Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les mots de l'argot de France issus de l'arabe - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Les mots de l'argot de France issus de l'arabe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2475
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Wednesday 14 Oct 09, 21:00 Répondre en citant ce message   

Dans certains dictionnaires d'argot français je trouve le terme "yaouled" pour désigner un jeune arabe (et lui-même d'origine arabe). Je pense que c'est un terme pied-noir, je l'ai entendu employé par une dame d'origine alsacienne dont la famille avait vécu en Algérie de 1870 à 1962.
Quelle est le terme arabe qui se cache derrière, est-il dialectal/classique (j'ose à peine demander l'orthographe).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Thursday 15 Oct 09, 19:35 Répondre en citant ce message   

c'est: yâ ûled (e neutre) et qui signifie: ô (vocatif) garçon!. En arabe littéral, on dira: yâ walad[un] (titre d'un opuscule célèbre de al-ghazâlî).
le pluriel est: ûlâd (dialectal) et awlâd (littéral).
le féminin: bent pl. bnât (dial.) bint pl. banât (litt.)


Dernière édition par Abdüssalâm le Saturday 17 Oct 09, 19:32; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2475
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 15 Oct 09, 21:12 Répondre en citant ce message   

Qcumber a écrit:
Moi aussi j'ai qaħba قحبة "prostituée" dans mon dictionnaire.
Je vois pas à quoi correspond la forme proposée par le livre cité par Nikura.

L'arabe retranscrit en français donne d'abord karba, puis le terme est verlanisé en barka...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Friday 16 Oct 09, 19:00 Répondre en citant ce message   

la transcription "karba" est totlement éronné car soit le "r" transcrit un r roulé à l'espagnole (+ ou -) o peut, à la rigueur et hors des habitudes conventionnelles de transcription, le son arabe "ghayn" (parfois transcrit "g" surmonté d'un point) qui donne un son guttural très grasseyé (un peu comme le "Paris" dans les chansons de Piaf). le q, non plus n'est pas un k mais comme ce son est quasiment impossible à prononcer pour de nombreux francophones, on peu à la rigueur le transcrire "k". La transcription selon les conventions facultatives mises en place dans ce forum, serait "qaHba".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2475
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Friday 16 Oct 09, 21:08 Répondre en citant ce message   

On est dans un contexte à milles (ban)lieues de la transcription scientifique. Le français ne connait pas de ħ (ni de j espagnol ou de ch allemand), le son le plus proche est soit le r soit le k. Dans ce cas là les académiciens des cités ont choisi d'y entendre un r, mais de toute façon c'est un terme d'un argot parlé plus qu'écrit. On ne peut que constater et relever la différence par rapport à la norme.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Friday 16 Oct 09, 23:45 Répondre en citant ce message   

Soyons clair, s'il s'agit d'écrit, alors vu le peu de connaissances linguistiques des dits "jeunes de banlieue", on peut admettre que certains soit tentés d'écrire "karba " que "kahba" et encore...
mais s'il s'agit de langue parlée, que ce soit au Mirail, à Toulouse ou dans mon petit bled du 47 où vit une importante (relativement au bourg) communauté marocaine, je n'ai jamais entendu quelque chose qui, dans la prononciation, de la part des "Beurs" ou de leur camarades français plus ou moins assimilés ressemblerait à "karba "tel que le prononcerait n'importe quel français ignorant les rudiments de l'arabe, mais bien, ce que moi, je transcrits par "qaHba". Et quiconque, au sein des groupes de jeunes Marocains et autres qui fréquentent la "petite place" ou le bas des immeubles prononcerait cela "karba" ou "krel" (kHel=noir), ramasserait au mieux, une volée de regards goguenards, sinon, un franc foutage de gueule (meyit de rire). Il ne faut pas croire que les jeunes maghrébins qui ont grandi en France ou leur camarades qui se sont dès la plus jeune enfance assimilés à leurs groupes ont perdu la langue arabe au point de confondre h et r (grasseyé français). Maintenant qu'un franco-français "ethnologue du dimanche" en notant ces mots ait maladroitement transcrit le H par le r, peu habitué à ce genre de son qu'il était...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 17 Oct 09, 0:13 Répondre en citant ce message   

pas mal.

