Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Hymnes nationaux - Cultures & traditions - Forum Babel
Hymnes nationaux
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 18 Jun 07, 13:16 Répondre en citant ce message   

Mon grand-père aussi chantait "Ma Normandie", entre autres morceaux du patrimoine des chansons d'antan.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Monday 18 Jun 07, 23:23 Répondre en citant ce message   

Ici aussi , en Bretagne j'ai souvent entendu chanter "J'irai revoir ma Normandie" (en fin de repas) 8) ...

L'hymne breton traduit par Breizhadig Plus haut :
http://fr.youtube.com/watch?v=4h2ye2Aa-d4


Dernière édition par Liliane le Sunday 30 Mar 08, 14:46; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Normanneren



Inscrit le: 18 Mar 2007
Messages: 165
Lieu: Odense - Danemark

Messageécrit le Thursday 21 Jun 07, 1:18 Répondre en citant ce message   

Je constate que Ma Normandie est connue et semble être appréciée en dehors de la Normandie !

Voici l'hymne danois Danemark, Der er et yndigt land, d'Adam Gottlob Oehlenschläger qui composa le texte en 1819:

Der er et yndigt land,
det står med brede bøge
nær salten østerstrand
nær salten østerstrand.
Det bugter sig i bakke, dal,
det hedder gamle Danmark,
og det er Frejas sal,
og det er Frejas sal.

Der sad i fordums tid
de harniskklædte kæmper,
udhvilede fra strid
udhvilede fra strid.
Så drog de frem til fjenders mén,
nu hvile deres bene
bag højens bautasten,
bag højens bautasten.

Det land endnu er skønt,
thi blå sig søen bælter,
og løvet står så grønt
og løvet står så grønt.
Og ædle kvinder, skønne mø'r
og mænd og raske svende
bebo de danskes øer,
bebo de danskes øer.

Hil drot og fædreland!
Hil hver en danneborger,
som virker, hvad han kan
som virker, hvad han kan!
Vort gamle Danmark skal bestå,
så længe bøgen spejler
sin top i bølgen blå,
sin top i bølgen blå.
Vort gamle Danmark skal bestå,
så længe bøgen spejler
sin top i bølgen blå,
sin top i bølgen blå.


Traduction:

Il est un doux pays,
Avec de larges hêtres,
Le long des rives de l'est,
Le long des rives de l'est,
Il ondule en collines, vallées,
Il s'appelle le vieux Danemark,
Et c'est le cénacle de Freja,
Et c'est le cénacle de Freja.

Y étaient assis dans les temps anciens
Des guerriers en armure,
Se reposant après les combats ;
Se reposant après les combats ;
Avant de repartir vers l'ennemi,
Leurs ossements reposent aujourd'hui
Sous les grand tertres ras,
Sous les grand tertres ras.

Ce pays est toujours si beau,
Entouré du bleu de la mer,
Avec ses frondaisons si vertes ;
Avec ses frondaisons si vertes ;
De belles jeunes filles et de nobles femmes
Des hommes et de vaillants garçons
Vivent sur les îles danoises,
Vivent sur les îles danoises.

Saluez la noblesse et la patrie !
Saluez chaque citoyen danois,
Qui agit du mieux qu'il peut !
Qui agit du mieux qu'il peut !
Notre vieux Danemark restera,
Aussi lontemps que le hêtre reflètera
Sa cime dans la vague bleue,
Sa cime dans la vague bleue.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Valeria



Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 337
Lieu: France

Messageécrit le Monday 08 Oct 07, 11:30 Répondre en citant ce message   

L'Hymne Albanais Albanie est l'hymne national de l'Albanie.

Le poème fut publié pour la première fois le 21 avril 1912.
La musique est l'œuvre du compositeur roumain Ciprian Porombescu.

