Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
mousmée (français : argot) - Le mot du jour - Forum Babel
mousmée (français : argot)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 24 Mar 06, 22:22 Répondre en citant ce message   

Ce terme maintenant désuet de l'argot parisien désigne "une jeune femme" et, puisque c'est un centre d'intérêt de ce parler, "une fille facile".

L'origine est fort éloignée, car il semble que ce mot vient du japonais "musume" (jeune fille).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 24 Mar 06, 22:38 Répondre en citant ce message   

Mousmée jolie dont mon cœur est épris
Je veux l'oubli...
Puisque de toi mon amour infini
Reste incompris...
L'opium endort les malheureux
Et les emporte jusqu'aux cieux


La suite
http://perso.wanadoo.fr/sylviejo/textes/nuit_de_chine.htm
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
havah



Inscrit le: 12 Jan 2006
Messages: 22
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 24 Mar 06, 23:05 Répondre en citant ce message   

Mais comment est-il arrivé là ? Du japonais dans l'argot français ?! J'y ai pensé immédiatement (CF les "mura no musume" du kabuki ou plus prosaïquement, les "morning musume", groupe très célèbre au Japon dont les membres changent sans arrêt) mais ça m'étonne beaucoup, je pensais que ma réflexion était un peu trop fantaisiste !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2464
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 24 Mar 06, 23:07 Répondre en citant ce message   

Le terme a dû passer en français à la fin du XIXe s. Il était encore bien présent dans l'argot au milieu du XXe s.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10775
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 22 Nov 12, 15:23 Répondre en citant ce message   

Le TLFi a adopté la forme mousmé.

- Les mousmées, qui marchaient [au music-hall] à la ristourne sur les bouteilles de champ'.
(Le Breton, Rififi,1953, p. 35).

Lire le Fil putain / prostituée.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2779
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 22 Nov 12, 15:39 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
Le TLFi a adopté la forme mousmé.

Pas seulement le TLFi : L'Académie, le Petit Larousse, le Petit Robert, etc. C'est l'orthographe la plus communément admise en littérature. Pour l'argot, c'est différent, il semble que la forme "mousmée" soit commune.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1032

Messageécrit le Friday 23 Nov 12, 1:28 Répondre en citant ce message   

havah a écrit:
Mais comment est-il arrivé là ? Du japonais dans l'argot français ?

Par le très très grand succès de Madame Chrysanthème, le roman de Pierre Loti (1887). C’est d’ailleurs la première attestation signalée par le TLFi. Peut-être aussi par les marins, les hommes d’affaires, les fonctionnaires ayant séjourné au Japon.

Charles a écrit:
puisque c'est un centre d'intérêt de ce parler, "une fille facile".

Je pense que mousmée n’a pas la connotation de « fille facile ». Il est juste l’équivalent de femme, ou souvent même d’épouse.
« Le dimanche nous partions sur la côte avec nos mousmées. »

Et a écrit:
Il était encore bien présent dans l'argot au milieu du XXe s.

Et jusqu’à aujourd’hui, dans un registre très familier. Est-ce vraiment de l’argot ? Mais il est certes moins fréquent que meuf
À noter qu’il est parfois perçu, à tort, comme provenant de l’arabe ou du sabir d’Algérie, tels mouquère, fatma, kawa, macache, bézef, etc.

Après avoir lu Madame Chrysanthème, écoutez Madame Butterfly

Et aller ici où il question de geishas.
Et ici, où il est question de Hanami et de chrysanthèmes.


Dernière édition par Moutik le Monday 02 Jun 14, 23:49; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 23 Nov 12, 1:36 Répondre en citant ce message   

Moutik a écrit:
À noter qu’il est parfois perçu, à tort, comme provenant de l’arabe ou du sabir d’Algérie, tels mouquère, fatma, kawa, macache, bézef, etc.

Peut-être parce qu'il rime avec almée...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
agung.polo



Inscrit le: 19 Jul 2014
Messages: 1
Lieu: Bali

Messageécrit le Saturday 19 Jul 14, 15:12 Répondre en citant ce message   

Il semblerait que c'est Anatole France qui "importât" le mot du japonais.
Proust, grand admirateur de France, le reprend dans "du coté de Guermantes".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2779
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 19 Jul 14, 15:25 Répondre en citant ce message   

Je crois que c'est surtout Loti qui popularisa le mot. C'est d'ailleurs à Loti que le TLFi attribue les premières attestations (1887, Madame Chrysanthème). D'après Google Livres, il existe des occurrences plus anciennes, dans Le Japon Illustré en 1870 ou L'Illustration en 1875, mais elles ont dû rester assez "exotiques".
À quel livre d'Anatole France faites-vous allusion ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008