Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Défense du français - Annonces & infos - Forum Babel
Défense du français
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Annonces & infos
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 549

Messageécrit le Wednesday 06 Sep 06, 23:49 Répondre en citant ce message   

Suisse: succès d'une association "Défense du français"

LAUSANNE (AP) - L'association "Défense du français", fondée en Mars 2004 en Suisse, vient d'accueillir son millième membre, une enseignante- traductrice de 54 ans domiciliée à Lausanne. Le comité de l'association souhaitait atteindre la cible des mille adhérents à Noël. "C'est déjà réussi, avant terme", a-t-il indiqué mercredi.
Les objectifs de "Défense du français" sont d'encourager le bon usage de celui-ci, de lutter contre l'hégémonie d'une langue unique et contre le franglais. Voilà des objectifs qui devraient séduire plus de monde encore, en particulier toutes les personnes de plus en plus agacées par l'invasion d'un pseudo-Anglais dans le commerce, la publicité et l'informatique, écrit l'association.
"Défense du français" recommande notamment de renvoyer à l'expéditeur toute publicité et correspondance truffées d'anglo-américanismes.

Et pourquoi les Français ne se mobilisent pas autant ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2037
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 1:24 Répondre en citant ce message   

Il faut qu'ils se motivent. Je pense qu'en France le niveau en français est assez bas en grande majorité (il faudrait voir des statistiques du résultat du Bac sur plusieurs années). C'est pourquoi l'intérêt est faible.
Mieux encore que la Suisse, le modèle du Québec est remarquable. La France a doublement de quoi en prendre de la graine.

Je pense que Babel constitue à sa manière une façon de lutter pour le bon usage du français. Peu de forums demandent clairement qu'on soigne l'orthographe. Les Babéliens peuvent donc se sentir fiers. En règle générale, nous sommes plutôt forts en orthographe et nous connaissons bien notre langue.

Je ne sais pas cela dit, si l'invasion de mots anglais est vraiment dangereuse. D'une part, il y a des langues qui sont sérieusement plus atteintes que la nôtre (italien, allemand, japonais, hindi...) ça ne les gêne pas vraiment pour survivre. Et puis de tout temps il y a eu des emprunts. Pourquoi ne s'offense-t-on pas des emprunts tardifs au latin ou au grec pour créer des mots savants (ou de l'arabe aussi parfois), des emprunts à l'italien dans le domaine de l'opéra, des emprunts aux langues exotiques pour désigner toutes sortes de choses exotiques et à la mode (monoï, wok, kumquat, jojoba, guarana, bhang, piñacolada, caipirinha, yamakasi [sic] et autres djembé)? Alors des mots anglais pour parler de concepts aussi complexes et ennuyants que l'informatique, la bourse, l'économie de marché ou le budget, franchement pourquoi pas?
Les autres langues ont beaucoup emprunté au français, on va pas non plus leur en vouloir de nous rendre la monnaie de la pièce. Tout le monde laisse faire, ça doit être que ça nous plaît.

-> En tout cas je pense que tant qu'on aura pas oublié le vrai, le bon mot (s'il existe), alors on pourra éviter de s'inquiéter. On peut aussi se moquer habilement de ces emprunts abusifs en écorchant à loisir la prononciation des mots anglo-saxons.

Exemple d'absurdité:
Tiens, puisqu'on parlait de foutbal... (trop...? pardon c'est vrai mais l'exemple est flagrant)
gardien [de buts] / goal
entraîneur / coach > création récente complètement bidon
Et pourquoi ne peut-on pas dire "pénalité" pour penalty si on a de sympathiques mots comme coup-franc?

Bref, je suis pour et contre. D'un côté on peut pas faire grand-chose. Et d'un autre, si on peut, éviter d'employer ces mots. En mettant chacun not' p'tite goutte on arrivera déjà à faire quelque chose: éveiller en nous le sentiment de bien parler notre langue en en maîtrisant différents registres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 549

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 1:44 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
Peu de forums demandent clairement qu'on soigne l'orthographe. Les Babéliens peuvent donc se sentir fiers. En règle générale, nous sommes plutôt forts en orthographe et nous connaissons bien notre langue.

Heu... Pas d'accord. Je note beaucoup d'erreurs orthographiques ou grammaticales, mais je ne jette pas la pierre : après tout, on n'est pas tous français !
Je suis plutôt encline à donner un grand coup de chapeau.
Tout ceci est vivifiant !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1391
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 9:23 Répondre en citant ce message   

En effet, j’ai pu constater que la plupart des babéliens qui n’ont pas la langue française comme langue maternelle font tout leur possible pour éviter les fautes d’orthographe et respecter la syntaxe de votre belle langue.

