Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
gavatx (Roussillon), gabacho (espagnol), gavot (provençal) - Le mot du jour - Forum Babel
gavatx (Roussillon), gabacho (espagnol), gavot (provençal)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Premium



Inscrit le: 08 Jun 2006
Messages: 6
Lieu: Perpinyà

Messageécrit le Thursday 08 Jun 06, 13:46 Répondre en citant ce message   

Bien que catalan d'adoption, mes origines cévenoles me poussent à associer à "gavatx" le terme "gavot" dont nous affublions les lozériens.

Ca me semble donc bien définir les habitants de la montagne, sortes de barbares parlant une langue étrange.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
racam



Inscrit le: 01 Jan 2007
Messages: 12
Lieu: Manduel (Gard)

Messageécrit le Monday 01 Jan 07, 20:21 Répondre en citant ce message   

Gavot ou gavach "un paysan de la Lozère" (pour un habitant du Gard)
D'une racine *gaba "gorge, jabot, goître" qui vit en Italie et dans les parlers galloromans.
On la retrouve dans les parlers du nord de la France p.ex. en picard gave "jabot de volaille". En ancien provençal existe le dérivé gavaych "goître" que nous retrouvons dans les parlers modernes, p.ex. Aix gavagi "gosier" et languedocien s'engavachà "s'obstruer en parlant de la gorge" (du Dictionnaire de l'abbé de Sauvages).
Le dérivé gavaych orthographié gavach en occitan et français régional est toujours vivant, comme son cousin gavot, mais le sens a bien changé! Au 15e siècle il y a des attestations de l'occitan gavag ou gavach "ouvrier étranger". Le mot est même passé dans le dictionnaires français gavache "injure que les Espagnols adressent aux Français des Pyrénées et du Gévaudan, qui vont exercer en Espagne les emplois les vils".

Je ne peux m'empêcher d'énumérer les autres définitions données, parce que cela vaudrait une étude sociologique approfondie! A Lasalle (Gard) gavache "montagnard, homme grossier", à Puissergier "montagnard de la Lozère, du Tarn, de l'Aveyron"; Dans l'Aveyron "un habitant du Gévaudan", et dans le Gers "une personne étrangère au pays". Dans les vallées de la Seudre et de la Seugne dans le dép. de la Charente on appelle gavache "l'idiome saintongeais des environs de Blaye" Occitan ???. A La Réole "la population de langue d'oïl installée dans le pays du bas Dropt , la Gavacherie".

Le dérivé gavot désigne depuis les premières attestations en provençal du 14e siècle "un habitant de la partie montagneuse de la Provence" et en languedocien "un montagnard" avec une nuance péjorative de "homme grossier, individu gauche" etc.

Quelle est la relation sémantique entre *gaba "gorge, goître" et gavot, gavache "montagnard"? C'est la maladie! Le goître étant plus fréquent en montagne que dans la plaine: "On parle d’endémie goîtreuse lorsque 10 % au moins de la population est goitreuse; Certaines aires géographiques sont électivement représentées notamment mais non exclusivement les zones de montagne). Les facteurs étiologiques sont multiples et peuvent être associés : - carence iodée surtout ( mais non constante) avec iodurie inférieure à 50µg/jour" .
Un gavot ou un gavache sont littéralement un "goitreux"
Voir mon site etymologie-occitane
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Monday 01 Jan 07, 22:22 Répondre en citant ce message   

cette idée de goitre apparait aussi dans le dictionnaire historique de la langue française mais, selon cet ouvrage, ce n'est qu'une hypothèse
le trésor du Félibrige présente :
gavach : goinfre, rustre, homme grossier, sobriquet que l'on donne aux montagnards
du verbe gava : se gaver, se remplir la panse, le jabot
ce serait donc celui qui se gave, avec la même origine : *gava, *gaba : gorge, gosier

je pencherais plutôt pour l'idée de goinfre que celle de goitreux

j'avais lu aussi un rapprochement avec le gave (ex. le gave de Pau) : la racine *gav désigne un torrent de montagne, peut-être par extension la montagne, le montagnard
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
racam



