Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
feu (français), focus (latin) - Le mot du jour - Forum Babel
feu (français), focus (latin)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 8:50 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Est-ce dans ces cheminées qu'on faisait le focacium « pain cuit sous la cendre » qui a donné le nordique fouasse et le méridional fougasse ?

Plutôt fouace, non ? Les deux orthographes doivent exister, mais le TLF ne dit rien de fouasse.
En tout cas, ce fil, que je découvre aujourd'hui, est passionnant !
Je rajoute deux mots de la même famille :

- fusil, du latin populaire *foculis (petra), "pierre à feu".

- fuel, du latin médiéval focalia, "combustible", via l'ancien français fouaille, devenu fuel-oil, "huile combustible" en anglais. Autre retour à l'envoyeur.

Le vieil anglais fukkit cité par Giorss, serait-il le mot qui a abouti à fuck ? Etymonline ne dit rien - il en dit long, pourtant ! - de cette hypothèse mais je la trouve plausible. A creuser ...

Quant à l'espagnol, pour ce qui est de fogar / follar, aucun doute, Giorss a raison. Une fois de plus, le DRAE laisse à désirer ...


Dernière édition par Papou JC le Saturday 30 Jul 11, 11:15; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 19:56 Répondre en citant ce message   

Leggi bene:

Citation:
Written form only attested from early 16c. OED 2nd edition cites 1503, in the form fukkit;
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 20:12 Répondre en citant ce message   

Effectivement, tu as raison, j'ai lu trop vite, c'est au tout début. Merci !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 463
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Thursday 05 May 11, 22:42 Répondre en citant ce message   

Italien focone et Corse fucone seraient issus de Italien fuòco(treccani) et Corse focu de Latin focu(m)(infcor).
Pierre Deffontaines dans L'HOMME ET SA MAISON [1972] en donne la description suivante pour le corse :
Pierre Deffontaines a écrit:
En Corse, au xv me siècle, le feu qu'on appelle fucone ou ziglia était constitué par une caisse d'un mètre carré environ, haute de vingt-cinq centimètres, posée sur quatre pieds et remplie de terre battue; naturellement la fumée se répandait partout dans la pièce .
Pour le même descriptif infcor ne mentionne pas de siècle particulier et fait la distinction entre fucone et Corse ziglia.

En reprenant la définition :
foyer : cntrl a écrit:
Lieu où l'on fait du feu. A.− 1. Espace spécialement aménagé pour y faire du feu;
….. J'entrai dans une de ces huttes : c'était un taudis sans fenêtre, avec un foyer de pierres brutes placé au centre (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 58). .
Cette dernière description de GAUTIER correspond à ce que j’ai connu en 1957 pendant un mois avec les bergers du Monte Renosu en Corse (Village des bergeries des Corse Scarpacelle). Un foyer (Corsefucone) fixe se trouvait dans la pièce unique de la cabane en pierres sèches pour loger toute la famille pendant la transhumance.

En ce qui concerne l’italien :
Pour Italien focone Montaigne en fait état dans le Journal du voyage de Montaigne/Partie 4 :
http://fr.wikisource.org/wiki/Journal_du_voyage_de_Montaigne/Partie_4

treccani.it : mentionne entre autres que Italien focone désignait sur les bateaux un foyer pour les besoins de la vie quotidienne.

Pompéi, les catacombes :
Gustave Bascle Lagrèze en 1872 a écrit:
Pendant l'hiver, les Pompéiens avaient des brasiers, camini portatiles. Cet usage, emprunté aux Grecs, a été transmis aux Napolitains , dont le focone ou brasier moderne a beaucoup d'analogie avec le brasier antique..

Le brasier(LAMARTINE, Les Confidences. cntrl) présente des similitudes avec le dit Corse fucone :
Pendant l'Antiquité, les Grecs utilisaient un brasero mobile (nommé escharion) rempli de braises ardentes. Un brasier est un appareil de chauffage généralement utilisé à l'extérieur ; il a également servi de chauffage dans les appartements en Espagne.(wiki).
Entre le Corse fucone le plus rudimentaire et les cheminées les plus élaborées il existe plusieurs variantes, avec ou sans conduit d’évacuation et hotte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 06 May 11, 14:05 Répondre en citant ce message   

Bon...me semble que ce soit la description de quelque chose d'archaïque...diffusé avant de l'invention de la chéminée,
inventée au Moyen-Age.

