Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
cadmium (français) - Le mot du jour - Forum Babel
cadmium (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2849
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Tuesday 25 Oct 05, 11:58 Répondre en citant ce message   

Cadmium de Cadmos fondateur de la Thèbes légendaire, ce minerai de zinc a été découvert en Cadmie d’où son nom καδμεία en grec et le suffixe. –ium est l’appellation forgée par le chimiste allemand Frédéric Strohmeyer (1778-1835) qui le premier isola ce métal à partir de la calamine jaune.

ANIMATION : Voir plus loin un rectificatif à ce texte partiellement inexact.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Tuesday 25 Oct 05, 23:10 Répondre en citant ce message   

A propos de Cadmos

Ce Héros légendaire était le petit fils de Poseïdon. Parti à la recherche de sa soeur Europe, enlevée par Zeus, il traversa toute la Méditerranée Orientale et arriva en Béotie. Il fonda la Cadmée, forteresse de Thèbes. Il épousa Hermione, la fille d'Arés et d'Aphrodite.

Les grecs attribuaient à Cadmos un grand rôle civilisateur ; invention de l'alphabet, du travail des métaux, fondations de villes......

Il personnifiait l'influence orientale dans la Grèce centrale.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 16 Sep 11, 8:05 Répondre en citant ce message   

Helene a écrit:
... isola ce métal à partir de la calamine jaune.

Le mot calamine lui-même est de la même origine, via le latin :
TLF a écrit:
Étymol. et Hist.
1. xiiie s. forme normanno-pic. calemine « silicate hydraté de zinc » (Rem. pop., Am. Salmor, ds Études romanes dédiées à G. Paris, p. 259 ds Gdf. Compl.) − 1403, Tournai callemine, ibid.; xive s. [d'apr. Littré] chalemine (Du Cange t. 2, p. 20b); 1390 calamine (Médecine Franche-Comté, 23 ds IGLF Techn.);
2. 1928-33 autom. (Lar. 20e); 1928-33 métall. (ibid.). Calemine, chalemine est une formation semi-sav. à partir du lat. médiév. calamina « id. » (ca 1100 ds Mittellat. W. s.v., 15, 36) transformation du lat. cadmea (cadmie) par un procédé obscur et très ancien, comme le montre son évolution phonét.; v. Romania, t. 33, pp. 605-606; calamine est une réfection savante.

Dans les années soixante, on parlait beaucoup des moteurs de voiture calaminés ; ils étaient encrassés de calamine. Je suppose que le problème a été réglé car il y a longtemps que je n'entends plus parler de moteurs calaminés.

Et aussi un terme encore plus technique, que je découvre à cette occasion, cadmie :
TLF a écrit:
MÉTALL. Suie verdâtre qui s'attache aux parois des hauts fourneaux, et contenant principalement de l'oxyde de zinc. Synon. tutie, tuthie (cf. Duval 1959). Les cadmies qui se déposent dans les cheminées des fours, constituent un oxyde de zinc impur et amorphe (Ch.-A. Wurtz, Dict. de chim. pure et appliquée, t. 3, 1878, p. 760).
Étymol. et Hist.
1. 1400 camie « minerai de zinc » (cadmie naturelle) (Pièces relat. au règ. de Ch. VI, II, 316 dans Gdf.); 1538 cadmie (J. Canappe, 13o Livre de la méthode thérapeutique de Galien dans Fr. mod., t. 18, p. 271);
2. 1611 « oxyde de zinc qui s'attache aux parois intérieures des fourneaux où l'on fond des métaux » (Cotgr.).
Empr. au lat. cadméa (cadmia) du gr. καδμεία, καδμία (sous-entendu πέτρα) [littéralement « pierre de Cadmus », parce qu'on la trouvait près de Thèbes, cité fondée par Cadmus] (Diosc., 5, 74 dans Liddell-Scott) aux sens 1 et 2.

NB : la "Cadmie" dont parle Hélène, et qui sonne, telle qu'elle en parle, comme un nom de région ("en Cadmie") ... n'existe pas. Ce qui a existé c'est la Cadmée, forteresse de Thèbes, comme le dit bien Pierre. Et dont voici les ruines :

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3505
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 16 Sep 11, 9:23 Répondre en citant ce message   

Plus techniquement, la Cadmée était la ville haute. Bien que fortifiée, elle était plus qu'une forteresse, comprenant palais, lieux de culte, magasins et réserves. On s'en fera une idée probable en l'imaginant plus ou moins semblable à Mycènes.

