Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
jardin (français) / hortus (latin) - Le mot du jour - Forum Babel
jardin (français) / hortus (latin)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Normanneren



Inscrit le: 18 Mar 2007
Messages: 165
Lieu: Odense - Danemark

Messageécrit le Monday 27 Aug 07, 1:20 Répondre en citant ce message   

Non, ce n'était juste qu'une idée mais tu dois avouer que les mots have (jardin en danois), havn (port en danois), haag (haie en néerlandais), haven (port en néerlandais), hof (cour en néerlandais et en danois) ont en quelque sorte un dénominateur commun: ce sont des mots qui touche au cloisonnement; mais tu as sûrement raison, c'est peut-être le hasard. Havn peut probablement être rapproché de hav (mer en danois).

Quant à weer, n'est-ce pas le même mot que l'on retrouve dans brandweer* (corps des sapeurs-pompiers en néerlandais) et qui rappelle la défense ou dans le cas de brandweer, la défense (contre) les incendies. Il est à rapprocher du danois værn (défense) que l'on retrouve dans les anthroponymes Werner, Verner, Warner et Garnier (le français garer a la même étymologie ainsi que l'anglais warrant qui vient du normand warant [cf. également garantie, guarantee et warranty]).

*Danois brandvæsen: corps (contre) l'incendie


Dernière édition par Normanneren le Monday 27 Aug 07, 21:51; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1148
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Monday 27 Aug 07, 12:10 Répondre en citant ce message   

Exact pour "weer, brandweer, etc.". Dans le domaine militaire il y a "luchtafweer" (= défense anti-aerienne), weerstand (=défense), et même "geweer" (=fusil).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 28 Aug 07, 11:41 Répondre en citant ce message   

En Italie nous avons un toponyme, variant de
Gaggio à Gazzo, Gaccio, Gazzolo, Gazzola, Gacc (pr. Gatch)
qui dérive du longobard "gahagi/ighagi", significant "bois avec une clôture" (et ces clôtures pouvaient être aussi seulement juridiques: constituées par des defenses normatives, qui defendaient l'usage).

En Piemont il y a la forme Gacc.

En piemontais existe aussi le verbe "brandé" et on dit "ël feu branda bin":
ça veut dire que le feu c'est très "vif".
"Brandé dël foualié" c'est aussi le nom d'un outils en fer, qui se mettait dans le foyer pour soutenir le bois et permettre que brulaisse mieux, en laissant passer de l'aire au dessous.
En italien le mot serait "alàre del camino" pl. "alàri".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Normanneren



Inscrit le: 18 Mar 2007
Messages: 165
Lieu: Odense - Danemark

Messageécrit le Wednesday 29 Aug 07, 22:41 Répondre en citant ce message   

Intéressants ces mots provenant du lombard et du piémontais; les Lombards ou plus exactement une partie de leurs ancêtres, les Longobards, étaient des Germains provenant d'un endroit qu'on a situé aux environs de la lande de Lunebourg (Lüneburger Heide en allemand) au sud de Hambourg, je crois. Que leur vocabulaire ait eu une interaction sur le piémontais voisin, ce n'est pas impossible bien qu'il me semble que le piémontais est plutôt à rapprocher des dialectes occitans (corrige moi si je me trompe). On retrouve également le radical brand- dans le mot français brandir qui vient lui même de brant qui signifiait tison en ancien francique. Peut-être que l'origine du mot piémontais est à trouver là. Il y a aussi en français le mot brande (fougères, ajoncs, bruyères, genêts etc...; plantes des sous-bois) qui a la même origine germanique que le mot précédent. Ou serait-ce des mots proches de la langue des Cimbres (Cimbri), qui provinrent du Danemark (Himmerland au Jutland; d'ailleurs Jutland + Slesvig|Schleswig = Péninsule Cimbrique) et furent battus par l'armée romaine à Vercellae (Vercelli ou Varséj en piémontais) après un long périple à travers l'Europe au 2nd siècle avant Jésus-Christ.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Morand



Inscrit le: 03 Oct 2005
Messages: 550
Lieu: Zürich, Sundgau, Alsace, Zuid-Holland,

Messageécrit le Thursday 30 Aug 07, 9:39 Répondre en citant ce message   

A Amsterdam, le quartier Jordaan tire son nom du mot jardin. La tradition veut que suite à la révocation de l'édit de Nantes, les Huguenots se sont installés dans ce quartier, qui ne semble-t-il n'était encore qu'un marécage... (Après les assainissements, emt du 17 ème siècle, cette situation s'améliora)...
Les Francais appelaient le quartier le Jardin, ce que les Néerlandais ont transformé en Jordaan... D'ailleurs la majorité des rues de ce quartiers portent des noms de fleurs...

