Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
balade et ballade (français) - Le mot du jour - Forum Babel
balade et ballade (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
joachim



Inscrit le: 13 juin 2006
Messages: 219
Lieu: Nord (avesnois)

Messageécrit le jeudi 20 juil 06, 16:25 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Lire le Fil Mots à ne pas confondre. (José)


En musique et en poésie, on écrit ballade : par exemple les ballades de Chopin ou de Brahms, ou la ballade des pendus de François Villon.

Par contre, dans le sens de "se promener", on écrit une balade.

Je suppose que l'origine des mots est différente ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Εκτωρ



Inscrit le: 24 mai 2006
Messages: 67
Lieu: Αντιπολις (06)

Messageécrit le jeudi 20 juil 06, 17:00 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Non non, je ne crois pas: la différence d'écriture s'est cristallisée il y a quelques siècles au moyen-âge...

Une ballade est une chanson que souvent les poètes-mendiants-vagabonds de l'époque chantaient en se baladant ....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Alceste



Inscrit le: 27 mai 2006
Messages: 197

Messageécrit le jeudi 20 juil 06, 18:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

La ballade est à l'origine une forme poétique fixe, ou du moins un jeu de formes fixes:

- la petite ballade est formée de trois huitains d'octosyllabes suivis d'un quatrain

- la grande ballade comporte trois dizains de décasyllabes suivis en principe d'un quintil

- la ballade balladante [sic] est formée de trois septains d'heptasyllabes en un envoi de quatre vers.

Ces formes sont tombées en désuétude au XVIe siècle. Hugo ou Musset, par exemple - ou Paul Fort - ont écrit des ballades, mais sans plus respecter les formes fixes anciennes.

(Source: Dictionnaire de poétique, Michèle Aquien)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 7829
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le dimanche 04 sep 11, 21:08 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Voir la grande famille BAL.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Camelia



Inscrit le: 14 jan 2008
Messages: 728

Messageécrit le dimanche 04 sep 11, 21:53 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En roumain Baladă de fr. ballade.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dawance



Inscrit le: 06 nov 2007
Messages: 1475
Lieu: Ardenne (belge)

Messageécrit le mercredi 09 mai 12, 17:29 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Moyen mnémotechnique: la ballade (le poème) a deux ailes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 oct 2005
Messages: 6465
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le jeudi 10 mai 12, 2:48 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

avoir la main baladeuse : fam. avoir la caresse facile et sans consentement
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 avr 2008
Messages: 689

Messageécrit le samedi 12 mai 12, 15:12 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

À propos de "balade" et ballade", Εκτωρ a écrit:
la différence d'écriture s'est cristallisée il y a quelques siècles au moyen-âge...

Non, tout cela est bien plus récent.

En fait, les mots "balade, balader" (au sens de "promenade, promener") n'ont pas d'existence attestée avant le XIXe siècle.
C'est Vidocq, en 1837, dans les Voleurs qui cite le mot "balader" en lui reconnaissant ce sens figuré populaire de "marcher sans but, flâner".
Le passage du sens propre "danser, chanter des airs de danse" à celui, figuré, de "flâner" s'explique grâce à une attestation du mot, en 1628, au sens d' "aller demander l'aumône [en chantant des ballades], mendier" (le Jargon ou le Langage de l'Argot Réformé, d'Ollivier Chéreau).
Ce sens de balade n'est reconnu ni par Littré, ni même encore par la 8e édition du dictionnaire de l'Académie Française (1932) : le mot n'a fait son entrée officielle que dans la dernière édition, la 9e.

Quant à la spécialisation orthographique balade = promenade / ballade = poème, elle ne s'explique que par l'usage.

D'ailleurs, l'orthographe du mot est extrêmement flottante.
Dans les manuscrits médiévaux, on trouve surtout balade, avec un /l/, pour désigner le poème, la danse ou la chanson. À partir du XVIIe siècle, les dictionnaires graphient généralement "ballade, avec deux /ll/, mais on trouve aussi un /l/.
Mais avec cette belle contradiction typique de l'orthographe française, "baladin", lui, s'écrit avec un /l/ :
Littré juge : "Il vaudrait mieux écrire, ainsi que dans le XVIe siècle, dans la 1re édition du Dictionnaire de l'Académie et dans Furetière, ce mot par deux ll, comme ballade, baller, auxquels il tient. On ne voit pas pourquoi l'orthographe a été changée." L'usage ne l'a pas suivi !...


"Baller" (danser), fait suite au latin tardif "ballare", attesté chez St Augustin, qui, comme le signale Papou dans ses Grandes Familles, est un emprunt au grec, et qui remplace le latin classique "saltare". Il s'agit de la forme romane, restée en italien "ballare", comme en espagnol "bailar". Le nom ballade (chanson de danse, poème chanté) s'est imposé en ancien français à travers la poésie des troubadours qui utilise le nom ballada.
A l'opposé de ce mot d'origine méridionale, il semble que "danser" soit d'origine germanique, en tout cas il est propre à la langue d'oïl. Mais l'étymologie pose quelques problèmes.
D'après les dictionnaires, il semble y avoir en ancien français, une nuance de sens entre baller et danser, qui désignerait des formes de danse élégantes et solennelles (j'avoue cependant n'avoir pas spécialement senti ces nuances dans les textes que je suis allé voir !...).

Il est curieux de constater qu'au XVIe siècle, époque où le français accueille un grand nombre de mots italiens, on a cru que ces mots "bal, baller" étaient des italianismes à la mode (cf ce pamphlet d'Henri Estienne), alors que ces termes étaient déjà attestés depuis plusieurs siècles en français.

C'est au cours du XVIIe siècle que le verbe "baller" a vieilli, remplacé par "danser".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 avr 2008
Messages: 689

Messageécrit le samedi 12 mai 12, 17:11 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Alceste a écrit:
La ballade est à l'origine une forme poétique fixe

Comme dit plus haut, "ballade" est un mot qui signifie "danse", "air de danse", "poème chanté et fait pour inviter à la danse".

C'est Adam de la Halle au XIIIe siècle qui parle pour la première fois de ballade et la forme de ce poème n'est pas fixe à l'origine.

La forme de la ballade semble s'être fixée au début du XIVe siècle, notamment avec Guillaume de Machaut. Voir à ce sujet cette page qui note très justement : "La ballade est devenue un genre défini, avec une forme fixe, quand elle a cessé d'être chantée, pour être dite."
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008