Thèbes était probablement une des plus importantes cités-états mycéniennes, comme en témoigne le nombre énorme de mythes qui s'y rattachent (Héraklès, Œdipe, Dionysos, etc.). Hélas, les fouilles y sont pratiquement impossibles car la ville moderne de Thèbes (très riche centre agricole) est bâtie exactement dessus.

À l'occasion de fouilles partielles (maisons vétustes abattues, etc.) on a trouvé beaucoup de choses (tablettes en linéaire B), la plus spectaculaire étant, cachée comme un trésor, une collection assez importante de sceaux-cylindres d'origine mésopotamienne gravés en cunéiforme. Il s'agit bien d'une collection (et non d'une correspondance comme on l'a cru un moment) car les objets sont de dates très variées et sans cohérence. Le rapport avec le personnage mythique de Cadmos, censé venir de là-bas et en avoir apporté l'écriture, n'a pas échappé aux archéologues, mais on n'en sait pas plus et on n'a guère de chances d'en savoir jamais plus …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 02 May 16, 9:05 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
Les grecs attribuaient à Cadmos un grand rôle civilisateur ; invention de l'alphabet...

C'est un argument pour ceux qui voient dans ce nom propre un rapport avec la racine sémitique QDM, sachant que les Grecs doivent leur alphabet aux Phéniciens. Cette racine a le sens de tôt, devant, avant, précéder... Je ne sais pas si elle a vraiment le sens de Levant en phénicien comme je l'ai lu ailleurs. Mais bon, il est vrai que les notions de tôt, matin, levant, orient sont des notions proches, voire synonymes.
Le nom de Cadmos, fils du roi de Tyr en Phénicie, d'après la légende, pourrait aussi tout simplement signifier chef, prince, roi, celui qui marche en tête, le premier, comme l'arabe qaddām ou qiddīm, un nom commun devenu nom propre (Cf. Duce, Führer, etc.).
(Kazimirski donne aussi Qudmūs, roi puissant, mais il s'agit probablement d'un emprunt au grec Cadmos, emprunt facilité par l'existence de deux homonymes homographes d'origine sémitique signifiant l'un antique, très ancien (visible extension de QDM) et l'autre chameau énorme et fort.)
Chantraine dit que l'hypothèse de l'emprunt est mal assurée mais il ne l'exclut pas.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3505
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 12 Aug 16, 10:56 Répondre en citant ce message   

Rien ne s'oppose à ce que Cadmos ait une brave étymologie grecque, comme le suffixe le laisse pressentir. On pourrait le lier à la racine du latin cēnseō « déclarer selon les formes » (> fr. censeur, censitaire, etc.) où le ē est secondaire (étymologie proposée quelque part par Georges Dumézil).

La Cadmée était bien grecque et les sceaux mésopotamiens n'étaient qu'une collection, les tablettes trouvées sont bien écrites en mycénien (linéaire B).

Quant à Cadmos lui-même, il alterne avec Hermès dans les deux versions du mythe de Typhon (où il s'agit de récupérer les tendons de Zeus pour lui redonner sa force). Le monstre cacophonique sera séduit et dupé par la musique (l'harmonie), par Hermès chez Apollodore, par Cadmos chez Nonnos où c'est en récompense de ce service que la fille d'Aphrodite et d'Arès lui est offerte comme épouse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 12 Aug 16, 11:15 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Rien ne s'oppose à ce que Cadmos ait une brave étymologie grecque, comme le suffixe le laisse pressentir.

Juger d'une étymologie à partir d'un suffixe ! Tu n'es pas sérieux, j'espère ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 22 Aug 16, 15:39 Répondre en citant ce message   

Dix jours ont passé... Pas de réponse. On ne va pas attendre cinq ans.
Au cas où Outis aurait eu en tête le mot kosmos, par exemple, pas de chance. Dans son livre Du sémitique en grec (p. 182-192), Michel Masson consacre dix pages à kosmos. Sa conclusion : ce mot doit très probablement être considéré comme un emprunt à une langue sémitique.
Et pourtant, il a un "brave" suffixe grec lui aussi...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3505
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 29 Nov 19, 16:15 Répondre en citant ce message   

Citation:
Juger d'une étymologie à partir d'un suffixe ! Tu n'es pas sérieux, j'espère ?

