Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
"S" à la fin des noms de villes - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
"S" à la fin des noms de villes
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 11:32 Répondre en citant ce message   

Je viens d'écrire Nîmes et Gênes dans un autre message, et je me demande pourquoi tant de noms français de villes prennent un "s" à la fin.

Cela peut s'expliquer pour Nîmes qui vient de Nemausus, mais Gênes?

Même les Anglais s'y mettent puisqu'ils rajoutent un "s" là où nous n'en mettons pas: Marseilles et Lyons.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gaillimh



Inscrit le: 12 Nov 2005
Messages: 366
Lieu: Aberdeen (Ecosse)

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 13:36 Répondre en citant ce message   

Pour la raison, je n'en ai aucune idée. (peut-être qu'il faudrait voir le nom des villes en question à leur création???)

Mais remarque que certains -s se prononcent et d'autres non:
Paris /pari/
Pézenas /pezenas/
Lens
Reims[/code]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 13:46 Répondre en citant ce message   

Ce n'est pas propre à la France, en Wallonie aussi nous avons des "s" muets à la fin de certains noms :
Ottignies
Nivelles
Montignies
Ramillies
Florennes
...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3120
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 13:51 Répondre en citant ce message   

Est-ce n'a pas quelque chose à voir avec les cas de l'ancien français ?

En ce qui concerne les Anglais, on a Londres


Dans la zone francoprovençale, on a beaucoup de finales en z
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 14:13 Répondre en citant ce message   

Pour les noms de type masculin, le -s final est une survivance de la forme du cas sujet de l'ancien français. Dans d'autres noms comme Paris, le -s est purement étymologique: Paris < Parisii (tribu celte établie autour de la ville de Lutèce).
Pour les noms de type féminin, c'est à dire terminés en -es et dans la grande majorité provenant d'un nom latin terminé en -a, je pense qu'il s'agit d'une hypercorrection (c'est le cas du nom anglais Marseilles par exemple). Sans oublier non plus que les premiers imprimeurs étaient payés au nombre de caractère. Je suis cependant toujours resté assez perplexe devant ces -s. En effet si on les compare avec des noms de lieux équivalent dans d'autres langues, ils n'y sont pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 15:31 Répondre en citant ce message   

Merci Nikura. Le cas sujet de l'ancien français est-il la survivance de tous ces noms latins en -us au cas "zéro" ou au nominatif? Bien qu'il me semble qu'il n'y a pas d'absence de déclinaison en latin.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patriccke



Inscrit le: 10 Feb 2005
Messages: 434

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 17:59 Répondre en citant ce message   

Si mes souvenirs sont bons, il y avait deux cas en ancien français

Le cas sujet: S au singulier, rien au pluriel, dérivé du nominatif de la deuxième déclinaison latine (singulier en us, pluriel en i)

Le cas régime: rien au singulier, S au pluriel, dérivé de l'accusatif de la 2ème déclinaison (singulier en um, pluriel en os). C'est ce cas qui s'est ensuite généralisé
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6480
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 18:10 Répondre en citant ce message   

Les anglophones écrivent aussi :
The city of Algiers (la ville d'Alger).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 18:39 Répondre en citant ce message   

Algiers avec un "s" peut s'expliquer par le nom arabe d'Alger "al-Djazâ'ir" qui est un pluriel "les Iles". Le singulier d'al-Djazâ'ir c'est le nom bien connu d'al-Jazira.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patriccke



Inscrit le: 10 Feb 2005
Messages: 434

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 18:49 Répondre en citant ce message   

C'est al-Jazira qui a donné le nom d'Algeciras?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
winnoloursin



Inscrit le: 17 Oct 2005
Messages: 710
Lieu: marseille

Messageécrit le Monday 05 Dec 05, 20:13 Répondre en citant ce message   

A Marseille, on a tendance à prononcer les s muets.
Près du village où habitent mes parents, Rougiers, il y a des villes : Tourves, Brignoles,Mazaugues qui prennent un s final qu'on ne prononcent pas (là par contre!). Merci de la précision car nous nous sommes souvent demandés en fammille pourquoi cette particularité orthographique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 05, 0:00 Répondre en citant ce message   

Algeciras vient bien de l'arabe (comme le Gibratar voisin) al-jezira.
Pourquoi un "s" à la fin? That's the question!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 05, 1:55 Répondre en citant ce message   

Algesiras, avec un -s final, peut-être par interférence avec l'espagnol qui a sur-rajouté un second pluriel. Après tout, cela s'est fait avec l'article: la almohada, l'oreiller porte déjà l'article arabe al-.

Pour ce qui est des cas de la déclinaison en ancien français (elle survit encore dans certains patois savoyards), cela est juste:
-Cas sujet
-Cas régime

Masculin
CS : li murs - li mur
CR : le mur - les murs
Féminin
Pas de chagement au féminin sauf de rares cas:
suer / seror(s) (soeur).

--> Il existe des cas où le radical sujet singulier était différent de celui des autres cas :
l'on/l'ome ; li ber/le baron ; li cuens/le conte ; l'emperere/l'empereur ; li lerre/le larron ; l'abes/l'abbé ; l'enfes/l'enfant
-Dans la majorité des cas, c'est le cas régime qui a survécu. Sauf par exemple: ancêtre, peintre, traître, prêtre, soeur etc.
-Rarement, les deux formes perdurent : pastre>pâtre/pasteur, chantre/chanteur, copain/compagnon, clés/clef, ueil/ieuz etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 05, 3:01 Répondre en citant ce message   

Sans oublier pute (cas sujet) et putain (cas régime).

Pour le s des noms de ville, il représente dans certains cas la survivance du cas régime : Tours, Limoges.
Parfois aussi il est un véritable signe de pluriel : Athènes, qui déjà en grec ancien est au pluriel, les Abymes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Tuesday 06 Dec 05, 3:08 Répondre en citant ce message   

Oui ! J'avais oublié le doublon pute/putain...
"bouquin" (mot germanique, ç se voit non?) provient aussi d'un ancien cas régime avec adjonction syllabique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008