Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
bouter (français) / butir (aragonais) - Le mot du jour - Forum Babel
bouter (français) / butir (aragonais)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11108
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 07 Nov 11, 17:35 Répondre en citant ce message   

- tourism, a buttress of the economy
= le tourisme, un pilier de l'économie (égyptienne)

The Wall Street Journal - 03.11.2011


Royaume-Uni buttress : contrefort - FIG soutien


Etymologie (etymonline) :

- de l'ancien fr. botrez (arc-boutant : flying buttress), (lit. : renforcé : buttressed), pluriel de boteret (= support), de bouter (= jeter contre : thrust against)
d'origine francique (Frankish origin)
(cf. vieux- norrois bauta : frapper, battre)
du pré-germanique (from P.Gmc.) *butan
base PIE *bhau- (= frapper)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 07 Nov 11, 21:51 Répondre en citant ce message   

En ancien français, un ou une bouterec ou bouterez était un moulin à foulons. C'est probablement l'origine du nom d'un petit village du Forez (cité dans l'Astrée) La Bouteresse. Ce qui donne une indication sur le genre féminin probable de ce nom, laissé en blanc dans cet ouvrage.

Le mot a un rapport clair avec le verbe bouter : dans les moulins à foulons, les matériaux étaient battus, frappés (boutés) par des maillets entraînés par la force motrice de l’eau.

Il se pourrait donc bien que cette bouteresse française ait le même étymon ancien français botrez que le buttress anglais, dont la terminaison est clairement féminine, même si ça ne voit plus. (cf. hostess, mistress)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 07 Nov 11, 22:44 Répondre en citant ce message   

Il existe un poisson plat, si plat qu'on dirait qu'on l'a aplati à coups de marteau: le turbot. Le Tlfi me dit qu'il est emprunté à l'ancien normand *-butr, de même sens que le Butt allemand et le suédois törnbut. Au 12 ème siècle, le mot français était turbuz.


Le Butt allemand provient lui aussi de la sphère nordique/néerlandaise, il est lui aussi apparenté à ce *-butr normand, puis avec le verbe du moyen haut-allemand bōӡen ( frapper), le vieil anglais bēatan, l'anglais to beat ainsi que le vieil anglais bīetl = le marteau.

De même origine der Amboß = l'enclume.

Les formes germaniques ramèneraient à une racine *bhaud-, *bhū̌d, les formes latines à *bhaut-, *bhū̌t- et Pfeifer se demande si on peut remonter à une seule racine
*bhā̌u-, *bhū̌- ( frapper) .

En tous cas, ces chercheurs d'aujourd'hui mettent le turbot à coups de boutoir... comme un sanglier.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 07 Nov 11, 23:29 Répondre en citant ce message   

Voyons donc quelques-uns des mots (anglais) que Calvert Watkins rassemble sous le thème bʰau- : beat (fr. battre), turbot, button (fr. bouton), buttress, refute, et peut-être mon cher clafouti, ces deux derniers liés au latin futuere (> fr. foutre).
Il me semble qu'il a oublié bout, mot pourtant très fréquent, hérité de l'ancien français bout avec le sens de "coup", et qui a maintenant le sens d' "accès, période de crise" en parlant d'une maladie ou d'un mouvement social.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 Nov 2007
Messages: 1695
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 0:13 Répondre en citant ce message   

Dans l'inventaire des homonymes (suggéré par Papou JC), le wallon connaît:
1. w. bot, hotte, Haust le rattache à Bütte, comme Charles l'a mentionné au sujet bot :
Citation:
On connaît en allemand plutôt Bütt avec la signification de "hotte, bassine" (dans son usage à Cologne)
dial. d'Aachen bot, même sens, dial de la Souabe bot, vaisseau de bois placé sur le dos pour porter le raisin ou le vin, nl but, bidon.
Haust le rapproche de l'a.fr. bot, bout, boute, outre.
En dérive:
w. botî, "hotteur" et son féminin boteresse, porteuse de hottes, jadis célèbre à Liège. Dans la même famille, w. bodet, grand panier ovale muni d'un couvercle et de deux anses.

