Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
dauber (ancien français), radoub (français), adobo (espagnol) - Le mot du jour - Forum Babel
dauber (ancien français), radoub (français), adobo (espagnol)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6466
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le jeudi 02 fév 06, 15:21 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

CE FIL EST LE RÉSULTAT DE LA SOUDURE DE TROIS FILS OÙ IL Y AVAIT DES REDITES. IL PERMET UNE VISION D'ENSEMBLE DES DIVERS PROBLÈMES POSÉS PAR LES MOTS RENCONTRÉS. IL POURRA ÊTRE ULTÉRIEUREMENT REDISTRIBUÉ EN DEUX OU TROIS FILS PLUS COHÉRENTS OU AU CONTRAIRE CONSERVÉ TEL QUEL.

dauber : 1220, ce verbe d'ancien français vient du latin dealbare (cf. albus, blanc), il signifie crépir, blanchir, garnir, frapper (Larousse Etym.)

En français gastronomique contemporain, il signifie "couvrir un plat d'une daube".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 nov 2004
Messages: 2461
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le jeudi 02 fév 06, 15:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Et en argot ce verbe signifie "sentir mauvais". Signe que certaines daubes furent ratées...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Psychedelik Barakî



Inscrit le: 06 déc 2005
Messages: 457
Lieu: Djiblou, Wallifornie

Messageécrit le jeudi 02 fév 06, 17:45 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

On parle aussi de daube pour désigner quelque chose de "pourri" (Cette musique, c'est de la daube, etc...)

Maintenant que j'y pense, on dit aussi Cette musique pue la ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6466
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le jeudi 02 fév 06, 17:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Le mot d'ancien français, dans le sens de crépir, couvrir un mur, a laissé de bonnes traces en anglais contemporain.

angl. daub : n. torchis , mélange de terre glaise et d’éléments végétaux pour crépir les murs.
angl. to daub : v. couvrir un mur de plâtre ou de crépis

angl. dauber : n. guêpe maçonne (Sceliphron caementarium) . Cet insecte construit des nids sur les murs, avec de la terre glaise (littéralement, caementarium signifie cimentière).


Dernière édition par Jacques le samedi 04 fév 06, 14:47; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Victor-Emmanuel



Inscrit le: 31 oct 2005
Messages: 235
Lieu: Saint-Genest de Contest, Midi-Pyrénées

Messageécrit le samedi 04 fév 06, 14:39 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Encore un mot culinaire -daube- qui divise les chercheurs entre :
- tenants de l'origine francique dubban frapper, qui a donné adouber comme Dauzat
- et tenants du latin dealbare blanchir, crépir comme Grandsaignes d'Hauterive.

Léo Moulin, lui, préfère se tourner vers l'espagnol dobar cuire à l'étoufffée que l'on retrouve dans le mot actuel de adobo.
Pour ma part, l'énorme écart de sens existant en daube et dauber, m'incite à pencher vers l'origine espagnole, même s'il ne faut pas oublier que nous utilisons toujours, en cuisine, le terme blanchir et que la daube, anciennement et donc avant de prendre le sens restrictif de longue cuisson au vin rouge, signifiait cuire des viandes dans un fond quelconque, voire seulement la sauce recouvrant des viandes froides.
Si l'on rapproche couverture par une sauce claire et réduite de crépir, couvrir... alors...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 nov 2004
Messages: 3596
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le mercredi 15 jan 14, 11:21 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

radoub : opération qui consiste à entretenir ou à réparer la coque d'un navire dans un bassin affecté à cet usage.
Port de radoub ; travaux de radoub ; mettre un navire au radoub.

Chaque année, au moment du concours, mon bateau a besoin de passer au radoub, pour rafraîchir la peinture sous-marine. Et ça dure quatre jours
Marcel Pagnol, Fanny

Du verbe radouber : réparer, raccommoder.
On radoube des vêtements, un fournil, une calèche (Chateaubriand)...

s'emploie dans le domaine maritime : faire des travaux d'entretien ou des réparations sur la coque d'un navire.