Une autre origine possible serait la comparaison du Prinsengracht avec le Jourdain du Moyen-Orient, rivière de la Terre Promise. Le Prinsegracht traverse les quartiers riches de la ville, qui était la Terre Promise pour les habitants d'un quartier devenu ouvrier comme le Jordaan...
Mais la première théorie reste la plus plausible...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2915
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 30 Aug 07, 11:05 Répondre en citant ce message   

Il n'est pas impossible (surmotivation) que les deux origines aient contribué au nom actuel …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Saturday 01 Sep 07, 22:49 Répondre en citant ce message   

Toutes ces réflexions sont très interessantes et complètent admirablement (malgré quelques redondances) le fil du café babel "jardins secrets" est issu de réflexions ayant trait au mot "jersey" si mes souvenirs sont bons.
Le "gahagi" lombard se retrouvre en allemand dans le mot "Gehege", le "bois de plaisir clos, à l'abri des bêtes sauvages".
Les lombards qui sont en effet d'origine allemande, mais tellement mélangés et souvent sous la ferule des autrichiens et en relation obligatoire avec les piemontais et les savoyards assujettis au saint empire germanique, auront eu facilité à conserver ce mot dans leur dialecte.
Le franco provençal des piemontais et des savoyards donne aussi des mots pour "jardin" dont la racine est indoeuropéenne, à savoir "ghorto" ou "gherto" ou "gord'ho" d'où découlent les mots que l'on a cités plus haut.
Ces mots sont le "corti", le "curtil", le "curtious", et le mot français "jardin", car les savoyards ont de tout temps parlé français.
Quant au mot "Hof", qui traduit littéralement le mot "cour" en allemand, il se peut qu'il y ait en effet une relation avec l'idée d'une cour fermée comme l'était le "curtilis" gallo-romain et moyenageux, la cour à l'intérieur de murs qui était fermée et défendue, et qui était le siège de l'administration d'un district.
On n'en fini plus de trouver des dérivées à ce concept d'espace clos, défendu et "gardé" (d'où aussi sa parenté avec "warnier" et garnier", base de la construction d'une campagne et d'un territoire humanisé.
Mais comment pouvait il en être autrement pour humaniser une contrée sauvage et la transformer en campagne sinon que de développer un tissu de cellules habitées et/ou cultivées closes mettant ses occupants ou ses cultures à l'abri de la sauvagerie environnante telles que l'étaient les contrées sauvages sorties du néolithique?
Les celtes ont abouti les premiers à une réelle forme de tissu territorial dont le fondement était une cellule habitée ou cultivée, mais surtout close, et qui mises côte à côte auront donné le "bocage".
Or la langue des celtes était d'origine indoeuropéenne (le mot enclos se dit "gorton" en celte). Il n'est donc pas étonnant que toutes les dérivées de cette racine se retrouvent sur des sites clos et abrités, dont la toponymie aura su transcrire le caractère.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8490
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 09 Apr 10, 20:10 Répondre en citant ce message   

J'ai relu plusieurs fois ce fil pour vérifier si quelqu'un reliait cour à jardin, mais non, si ce n'est dans l'histoire théâtrale "côté cour, côté jardin" où l'occasion était pourtant belle de dire que ces deux mots remontent à la même racine indo-européenne *ghorto- :
cour, court et cohorte : trois mots issus du latin cohors (< lat. hortus), passé du sens d’ « enclos, de cour de ferme », à celui de « division de la surface d’un camp », puis à celui de « soldats occupant cet espace », à savoir « la dixième partie d’une légion ». Cour vient de cohors après être passé par le bas latin curtis et les graphies anciennes curt, cort et court. C’est sous cette dernière graphie que le mot est passé à l’anglais et revenu plus tard au français avec le tennis.


