Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Invention de mots grecs - Forum grec - Forum Babel
Invention de mots grecs
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2039
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Thursday 17 Aug 06, 3:03 Répondre en citant ce message   

Je vous propose un petit fil dans lequel on pourra tous inventer des mots français en utilisant des racines grecques. Cela peut être drôle. N'oubliez pas de donner une définition de vos mots.

Je vous propose de consulter ma page sur les racines grecques, histoire d'avoir une base de donnée où vérifier le sens de certaines racines.
(Désolé il y a des graphismes qui ne marchent pas sur la page...) Faites-moi part des erreurs par mp si vous en trouvez, merci.

Voici quelques petits exemples que j'ai trouvé une petite liste sympathique chez Henriette Walter:

anabole = qui lance de haut en bas
cacothée = dieu du mal
catagraphie = écriture de haut en bas
chlorocéphale = à la tête verte (comme les petits martiens)
chronotomie = découpage du temps
cyananthe = fleur bleue
démocide = assassin du peuple
dendroscope = qui observe les arbres
dinopole = ville effrayante
hypnoglotte = qui parle en dormant
leptoderme = à la peau mince
logochrononome = qui règle le temps de parole
logolâtre = qui vénère la parole
nanomachie = combat de nains
streptorhine = au nez tordu
sélénotrope = qui est attiré par la lune
tachydactyle = aux doigts agiles
thanatophobe = qui a peur de la mort
xylologue = connaisseur en bois

Je me souviens alors que j'étais au collège avoir inventé le mot "rhinocoprophage". C'est un peu barbare mais, voyons si vous devinez ce que cela veut dire.
Je me suis beaucoup amusé avec un vieux dictionnaire français/grec du XIXº siècle que j'avais trouvé plein de poussière dans le grenier... Mon aïeul dessinait dedans, il n'aimait pas trop le grec visiblement. J'ai su redonner une vie à ce véritable grimoire auquel je tiens comme à la prunelle de mes yeux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Thursday 17 Aug 06, 16:21 Répondre en citant ce message   

Très intéressant ton fil de discussion Nikura, en effet comme tu le montres avec ton exemple le grec permet la construction de termes qui n’existent pas et qui pourtant auront un sens puisque les racines admettent d’innombrables combinaisons.

Je ne donnerai pas le solution de rhinocoprophage car cela serait trop facile pour moi je laisse le soin à d’autres, en tout cas ce serait un excellent qualificatif pour certaines personnes fortement désagréables
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2051
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Thursday 17 Aug 06, 17:01 Répondre en citant ce message   

Rhinocoprophage !? Beurk :vomir:

Je pense que nous avions déjà proposé chronophage = qui mange du temps
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Mik



Inscrit le: 21 May 2006
Messages: 276
Lieu: Drôme, France

Messageécrit le Wednesday 23 Aug 06, 7:14 Répondre en citant ce message   

Rhinocoprophage !?
Ah oui mort de rire
Tiens, quelle est la différence entre *** et des choux de Bruxelles ?
Réponse : essayez donc de faire manger des choux de Bruxelles à un enfant !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Wednesday 23 Aug 06, 9:26 Répondre en citant ce message   

L’odeur des choux (de Bruxelles ou pas) et même du brocoli est fort désagréable au moment de la cuisson. La solution et de verser par-dessus un jus de citron et d’avoir en marche sa hotte aspirante. Si on sait cuisiner avec le chou on peut faire d’excellents plats qui ne seront certainement pas pour les rhinocoprophages
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Grammata



Inscrit le: 24 Aug 2006
Messages: 12
Lieu: Hambourg

Messageécrit le Thursday 24 Aug 06, 17:28 Répondre en citant ce message   

aussi: (avec c'est vrai, un croisement de latin et de grec)

luciphobe = qui craint la lumière

telluvore = qui mange la terre
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Thursday 24 Aug 06, 21:02 Répondre en citant ce message   

En effet ces termes là sont également très nombreux en français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Monday 11 Sep 06, 12:12 Répondre en citant ce message   

Nikura pour mettre à jour ta page où tu demandes le texte du président de la république grecque qui avait utilisé dans son discours des mots exclusivement d’origine grecque. Il s’agissait du Président Xénophon Zolatas il avait construit un autre discours basé sur cette même astuce en français, voici ces deux discours.

Kyrie, it is Zeus' anathema on our epoch (for the dynamism of our economies) and the heresy of our economic method and policies that we should agonize the Skylla of nomismatic plethora and the Charybdis of economic anaemia. It is not my idiosyncracy to be ironic or sarcastic but my diagnosis would be that politicians are rather cryptoplethorists. Although they emphatically stigmatize nomismatic plethora, they energize it through their tactics and practices. Our policies should be based more on economic and less on political criteria. Our gnomon has to be a metron between economic,strategic and philanthropic scopes. Political magic has always been anti-economic. In an epoch characterized by monopolies, oligopolies, monopolistic antagonism and polymorphous inelasticities, our policies have to be more orthological, but this should not be metamorphosed into plethorophobia, which is endemic among academic economists. Nomismatic symmetry should not antagonize economic acme. A greater harmonization between the practices of the economic and nomismatic archons is basic. Parallel to this,we have to synchronize and harmonize more and more our economic and nomismatic policies panethnically. These scopes are more practicable now, when the prognostics of the political and economic barometer are halcyonic. The history of our didimus organization on this sphere has been didactic and their gnostic practices will always be a tonic to the polyonymous and idiomorphous ethnical economies. The genesis of the programmed organization will dynamize these policies. Therefore, i sympathize, although not without criticism one or two themes with the apostles and the hierarchy of our organs in their zeal to program orthodox economic and nomismatic policies, although I have some logomachy with them.I apologize for having tyranized you with my Hellenic phraseology. In my epilogue, i emphasize my eulogy to the philoxenous aytochtons of this cosmopolitan metropolis and my encomium to you, Kyrie stenographers.


