Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
artichaut (français) - Le mot du jour - Forum Babel
artichaut (français)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Liliane



Inscrit le: 20 Mar 2006
Messages: 793
Lieu: Côtes d'Armor

Messageécrit le Monday 03 Jul 06, 13:09 Répondre en citant ce message   

artichaut : de l'italien articiocco

Ce capitule, dont on mange le réceptacle (ou fond) et la base des bractées (ou feuilles).

La mythologie raconte que Jupiter tomba amoureux fou de Cynara, une très belle fille aux cheveux blond cendrés, qui le repoussa ; pour la châtier, il décida de la transformer en Cynara Scolymus : à savoir l'artichaut.

Cultivé il y a des milliers d'années dans les régions méditerranéennes, on le retrouve sur la table des Grecs et des Romains. Dans l'ombre du Moyen-Age c'est grâce à la gourmandise de Catherine de médicis si l'artichaut a traversé la frontière transalpine. Déjà à l'âge de 14 ans, elle faisait la nique aux doctes médecins à la cour qui interdisaient la consommation de cet aphrodisiaque dont les conséquences pouvaient être terribles sur l'esprit.

Catherine de Médicis se faisait confectionner des bétilles, soit de petits pâtés en croûte garnis d'artichaut et relevés de crêtes et de rognons de jeune coq mais il n'en demeure pas moins que l'artichaut fut longtemps considéré comme un aliment de luxe qu'il coûtait cher d'effeuiller !

L'artichaut fut introduit par les Français en Louisiane, et par les espagnols en californie. On le retrouve au Chili et dans la pampa de Buenos Aires

Parmi les croyances populaires, les plus anciennes, demeurent celles de l'artichaut - Un artichaut sauvage cueilli avant la floraison, sorte de chardon hérissé de piquants, qu'on fait roussir à la flamme vive des feux de la saint Antoine, (patron de la ville de Lisbonne) le 13 juin. Si les pensées que l'on porte à sa bien-aimée coïncident avec l'amour que l'être aimé vous porte, l'artichaut que l'on mettra en terre arborera le lendemain, une jolie fleur bleu-mauve, symbole d'un amour naissant.
C'est la fleur bleu-mauve de L'alcachofra.

Lu dans "Saveurs du Monde".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Monday 03 Jul 06, 20:56 Répondre en citant ce message   

L'étymologie de ce mot d'après le Littré

Bas-latin articactus, articoctus ; de l'arabe ardhischoki, artichaut, de ardhi, terre, et schoki, épine.

Il y a de plus en espagnol alcachofa, en portugais alcachofra, en italien carciofo, qui dérivent de l'arabe charschafa, artichaut.

et pour artichaud (Dans le supplément)

L'étymologie de M. Pihan est fausse ; ardhichoki signifierait terre de l'épine, et non épine de la terre ; ardhichoki, artichot, termes employés dans le Levant, sont des corruptions du mot européen. Le nom arabe de l'artichaud est al-harchof ou al-harchouf ; de là dérivent l'espagnol. alcachofa, alcarchofa, et le portugais. alcachofra. L'italien. articiocco, et le français artichaud paraissent être des altérations ultérieures de la forme espagnole.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nougaramel



Inscrit le: 15 May 2005
Messages: 275
Lieu: Ile de France

Messageécrit le Thursday 06 Jul 06, 0:45 Répondre en citant ce message   

En arabe algérien, l'artichaut se nomme qarnoun et son proche cousin le cardon, khorchef ce qui assez voisin de l'alcachofa espagnol.

En kabyle:
artichaut = tiferoua
cardon = taga
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mik



Inscrit le: 21 May 2006
Messages: 276
Lieu: Drôme, France

Messageécrit le Friday 07 Jul 06, 16:59 Répondre en citant ce message   

En polonais, artichaut se dit karczoch.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 08 Jul 06, 3:50 Répondre en citant ce message   

L'artichaut était utilisé par les parents pour arrêter le sucement du pouce de leurs enfants.