Dernière édition par Papou JC le Monday 24 Jan 11, 7:38; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
felyrops



Inscrit le: 04 May 2007
Messages: 1148
Lieu: Sint-Niklaas (Belgique)

Messageécrit le Saturday 10 Apr 10, 0:18 Répondre en citant ce message   

Pour "jardin" je mis immédiatement le lien avec l'allemand "Garten", mais restais sur ma soif pour le néerlandais tuin. Fouillant en allemand, je trouvais "Zaun", en néerlandais "omheining, schutting", donc clôture, comme quoi un jardin est toujours clôturé. Le verbe "zaunen" signifie "clôturer". Le Zaun, serait-ce un "pars pro toto"?
Le mot "tuin" (jardin) se retrouve dans une petite monnaie de cuivre du 15e siècle (du Hainaut, il me semble) figurant sur le côté pile un jardin entouré d'une palissade. Georges Brassens, dans une de ses belles chansons, cite cette monnaie en chantant les belles femmes qu'on pouvait avoir pour une thune.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8490
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 10 Apr 10, 4:54 Répondre en citant ce message   

Vous venez peut-être de nous donner la clef de l'étymologie de thune ! Merci ! Mais, pour ce mot important dont on a un peu parlé ailleurs (L'argot de l'argent), je crois qu'un nouveau fil s'impose.

Voir aussi le mot breton ker ICI.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6486
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 12 May 12, 19:53 Répondre en citant ce message   

Normanneren a écrit:
En normand on a courtil (aussi gardin) pour jardin et gardinier pour jardinier.

Notons au passage que l'anglais garden, contrairement aux apparences, n'est pas d'origine germanique (cf. all. Garten), mais de l'anglo-normand du 13e.s. gardin (cf. normand gardin).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3573
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 12 May 12, 22:19 Répondre en citant ce message   

Le t allemand correspond au th anglais : Vater - father (père)

Jardin est un mot d'origine germanique *gart, cf. ancien haut allemand gart, d'où l'allemand Garten
En anglais dialectal (nord et est), on a garth qui désigne un enclos (qui peut servir de cour, de jardin...)
(source OED)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8490
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 12 May 12, 22:51 Répondre en citant ce message   

Soyons bien clairs : fr. jardin, all. garten et angl. garden sont d'origine germanique, seul cour est d'origine latine. Et tous relèvent du thème IE *gʰorto-.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3573
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 12 May 12, 23:38 Répondre en citant ce message   

C'est exact, mais pas tout à fait clair, en fait...

Jacques a raison de préciser que garden est un emprunt au français (du nord ; normand ? à préciser), qui lui-même est d'origine germanique.
Ce n'est donc pas un mot que l'on peut classer dans la liste des termes germaniques. (Comme les emprunts aux français, eux-mêmes d'origine latine, ne sont pas considérés comme des mots d'origine latine, directement).

En revanche garth est un mot d'origine germanique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8490
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 13 May 12, 4:26 Répondre en citant ce message   

Il faut quand même savoir de quoi on parle : il y a des langues d'origine et des langues de transition.
- Pour garden, l'anglo-normand est une langue de transition, non une langue d'origine. Des langues de transition, il peut y en avoir plusieurs entre l'origine et la forme actuelle prise par le mot en question. Et leur nombre peut augmenter.
- Une langue d'origine, c'est la plus ancienne connue, celle au-delà de laquelle on ne peut pas remonter dans l'état actuel des connaissances. Elle peut changer. Pour garden, c'est le germanique.

Autre exemple : la langue d'origine du mot abricot c'est le latin (praecox), ni l'arabe ni le grec, qui sont des langues de transition.

Enfin, c'est peut-être ma façon personnelle de voir les choses ... Il est vrai que le terme "langue d'origine" est ambigu. Mais si on l'oppose à "langue de transition", il l'est déjà moins. Peut-être faudrait-il dire "langue originelle" ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 3 sur 4









phpBB (c) 2001-2008