Inscrit le: 01 Jan 2007
Messages: 12
Lieu: Manduel (Gard)

Messageécrit le Tuesday 02 Jan 07, 13:42 Répondre en citant ce message   

Une remarque. Le Dictionnaire historique d'Alain Rey est très bien comme vulgarisation , mais ce n'est pas une autorité. Sa source est le FEW (voir mon site) très sous-exploité en France parce que rédigé en grande partie en allemand.
Ensuite il y a le TLF consultable gratuitement sur Internet. A propos de gavache le TLF écrit:
Citation:
"Étymol. et Hist. 1546 guavasche « vaurien » (RABELAIS, Tiers Livre, éd. M. A. Screech, chap. 28, p. 198); 1555 gavache (DES PÉRIERS, l'Andrie, I, 5 ds HUG.). Empr. (de même que le cat. gavatx et l'esp. gabacho, surnoms péj. appliqués aux Français) à l'a. prov. gavach « rustre, montagnard », d'abord « étranger » (1468 à Cahors d'apr. FEW t. 4, p. 4a; gavag en 1436, Montagnac, ibid.), dér. iron. du préroman *gaba « goitre; gésier; gorge » (cf. gaver), le goitre étant une maladie fréquente chez les montagnards (cf. a. prov. gavier « gosier » et « goitre », béarn. gauerut « goitreux » ds FEW t. 4, p. 1b; v. COR., s.v. gabacho). "

Dans le TLF il y a hélas trop d'abréviations pour qu'il soit lisible pour un non-initié...

Je ne crois pas que les pauvres paysans de la Lozère et autres montagnes se gavaient souvent. D'après Atger, les gavaches descendaient de leur montagnes vers Valleraugue (Gard) pour la récolte des châtaignes et s'il y avait de la neige et par conséquent ils ne pouvaient pas rentrer chez eux , ils se gavaient en hiver avec ce qu'ils avaient gagné, c'est à dire des miettes de châtaignes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3948
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Tuesday 02 Jan 07, 13:59 Répondre en citant ce message   

dans l'idée de goinfre, j'imagine plutôt le côté rustre, grossier
à l'opposé de raffiné
dans un banquet au village, l'hommes du bourg est plus raffiné : il mange et tient une discussion en même temps,
alors que l'homme de la montagne est considéré à ces yeux, plus rustre : il ne pense qu'à bouffer et à boire...

il ne faut pas prendre le sens sur le plan littéral (comment vit l'homme de la montagne ?) mais dans la perception que l'autre (l'homme de la plaine) a de lui

cependant l'idée de goitreux n'est pas forcément une mauvaise piste : il faudrait que je me renseigne pour savoir s'il y avait beaucoup de goitreux aussi dans les Cévennes
il faudrait aussi savoir à quoi on attribuait le goitre (je ne parle pas de l'aspect médical que l'on connait aujourd'hui) mais de la façon avec laquelle on percevait ce fait autrefois

je pense aussi à l'origine du mot baragouiner que l'on fait souvent dériver du breton (pain, vin) même si je ne suis pas d'accord avec cette étymologie (voir ici) : mais l'évolution du sens serait assez proche.


il faudrait aussi explorer la piste espagnole : quelle est l'origine du mot gabacho ?
dans le dictionnaire de l'Académie, la première édition parle d'un habitant des Pyrénées, et fait remonter la racine à une rivière Gaba ; dans la seconde édition, il s'agit d'une personne rustre, il utilise le latin "despicato"
dans ce cas, il n'est pas impossible que la racine *gav soit une origine intéressante :
gavache, cela pourrait être à l'origine les habitants de la région du gave (comme on dit le gave de Pau), et par extension, tout montagnard (sous entendu rustre)
(cf. alpin > alpinisme qui se pratique dans toutes les montagnes)
dans ce cas, ce serait une racine indo-européenne ou pré-indo-européenne.
ce n'est qu'une hypothèse !

