Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Die böse Sieben (Sept, la méchante) - Expressions, locutions, proverbes & citations - Forum Babel
Die böse Sieben (Sept, la méchante)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Mechthild



Inscrit le: 01 Sep 2011
Messages: 119
Lieu: Wien/Vienne, Autriche

Messageécrit le Sunday 22 Jan 12, 17:42 Répondre en citant ce message   

Allemand böse Sieben, littéralement une 7 méchante, veut dire "femme acariâtre".

L'expression vient probablement d'une carte à jouer qui montrait l'histoire d'une telle femme.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6480
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Sunday 22 Jan 12, 19:15 Répondre en citant ce message   

Böse Sieben
C'est le nom d'un ruisseau au flux irrégulier.

http://de.wikipedia.org/wiki/B%C3%B6se_Sieben
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 22 Jan 12, 22:57 Répondre en citant ce message   

Oui, mais ce n'est pas obligatoirement uniquement pour son débit irrégulier que ce cours d'eau porte ce nom. D'abord, c'est assez récent. Jusqu'au 19ème siècle, il se nommait le Willerbach (= wilder Bach: ruisseau sauvage)

Cette commune où il coule, Eisleben dans le Land allemand de Sachsen-Anhalt est la ville natale de Martin Luther, c'est également là qu' il est mort d'ailleurs. Bref, un berceau de la Réforme. Et un autre théologue de la Réforme, Cyriacus Spangenberg, a enseigné à Eisleben. Parmi ses oeuvres, il y a justement un ouvrage qui se nomme " Wider die böse Sieben in Teufels Karnöffelspiel" = Contre la Böse Sieben dans le jeu de Karnöffel du Diable.

Où cette böse Sieben symbolise le Diable. Qui pourrait être la Dame dans le jeu de cartes ( Karnöffel= ancêtre du tarot?) dont parlait Mechthild. Il se pourrait que les élus de cette commune qui se réclame de Luther aient voulu, au 19ème siècle, rendre hommage à ces théologues en changeant le nom de cette rivière diabolique .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2254

Messageécrit le Monday 23 Jan 12, 1:06 Répondre en citant ce message   

Ne serait-ce pas une allusion biblique à« Marie, surnommée la Magdaléenne de laquelle étaient sortis sept démons » ? (Luc, 8, 2)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3417
Lieu: Massalia

Messageécrit le Tuesday 24 Jan 12, 20:25 Répondre en citant ce message   

Il semble bien que l'expression vienne d'abord du jeu de cartes évoqué plus haut : le Karnöffel .

Ce jeu est un des premiers jeux de cartes d'Europe faisant intervenir la notion d'atout. Son existence est attestée depuis la fin du 15ème siècle, ce qui permet de penser qu'il existait déjà bien avant et de plus c'était un jeu " populaire". On y voit des cartes associant un chiffre et une image, une allégorie. On pense qu'il serait dérivé d'un jeu plus ancien, venant de Perse, qui aurait pu s'appeller Kanjifah.

* Ce jeu était populaire au Moyen-Âge dans la sphère germanophone, même s'il fut souvent interdit car il renversait les valeurs habituelles. Certaines cartes représentaient le Pape, l'Empereur, les cardinaux. Or, ces cartes fortes pouvaient être coupées par le Sept ( die Sieben) qui était la carte d'atout et qui avait le Diable pour illustration. Cette carte imprenable était appelée Teufel ( Diable) ou böse Sieben.


Voir le texte du théologue Cyriakus Spangenberg
( 1562) cité plus haut.
Citation de ce texte:
Citation:
" der Teufel heißt im Karnöffelspil Siben"
= le Diable se nomme sept dans le jeu de Karnöffel.

* Mais vers la fin du 16ème siècle, il existe déjà des versions de ce jeu dans lesquelles le sept est accompagné d'une image représentant non plus le diable mais une femme méchante.

Un livre Charta lusoria , illustré par le graveur sur bois Jodocus Amman ( Jost Amman) paru à Nuremberg en 1588 montre des images de ce jeu, une carte Sept avec une femme qui s'apprête à battre son époux ( un vannier) . Chaque carte est surmontée d'un texte en latin et accompagnée d'une traduction en allemand au bas de la page. Pour cette carte, le texte y compare la femme méchante au diable.
À la même époque, le thème apparaît chez des auteurs connus tels que Martinus Montanus ou Hans Sachs.

Quant à l'expression, désignant directement une femme méchante, on en a une première attestation en 1609 chez un auteur Johann Sommer:

" Ist denn deine Fraw so eine böse Siebene une eine böse Wettermacherin " = Ta femme est-elle donc une méchante sept et une méchante faiseuse de pluie et de beau temps , ( sorcière) ?

On pense donc que vers cette époque, l'expression venue du jeu de cartes s'était popularisée. On peut citer une sorte de proverbe qui avait cours au début du 17ème siècle:

Citation:
" Sieben Greten machen dem Teufel die Hölle heiß"
= Le Diable, il suffit de sept Marguerites ( Grete: diminutif de Margarete) pour lui chauffer son Enfer.

* Pendant la guerre de Trente Ans, la pire année en Saxe fut celle de 1637, on lui donna le surnom de Böse Sieben.

* D'autres auteurs ont ensuite contribué à rendre cette expression populaire tout en renforçant cette acception. En 1664, parait un recueil de Joachim Rachel , " Das poetische Frauenzimmer oder Böse 7" ( La femelle poètique ou la méchante 7" . Il ironise sur sept figures féminines, sept défauts jugés féminins, la râleuse, celle qui est sale, la dominatrice, la coléreuse, la bavarde, la rouée, l'orgueilleuse. Et par là, comme l'avait supposé Glossophile, il renvoie dans cette satire, à ces sept démons nés de Marie Madeleine, la Magdaléenne, ici sept démons féminins.
D'ailleurs, en allemand, le terme péché est féminin : die Sünde et les sept péchés capitaux étaient parfois représentés par des allégories féminines comme ici: l'orgueil , ou l'avarice

On trouve encore d'autres oeuvres, textes, illustrations sur le thème des sept femmes méchantes.

Certains linguistes ont avancé l'idée que cette expression résulterait de l' abréviation de " Eine von den bösen Sieben " = une des sept méchantes.

Tout ceci rejoint un peu les diverses hypothèses avancées. Informations et sources venues essentiellement du Lexikon der sprichwörtlichen Redensarten de Lutz Röhrich. = Dictionnaire des locutions proverbiales de Lutz Röhrich.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9846
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 24 Jan 12, 21:05 Répondre en citant ce message   

Cela permet, me semble-t-il, de comprendre - entre autres choses - le jeu de 32 cartes des joueurs de belotte, qui est un jeu de 52 cartes amputé des 20 cartes de "2" à "6". On voit le rôle attribué de facto au "7", qui devient ainsi la carte ayant la plus faible valeur, rôle dévolu au "2" dans le jeu complet.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11108
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 08 Mar 12, 13:22 Répondre en citant ce message   

Lire le Fil Références d'origine ludique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Expressions, locutions, proverbes & citations
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008