Que je sache, dans l'Italie du Sud, il y avait plutôt des brasiers portatifs (dans les campagnes, jusqu'au XXeme siècle).

La Crusca donne cette definition de focone en italien:

Citation:
FOCONE. Definiz: Accrescit. di Fuoco, Fuoco grande. Lat. ingens ignis. Gr. μέγα πῦρ.
Esempio: Lasc. Gelos. 4. 12. Quel focone mi ha tutto riauto.
Definiz: §. I. Focone, è nelle armi da fuoco il Luogo, dove elleno son forate per dar loro fuoco.
Esempio: Sagg. nat. esp. 144. Dipoi la chiudemmo dalla parte del focone (serrato anch'egli da una perfettissima vite) con una piastra spianata d'acciaio.
Definiz: §. II. E Focone nelle galee, e simili, si dice il Luogo, dove si fa fuoco


1) un grand feu
2) dans les armes à feu, le partie (fermée par une vis) où, les mêmes, ce sont percées pour transmettre le feu à l'éxplosif
3) le lieu où on fait feu, sur les galères .

En napolitain: focone = padellone della frittura = grosse poêle à frire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 19:49 Répondre en citant ce message   

Affouage, en cnrtl:
Citation:
Étymol. ET HIST. − 1. 1256 dr. affoage « droit de prendre du bois dans une forêt » (Charta Gallica ds Du Cange s.v. confoagium : Fors tant que por lur affoage, ne devent il trancher ne fol, ne chesne); 2. av. 1492 id. effouage « redevance due par chaque foyer » (J. Molinet, Chron., ch. 38, Buchon ds Gdf. : Sans ce qu'il fut jamais travaillé d'aulcunes effouages, gabelles, emprunts); 3. 1594 id. « ce qui sert à chauffer » (Chassignet, Mespris de la vie, 131 ds Gdf. : S'il le voit [l'arbre] au retour sans füeille languissant, Desnué de rameaus, l'effouage et la proye Du bucheron); ce sens se spécialise en celui de « entretien en combustibles d'une usine ».
Sens 1 dér. de l'a. fr. afouer « allumer » dep. 1204 (Le Renclus de Moiliens, Roman de Charité, Richel., 23 111, fo 221a ds Gdf. : El feu qui ja est affoues) et « fournir de chauffage » dep. 1264 (St Urbain, Arch. H.-Marne, ibid. : et puent panre... les ramasons en ce meesmes bois pour afouer la teulerie); suff. -age*, cf. lat. médiév. affuagium « droit de prendre du bois dans une forêt » 1253 (Regestum Feodorum Burgundiae, f. 72 ds Du Cange s.v. affuiagium : habere plenum Affuagium et plenum usagium in nemoribus dicti Ducis); sens 2 et 3 dér. de l'a. fr. feuiage « bois de chauffage » dep. 1262 (Siersberg, 49 Arch. Meurthe ds Gdf. s.v. fouage : avoir son usaire en la forest por marien et feuaige) et fuage « droit exigé sur chaque foyer » dep. 1274 (Theuley, Arch. H.-Saône, H 814, ibid. : Por lou fuage du dit molin); préf. a-1*.

Affouage/affoage, inexistant en Godefroy
Affouage en Moyen français
Citation:
AFFOUAGE, subst. masc.
[GDC : afouage ; FEW III, 655a : focus ; TLF II, 37a : affouage]

A. -"Droit coutumier en vertu duquel les habitants d'une communauté rurale peuvent ramasser le bois mort ou couper le bois de chauffage nécessaire dans la forêt seigneuriale"
B. -"Redevance due au seigneur pour ce droit"

Moi je pense qu'il y a une confusion entre:
-adfocaticum>affouage = droit de prendre du bois dans une forêt (communale et non seigneuriale) et (par extension) le bois utilisè pour s'echauffer (affouer)
-focaticum> fouage = redevance due par chaque foyer (= famille) au seigneur.

Donc il y a un erreur en DMF qui parle de forêt seigneuriale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6474
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 20:17 Répondre en citant ce message   

fouace: ca 1200 sorte de galette < focacium (pain cuit sous la cendre) < lat. focus (feu)
On note aussi fouasse et fouée.

Cf. it. focaccia, esp. hogaza

ATF

Je me souviens avoir d'abord lu fouace dans les oeuvres de Rabelais, puis l'avoir entendu dans le Poitou (où Rabelais a vécu).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3513
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 22:06 Répondre en citant ce message   

Dans le Midi, cette fouace est une fougasse venue du provençal fogatza , lui aussi venu du latin populaire.