Mais selon Joan Corominas, le terme espagnol serait attesté depuis le XVIe et d'origine occitane (attesté bien avant)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2037
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Wednesday 03 Jan 07, 2:41 Répondre en citant ce message   

Espagnol gabacho
Catalogne gavatx, gavatxo

> Je précise qu'en catalan moderne, le terme "gavatx" ne s'emploie plus. La forme espagnole a influencé la langue au point qu'on dise "gavatxo" (prononcer: gabatchou). J'utilise beaucoup ce terme en guise d'auto-dérision mais aussi de moquerie pour désigner mes compatriotes, surtout ceux que je vois à Barcelone, histoire qu'ils ne comprennent pas que je suis en train de parler d'eux par exemple. Si l'on dit "francès" cela attire l'oreille... Donc "gavatxo" est un terme bien pratique. Cela fait beaucoup rire les gens de voir que j'utilise moi-même ce mot sans aucune mauvaise connotation.

Comme on l'a vu, ce mot vient du Nord. C'est une racine commune à l'occitan et au catalan qui est passée en Espagnol. Les Catalans (et les Aragonais) sont les premiers à avoir utilisé ce mot pour se référer à leurs voisins Français. Et puis n'oublions pas que la Catalogne a d'abord été beaucoup plus tournée vers le Nord que vers la Castille.

J'ai trouvé un jour dans un dictionnaire étymologique espagnol que le mot était attesté en italien ancien sous la forme : "gavazzo". Ceux-ci par contre optaient pour une origine liée au nom du coq. Français/Coq (Gallus en latin = Gaulois/coq). Cela me semble peu probable...

Le mot "gavot" est également utilisé par les provençaux pour désigner les habitants de la Haute Provence et du Haut Dauphiné (je suis donc moi-même un gavot). Le mot a été adopté par les occitans locaux pour désigner leur parler : occitan gavot. Il a perdu son sens péjoratif.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
macassiu



Inscrit le: 01 Jan 2007
Messages: 22
Lieu: aveyron

Messageécrit le Friday 05 Jan 07, 15:27 Répondre en citant ce message   

En occitan "parlar coma un gavach espanhòl".
Une expression qui se réfère aux estives pendant lesquelles espagnols et français travaillaient sur les mêmes pâtures pyrénéennes. Comme il s'agissait d'aragonnais, de catalans et d'occitans, lorsqu'ils communiquaient entre eux (chacun dans leur langue maternelle), ça devait forcemment entraîner quelques quiproquos!

Cette expression a donné en français: "parler comme une vache espagnole".

NB: Gavach= montanhòl= montagnard. C'est vrai dans les Pyrénées, ça l'est aussi dans le Massif Central.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
lakebarzh



Inscrit le: 16 Jan 2007
Messages: 21

Messageécrit le Tuesday 30 Jan 07, 17:22 Répondre en citant ce message   

Gavot : Haute Provence. Région d'Oraison : petite zone appelée "le pays gavot".
En provençal, un gavot est un goitreux. Les goitreux étaient nombreux dans cette région aride et sans communication avec la mer, donc avec de fréquentes carences en iode.
Les goitreux ont disparu quand un prêtre local a établi un courant commercial de poisson Marseille - vallée de la Durance (l'abbé Quintrand)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2037
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Wednesday 31 Jan 07, 18:38 Répondre en citant ce message   