L'auteur : Andrei Bârseanu " ASDRENI "

Himni i Flamurit

Rreth flamurit të përbashkuar,
Me një dëshirë dhe një qëllim,
Të gjithë Atij duke iu betuar,
Të lidhim besën për shpëtim

Prej lufte veç ay largohet,
Që është lindur tradhëtor,
Kush është burrë nuk friksohet,
Po vdes, po vdes si një dëshmor

Në dorë armët do t'i mbajmë,
Të mbrojmë Atdheun në çdo vend,
Të drejtat tona ne s'i ndajmë,
Këtu armiqtë s'kanë vend

Se Zoti vet e tha me gojë,
Që kombe shuhen përmbi dhè,
Po Shqipëria do të rrojë,
Për te, për te luftojmë ne .



L'Hymne au drapeau

Rassemblés autour du drapeau ,
Avec un désir et un but,
Tous à lui faire serment
De lier notre foi jurée en vue du salut.

Du combat se détourne seul
Qui est un traître par naissance
Qui est un homme ne prend pas peur
Mais meurt, meurt comme un martyr. (bis)

À la main nous garderons les armes,
Pour partout défendre la Patrie,
Nous n'abandonnerons aucun de nos Droits,
Ici, les ennemis n'ont pas leur place.

Dieu lui-même l'a dit de sa bouche,
Des peuples sont effacés de la terre,
Mais l'Illyrie, elle, vivra,
C'est pourquoi, pourquoi nous combattons.

En Rumen, ( vu que le compositeur était rumen )

Pe-al nostru steag e scris unire,
Unire-n cuget şi simţiri
Şi sub măreaţa lui umbrire
Vom înfrunta orice loviri.

Acel ce-n luptă grea se teme
Ce singur e rătăcitor,
Iar noi uniţi în orice vreme
Vom fi, vom fi învingători.

Am înarmat a noastră mînă
Ca să păzim un scump pămînt,
Dreptatea e a lui stăpînă,
Iar domn e adevărul sfînt.

Şi-n cartea veşniciei scrie
Că ţări şi neamuri vor pieri,
Dar mîndra noastră Românie
Etern, etern va înflori.

Învingători cu verde laur
Noi fruntea nu ne-o-mpodobim
Nici scumpele grămezi de aur
Drept răsplătire nu dorim.

Ştiind că-n viaţa trecătoare
Eterne fapte-am împlinit
Şi chinul morţii-ngrozitoare
Bogat, bogat e răsplătit.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Yidir



Inscrit le: 25 Oct 2007
Messages: 52
Lieu: Småland

Messageécrit le Monday 29 Oct 07, 19:50 Répondre en citant ce message   

N’KKER, A MMIS UMAZIGH ! ( DEBOUT, FILS D’AMMAZIGH !) Hymne national amazigh ( 1948 ) jeudi date_jnum17 septembre 2004, par Atanane Aït oulahyane

En TAMAZIGHT :

1- Nekk’r, a mmi-s umazigh !
I tij nnegh yughlid,
Atas ayag’ ur -t zrigh,
Agma nnuba nnegh tzzid.
2- Azzel an-as i Massinissa :
Tammurt is tukwi-d ass’a,
Win ur nebgh’ ad iqeddem,
Argaz ssenegh yuf izem.
3- In- as, in- as i Yugurta
Arraw is ur-ttun ara,
Ttar ines d- at-id rren
Ism- is at- id sekfen.
4- I Dehya Icawiyen
A tin is ddan irgazen
In as ddin igh d-gga
D- laâmer ur- ten ara.
5- S umeslay nnegh ann’ili,
Azekka ad yuf idelli,
Tamazight atgem atternu,
D asalas bwemteddu.
6- Seg udrar s- udrar tekka tighri
S- amennugh nebda tikli,
Tura, tur’ulac akukru,
Annerez wala anneknu !
7- Tamurt Imazighen aâzizen
Fellam a- nnefk idammen,
Igenni-m yeffegh- it usigna
Itij- im d l’huriya.
8- A l’baz n- tiggureg yufgen,
S’iwid sslam i watmaten,
Si Targa Zeggwart ar Siwa,
D- asif idammen a tarwa.