L'opération porte le nom de radoubage, réalisé par un radoubeur.

Ce verbe est dériver de adouber dans le sens de : préparer, arranger, raccommoder
on disait aussi adouber un navire (réparer) cf. Jal.

adouber : armer chevalier ; équiper, armer (un homme de guerre), préparer (des armes)

de l'ancien bas francique *dubban, déduit de l'ancien frison dubba (frapper) : on frappait le futur chevalier du plat de l'épée. (TLF)

Cette action porte le nom d'adoubement.


Pour revenir à radoub : le nom parait bien étrange avec une consonne finale en -b. On aurait imaginé plus volontiers une origine arabe.
Selon Littré, "'Académie dit que le b se prononce, mais les marins ne le prononcent pas, même devant une voyelle".
Devrait-on dire un radoub ou un radou ?

J'aurais plutôt écrit "radoube" (comme le caroube) plutôt que radoub, ou bien "radoubage" : un "bassin de radoubage", par exemple comme on dit : bassin de carénage, et même, le carénage, du verbe caréner : nettoyer la carène (d'un navire) du latin carina (coquille de noix)

En italien :
radoub : raddobbo
radouber : raddobbare (una nave...)

aussi du verbe addobbare, mais le sens italien est différent : décorer, orner, parer (par exemple une salle)
addobbare l'albero di Natale : décorer le sapin de Noël.
addobbi natalizi : décorations de Noël
addobbi scenici : décors de théâtre

adouber un chevalier : investire un cavaliere

En anglais, adouber se dit to dub : ce terme est considéré comme un emprunt au français
adoubement : dubbing

to dub a knight : adouber un chevalier

to dub, c'est investir une personne d'un nouveau titre, une nouvelle dignité, d'où le sens de donner un surnom, un sobriquet
He dubs him "Ginger" : il l'a surnommé "Poil de carotte"

Ce verbe n'a pas de rapport avec to dub, dérivé du verbe to double : doubler (dans un film)
(doublage : dubbing)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le jeudi 16 mars 17, 22:57 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Espagnol : adobo

adobo, n. m.
1 – marinade,
2 – marinage.

adobar, v. tr.,
1 – disposer, préparer, arranger, assaisonner,
2 – cuire, cuisiner,
3 – faire mariner, pour assaisonner ou pour conserver,
4 – tanner (les peaux).

Del fr. ant. adober 'armar caballero', y este del franco *dubban 'empujar', 'golpear' (DRAE).
De l’ancien français adober « armer chevalier », celui-ci du francique *dubban « pousser, frapper ».

El bienmesabe, cazón en adobo, o tal como se dice en Cádiz, el adobo, (sin necesidad de especificar más,) es una de las tapas más agradables que puede uno tomar como aperitivo.
Le bienmesabe, ou hâ en adobo, ou comme l’on dit à Cadix, adobo, sans rien spécifier de plus, est l’une des tapas les plus savoureuses que l’on puisse prendre comme amuse-gueule.

-----------------------------------------------------------------

Portugais : adubo

adubo, n. m.
1 – marinade,
2 – engrais,
3 – fig. ornement.

adubar, v. tr.,
1 – assaisonner,
2 – amender (une terre),
3 – tanner.

-----------------------------------------------------------------

Galicien :

adubo ou adobo, n. m.
adubar ou adobar, v. tr.

-----------------------------------------------------------------

Sans rapport avec adobe « brique de terre crue, appareil fait de ces briques ».

Voir adobe (anglais) (orig. arabe et copte)


Dernière édition par Moutik le vendredi 17 mars 17, 15:05; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le jeudi 16 mars 17, 23:03 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Français :

daube, n. f.