La queue crue de l'artichaut contient des produits au goût extrêmement désagréable. Frotter la section d'une queue d'artichaut sur le doigt de l'enfant.


Dernière édition par Jacques le Sunday 10 Feb 13, 16:52; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8202
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 9:00 Répondre en citant ce message   

Je complète et précise l'origine du mot artichaut donnée plus haut par Pierre : c'est l'arabe الخرشوف [al-ẖaršūf], variante : [al-ẖuršūf], même sens. Mais le mot (absent du AED) et la chose sont probablement l'un et l'autre d'origine persane, comme la plupart des fruits et légumes.
On lira en souriant l'étymologie du mot donnée dans le Littré. Dans le même genre : vacarme, arme des vaches !


Dernière édition par Papou JC le Friday 18 Mar 11, 10:42; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
MiccaSoffiu



Inscrit le: 24 Jun 2008
Messages: 464
Lieu: Capicursinu-Sophia

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 10:31 Répondre en citant ce message   

Bien que proche de l’italien pour le corse INFCOR propose deux entrées différentes avec les nuances suivantes pour l’artichaut :
co : artichjoccu, de l’italien arciofo de l’arabe al karchouf
co : carciofu, de l’arabe kharsuf (chardon épineux)
_____________________________________________________________________
Edit ajout - ps à ceux qui sont habillés : pour éviter des pertes de temps, merci de bien vouloir supprimer mes messages sans aucun préavis quand ils sont d’évidence redondants, douteux ou de nature à polluer le sujet.


Dernière édition par MiccaSoffiu le Friday 18 Mar 11, 11:21; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8202
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 10:38 Répondre en citant ce message   

Le mot arabe est le même, seules changent les transcriptions, aussi approximatives l'une que l'autre, d'ailleurs. Quant au "chardon épineux" ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2748
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 10:50 Répondre en citant ce message   

On peut aussi mentionner l'artichaut de Jérusalem, autre nom du topinambour, imité de l'anglais Jerusalem artichoke, où Jerusalem est une déformation de l'italien girasole, tournesol, dont il est cousin.
Il semble que certains donnent aujourd'hui le nom d'artichaut de Jérusalem, non pas au topinambour, mais au pâtisson blanc. C'est une confusion mais on verra bien quel usage triomphe.
L'orthographe d'artichaut est souvent malmenée ; on lit souvent artichaud. C'est une orthographe alternative qui a longtemps été admise, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 11:01 Répondre en citant ce message   

Pour le piémontais l'artichaut c'est: artiscioch

tandis que le topinambour c'est: tapinabò.


PS en italien le mot "articiocco" existe mais c'est ancien et jamais employé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 13:22 Répondre en citant ce message   

Ecoute, Francesco...le piémontais ne connait pas le -sc- (ch français ou sh anglais)...donc, le mot est:
- à Turin: articiòch (lire: artitchoc) http://www.piemonteis.com/italiano-piemontese.php?PAROLA=carciofo&Submit=Trova
- dans le Piémont occidental: arciciòch (lire: artchitchoc).

S'il y a quelqu'uns en Piémont qu'ils disent artisciòch, ils doivent être des Piémontais orientaux, qu'ont eu des dominations différentes (jepense au Monferrato, terre qu'apartennait Duc de Mantoue).

Topinambour se dit:

- Topinabò (toupinabò), a Turin
- Ciapinabò (tchapinabò), dans les campagnes occidentales de la province de Turin
- Tapinabò, aux pieds des Alps occidentales

J'ai cherché articiocco en TLIO (http://tlio.ovi.cnr.it/TLIO/), mais, comme disait la chanson: rien, rien de rien...

Idem la Crusca.

Donc il doit être un régionalisme septentrional non classé.
Il y a des sites qui disent que se traite d'un hispanisme de la "laguna veneziana".
http://www.poweredbysararlo.it/dizionario-sararlo-italiano/articiocco
A Gênes, on trouve articocca.