2. w. botî, (terme de meunier) bluter, du moy ht all buetelen, NL builen

3. w. bot', émoussé, esp boto, prov botô, bas saxon et danois butt
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 1:40 Répondre en citant ce message   

L'allemand Bütte ( hotte)provient du monde viticole et la vigne, comme on le sait, est apportée par les Romains. Bütte dérive du latin butina ( variante de budina l), apparenté au grec bytίnē (βυτίνη) ( bouteille, mesure de bois) et pȳtī́nē (πυτίνη) bouteille en osier tressé ( vannerie). . .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 4:41 Répondre en citant ce message   

rejsl a écrit:
L'allemand Bütte ... dérive du latin butina ( variante de budina l), apparenté au grec bytίnē (βυτίνη) ( bouteille, mesure de bois) et pȳtī́nē (πυτίνη) bouteille en osier tressé ( vannerie). . .

1. Chantraine parle effectivement de ce butina latin ... que je ne retrouve ni chez Gaffiot ni chez Ernout-Meillet.
2. Pour le même Chantraine, πυτίνη n'est qu'une variante régionale de βυτίνη, "bouteille couverte d'osier tressé".
3. Je me demande si ce βυτίνη ne pourrait pas être à l'origine de bidon, cette origine étant obscure pour le TLF qui ajoute
Citation:
On admet généralement l'hyp. d'un empr. à l'a. nord. *bida « récipient » (Bugge dans Romania, t. 3, p. 145; De Gorog, p. 7); cet étymon n'est cependant attesté que par l'isl. bida « baquet de lait » et le norv. dial. bide « baratte » (De Vries, Anord., p. 35a; Bugge, loc. cit.). Assez bien en accord avec la localisation géogr. de la première attest. (Normandie) et avec l'emploi du mot comme terme de marine jusqu'à la fin du xviiie s. (1574 dans Jal1, Trév. 1771), il est en désaccord avec l'entrée tardive du mot en fr.
L'hyp. d'un empr. au gr. par l'intermédiaire de l'ital. bidone (EWFS2) fait difficulté du point de vue chronol., l'ital. ne paraissant pas attesté av. le xixe s. (Batt.).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3321
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 10:03 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Chantraine parle effectivement de ce butina latin ... que je ne retrouve ni chez Gaffiot ni chez Ernout-Meillet.

Ce n'est pas du latin classique mais du latin tardif.
Il est cité par Du Cange sous la rubrique bottis (botta3) et serait alors cousin de bouteille et de botte (tonneau). Il y a un autre bas-latin butina qui lui nous renvoie à la borne.
Pour revenir à coup plus sûr dans ce fil, nous avons la botte (de radis ou de fleurs). D'après le TLFi :
Citation:
Empr. au m. néerl. bote « touffe, botte de lin », Verdam (Valkh., p. 68; REW3, no 1229; Gesch., pp. 30-31; FEW t. 15, 1, p. 230); bote se rattache au verbe néerl. boten « battre, frapper » (De Vries, Nederl., s.v. boot 4 et bot 2, prob. : quantité battue par le fléau et liée ensemble). L'étymon m. b. all. corresp. bôte, de même sens (EWFS2), est moins probable étant donnée la rareté des empr. à cette lang. (Valkh., p. 6) et l'aire géogr. du mot fr., surtout attesté dans le domaine pic.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 10:37 Répondre en citant ce message   

... et la botte de l'escrimeur :
Citation:
ÉTYMOL. ET HIST. − 1590 (Brantôme, Cap. franç., le grand roy Henry II [III-277] dans Hug.).
Empr. à l'ital. botta « coup », attesté dep. la fin du xve s. (S. degli Arienti dans Batt.) qui peut être considéré comme anc. déverbal de l'a. ital. bottare (DEI; Devoto) « bouter, frapper, secouer, battre » attesté dep. la 1re moitié du xiiie-début xive s. (Giostra delle virtù e dei vizi) peu attesté toutefois dans les textes littér. L'ital. bottare est empr. au fr. boter, bouter* (DEI; FEW t. 15, 1, p. 228a).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1385
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 14:24 Répondre en citant ce message   