Le terme "gavot" comme il a été abordé dans le fil sur le mot catalan "gavatx(o)" provient d'une racine utilisée our désigner les gens d'en haut, les gens du Nord.
Le Pays Gavot n'est pas uniquement la région d'Oraison mais toute la zone de la Haute Provence et déborde jusqu'en Dauphiné. On considère le Pays Gavot allant du Plateau de Valensole et des préalpes drômoises jusqu'à la vallée de l'Ubaye et l'Embrunais au Nord-est et jusqu'au Triève et au Massif des Écrins au Nord-ouest. J'ai aussi vu le nom "Gavotina" pour désigner le "Païs Gavòt".
J'utilise personnellement le terme de gavot ou occitan gavot pour me référer aux parlers de l'occitan alpin, appelé aussi provençal alpin. Je n'aime pas le terme de "provençal alpin" puisqu'on se réfère à des dialectes nord-occitans et non méridionaux (palatalisation des syllabes CA/GA etc.).
Je précise qu'en Pays Gavot, ce terme a été adopté et n'a aucune connotation péjorative.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 23:20 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
... gavache, cela pourrait être à l'origine les habitants de la région du gave (comme on dit le gave de Pau), et par extension, tout montagnard (sous entendu rustre)

Non, je ne crois pas. Bien que racam me semble avoir tout dit sur cette question dans ses posts des 1er et 2 janvier 2007, je crois bon de répéter ici que ces mots en gav- ou gab-relèvent d'une base méditerranéenne préindoeuropéenne *gaba qui signifie "jabot, gorge". En sont issus les mots français gaver, gavot, gavotte, jabot, joue, engouement, gouaille, goualante, et peut-être gave (cf. les gorges du Tarn). C'est le gave qui serait appelé ainsi par comparaison avec la gorge des hommes et non les gavots et autres gavaches qui tiendraient leur nom du gave. Ceux-là tiennent leur nom de leur tendance au goître. Appellation plus ou moins insultante et justifiée, utilisée par les gens de la plaine pour désigner ceux de la montagne. La maladie a disparu, mais le surnom est resté.


Dernière édition par Papou JC le Monday 12 Sep 11, 7:22; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
u pistùn



Inscrit le: 15 Aug 2011
Messages: 301
Lieu: Liguria

Messageécrit le Sunday 11 Sep 11, 23:57 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
Pour l'étymologie de "gabacho" j'émets quelques doutes. Que cela viennent du nom de la rivière Gave avec un suffixe basque, je doute.
Nous avons débattu de cela dans le forum catalan et il en ressort que ce mot viendrait oit, d'une ancienne racine liée au mot latin GALLUm se référent aux Gaulois, qui aurait été déformée en *gavau.
On rencontre aussi le mot gavazzo en vieil italien pour se référer également aux français. En catalan, gavatx(o) fut et est encore utilisé pour se référer aux français (ou aux occitans).
Une autre hypothèse est celle venue d'un village du Gévaudan, "Gabale"... Il faut demander plus d'infos à Catoc. Moi pour le moment, après de longue recherches, je reste à l'explication que j'ai donnée plus haut avec déformation du mot latin GALLUm (Gaulois/coq), provenant du Diccionari Etimològic de la Llengua Catalana.
Au Mexique aujourd'hui, le mot gabacho se réfère plus souvent aux nord-américains, étant synonyme de gringo.

Peu probable une déformation de GALLU(M). Je pense à un lien avec *gaba (REW 3623), qui est à l'origine de beaucoup de mots de aire française et italienne du nord qui signifient 'goitre'. En provençal on a gavachou 'gourmand'. Je n'ai pas trouvé le mot gavazzo. Pouvez-vous nous donner la source ?
Je concorde avec Papou.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Sep 11, 14:42 Répondre en citant ce message   

Dans la descendance de *gaba, via l'ancien français joue, il pourrait bien y avoir le mot anglais jaws, mâchoire d'un animal, par exemple celle d'un requin...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2777
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 16 Feb 12, 11:42 Répondre en citant ce message   

Gavàss en piémontais aussi est le "goitre".
Le malade de goitre se dit gavassé.

Gavazzo est, au maximum, une forme italienne erronée (un tentatif d'italianisation du dialecte), mais il y a des noms de famille italiens "Gavazzo/Gavazzi".