traduction en francais :

1- Debout, fils d’Amazigh !
Notre soleil s’est levé,
Il y a longtemps que je ne l’avais vu
Frère, notre tour est arrivé !
2- Cours dire à Massinissa :
Que son pays est aujourd’hui réveillé
Quant à celui qui ne veut pas avancer,
Dis qu’un seul de nous vaut un lion.
3- Dis, dis à Yugurten :
Que ses enfants ne l’ont pas oublié
Qu’ils le vengeront,
Qu’ils déterreront son nom.
4- A Dehya, reine des Chawis,
Qui a mené les hommes au combat,
Dis : " le pacte qu’elle nous a laissé,
Jamais nous ne l’oublierons".
5- Nous vivrons avec notre langue,
Demain sera meilleur qu’hier,
Le Tamazight croîtra et prospérera
C’est le pilier du progrès.
6- De montagne en montagne est venu l’appel,
Nous sommes partis au combat,
Maintenant, maintenant plus d’hésitation,
Nous briserons mais nous ne plierons pas !
7-Tamazgha bien aimée,
Pour toi nous verserons notre sang
Ton ciel s’est éclairé
Au soleil de la liberté !
8- Ô faucon, volant en liberté !
Apporte le salut à nos frères,
De Rio de Oro à Siwa,
Enfants, le même sang nous unit !

( N.B : il existe une version chantée par Aït Menguellet, en format mp3, que l’on peut écouter sur http://www.kabyle.com/ )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
orhan



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 532
Lieu: Turquie

Messageécrit le Friday 23 Nov 07, 10:23 Répondre en citant ce message   

Hymne national de la Turquie

İSTİKLAL MARŞI

Korkma, sönmez bu şafaklarda yüzen al sancak;
Sönmeden yurdumun üstünde tüten en son ocak.
O benim milletimin yıldızıdır, parlayacak;
O benimdir, o benim milletimindir ancak.

Çatma, kurban olayım, çehreni ey nazlı hilal!'
Kahraman ırkıma bir gül! Ne bu şiddet, bu celâl?
Sana olmaz dökülen kanlarımız sonra helâl...
Hakkıdır, Hakk'a tapan, milletimin istiklâl!

Ben ezelden beridir hür yaşadım, hür yaşarım.
Hangi çılgın bana zincir vuracakmış? Şaşarım!
Kükremiş sel gibiyim, bendimi çiğner, aşarım.
Yırtarım dağları, enginlere sığmam, taşarım.

Garbın âfakını sarmışsa çelik zırhlı duvar,
Benim iman dolu göğsüm gibi serhaddım var.
Ulusun, korkma! Nasıl böyle bir imanı boğar,
'Medeniyet!' dediğin tek dişi kalmış canavar?

Arkadaş! Yurduma alçakları uğratma, sakın.
Siper et gövdeni, dursun bu hayasızca akın.
Doğacaktır sana va'dettiği günler hakk'ın...
Kim bilir, belki yarın, belki yarından da yakın.

Bastığın yerleri 'toprak!' diyerek geçme, tanı:
Düşün altında binlerce kefensiz yatanı.
Sen şehit oğlusun, incitme, yazıktır, atanı:
Verme, dünyaları alsan da, bu cennet vatanı.

Kim bu cennet vatanın uğruna olmaz ki feda?
Şuhedâ fışkıracak toprağı sıksan, şuheda!
Cânı, cânânı, bütün varımı alsın da hüda,
Etmesin tek vatanımdan beni dünyada cüda.

Ruhumun senden, ilâhi, şudur ancak emeli:
Değmesin mâbedimin göğsüne namahrem eli.
Bu ezanlar-ki şahadetleri dinin temeli,
Ebedi yurdumun üstünde benim inlemeli.

