pas citer l’auteur, Edgar Poe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 14, 15, 16  Suivante
Page 15 sur 16









phpBB (c) 2001-2008