Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
utopie, ectopie, topique (français) / topic (anglais) / topos τόπος (grec) - Le mot du jour - Forum Babel
utopie, ectopie, topique (français) / topic (anglais) / topos τόπος (grec)
Aller à la page Précédente  1, 2
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3827
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 10, 0:31 Répondre en citant ce message   

D'où vient ce nom ? il n'est pas attesté en grec ancien.
Il semble avoir été créé par Thomas More. Dans ce cas, c'est un terme latin Utopia, formé sur le grec Outopia. Mais un terme grec forgé de toute pièce par l'auteur.
cf. tis : quelqu'un / outis : personne
Comment le traduire, littéralement, même si c'est un nom propre : Nulle part ? "Non lieu" me semble plus approprié.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9760
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 10, 7:02 Répondre en citant ce message   

Effectivement, Xavier, je pense que tu as raison, et thymus aussi, donc. Toutes mes excuses.
C'est curieux, j'aurais juré mes grands dieux que Utopia provenait de Eutopia ... Sans doute par influence sournoise du sens de l'adjectif utopique qui renvoie plutôt à un "bon et beau pays inexistant" qu'à un mauvais.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3827
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 10, 10:12 Répondre en citant ce message   

Il faudrait faire des recherches sur Thomas More et l'origine de ce terme.
Il semble que l'auteur soit amateur des jeux de mots (c'est un "punster" comme disent les Anglais)
Ce terme latin a pu être ainsi forgé sur les deux radicaux grecs : outopia et eutopia.

Le terme est construit sur le grec mais ce n'est pas un terme grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 10, 15:26 Répondre en citant ce message   

La translittération de la diphtongue grecque ου par u n'est pas si étonnante si l'on songe que Thomas More est un anglais qui s'exprime en latin : dans ces deux langues, la lettre u sert à transcrire le son [u] : More prononce [u], sur les conseils de son ami Érasme, il écrit u.
Par contre, la diphtongue grecque ευ aboutit aux translittération en eu-, comme eucharistie, ou en ev, comme évangile (ces mots si chers aux humanistes...). Signalons encore euphorie (et son contraire, dysphorie), eugénisme...
Si More avait voulu former son mot à partir de ευ, c'eût été Eutopia.

N'est-il pas bien plus convaincant de penser que cet univers idéal n'existe pas ? Que c'est le pays de Nulle part ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3827
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Wednesday 14 Apr 10, 15:56 Répondre en citant ce message   

En anglais contemporain utopia se prononce [ju-], comme euphemism

En général, le nom propre se traduit par "no place" et non pas "nowhere".

Le grec ancien connaît ἀτοπία (atopia) (avec un a- privatif : "sans lieu") traduit par Bailly :
le fait de n'être pas en son lieu et place, d'où : nature extraordinaire (d'une chose)
atopos : extraordinaire, étrange, insolite. (on pourrait dire aussi atypique)

Cotgrave écrit dans son dictionnaire (1611)
Utopie : an imaginarie place, or countrey

Les habitants de l'île d'Utopie portent le nom d'Utopiens.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9760
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 08 Jul 15, 11:38 Répondre en citant ce message   

Je viens de lire ce qui est probablement le plus récent roman en matière d'utopie - ou plutôt de contre-utopie pour reprendre le terme utilisé par Pierre - une véritable mise à jour du Meilleur des Mondes d'Aldous Huxley (un classique du genre, écrit dans les années 30 si j'ai bonne mémoire) : c'est en espagnol, ça s'intitule La Isla del Mundo, et l'auteur en est l'écrivain et philosophe Miguel Catalán dont la célébrité commence à dépasser le territoire de la Communauté Valencienne pour s'étendre sur l'Espagne entière, surtout pour son traité de "pseudologie" auquel il ajoute volume sur volume au fil des années.