assez d'accord, même si mis a part ce genre de mots, je trouve que les connaissances en arabe dialectal des jeunes d'aujourdhui( 12-18 ans) que je croise tous les jours en banlieue est assez faible voire nulle dans certains cas..il s'agit après tout pour la plupart de la 3ème voire 4ème génération.
Mais pour les générations antérieures, y compris la mienne, "karba" ou "krel" sont impensables....même si je les ai déja entendus, mais de la part de jeunes qui ne sont pas d'origine arabe et qui ne fréquentent généralement pas d'arabophones, et le plus souvent en milieu aisé, pour se donner un style " cool, racaille, dur, mec de la rue".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Saturday 17 Oct 09, 0:46 Répondre en citant ce message   

Dans mon bled, l'émigration est plus récente. Ceux qui dépassent les 20 ans sont même souvent nés au Maroc. De plus, on reçoit chaque année, quelques enfants primo arrivants (quoique là, les Portugais commencent à prendre le pas sur les Marocains) et en grand nombre d'ouvriers agricoles sous contrat saisonnier (SHâb kontra), pour la plupart des confins du Rif (Taza-Aknoul). Mais, il est vrai que la connaissance en arabe a baissé spectaculairement dans les jeunes générations, sans atteindre le point d'une impossibilité de reproduire les sons propres à l'arabe du Maroc (sauf quelques très rares exceptions). Si ma fille de 12 ans parle encore correctement l'arabe, c'est dû à sa grand-mère, à sa mère, arrivée en France à 20 ans et aux 2 mois annuels qu'elle passe au Maroc dans sa famille maternelle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 17 Oct 09, 0:54 Répondre en citant ce message   

justement, le cas de ton bled est sensiblement different de la banlieue parisienne, où par exemple l'immigration algérienne est très ancienne...des algériens nés dans les années 60 sont nés en france, donc que dire de leur descendance....c'est de la 4ème génération parfois, et là les connaissances en matière d'arabe (ou de berbère) sont moindres voire nulles....mais c'est interessant le cas de ton bled en tout cas, où les marocains de plus de 20 ans sont nés au bled....quand je pense que moi mon paternel est arrivé en belgique en 1964 et qu'il était très jeune....l'immigration marocaine s'est faite(et se fait encore!) dans une fourchette de 40 ans et on y trouve de tout.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Saturday 17 Oct 09, 1:02 Répondre en citant ce message   

Ici, les pères sont arrivés les premiers et, à des époques différentes selon les cas ont fait venir leur famille dans le cadre des regroupements familiaux (il y en avait encore, il y a 5 ou 6 ans) et nous avons aussi (mais devrais-je le dire) quelques "clandos" qui trouvent ici une certaine tranquilité en attendant un hypothétique mais possible mariage.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2475
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Saturday 17 Oct 09, 8:14 Répondre en citant ce message   

Un élément de réflexion. Le terme est cité comme étant l'argot des cités. Donc on ne parle plus d'un mot arabe mais d'un emprunt, et pour un "Gaulois", un "Tos" ou un "Keubla" il peut sembler acceptable de mettre un "r" à la place du "H".

Personne ne se formalise du terme mousmée (= fille) en français, alors que c'est musume en japonais à l'origine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Abdüssalâm



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 909
Lieu: Aiguillon

Messageécrit le Monday 19 Oct 09, 10:02 Répondre en citant ce message   

@ Charles
ici personne ne se formalise qu'un mot introduit dans une forme quelconque du français suive la logique orthographique de cette langue. Après tout, même un Arabe arabophone, s'exprimant en français écrira ou dira "abricot" et non pas "al-burqûq" dont ce mot provient (bizarrement et au passage, ce mot désigne actuellement la prune, alors que l'abricot se dit "meshmesh"), mais il s'agit là d'un mot d'introduction récente qui reste majoritairement prononcé "à l'arabe", mon propos était seulement de rétablir son étymologie, sans forcer personne (certains serait même incapable de prononcer le "q" de "qaHba") à suivre les règles phonétiques de l'arabe. Il est, néanmoins certain que si ta question avait été: Que signifient, en arabe, les mots "krêle" et karba", sans en donner toi-même la définition, j'aurais été, je pense, au moins pour "krêle", bien incapable de te répondre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1125

Messageécrit le Thursday 29 Oct 09, 20:31 Répondre en citant ce message   

Charles:

La transcription française "mousmée" me semble parfaitement possible. Le -u- et le -i- ont tendance à être élidés dans la prononciation japonaise.

