Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les mots de l'argot de France issus de l'arabe - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Les mots de l'argot de France issus de l'arabe
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Azwaw



Inscrit le: 30 Aug 2010
Messages: 975
Lieu: Le Havre

Messageécrit le Friday 23 Dec 11, 17:09 Répondre en citant ce message   

Pour ce qui est de "walou", une des origines possibles serait la particule de négation berbère "war" qui seul, peut vouloir dire "rien, sans" et correspond a peu près à l'arabe "بلا (bla)" ou "بدون (bidoun)".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 23 Dec 11, 18:15 Répondre en citant ce message   

Vous ne pensez pas que walou - que j'écrirais volontiers ولوه - puisse être une contraction du classique ولا هو = et pas lui / cela = rien ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 04 Apr 12, 12:10 Répondre en citant ce message   

AJOUT :

- zamel : homo


« J'suis l'homme, " I'm the man " pas l'zamel, chaque semaine
J'me démène pour que mes rimes cognent dans ton abdomen »

Zoxea - La ruée vers le roro



Merci aux arabophones de livrer l'étymologie de cet ajout.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 04 Apr 12, 16:19 Répondre en citant ce message   

On attendrait plutôt zamil que zamel, mais bon, à mon avis, c'est زميل [zamīl], "camarade, compagnon", autement dit un euphémisme.

Même racine que smala, issu de زمالة [zamāla]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 04 Apr 12, 18:32 Répondre en citant ce message   

On retrouve la racine smala dans le MDJ smala :
Abdüsselläm a écrit:
Une autre étymologie possible donnée par Daniel Reig dans "as-sabîl" (dictionnaire français-arabe), de la racine "šml" شملة qui a pour sens "regrouper", mais il donne aussi celle mentionnée par Xavier.
Ce mot est toujours lié à l'émir Abd-el-Qâdir el- jazâ'irî (peut-être était-ce un nom propre?) et inconnu des Marocains contemporains sous cette définition ("zamla" y signifie: camaraderie, voire même camaraderie "particulière, puisque "zâmel" désigne un homosexuel).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 10 Apr 12, 10:16 Répondre en citant ce message   

Donc زامل plutôt que زميل , finalement... La vocalisation différente permet d'obtenir un autre mot avec un sens bien particulier. Mot absent chez Reig et chez Wehr.
Mot présent chez Kazimirski mais avec des sens amusants : 1. Qui suit toujours un autre, qui est à la queue ou en croupe. 2. Qui penche de côté, qui semble boîter en courant vite.
En fait, un des sens de base du verbe زمل [zamala] est bel et bien "prendre quelqu'un en croupe"...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3215
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 22 Mar 13, 17:59 Répondre en citant ce message   

Cf. fil avoir son taf.

Dernière édition par embatérienne le Friday 22 Mar 13, 18:37; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 8:15 Répondre en citant ce message   

Une hypothèse pour être nase : être hors d'usage, de l'arabe نازح [nāziḥ], "tari (puits)".
Ce sens n'est pas dans le TLF.
Merci d'avance pour vérification dans le Beaussier.

Et aussi, toujours à propos de taf, une autre possibilité serait la racine طفح [ṭafaḥa], "déborder". (Dans le Beaussier ?)

J'ai le sentiment qu'une bonne partie de l'argot français est d'origine arabe, plus qu'on ne le croit. Avant de devenir de l'argot, c'était tout simplement de l'arabe francisé. Et ça ne date pas que d'aujourd'hui.

Autre exemple : arnaque. Je fais l'hypothèse que ce mot a quelque chose à voir avec le verbe أرنق [arnaqa], "troubler (l'eau), embrouiller (une affaire)".

Un autre : bide et bidon, dans le sens de "ventre". Le verbe arabe بدن [baduna] signifie "grossir, être gros, corpulent", et dans la famille : بدن [badan], "corps", بدين [badīn], "corpulent, gros, obèse", pluriel بدن [budun].

Pour camelot, camelote, voir ICI. Et dans le TLF, pour une fois.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3215
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 10:23 Répondre en citant ce message   

D'abord, l'origine de "naze" est bien documentée et passe par la syphilis. C'est dans le TLFi (et dans de multiples sources sérieuses).
Citation:
Étymol. et Hist. 1. 1928 nase, nasi «syphilis» (Lacassagne, Arg. «milieu», p.283); 1935 id. «syphilitique» (Id., op. cit., éd. 1935, p.286); 2. 1957 p.ext. naze «gâté, pourri» (Pt Simonin ill., p.222). De nazi «maladie vénérienne» (dep. 1878, Rigaud, Dict. jargon paris., p.232), lui-même prob. altération de laziloffe «id.» (dep. 1836, Vidocq d'apr. Esn.), comp. de loffe* (qui avait pris dans les comp. le sens de «mauvais, faux») et de lazi qui pourraît être une formation largonji à partir de nase «morve», vivant en wallon et en mosellan, et empr. à l'all. Nase «nez» (FEW t.16, p.598a). Voir Esn. et Cellard-Rey.

Je ne crois pas que l'arabe soit un fournisseur spécialement important de l'argot ancien, en dehors des cas déjà identifiés. Les sources indigènes françaises me semblent de loin plus importantes.

