Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les particularités grammaticales du français de Basse-Bretagne - Forum langue d'oïl - Forum Babel
Les particularités grammaticales du français de Basse-Bretagne

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 568
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Friday 08 May 15, 20:33 Répondre en citant ce message   

Je me propose de décrire la grammaire du français bas-breton. Cette variété de français est née de l'apprentissage du français scolaire par les bretonnants. Il se distingue donc des autres parlers populaires français par son substrat breton et par l'absence de certaines tournure dialectale, puisqu'il est directement issu du français littéraire. La présence très ancienne de francisants dans les villes de Basse-Bretagne explique le maintient d'archaïsmes que l'on peut relever dans d'autres pôles conservateurs de la Francophonie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 568
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Friday 08 May 15, 21:01 Répondre en citant ce message   

Le verbe

La morphologie verbale du breton est d'une grande richesse, qui a favorisée le maintient de certains archaïsme ou le développement de calque sur le breton.

Conjugaison périphrastique

La phrase bretonne permet de mettre l'accent sur l'action en plaçant le verbe à l'infinitif en tête de proposition et en le faisait suivre du verbe ober (faire) comme auxiliaire. Par exemple, après une averse, on m'a ainsi fait remarquer : "Kano 'ra ar stivellou" : les ruisseaux chantent (littéralement : chanter fait les ruisseaux). En français locale, on rencontre une conjugaison périphrastique sur le verbe faire :

"Oh, parler y fait ! Travailler y fait pas !"

L'auxiliaire faire permet aussi d'éviter la répétition du verbe :

"Y a pas guère y fumait, mais main'nant y fait p'us.".

Conjugaison progressive

Le breton exprime qu'une action est en train de se produire au moyen du verbe être suivi de la particule verbale o (souvent élidée) et du verbe à l'infitif. "Je suis en train de manger" est rendu par : "Me zo (o) tibi". Cette structure à permis le maintient d'un archaïsme français : l'expression de la progressivité de l'action par le verbe être suivi de la préposition à puis du verbe à l'infinitif :

"Chui à v'nir"

"Ch'rai à t'attãnn"

Cette façon de conjuguer se retrouve abondamment en gallo et en français de Haute-Bretagne. C'est un archaïsme qui n'est pas spécifiquement breton. J'ai entendu de vieux Morvandiaux l'utiliser.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jeannotin
Animateur


Inscrit le: 09 Mar 2014
Messages: 568
Lieu: Cléden-Poher

Messageécrit le Sunday 24 May 15, 13:11 Répondre en citant ce message   

Futur périphrastique

Le futur immédiat s'exprime en breton comme en français par le verbe aller suivi d'un infinitif : "'H an de rakont' ôn istoar dôh", "je vais vous raconter une histoire". Mais le verbe breton mond (aller) est toujours suivi de la préposition de, ce qui a favorisé la conservation du tour archaïque aller pour :

"R'garde don', l'chasseur va pou' tirer !"

Cette façon de dire est française, bien que vieillie, et s'est également conservé en gallo et en français de Haute-Bretagne. C'est également cet usage du verbe mond toujours suivi d'une préposition, explique d'autres bretonnismes comme :

"Bon, j'vais à travailler"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum langue d'oïl
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008