O genki desu ka? Comment allez-vous? devient par exemple o genki des' ka?. Musume se prononcerait donc mus'me.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iskender



Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 189
Lieu: Le Mans (72)

Messageécrit le Tuesday 01 Dec 09, 22:49 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Dans certains dictionnaires d'argot français je trouve le terme "yaouled" pour désigner un jeune arabe (et lui-même d'origine arabe). Je pense que c'est un terme pied-noir

Cela m'étonnerait, puisque, en hébreu, le mot pour "enfant(s)" est "yeled/yeladim".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iskender



Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 189
Lieu: Le Mans (72)

Messageécrit le Tuesday 01 Dec 09, 23:22 Répondre en citant ce message   

fredak a écrit:
L'arabe du Maghreb a été une grande source d'inspiration pour l'argot de France, du fait de la colonisation essentiellement.

Voici ma modeste contribution :

Il était un brave toubib qui avait le zob comme une merguez et ne pensait qu’à niquer. Aussi, le soir, lorsqu’il rentrait dans son gourbi, pour savourer un bon couscous aux aubergines, après qu’il eut enfilé ses babouches, sa mouquère, qui lui avait déclaré le djihad et lancé une fatwa, faisait un tel ramdam que c’était un vrai souk dans la mechta.
Il en devenait maboul sous sa chéchia. A tel point qu’il envisageait de se jeter du haut d’un minaret, ou d’un sambouk, dans l’oued plein de thons et teinté d’aniline, qui coulait non loin de sa casbah.
Il avait bien essayé de faire le commerce de l’ambre, du musc et de l’alfalfa par caravane, mais, comme par hasard, les tarifs douaniers étaient un chouia prohibitifs.
Décidément, traité comme un clebs, il n’était plus le caïd de son douar, et une telle smala d’ennuis tous azimuts commençait à lui briser les glaouis.
Ne travaillant plus, le flouze pour le riz quotidien n’entrait pas bézef, et il avait fait une razzia sur ses économies. Il lui fallait donc se livrer à une algèbre compliquée, afin de trouver fissa les bons algorithmes ou, ce qui était kif-kif, les bons chiffres, pour ne pas bouffer des salicornes et éviter une algarade devant le magasin d’épinards et d’artichauts avec ce faquin d’alcade aux allures de chaouch amiral de l’arsenal du bout de la madrague, emmailloté dans son burnous de coton enduit de goudron et de talc.
Aussi, au lieu de déguster un succulent moka au sucre et au jasmin dans un joli mazagran, ou un sorbet arrosé de sirop d’abricot, accompagné de caroubes aux câpres, il restait dans son alcôve, le moral au nadir, à se taper des timbales de tisane de bourrache arrosées d’un alcool d’alambic au goût d’alcali et à l’odeur camphrée, ce qui, comme élixir, relevait d’une alchimie aberrante.
Un jour, alors que le ciel était d’azur et que, au zénith, un soleil de laiton, menaçant de le transformer en méchoui, lui tapait impitoyablement sur la nuque malgré son fez, il voulut vérifier s’il avait encore la baraka.
Il consulta son almanach, prit son vieux fusil à l’alidade rouillée, qu’il avait conservé du temps où il était moudjahid, enfourcha son alezan et se dirigea vers le reg qui s’étendait non loin de là.
C’est alors qu’il chouffa une petite guitoune d’où sortit une splendide gazelle au teint de safran. Après les salamalecs d’usage en charabia, il lui proposa : « Zig-zig, Mamoiselle ? »
- Oualou ! lui répondit-elle en lui lançant un regard assassin.
Il ne lui restait donc plus qu’à retourner dans son bled, sans luth ni tambour, pour demander l’aman à sa fatma en lui promettant de ne plus faire le zouave, puis de se taper un bon caoua.

(Bien entendu, il n'y a pas que des expressions argotiques. Je vous prie de m'en excuser).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 4 sur 9









phpBB (c) 2001-2008