En italien "goitre" se dit: gargarozzo>gargozzo>gozzo.


Dernière édition par giòrss le Thursday 16 Feb 12, 17:29; édité 4 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10459
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 27 Dec 16, 8:09 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Dans la descendance de *gaba, via l'ancien français joue, il pourrait bien y avoir le mot anglais jaws, mâchoire d'un animal, par exemple celle d'un requin...

Il y a aussi l'anglais et l'écossais gab "bouche cancanière" et le breton jave "poitrine".
Son dérivé *gabonia a donné l'occitan gaunha (joue) et le français joue.
Il me revient de mon enfance lyonnaise le mot gaugne... Faire la gaugne / gôgne, c'était "faire la gueule", je crois.

Tous ces mots seraient apparentés au gaulois gobo "bouche, arrière-bouche" d'où sont issus les mots gober, gobelet, gobille, dégober, dégobiller, gouaille, engouement.
Cognats : irlandais gob (bec), breton gob, gobeled (gobelet), occitan gobar (avaler, gober), albanais gojë (bouche)
(Source : Gastal, Nos racines celtiques)
Voir aussi le fil gober.

Autrefois les Anglais utilisaient familièrement le mot gob pour "bouche", comme nous faisons avec "gueule". Shut your gob !, ça voulait dire "Ferme ta gueule !" Ça se dit encore ?

La racine IE la plus proche que j'ai trouvée pour tous ces mots est *gep(ʰ)-, variante *gebʰ- "machoire, bouche". Mais avec prudence car si Calvert Watkins utilise plusieurs fois le mot "jaw" sous cette racine, il ne l'y place pas comme dérivé, et il n'y place pas non plus gab. Il ne les place d'ailleurs nulle part. Il se pourrait qu'il les ait oubliés...

Si l'on va voir Pokorny repris par les Texans au nº 382, on peut enrichir la liste des cognats : l'anglais jowl (machoire), l'allemand Kiefer (id.), le danois kaebe (id.), etc. Pas de jaw ici non plus. Allons voir Etymonline.

jaw : late 14c., jowe, joue, "the bones of the mouth," "A word of difficult etymology" [OED]. Probably from Old French joue "cheek," originally jode, from Gallo-Romance *gauta or directly from Gaulish *gabata, but there are phonetic problems; or perhaps a variant of Germanic words related to chew (v.); compare also the two nouns jowl. Replaced Old English ceace, ceafl. (Ce dernier mot est répertorié comme issu de la racine *gep(ʰ)-).

Je laisse à d'autres le soin d'expliquer les "phonetic problems".


NB J'ai supprimé de ce fil tout ce qui avait trait à crétin, lequel a fait l'objet d'un mot du jour. Cette question n'était pas ici vraiment hors sujet mais puisque crétin était longuement traité dans un fil ad hoc, il m'a semblé préférable d'alléger celui-ci. J'ai néanmoins recopié dans crétin une intéressante contribution de Nikura.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 879
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Tuesday 27 Dec 16, 17:36 Répondre en citant ce message   

L'abbé Boissier de Sauvages propose dans son Dictionnaire languedocien-français de 1820 une autre étymologie du mot gavach qui viendrait selon lui du nom de la tribu gauloise des Gabali qui peuplaient l'actuel Gévaudan. J'ai conscience que les étymologies proposées par des sources de ce type sont souvent dépassées. Toutefois, je ne trouve pas invraisemblable que les gens de la Gaule narbonnaise et de l'Aquitaine se soient servi du nom d'une des tribus les plus méridionales de la Gaule celtique pour nommer par métonymie l'ensemble des populations septentrionales qu'ils tenaient pour étrangères. Les Germains ont procédé ainsi en généralisant à toutes les populations celtes puis romanes le nom de Welsch, qui était originairement celui des Volques, peuple gaulois de la forêt hercynienne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3









phpBB (c) 2001-2008