O zaman vecd ile bin secde eder -varsa- taşım,
Her cerihamdan, ilâhi, boşanıp kanlı yaşım,
Fışkırır ruh-i mücerred gibi yerden nâ'şım;
O zaman yükselerek arşa değer belki başım.

Dalgalan sen de şafaklar gibi ey şanlı hilâl!
Olsun artık dökülen kanlarımın hepsi helâl.
Ebediyen sana yok, ırkıma yok izmihlâl:
Hakkıdır, hür yaşamış, bayrağımın hürriyet;
Hakkıdır, Hakk'a tapan, milletimin istiklâl!


Mehmet Akif Ersoy



Traduction en français


MARCHE DE L'INDEPENDANCE

N’aie pas peur, l’étendard qui flotte dans cette aube ne s’éteint pas;
avant le dernier foyer qui fume au-dessus de ma patrie.
Il est l’étoile de ma nation, il brillera;
Il n’est qu’ à ma nation, il est à moi .


Ne fronce pas tes sourcils, oh! coquet croissant de lune, je me sacrifie pour toi.
Souris à ma race de héros! Pourquoi cet ardeur, cette grandeur ?
Sinon, notre sang versé ne sera pas digne de toi...
A droit à l’indépendance ma nation qui adore dieu, !


Traduction en anglais

Fear not, the crimson flag, waving in these dawns will never fade
Before the last hearth that is burning in my nation vanishes.
That is my nation's star, it will shine ;
That is mine, it belongs solely to my nation.

Oh coy crescent do not frown for I am ready to sacrifice myself for you !
Please smile upon my heroic nation, why that anger, why that rage ?
If you frown, our blood shed for you will not be worthy.
Freedom is the right of my nation who worships God and seeks what is right.


Dernière édition par orhan le Friday 07 Nov 08, 8:39; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mihrimah Ghaziya



Inscrit le: 20 Nov 2007
Messages: 19
Lieu: Allemagne (Bavière)

Messageécrit le Friday 23 Nov 07, 10:45 Répondre en citant ce message   

Les Roma aussi ont un hymne:

Djelem Djelem

(en romani)
Djelem, djelem, lungone dromensa
Maladilem baxtale Romensa
Djelem, djelem, lungone dromensa
Maladilem baxtale Romensa
Ay Romale, Ay, Chavale,
Ay Romale, Ay, Chavale,
Ay Romale, katar tumen aven
Le tserensa baxtale dromensa
Vi-man sas u bari familiya
Tai mudardya la e kali legiya.
Aven mansa sa lumiake Roma
Kai putaile le Romane droma
Ake vryama – ushti Rom akana
Ame xutasa mishto kai kerasa.
Ay Romale, Ay, Chavale,
Ay Romale, Ay, Chavale,

(en français)
J’ai voyagé le long des routes
J’ai rencontré des Roma heureux
J’ai voyagé le long des routes
J’ai rencontré des Roma heureux
Oh, Roma adultes, oh, jeunes Roma
Oh, Roma adultes, oh, jeunes Roma
Oh Roma d’où que vous veniez
Avec vos tentes le long des routes heureuses
J’ai moi aussi eu une grande famille
Mais les noires légions [les Nazis]l’ont massacrée
Venez avec moi Roma du monde entier
Là où les routes romani ont été ouvertes
Il est temps, Roma, debout maintenant
Nous réussirons bien là où nous essayerons
Oh, Roma adultes, oh, jeunes Roma
Oh, Roma adultes, oh, jeunes Roma

Paroles de Zarko Jovanovic (1969);
adopté comme hymne romani officiel au premier congrès mondial romani à Londres le 8 avril 1971


A noter qu'il existe plusieurs versions de cette chanson, dans différentes langues tsiganes.

