Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
kafir (arabe), kofer (hébreu), kapore (yiddish), gavur (turc) - Le mot du jour - Forum Babel
kafir (arabe), kofer (hébreu), kapore (yiddish), gavur (turc)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 672
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Tuesday 28 Feb 06, 11:58 Répondre en citant ce message   

Turc gavur (pron. : gavour) mot turc pour désigner les infidèles ou les occidentaux.

Aujourd'hui le mot est utilisé à la blague, quoique quand la tension monte, on se demande si on doit vraiment rire...

Je me demande si gavur n'est pas également utilisé par les Arabes, dans le même sens qu'en turc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2221

Messageécrit le Tuesday 28 Feb 06, 19:18 Répondre en citant ce message   

Alfred de Vigny, et tous les Romantiques se piquant de couleur locale, écrivaient : giaour.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Tuesday 28 Feb 06, 20:20 Répondre en citant ce message   

Ce mot vient de l'arabe kâfir, kafûr : incroyant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9575
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 13 Mar 11, 0:05 Répondre en citant ce message   

Glossophile a écrit:
Alfred de Vigny, et tous les Romantiques se piquant de couleur locale, écrivaient : Giaour.

... suivant en cela l'exemple de Lord Byron : La forme giaour s'est définitivement imposée en français à la suite du succès du long poème de Byron, The Giaour, en 1813.

Mansio a raison : le mot turc gavur vient bien de la racine sémitique KPR et en particulier de l'arabe كفور [kafūr], "infidèle, incroyant".
Contrairement à ce que dit le TLF, le persan n'a donc rien à voir dans l'origine de ce mot. Il a tout au plus servi d'intermédiaire entre l'arabe et le turc.

Dérivent aussi du même mot - ou plutôt de son synonyme كافر [kāfir] (même racine) - le très usuel cafard et l'historique cafre (ou caffre), mot appliqué jadis par les Arabes aux populations noires dans leur commerce esclavagiste en Afrique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2778
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Sunday 13 Mar 11, 1:19 Répondre en citant ce message   

J'ai trouvé la forme italienne giaurro dans un journal de voyage italien du XVIIIeme siècle.

Le mot existe encore dans les dictionnaires plus recents.
http://dizionari.hoepli.it/Dizionario_Italiano/parola/giaurro.aspx?idD=1&Query=giaurro&lettera=G

L'italien a aussi la forme cafiro
http://www.etimo.it/?term=cafiro

à ne pas confondre avec cafro, référé à un type negroïde des Bantous
http://dizionari.hoepli.it/Dizionario_Italiano/parola/cafro.aspx?idD=1&Query=cafro&lettera=C
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3152
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 13 Mar 11, 1:53 Répondre en citant ce message   

En Algérie, on désigne encore les Européens par le mot "gaouri" qui vient du turc.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9575
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 01 Apr 12, 11:35 Répondre en citant ce message   

Lire au sujet de ce mot l'article de Abdelmajid El Houssi dans Bulletin de la SELEFA nº 8, pages 1-8.
L'article s'intitule "Sur gaouri et ses ascendants".
SELEFA = Société d'Études Lexicographiques et Étymologiques Françaises et Arabes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3355
Lieu: Massalia

Messageécrit le Saturday 29 Jun 13, 0:58 Répondre en citant ce message   

כּפּרה , kapore en yiddish, kapara en hébreu.

Ce mot qui signifie l'expiation, le rachat vient d'une racine trilitère K_P_R / כּ.פּ.ר qui signifie au départ couvrir, recouvrir.

Ainsi le כפורת, le kapperet, désigne le couvercle de l'Arche d'Alliance, décrit dans la Torah (Exode, 25, 17) :
Citation:
וְעָשִׂיתָ כַפֹּרֶת, זָהָב טָהוֹר: אַמָּתַיִם וָחֵצִי אָרְכָּהּ, וְאַמָּה וָחֵצִי רָחְבָּהּ


Le terme a été traduit en latin par propitiatorium et par propitiatoire en français.

Citation:
Tu feras aussi un propitiatoire d'or pur, ayant deux coudées et demie de long, une coudée et demie de large


Le mot hébreu allie les deux sens, celui de couverture et d'expiation ou de propitiation.

On retrouve encore cette même racine dans le termeִּ כּפּור, le kippour mot qui désigne la fête religieuse dite en français fête du Grand Pardon et qui signifie en hébreu jour d' expiation, de contrition.

En yiddish comme en hébreu, כּפּרה , kapore est lié à la cérémonie des kaparot qui précède la fête du kippour, cérémonie qui commémore ces sacrifices expiatoires qui avaient lieu près de ce couvercle évoqué qui servait alors d'autel.

Ci-joint une fiche sur cette racine K-P-R et les mots qui en découlent en hébreu.

Par métonymie, on appelle aussi du même nom la volaille ainsi sacrifiée.

Ce qui est particulier à la langue yiddish, c'est le fait de se saisir ensuite des termes venus de la loshn koydesh, la langue sainte (l'hébro-araméen) pour les intégrer dans le parler vernaculaire et profane avec souvent un sens figuré.

Pour le détail des expressions usant de kapore voir le fil expressions d'origine religieuse.

Disons pour résumer que le terme prendra une connotation négative ou moqueuse, idée de se moquer, de bafouer, idée de n'avoir aucune valeur d'un côté et de l'autre au contraire, il sera associé à l'amour. L'association de pensée vient de ce que le fervent amoureux éprouve le besoin de se donner, voire de se sacrifier à l'être aimé, on y retrouve cette idée de propitiation.