Dernière édition par giòrss le Friday 18 Mar 11, 17:40; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Francesco



Inscrit le: 04 May 2010
Messages: 112
Lieu: Piémont

Messageécrit le Friday 18 Mar 11, 15:13 Répondre en citant ce message   

giòrss a écrit:
Ecoute, Francesco...le piémontais ne connait pas le -sc- (ch français ou sh anglais)...donc, le mot est:
- à Turin: articiòch (lire: artitchoc) http://www.piemonteis.com/italiano-piemontese.php?PAROLA=carciofo&Submit=Trova
- dans le Piémont occidental: arciciòch (lire: artchitchoc).

S'il y a quelqu'uns en Piémont qui disent artisciòch doivent être des Piémontais orientaux, qu'ont eu des dominations différentes (je pense au Monferrato, qu'etait du Duc de Mantoue).



Vraiment, "artisciòch" c'était un faute à moi...
(Je voulais écrire articiòch...)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10762
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 19 Sep 12, 13:08 Répondre en citant ce message   

Italien carciofo (= artichaut)
- FIG personne idiote/maladroite - bêta


Italien politica del carciofo (= politique de l'artichaut)
- façon d'agir qui atteint son objectif par phases successives, à petits pas
Cette locution dérive d'une phrase attribuée au Roi de Sardaigne Carlo Emanuele III (1701-1773), qui à la fin du XVIIIème S. déclara que l'Italie était comme un artichaut, càd qu'elle se mangeait feuille à feuille. [ dizionari.corriere.it ]
Une autre source attribue l'origine de cette locution à Emanuele Filiberto di Savoia (1528–1580), qui lutta contre les invasions françaises et espagnoles et déclara : "L’Italie ? Un artichaut que les Ducs de Savoie mangeront une feuille à la fois".


Illustrations de la politica del carciofo lues dans la presse italienne :
- à propos des droits des gays :
la communauté demande de moins en moins et finira par ne rien obtenir
- à propos des spéculateurs internationaux :
ils s'attaquent d'abord à la Grèce, puis à l'Espagne...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8202
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 19 Sep 12, 15:17 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
... le mot (absent du AED) et la chose sont probablement l'un et l'autre d'origine persane ...

Je précise et complète :
خرشوف [ẖaršūf] est probablement issu du pehlvi xār-šōb, “bâton d’épines”.
- L’élément xar- est issu de la racine IE *kar-, “rude, dur”. On le retrouve dans خرّوب [ẖarrūb], “caroubier”, du persan xar-lūb, littér. “haricot dur”.
- L’élément šōb vient du vieux perse čop, “bâton”.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Moutik
Animateur


Inscrit le: 06 Apr 2008
Messages: 1022

Messageécrit le Sunday 10 Feb 13, 2:56 Répondre en citant ce message   

Dans le premier message,
Liliane a écrit:
La mythologie raconte que Jupiter tomba amoureux fou de Cynara, une très belle fille aux cheveux blond cendrés, qui le repoussa ; pour la châtier, il décida de la transformer en Cynara Scolymus : à savoir l'artichaut.

Dans les quelques ouvrages papier consacrés aux mythes grecs ou latins que j’ai pu consulter, je n’ai trouvé aucune trace de cette Cynara.

Il exista bien une courtisane Cinara, dont Horace fut amoureux. Mais sans aucun rapport au mythe.

Il existe bien aussi une petite île Kynaros dans l'Archipel, entre Amorgos et Kalimnos.
Cette île a bien pu donner son nom à ce type de chardon, ou vice versa.
Mais sans plus de traces du mythe.

Je me demande si ce n’est pas l’invention d’un auteur culinaire, copiée-collée en boucle sur le ouaibe ?

Une piste serait l’ouvrage suivant que google.books retrouve à partir des clés kynaros + zeus :
Wilhelm Heinrich Roscher
Ausführliches Lexikon der griechischen und römischen Mythologie
Leipzig, 1884
[Disponible sur archive.org mais difficile à lire et à télécharger et où je n'ai pas retrouvé notre Cynara.]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008