Selon la taille, on parle d'un fougasson ou d'une fougassette. La fougasse fait d'ailleurs partie des treize desserts ( ou calenos) qui se doivent d 'apparaître sur les trois nappes blanches superposées sur la table , lors du gros souper le soir de Noël.


Lire le Fil Les 13 desserts. (José)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Camelia



Inscrit le: 14 Jan 2008
Messages: 712

Messageécrit le Thursday 10 Nov 11, 16:00 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:


Sur le latin focus

Catalan............ foc


En roumain se dit pareil , foc / feu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11048
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 09 Mar 12, 12:56 Répondre en citant ce message   

Lire les Fils suivants :

- MDJ feu (adjectif)

- feu (défunt) (Dictionnaire Babel)

- faire long feu (Expression)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maurice



Inscrit le: 25 May 2005
Messages: 435
Lieu: Hauts de Seine

Messageécrit le Friday 09 Mar 12, 13:28 Répondre en citant ce message   

On utilise aussi le mot focus en informatique, mais dans cette branche, c'est pratiquement toujours un mot anglais qui est utilisé tel quel dans les textes en français.
Mettre le focus sur un objet informatique, c'est le sélectionner parmi un ensemble d'objets examinés, afin que les actions suivantes s'appliquent à cet objet sans qu'il soit nécessaire de le préciser à nouveau. Par exemple, si on considère une page d'un document contenant plusieurs images et si on met le focus sur une image en cliquant dessus, l'action "supprimer" demandée ensuite s'appliquera à l'image sélectionnée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 20 Jan 16, 11:37 Répondre en citant ce message   

max-azerty a écrit:
En fait, pour désigner le feu, il y a deux racines indo-européennes en parallèle :
- celle qui a donné "feu", soit "*pew". De là dérive le grec "πῦρ" (cf "pyromane"), le latin "focus" cf "foyer"

Je m'étonne qu'Outis n'ait pas en son temps relevé cette double ou triple énormité.

1. Je ne vois pas qu'il existe une racine *pew-, mais bon, il y a diverses façons d'écrire les racines indo-européennes. Calvert Watkins me donne *paəwr- "feu" d'où sont issus le grec πῦρ et le germanique qui a donné l'anglais fire.

2. L'origine du latin focus est inconnue. J'ai de bonnes raisons de penser que cette origine est sémitique, comme souvent en pareil cas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 27 Nov 17, 5:55 Répondre en citant ce message   

Ce fil m'incite à penser que le français fougue, que l'on fait curieusement dériver de l'italien foga "fuite", a probablement, comme fougasse, plus à voir avec le latin focus. La fougue, c'est l'ardeur (j'emploie ce mot à dessein) à aller de l'avant, ça n'a vraiment rien à voir avec la fuite.

Étymol. et Hist. 1580 (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, 1. I, chap. 48, p. 326). Empr. à l'ital. foga « fuite précipitée », d'où « impétuosité, ardeur » (dep. fin xiiies., Giamboni ds Batt.), du lat. class. fŭga « fuite, course rapide » (cf. fugue; v. Hope, p. 196). Bbg. Hope 1971, p. 196. − Kohlm. 1901, p. 45. − Wind 1928, p. 129, 187, 195, 196. (TLF)

Pour s'en convaincre, il vaut mieux aller voir les synonymes de fougueux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3505
Lieu: Nissa

Messageécrit le Monday 27 Nov 17, 8:43 Répondre en citant ce message   

Encore une fois, c'est l'histoire des mots qui est la simple clef. Le français fougue n'est qu'un emprunt mal compris à l'italien fuga au sens musical !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 27 Nov 17, 8:51 Répondre en citant ce message   

Tu me sembles bien sûr de toi. Qu'un simple terme de musique ait connu cette extension sémantique à contre-sens... permets-moi d'en douter.
J'attends qu'Embatérienne nous dise si d'autres termes musicaux made in Italy ont fait de comparables entrées dans le lexique général du français.

En attendant : le cognat espagnol de fougueux, c'est fogoso, dérivé de fuego "feu".

Quelle oreille francophone ne distingue pas clairement fugue de fougue ?


Dernière édition par Papou JC le Monday 27 Nov 17, 9:15; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4









phpBB (c) 2001-2008