Mihrimah
Paroles et traduction trouvée sur http://www.troupecaravane.com/froma.html

Edit: La version la plus célèbre, celle du chanteur Saban Bajramovic : http://www.youtube.com/watch?v=kCle3ENPPcE&feature=related
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
akribik



Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 164
Lieu: paris

Messageécrit le Sunday 02 Dec 07, 22:14 Répondre en citant ce message   

Les hymnes nationaux ou pré-nationaux (régionaux ou émanant d'une région qui se veut indépendante) ne semblent plus (tant mieux!) tellement utilisés à la guerre ou dans des défilés militaires, mais le plus souvent lors des matches de sports collectifs: ce serait le seul moment où des foules s'identifient collectivement en chantant (ou en criant, certes). Donc leur fonction paraît assez limitée désormais, non? Il y a bien eu pendant la campagne présidentielle française des tentatives d'acclimatation et d'accréditation de la Marseillaise à gauche (elle reviendrait du côté initial, politiquement) mais en France on semble moins porté en général sur l'identité nationale ostentatoire que dans d'autres pays où le drapeau national, de son côté, d'une part orne classiquement des bâtiments ou locaux privés et sert lors de fêtes pas spécialement politiques: ça m'a frappé en Grèce, les Suédois n'en sont pas avares, me disent des amis suédois, à Amsterdam on peut manger des petits pains au hareng piqués d'une petit drapeau, et pour les Etats-Unis, alors là...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rdo



Inscrit le: 19 Feb 2007
Messages: 75
Lieu: la Frette-sur-Seine

Messageécrit le Monday 03 Dec 07, 21:35 Répondre en citant ce message   

Tibet Les paroles de l'hymne national tibétain ont été écrites vers 1950 par Kyabje Trijang Rinpoché. La date de l'officialisation de l'hymne paraît assez floue : entre 1950 et 1960 selon les sources. Il est connu sous le nom de gyel\ lu (Wylie : rgyal glu), c'est-à-dire chant national.

Translittération Wylie :
sri zhi'i phan bde'i 'dod rgu 'byung ba'i gter
thub bstan bsam 'phel nor bu'i 'od snang 'bar
bstan 'gro'i nor 'dzin rgya cher skyong ba'i mgon
'phrin las kyi rol mtsho rgyas
rdo rje'i khams su brtan pas
phyogs kun byams brtses skyong
gnam bskos dga' ba brgya ldan
dbu 'phang dgung la reg
phun tshogs sde bzhi'i mnga' thang rgyas
bod ljongs chol kha gsum gyi khyon la
bde skyid rdzogs ldan gsar pas khyab
chos srid kyi dpal yon dar
thub bstan phyogs bcur rgyas pas
'dzam gling yangs pa'i skye rgu zhi bde'i dpal la sbyor
bod ljongs bstan 'gro'i dge mtshan nyi 'od kyi
bkra shis 'od snang 'bum du 'phro ba'i gzis
nag phyogs sum pa'i gyul las rgyas gyur cig


Phonétique :
si/ shi phen/ deï dö\ gu jung\ weï ter/
thub/ ten sam/ phel nor\ büï ö\ nang bar\
ten/ dröï nor\ dzin gya\ cher kyong/ weï gön\
trin/ le kyi röl\ tsho gye\
dor\ jeï kham/ su ten/ pe
chok/ kün cham\ tse kyong/
nam/ kö ga\ wa gya\ den
u/ phang gung\ la rek\
phün/ tshok de\ shiï nga/ tang gye\
phö\ jong chöl/ ka sum/ gyi khyön/ la
de\ kyi dzok\ den sar/ pe khyap/
chö/ si kyi pel\ yön thar\
thup/ ten chok/ cur gye\ pe
dzam\ ling yang\ peï kye/ gu shi\ deï pel/ la jor\
phö\ jong ten/ dröï ge\ tshen nyi\ ö kyi
tra/ shi ö\ nang bum\ du tro/ weï si\
nak\ cok sum/ peï yül/ le gye\ gyur cik