Signalons qu'en hébreu moderne כּפּרה, kapara, est en langage argotique une façon affectueuse d'appeler son ami (e), l'équivalent de " chéri (e) " ou " darling".

Ce terme n'est pas resté uniquement en hébreu et yiddish, il a été emprunté par d'autres langues, particulièrement l'allemand et le néerlandais, avec des sens légèrement différents:

Allemand kapores, terme directement repris du mot yiddish (dans l'expression kapores shlogn), entré dans la langue allemande via le Rotwelsch et attesté depuis le 18ème siècle. Terme très familier:

signifie endommagé, cassé. Mais dans l'expression kapores gehen (aller kapores), c'est carrément mourir, crever.

Néerlandais kapoerem , kapoeres, kapoerewi, trois variantes du même mot yiddish lorsque le parler néerlandais se l'est approprié. Le sens est perdu, cassé, mort.


Dernière édition par rejsl le Sunday 30 Jun 13, 21:30; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kugulistan



Inscrit le: 09 Aug 2010
Messages: 190

Messageécrit le Tuesday 13 Aug 13, 17:31 Répondre en citant ce message   

Je me suis toujours demandé si le mot gavur ne viendrai pas tout compte fait de l'araméen ou du syriaque.

En syriaque homme se dit : gawra.

Etant donné que les Syriauqes étaient chrétiens donc non-musulmans donc 'infidèles', ne peut-on pas penser que le mot gavur vient du syriaque "homme" (hypothèse), de la même manière que en rromani manouch signifie homme, passé en français ce mot désigne tous les tsiganes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lezarvert



Inscrit le: 08 Nov 2006
Messages: 148
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Wednesday 25 Sep 13, 13:14 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Mansio a raison : le mot turc gavur vient bien de la racine sémitique KPR et en particulier de l'arabe كفور [kafūr], "infidèle, incroyant".
Contrairement à ce que dit le TLF, le persan n'a donc rien à voir dans l'origine de ce mot. Il a tout au plus servi d'intermédiaire entre l'arabe et le turc.

Dérivent aussi du même mot - ou plutôt de son synonyme كافر [kāfir] (même racine) - le très usuel cafard et l'historique cafre (ou caffre), mot appliqué jadis par les Arabes aux populations noires dans leur commerce esclavagiste en Afrique.

Turc Küfür, c'est le blasphème, le juron. Et kâfir c'est le sacrilège.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sof



Inscrit le: 03 Oct 2013
Messages: 19
Lieu: PARIS

Messageécrit le Thursday 03 Oct 13, 17:06 Répondre en citant ce message   

En tunisien on utilise gawri pour europeen, sens assez péjoratif
je pense que gavur vient lui-même de l'arabe kafir (non-musulman, mécréant)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3730
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 17 Dec 15, 13:15 Répondre en citant ce message   

Je commence un sujet consacré à la famille sémitique k-p-r

En hébreu, on a :
כָּפַר (kafar) : couvrir, recouvrir ; et au sens figuré : expier, pardonner
Cela devrait s'expliquer dans le sens de : "couvrir ses péchés" c'est à dire dans le sens de cacher ?

C'est une origine araméenne (de même pour l'arabe) et le sens de to forgive, atone, expiate (pardonner, expier) existait en araméen (selon Klein)

De là, le Yom Kippour יוֹם כִּפּוּר : le jour du grand pardon (de l'expiation...)

Dans la Genèse (6, 14) Dieu demande à Noé de construire une arche en bois et roseaux en la couvrant (enduire) de poix, de bitume... dedans et dehors

Ce terme est-il le même ou différent ? Klein présente une entrée différente pour ces trois termes :
1) to atone for, expiate
2) to pitch (du latin pix, d'où la poix) : c'est l'enduit de l'arche de Noé
3) to deny : nier, refuser d'admettre...


كفر‎ (kufr) et כְּפִירָה (kefirah) : incroyance, athéisme

كافر‎ (kāfir) pluriel : kuffār كفار et en hébreu : כופר‎ (kofer) pluriel : kofrim כופרים‎ : incroyant, infidèle, athée...

On a aussi le sens de village (l'idée de couverture, dans le sens de protection ?)
כפר‎ kfar en hébreu
كفر‎ kafr en arabe

Voir capharnaüm : Kfar Nahum (village de Nahoum)

Voir la page de Wikipédia sur cette racine

Papou devrait pouvoir nous éclairer !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11259
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 17 Dec 15, 13:25 Répondre en citant ce message   

On entend de plus en plus ces termes kafir/kuffar de la part de jeunes Français musulmans.
J'ai l'impression qu'il tend à remplacer mécréant.

kafir est répertorié dans le TLFi.

- kafir
nom donné par les musulmans dans le Coran à l'infidèle, et, en théologie islamique, au musulman hétérodoxe. [ Larousse ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3730
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 17 Dec 15, 17:14 Répondre en citant ce message   

giaour est attesté dans le Grand Robert
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3730
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Thursday 17 Dec 15, 17:24 Répondre en citant ce message   

En anglais, la plus ancienne attestation date de 1564, dans un récit de voyage de l'explorateur britannique Anthony Jenkinson :

He reasoned with mee much of Religion, demaunding whether I were a Gower, that is to say, an vnbeleeuer, or a Muselman, that is of Mahomets lawe.  
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008