Le Dédale Synchrome Du Cosmos Politique
Kyrié, Sans apostropher ma rhétorique dans l’emphase et la pléthore, j’analyserai elliptiquement, sans nul gallicisme, le dédale synchrone du cosmos politique caractérisé par des syndromes de crise paralysant l’organisation systématique de notre économie. Nous sommes périodiquement sceptiques et neurasthéniques devant ces paroxysmes périphrastiques, cette boulimie des démagogues, ces hyperboles, ces paradoxes hypocrites et cyniques qui symbolisent une démocratie anachronique et chaotique. Les phénomènes fantastiques qu’on nous prophétise pour l’époque astronomique détrôneront les programmes rachitiques, hybrides et sporadiques de notre cycle atomique. Seule une panacée authentique et draconienne métamorphosera cette agonie prodrome de l’apocalypse et une genèse homologue du Phénix. Les économistes technocrates seront les stratèges d’un théâtre polémique et dynamique et non les prosélytes du marasme. Autochtones helléniques, dans une apologie cathartique, psalmodions les théorèmes de la démocratie thésaurisante et héroïque, soyons allergiques aux parasites allogènes dont les sophismes trop hyalins n’ont qu’une pseudodialectique. En épilogue a ces agapes, mon amphore a l’apogée, je prophétise toute euphorie et apothéose a Monsieur Giscard d? Estaing, prototype enthousiasmant de la néo-orthodoxie économique et symbole de la palingénésie de son ethnie gallique.

Pour revenir au sujet j’avais crée le terme anourocephaloglotte pour définir quelqu’un qui parle un langage qui n’a ni queue ni tête
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zep



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 11
Lieu: Montréal

Messageécrit le Thursday 19 Oct 06, 23:58 Répondre en citant ce message   

Très intéressant ton jeu nikura. Cela me rappelle un fait. Un jour, un ami me demande de trouver un mot à base de racines grecques pour désigner un type de spectacle qu'il voulait monter. Pendant deux heures, on essaie de combiner quelques racines puis, à chaque fois, je lui explique ce que cela signifie. À la fin, on trouve les racines appropriées exactement à ce qu'il voulait faire. Alors, j'ouvre mon Larousse pour vérifier si le mot existe et ... il est bien là qui attendait seulement qu'on l'utilise!


je risque : treisdécaphobe, qui n'est pas de mon invention, et qui désigne ceux qui ont peur du chiffre 13.
hygrophtalmique : qui a toujours la larme à l'oeil|
Si un callipyge a de belles fesses, un calliphone a une belle voix. Quant au calliglotte, est-ce un porte-panier (rapporteur) ou quelqu'un qui embresse bien?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Vassiliki



Inscrit le: 27 Feb 2006
Messages: 192
Lieu: ATHENES

Messageécrit le Friday 20 Oct 06, 0:04 Répondre en citant ce message   

Maisse Arsouye a écrit:

Je pense que nous avions déjà proposé chronophage = qui mange du temps


En effet, on dit chronovore χρονοβόρο..
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
M. Tullius Cicero



Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 17
Lieu: Fribourg, Suisse

Messageécrit le Saturday 27 Jan 07, 2:34 Répondre en citant ce message   

Rhinocoprophage... Excellent, ce néologisme, quoique pas très ragoûtant ! mort de rire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
M. Tullius Cicero



Inscrit le: 22 Jan 2007
Messages: 17
Lieu: Fribourg, Suisse

Messageécrit le Saturday 27 Jan 07, 2:36 Répondre en citant ce message   

Grammata a écrit:
aussi: (avec c'est vrai, un croisement de latin et de grec)

luciphobe = qui craint la lumière

telluvore = qui mange la terre


Petite précision : "telluvore", c'est formé sur le latin (tellus + vorare) et non le grec.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
claudius



Inscrit le: 22 Sep 2006
Messages: 284
Lieu: Bucarest

Messageécrit le Saturday 27 Jan 07, 3:33 Répondre en citant ce message   

Certains adolescents sont mégabibliophobes, dès qu'un livre fait plus d'une centaine de pages ils sont terrorisés Clin d'œil
J'ai eu connu un couple atteint de tachygamie : il ne sont restés mariés que quelques mois !
Pour terminer je me qualifierais de calligynécophile, je vous laisse deviner le sens Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Saturday 27 Jan 07, 4:03 Répondre en citant ce message   

Bravo Claudius. Je vois qu’en grec tu te dépasses ! Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
claudius



Inscrit le: 22 Sep 2006
Messages: 284
Lieu: Bucarest

Messageécrit le Sunday 28 Jan 07, 20:54 Répondre en citant ce message   

Helene, µιλώ λίγο ελληνικά αλλά δε θέλω να το ξέρει όλος ο κόσμος Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum grec Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008