Traduction :
Tel un trésor qui exauce tous les vœux de bonheur et de bienfait,
La parole du Bouddha s'élève scintillante comme un diamant.
Vous Protecteurs qui veillez sur l'immense royaume de la Doctrine et des êtres,
Puissiez-vous étendre votre amour et votre compassion
Tel un océan sur le monde et dans l'univers.
Que la tête de l'Empereur, couronné de cent vérités,
puisse atteindre le zénith.
Qu'une joie et un bonheur infinis recouvrent l'ensemble des trois provinces du Tibet,
afin que rayonne la gloire prestigieuse du pouvoir spirituel et temporel.
Que l'enseignement du Bouddha irradie dans les dix directions,
Et amène tous les êtres de tous les univers
jusqu'au bonheur et à la paix.
Les qualités de la Doctrine et du peuple tibétain,
Resplendissent tel un soleil aux cent mille rayons bienfaisants.
Puisse leur pouvoir éclatant être victorieux
du combat contre la sombre ignorance.

(traduction du bureau du Tibet)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 999

Messageécrit le Tuesday 04 Dec 07, 14:26 Répondre en citant ce message   

Je dois avouer que les hymnes nationaux, c'est pas vraiment mon truc. Mais à titre d'information voici celui des espérantistes, composé par Zamenhof lui même (musique du belge Félicien Menu de Mesnil):

En la mondon venis nova sento,
Tra la mondo iras forta voko;
Per flugiloj de facila vento
Nun de loko flugu ĝi al loko.
Ne al glavo sangon soifanta
Ĝi la homan tiras familion:
al la mond' eterne militanta
Ĝi promesas sanktan harmonion.
Sub la sankta signo de l' espero
Kolektiĝas pacaj batalantoj,
Kaj rapide kreskas la afero
Per laboro de la esperantoj.
Forte staras muroj de miljaroj
Inter la popoloj dividitaj;
Sed dissaltos la obstinaj baroj,
Per la sankta amo disbatitaj.
Sur neŭtrala lingva fundamento,
Komprenante unu la alian,
La popoloj faros en konsento
Unu grandan rondon familian.
Nia diligenta kolegaro
En laboro paca ne laciĝos,

Ĝis la bela sonĝo de l'homaro
Por eterna ben' efektiviĝos.

Dans le monde a surgi un sentiment nouveau,
à travers le monde passe un puissant appel;
sur les ailes d'un vent favorable
il vole maintenant de lieu en lieu.
Ce n'est pas vers un glaive assoiffé de sang
qu'il attire la famille humaine:
au monde éternellement en guerre
il promet une entente sacrée.
Sous le signe sacré de l'espérance
se rassemblent les combattants de la paix,
et c'est rapidement que la cause croît
grâce au travail de ceux qui espèrent.
Des murs millénaires se dressent avec force
entre les peuples divisés;
mais ces barrières obstinées voleront en éclats,
abattues par l'amour sacré.
Sur la base d'une langue neutre,
se comprenant les uns les autres,
les peuples feront en parfait accord
un grand cercle familial.
Notre confrérie laborieuse
ne se lassera pas dans son œuvre de paix,
jusqu'à ce que le beau rêve de l'humanité
se réalise pour un bienfait éternel.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 18 Feb 08, 11:00 Répondre en citant ce message   

Voir aussi Se canta, que certains considèrent comme un hymne occitan,
dont il existe plusieurs versions
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
grady rhodes



Inscrit le: 10 Apr 2006
Messages: 15

Messageécrit le Friday 22 Feb 08, 6:10 Répondre en citant ce message   

The Star-Spangled Banner............................................................Traduction Cadjéne