La Isla del Mundo, qui vient de paraître (ISBN : 978-84-94342-56-1), est, à mon avis, un livre magistral, qui mériterait d'être vite traduit en plusieurs langues et dont on devrait entendre parler dans les années à venir. Je ne peux qu'en recommander la lecture à tous les hispanophones amateurs d'utopies et de bonne littérature.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 09 Nov 15, 12:40 Répondre en citant ce message   

- It looks out over seven acres of lawns, topiary and avenues of pollarded trees.
= L'Hôtel Biron (= le Musée Rodin) est ouvert sur 3 hectares de pelouse, d'art topiaire et d'allées d'arbres taillés.

[ The Daily Telegraph - 09.11.2015 ]


Royaume-Uni topiary
- topiaire
- art topiaire

Le mot topiaire n'est pas répertorié dans le TLFi.

Wikipédia a écrit:
L'art topiaire (du latin ars topiaria, « art du paysage ») consiste à tailler les arbres et arbustes de jardin dans un but décoratif pour former des haies, des massifs ou des sujets de formes très variées, géométriques, personnages, animaux, etc. Cet art, qui est né à l'époque de la Rome antique, s'apparente à la sculpture sur des végétaux vivants et s'aide parfois de formes métalliques destinées à guider la croissance des plantes et les cisailles du jardinier. De nombreuses plantes, de préférence sempervirentes, à petites feuilles et à port compact, se prêtent à cet usage, comme le laurier, le cyprès, voire le lierre, mais les plus utilisées sont assurément l'if et surtout le buis.


[ etymonline ]
- topiary (adj.)
1590s, from Latin topiarius "of or pertaining to ornamental gardening," as a noun, "ornamental gardening, landscape gardening," also "an ornamental gardener," from topia "ornamental gardening," from Greek topia, plural of topion, originally "a field," (= champ) diminutive of topos "place".
The noun is first recorded 1906, from the adjective.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9760
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 09 Nov 15, 17:00 Répondre en citant ce message   

À noter : on ignore l'origine du mot τόπος [tópos] tout comme on ignore celle de son équivalent latin locus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3221
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 09 Nov 15, 19:17 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
- It looks out over seven acres of lawns, topiary and avenues of pollarded trees.
= L'Hôtel Biron (= le Musée Rodin) est ouvert sur 3 hectares de pelouse, d'art topiaire et d'allées d'arbres taillés.

Topiary a deux sens en anglais :
[countable] a bush or a tree cut into a particular shape for decoration
[uncountable] the art or act of cutting bushes and trees into particular shapes for decoration

Dans le contexte de la phrase, il faut traduire non pas par "art topiaire" qui traduit la seconde acception mais par "arbustes taillés", ce qui évidemment pose une petite difficulté pour "pollarded" :
"3 hectares de pelouses, d'arbustes taillés et d'allées d'arbres émondés.

Voir la page :
http://olimalia.blogspot.fr/2010/10/topiaire.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11124
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 09 Nov 15, 20:52 Répondre en citant ce message   

@ Embatérienne :
- j'ai hésité avant de traduire par "art topiaire" car je ne voyais rien de satisfaisant à proposer et il y avait une redondance avec "arbres taillés"
j'ai volontairement écarté "arbres étêtés/écimés" pour pollarded, du coup j'ai séché

Concernant pollard, lire le MDJ pôle et pole (on trouve de tout sur Babel)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 628
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Monday 09 Nov 15, 21:28 Répondre en citant ce message   

Je n'aurais pas hésité à dire « topiaire », comme dans le sens anglais 1º cité par embatérienne
Je ne le retrouve pas dans mes dictionnaires mais bien dans mes souvenirs. Clin d'œil

Quant aux « avenues of pollarded trees », selon le contexte, charmille pourrait convenir.
Autrement, on pourrait parler d'arbres ébranchés, élagués voire écotés (mais ça, c'est vieillot ! — sauf en héraldique).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2









phpBB (c) 2001-2008