Il est vrai que les lexicographes sont en général plus préoccupés par les racines que par la morphologie, une discipline qui ignore les à-peu-près. Hélas, j'étais tout à fait sérieux ; si je n'ai pas répondu c'est simplement que je n'étais pas d'accord (ni pour Cadmos, ni pour kosmos) mais que je ne souhaitais pas débattre avec Papou. Je n'ai plus de temps à perdre avec ça …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 29 Nov 19, 16:51 Répondre en citant ce message   

"Ça" se contentera donc de dire que, comme on pourra le vérifier en lisant ce qui est écrit plus haut par Pierre ou par "Ça", tout - sauf son suffixe - porte à penser que le nom de Cadmos a une brave étymologie sémitique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3557
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 29 Nov 19, 19:40 Répondre en citant ce message   

Je me garderai bien de trancher, n'ayant aucune connaissance dans le domaine.
Juste deux textes qui peuvent être intéressants dans ce débat :
https://books.google.fr/books?id=NMkUAAAAIAAJ&pg=PA153#v=onepage&q&f=false
https://journals.openedition.org/gaia/311
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 30 Nov 19, 7:16 Répondre en citant ce message   

Ils sont en effet très intéressants. Dommage que le premier n'ait qu'une page qui se termine à l'endroit précis où ça devenait encore plus intéressant.

Une autre pièce versée au dossier, pour simple information, simple coïncidence, probablement, mais sait-on jamais : Al-Qadmûs, Qadmus ou Kadmous est une vieille bourgade de la circonscription de Tartous en Syrie, entre Liban et Turquie. (Wikipedia).
Son château-fort, chargé d'histoire, fut notamment lié à celle des Assassins.


Pour revenir à l'étymologie de Κάδμος Cadmos, on peut s'intéresser à la fin du mot, à son suffixe, et on peut aussi s'intéresser à son début, à sa première syllabe. Allons voir Chantraine page 478. Qu'est-ce qu'on constate ? Il n'y a en grec ancien que trois autres mots commençant par κάδ kád- :

κάδος kádos "jarre, vase", d'origine sémitique (dixit Chantraine, pas moi.)
κάδαμος kádamos "aveugle", mot de lexique, dont on n'est sûr ni du sens ni même de l'existence.
κάδυρος káduros "sanglier châtré" (si je comprends bien la glose), dont il ne semble pas qu'on sache grand chose non plus.

À titre de comparaison, voici une liste non exhaustive de racines sémitiques dont les deux premières radicales sont q et d :

qdd, qdḥ, qdm, qdp, qdr, qds, qdw, q(w)d

Une des plus riches en cognats et en lexique dérivé est qdm.
J'aurais pu ajouter autant de racines en kd-, mais est-il bien nécessaire de charger la barque ?

Ça ne prouve évidemment rien. C'est juste une information de plus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3557
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 30 Nov 19, 11:17 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Ils sont en effet très intéressants. Dommage que le premier n'ait qu'une page qui se termine à l'endroit précis où ça devenait encore plus intéressant.

Chez moi, il s'ouvre intégralement. Réessaie, peut-être en changeant d'adresse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10457
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 30 Nov 19, 22:27 Répondre en citant ce message   

C'était un bon conseil, merci !

À mon tour de conseiller aussi à ceux qui lisent l'anglais la lecture du premier document. C'est extrêmement fouillé, savant et documenté. L'auteur démontre que le mythe grec de Cadmos est clairement d'origine babylonienne, et que les trois quarts (environ) des noms grecs des personnages qui peuplent ce mythe sont d'origine sémitique ou sumérienne, à commencer par celui de Cadmos, comme tout - ou presque - le laissait supposer.

En ce qui me concerne, après ces deux grands experts, je n'ai évidemment plus rien à dire sur ce sujet : l'affaire est entendue.

Référence du premier ouvrage : ASTOUR Michael C., Hellenosemitica. An Ethnic and Cultural Study in West Semitic Impact on Mycenaean Greece, Leyde, Brill, 1965. Deuxième partie : Cadmos and the Cadmids, pages 113 à 194.
Référence du deuxième ouvrage : Karin Mackowiak, « Cadmos le Phénicien et les élites sociales archaïques : mythe et histoire identitaire à Thèbes (ixe-vie siècle av. J.-C.) », Gaia [En ligne], 21 | 2018, mis en ligne le 01 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/gaia/311 ; DOI : 10.4000/gaia.311

Et encore merci à Embaterienne pour les avoir dénichés et mis à notre disposition.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008