Sorte d'assaisonnement qu'on fait à de certaines viandes. Poulet d'Inde à la daube. gigot à la daube. faire une daube. servir une daube. (Académie, 1694)

Italien dobba « marinade », 1549,
adobbo (jusqu’au XVIIIe),
catalan adob,
déverbal d'adobar « mariner » (1494),
proprement « apprêter un aliment » (XIIIe),
d'abord « armer chevalier »,
emprunté au français adouber,
de l’ancien francique *dubban « frapper ».

1571, gigotz à la dobe,
1598, adobbe « marinade »,
Ces deux attestations du XVIe seraient des emprunts éphémères à l’espagnol adobo.
(D’après le TLFi)

Selon le Dictionnaire historique de la langue française, le cheminement du mot serait :
Allemagne > France > Lombardie > Italie > Catalogne > France méridionale > Paris.


----------------------------------------------------------------

Sur l’expression c’est de la daube :
Les étymologistes font état d’un adjectif daube « gâté », dans la région lyonnaise. De fait le docteur Lacassagne signale dans les prisons de Lyon l’emploi dauber pour « transmettre une maladie vénérienne à », chez les prostituées.
Le rapport avec 1.dauber [« sentir mauvais »] n’est pas attesté.

(Dictionnaire historique de la langue française)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le jeudi 16 mars 17, 23:24 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Dans le FEW :

Radouber la lanterne, « bavarder ».
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 0:26 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Personnellement je crois que le mot hispanique adobar au sens culinaire est d'origine arabe. Il faut quand même savoir qu'il existe en arabe un verbe adaba qui signifie dresser un repas, un festin, et un verbe adama qui signifie assaisonner, condimenter, ce dernier prenant la voyelle u à l'impératif : adum. De adum à adob-... D'ailleurs je note que le portugais et le galicien disent adubo.
Ce qui ne remet pas en question l'origine francique du terme de chevalerie.
Bref, je suis presque sûr qu'il y a eu à l'origine deux verbes adobar homonymes, qui ont fini par fusionner. Sinon, le saut sémantique entre les deux ne s'explique pas. Mais le terme de chevalerie a dû contribuer à acclimater l'emprunt à l'arabe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 21:38 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Et l’on ne peut envisager le passage de l’espagnol à l’arabe ?
Adobar, au sens d’apprêter un aliment, aurait été présent dans la péninsule dès le XIIIe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 21:44 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Si c'est bien un emprunt à l'arabe, il devait être là bien avant, dès le VIIIe.
Et aucune chance pour que l'emprunt se soit fait en sens inverse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 22:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Citation:
Et aucune chance pour que l'emprunt se soit fait en sens inverse.

Pourquoi ?
(C'est pas pour te contredire, c'est pour apprendre... )
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7882
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 22:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Je comprends bien. Arguments :
1. Les deux racines arabes que j'ai données sont de très vieilles racines sémitiques.
1. Je ne vois pas quel mot latin ou germanique aurait pu aboutir à adobar / adubar "assaisonner un plat". Par la forme, à la rigueur le verbe français adouber mais adouber un jeune chevalier et adobar un trozo de carne, franchement, le fossé sémantique entre les deux me paraît difficilement franchissable.
2. En revanche j'imagine très bien le passage aduma > *adumba > *aduba > adubo / adobo, avec une conservation presque parfaite du sens.
Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?


Dernière édition par Papou JC le vendredi 17 mars 17, 22:33; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 avr 2008
Messages: 911

Messageécrit le vendredi 17 mars 17, 22:31 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Encore un hasard !
Hier je postai ce Mot du jour sur adobo.

Aujourd’hui le site culinaire d’El País publie un article sur les tapas sévillanes, où il est question de l’adobo.

Esto es una cosa que quita er sentío.
C’est une chose qui fait perdre les sens.
C’est un truc à tomber par terre !

Les italiques sont du journaliste.
Er sentío est une forme andalouse.
En castillan standard, el sentido.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008