Oh, say can you see, ...................................................................Ést-ce que vousautes ois
By the dawn's early light, .............................................................Par la première clairté,
What so proudly we hailed ..........................................................Ça qu'on fièrement saluait
At the twilight's last gleaming, .....................................................Aux dernières lueurs du jour-le,
Whose broad stripes and bright stars, .........................................D'étoëles blanches et d' barres larges
Through the perilous fight, ............................................................Aux batailles de danger,
O'er the ramparts we watched, ....................................................Vu au-d'ssus d' les remparts,
Were so gallantly streaming? .......................................................Fouéttait bravement sans scours-le?
And the rockets' red glare, ............................................................Et les feux-artifies
The bombs bursting in air, .............................................................Rouge comme les bomes dans l'aire,
Gave proof through the night .........................................................Disait tout la nuit
That our flag was still there. ..........................................................Que "Notte flag nus éspère".
O say, does that star-spangled banner yet wave ..........................Pas si c' flag d'étoëles fouette toujours dans le vent
O'er the land of the free .................................................................Au-d'ssus d' la terre des lébes,
And the home of the brave? ...........................................................La nation des braves gens?




Sens

Est-ce que vous voyez
Par la première clairté,
Ça que l'on fièrement saluait
Aux dernières lueurs du jour,
D'étoiles blanches et de rayures larges
Aux batailles de danger,
Vu au-dessus de les remparts,
Flottaient bravement sans secours?
Et les bougies romaines
Rouge comme les bombes dans l'air
Disaient toute la nuit
Que "Notre drapeau nous attendons".
Je me demande si ce drapeau d'étoiles flotte toujours dans le vent
Au-dessus de la terre des libres,
La nation des braves gens?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bearnegasconha



Inscrit le: 05 Mar 2008
Messages: 52
Lieu: Pau Bearn Gasconha Aquitania

Messageécrit le Friday 28 Mar 08, 14:55 Répondre en citant ce message   

L'hymne occitan (en réalité c'est surtout , à partir d'un base gasconne et béarnaise l'hymne d'une bonne partie des pays d'Oc de l'Ovalie; Aquitaine , Midi-Pyrénées) dont voici une version gasconne:


Aqueras montanhas
Que tan hautas son,
M'empachan de véder
Mas amors on son.

Se sabi on las véder
On las encontrar,
Passarí l'aigueta
Shens paur de'm negar.

Hautas, be son hautas,
Mes s'abaisharàn,
Las mias amoretas
Que s'aproisheràn.

(Auquel on associe le refrain pan-occitan):

Se canta que cante
Canta pas per tu
Canta per ma miga
Qu'es al luènh de jo. etc...

D'après la legende , Gaston Fébus(ou Phoebus) en serait l'auteur.


Ces montagnes
Qui sont si hautes
M'empêchent de voir
Où sont mes amours.

Si je savais où les voir
Où les rencontrer
Je passerais l'eau
Sans peur de me noyer.

Ces montagnes
Mais elle s'abaisseront
Et me amourettes
Se rapprocheront

Si je chante , je chante
Il ne chante pas que pour toi
Mais chante pour ma Mie
Qui est loin de moi.)

Mais il existe de nombreuses versions plus ou moins longues, et chaque région de l'aire d'oc y ajoute sa pâte ex.version rouergate (languedocien) par exemple avec
Al fons de la prada
Ia un pibol traucat
Lo cocut i canta
Benlèu i a nisat etc...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bearnegasconha



Inscrit le: 05 Mar 2008
Messages: 52
Lieu: Pau Bearn Gasconha Aquitania

Messageécrit le Friday 28 Mar 08, 14:58 Répondre en citant ce message   

A propos qui pourrait mettre sur le forum l'hymne monégasque (en monégasque) merci.
Ainsi que des hymne de micro-états, régions ou pays comme les Féroé, Andorre ou encore Palau...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
paprika



Inscrit le: 04 Apr 2008
Messages: 1
Lieu: marseille France

Messageécrit le Friday 04 Apr 08, 12:08 Répondre en citant ce message   

le mieux, c'est d'aller sur le site officiel

une monégasque transfuge...

http://www.palais.mc/wwwpal.nsf/ABDA2D1C46C35324C1256D52004F9708/4B7FC9BB6CE5FAB4C1256B90004ED7DB
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cultures & traditions Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6









phpBB (c) 2001-2008