Beaussier connaît nāziḥ (et menzûḥ) au sens de "tari" pour un puits, ainsi que le verbe ṭfaḥ, abonder. Mais vu l'abondance du dictionnaire arabe, on peut prendre à peu près n'importe quel mot français et proposer une racine arabe qui, à quelques déformations de lettres près, évoquera par un cheminement plus ou moins tortueux un sens du mot français. D'ailleurs, ces rapprochements doivent être possibles avec presque n'importe quelle langue suffisamment riche. On sait qu'à une époque, des savants enthousiastes ont montré que tous les mots du français venaient de l'hébreu, et d'autres ont montré que tous les mots venaient du celte, exactement par cette méthode si fertile des rapprochements ! Le plus difficile n'est pas de trouver ces rapprochements, mais d'expliquer logiquement et de documenter quand et comment les mots étrangers se sont introduits en français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 10:52 Répondre en citant ce message   

On ne peut pas dire que tu sois très encourageant. "Touche pas à mon TLF !" On peut tout au plus remarquer que, quand tu ne dis rien, tu consens, c'est déjà quelque chose ! ... Je poursuivrai quand même avec mes hypothèses, l'avenir fera le tri. Au moins, je fais des propositions, je prends des risques...

Tiens, voici une autre hypothèse : falzar, qui, comme chacun sait, est "pantalon" en argot.
Là, c'est plus subtil : verlan de سروال [sarwāl], "pantalon".

TLF a écrit:
Étymol. et Hist. 1878 arg. « pantalon » (ds Rigaud, Dict. jargon paris.). Orig. inc. (d'apr. FEW t. 21, p. 516a); l'hyp. d'Esn. (gr. mod. salvari « culotte bouffante ») ne paraît pouvoir être retenue.

Je note que ce mot grec a probablement la même origine, et qu'il avait déjà lui-même subi quelques déformations. Le TLF était sur la bonne voie mais s'est arrêté en chemin.


Dernière édition par Papou JC le Sunday 24 Mar 13, 12:21; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3215
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 11:45 Répondre en citant ce message   

Je reconnais que je suis souvent amené à jouer le rabat-joie. Mais au moins je te réponds ! D'ailleurs, je me réjouis que cela ne bride pas ton enthousiasme ni ta créativité.
Le TLF n'est pas intouchable. Mais il compile des hypothèses souvent sérieuses et faites par des gens qui ont une vue d'ensemble de l'étymologie plus étendue que celle des malheureux amateurs que nous sommes.
Note que le TLF n'a rien contre les étymologies hypothétiques arabes, et je t'en livre une que tu ne connais peut-être pas, celle de tsouin-tsouin :
Citation:
Rob. 1985: tsoin-tsoin ,,on écrit aussi tsouin-tsouin``. Étymol. et Hist. 1. Onomat. 1917 (d'apr. Esn.); 2. adj. inv. 1917 (ibid.). 1 onomat. imitant un coup de cuivres. 2 forme altérée, peut-être due à l'infl. de tchin-tchin*, de soinsoin « confortable, comme il faut » (1916 d'apr. Esn.), altér., influencée par fait avec soin et par un rattachement pop. au sens 1, de souasoua « adv. avec élégance et confort et adj. joli, correct » (1898, ibid.), lequel est empr. à l'ar. soua-soua « adv. également, ensemble, bien, convenablement et adj. égal, parfait, réussi ».


Concernant falzar, je n'ai pas d'opinion. Simplement, il convient d'observer qu'il y a eu des variantes, comme dalzar, fann'zar, et que par ailleurs la finale -zar était un suffixe assez usuel en argot à la fin du XIXe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Sunday 24 Mar 13, 11:58 Répondre en citant ce message   

C'est semble-t-il l'origine d'un sens de tsouin-tsouin que j'ignorais et qui me semble désuet, mais bon...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 26 Mar 13, 10:26 Répondre en citant ce message   

Terme entendu dans une émission consacrée à la délinquance et la drogue à Marseille :

chouffeur : guetteur

dérivé de chouf (= regarde !)
(magh.) šuf ! شُفْ « regarde ».

Citation:
Les « métiers » de la drogue sont multiples et hiérarchisés. Au bas de l'échelle — les plus nombreux —, les « chouffeurs », gratifiés de quelques dizaines d'euros par jour.
Ce sont eux qui montent la garde, à l'image de ces jeunes garçons, à peine entrés dans l'adolescence, en poste à l'entrée de la cité de la Castellane, considérée comme une des plus gangrenées par le trafic.
« Un type est perché en permanence sur une espèce de transformateur électrique, précise un enquêteur.
De là-haut, il a une vue imprenable sur les environs. Et, si on arrive, il prévient ses complices à l'aide d'un sifflet… »

[ leparisien.fr - 26.08.2012 ]


- "La pénalisation nourrit des mafias, leur donne les moyens d'encaisser des bénéfices considérables, de payer des enfants de 10 ans pour faire 'chouffeur' (guetteur). Elle stimule aussi la petite délinquance de proximité qui cherche les moyens de payer son herbe", argumente Lagarde (= député centriste).

[ L'Express - 16.10.2012 ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 9752
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 26 Mar 13, 11:30 Répondre en citant ce message   

Citation:
(magh.) šuf ! شُفْ « regarde ».

Ce n'est pas que maghrébin, c'est aussi très usuel en Égypte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11122
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 26 Mar 13, 11:33 Répondre en citant ce message   

J'ai cité la partie étymologie du tableau proposé dans le post d'ouverture de ce Fil.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 7 sur 9









phpBB (c) 2001-2008