Encore un poisson tout plat, le fletan, en anglais halibut

Etymonline:

Citation:
large flatfish, early 15c., perhaps from hali "holy" (see holy) + butte "flatfish;" supposedly so called from its being eaten on holy days (cf. cognate Du. heilbot, Low Ger. heilbutt, Swed. helgeflundra, Dan. helleflynder). The second element is a general Germanic name applied to various kinds of flat fishes; cf. O.Swed. but "flatfish," M.E. butt (c.1300), perhaps ultimately from PIE *bhauh- "to strike."
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 15:09 Répondre en citant ce message   

J'ai quand même des doutes sur ces histoires de poisson aplatis à coups de marteau. Je me demande s'il n'y aurait pas un peu d'étymologie populaire là-dedans...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 635
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 22:10 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Avant d'aller plus loin, soyons bien conscients que tous les mots français bot, bout, botte, bouter, but etc. n'appartiennent pas forcément à la même famille étymologique. Nous verrons s'il est possible d'apporter quelques éléments de classification au sein de cet ensemble. En attendant, ça n'empêche pas d'en parler, ne serait-ce que pour en faire l'inventaire et réunir les informations.
Dans cette « série » (à trier), on aurait alors aussi le verbe buter (heurter, arrêter) ?
http://www.cnrtl.fr/definition/buter
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 09 Nov 11, 0:37 Répondre en citant ce message   

- buter est dérivé de but.

- Il y a aussi la fameuse bota espagnole, gourde à vin, en cuir, que le DRAE fait dériver d'un latin buttis.

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 09 Nov 11, 11:35 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
J'ai quand même des doutes sur ces histoires de poisson aplatis à coups de marteau. Je me demande s'il n'y aurait pas un peu d'étymologie populaire là-dedans...

Euh, cette idée n'est pas incluse dans la recherche étymologique. Je me suis juste amusée en présentant le terme, vu qu'il y avait , d'une part à l'origine du Butt allemand le verbe bōӡen ( frapper en moyen haut-allemand) et d'autre part, vu qu'en ancien anglais bīetl , de même famille étymologique, signifiait le marteau...

Le Butt allemand et ses correspondants dans les différentes langues, y compris notre turbot, renvoient seulement à la forme aplatie .( on aplatit par un coup). Qu'un animal soit nommé en fonction d'une de ses caractéristiques physiques n'a rien d'exceptionnel. Notre rhinocéros n'est qu'un Nashorn , une corne sur le nez. Et nous avons le requin-marteau, le poisson-coffre, le brochet ( forme pointue du museau),etc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 08 Oct 12, 7:25 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Il y a aussi la fameuse bota espagnole, gourde à vin, en cuir, que le DRAE fait dériver d'un latin buttis.

J'aurais dû préciser : latin tardif.
Étymologie douteuse, ou incomplète. En effet, ce mot a, en arabe, un équivalent sémantique exact d'origine sémitique : بطّة [baṭṭa] qui me semble beaucoup plus apte à faire un étymon acceptable que ce buttis de latin "tardif".
Lequel, s'il est attesté, est peut-être lui aussi de la même origine, via le grec βουτις [boutis], βουττις [bouttis], βουτη [boutê] dont Chantraine dit ceci :
Citation:
"récipient en forme de cône tronqué. Le latin buttis est tardif et peut-être emprunté au grec. De toutes façons, le mot grec, comme beaucoup de noms de "contenants", risque d'être emprunté.

Voilà donc aussi probablement l'origine du français bouteille, de butticula, diminutif de buttis. Idem pour les mots espagnols botija et botijo.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008