Pour nous les espagnols, l’orthographe française devient compliquée surtout à cause des accents (nous en avons un seul), l’orthographe d’origine étymologique (ph, th, y), les consonnes doubles, et toutes ces lettres que vous ne prononcez pas du tout ! Et nous surprend le fait que les diphtongues telles que « ai » se prononce « e » (il n’y a aucun « e »), « oi » se prononce « ouá » (il n’y a pas d’« u », ni d’« a »), « au » se prononce « o » et surtout « eau », un conjoint de trois voyelles, dont le résultat est une autre voyelle « o ». Mais, enfin, c’est le français…
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 9:32 Répondre en citant ce message   

Citation:
« oi » se prononce « ouá » (il n’y a pas d’« u », ni d’« a »)

Nos amis francoaméricains disent « oué »
Nos patoisans disent « oué »
Nous disons « oa »

Mais c'est pareil : Ni u, ni a, ni é.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2849
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 23:01 Répondre en citant ce message   

Je suis d’accord Nikura qu’il y a toujours eu des emprunts notamment comme tu le notes du latin au grec pour la création de mots savants mais là, c’est merveilleux on a un enrichissement de la langue, de la culture, de la pensé, ce qui me gène aujourd’hui c’est qu’on nous sert des termes clichés un peu comme du prêt-à-porter qui vont à l’encontre de la réflexion.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 23:29 Répondre en citant ce message   

Ce qui me gène avec les emprunts à l'anglais, ce n'est pas tant les emprunts en tant que tels: C'est que ce sont souvent des mots qui ne s'intègrent pas dans la structure de formation des mots français.
En ce sens, je crois que le français n'est devenu une langue de très haut niveau de réflexion conceptuelle que depuis qu'il s'est très fortement inspiré du grec. Que le français est devenu un fils spirituel du grec. Il faudrait que les Grec(qu)es me confirment à quel point la langue française permet de bien manipuler des concepts, avec finesse et précision - S'ils se sentent à l'aise dans la langue française.

Fréquement, dans le cas d'un mot anglais*, "c'est comme ça" le mot est parachuté dans la langue, sans aucune proximité avec aucun autre. C'est donc un investissement de mémoire sans possibilité de synergie. Le mot est en général assez vague et favorise l'approximatif au détriment de la précision. Cette manière de favoriser les mots imprécis au détriment des précis et de la syntaxe me semble être une forte régression de la langue.

Évidemment, la langue anglaise recèle des trésors, mais ils sont bien cachés et ne font que rarement partie des mots empruntés par le français. Et ça, ce n'est pas le fait des Anglophones.

* Plutôt angloaméricains, d'ailleurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2849
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Thursday 07 Sep 06, 23:55 Répondre en citant ce message   

C’est tout à fait exact Jean-Charles ici il ne s’agit pas de l’anglais mais de l’angloamérican qui est une langue qui s’est imposée par les échanges commerciaux et non pas l’idéal de la pensé, ceci explique l’incommodité de ces termes à s’insérer dans la langue française et ont une signification souvent floue.
Pour répondre à ta question, je dirai que les Grecs se sentent en effet à l'aise dans la langue française et dans la culture française dont elle est le fil conducteur justement parce que cette langue est porteuse d’histoire et d’idéal.


Dernière édition par Helene le Friday 08 Sep 06, 0:46; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Friday 08 Sep 06, 0:29 Répondre en citant ce message   

Nikura a écrit:
Mieux encore que la Suisse, le modèle du Québec est remarquable. La France a doublement de quoi en prendre de la graine.

Je l'ai déjà dit ailleurs, j'adore le Québec et le québécois, mais je pense que certains Français l'idéalisent.
Enfin, je suis d'accord avec les commentaires de Nikura : la langue française a beaucoup emprunté, donc pourquoi s'arrêter subitement par principe ?
Il le rappelle en 2 mots : ce qu'il ne faudra pas faire, c'est oublier que nous avons parfois déjà des mots pour dire les choses, et tomber dans l'excès de facilité (parce qu'un mot anglais nous vient plus facilement e.g.).


Dernière édition par Pixel le Friday 08 Sep 06, 8:36; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2037
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Friday 08 Sep 06, 0:49 Répondre en citant ce message   

ramon a écrit:
... et surtout « eau », un conjoint de trois voyelles, dont le résultat est une autre voyelle « o ». Mais, enfin, c’est le français…

Moi ce qui me fait le plus penser à une exagération en français, c'est le -(e)nt de la troisième personne du pluriel. Toujours écrit, jamais prononcé, sauf si cela devient une nasale ou le -n- donne un effet, mais sinon, ça ne sert à rien de le garder, sinon se souvenir de la terminaison latine (ou ennuyer les écoliers)...

Je suis d'accord avec le fait que des emprunts au grec ou au latin sont d'ordre plus prestigieux que des emprunts à l'anglais. Cela dit, dans le cas de ces emprunts, je remarque avec stupeur que, malgré tout ce qu'on trouve à dire contre eux, personne ne fait rien pour les adapter.
Le mot "ordinateur" est une invention lexicale exceptionnelle quand beaucoup de langues ont gardé "computer". Alors pourquoi n'a-t-on pas continué à adapter et traduire les mots nouveaux avant de les lancer sur le marché? Pourquoi software, hardware n'ont pas de traduction...
On pourrait s'y mettre et faire comme les islandais... mais je ne sais pas si la populasse accepterait quand on sait que ces mots sont lancés et qu'on ne peut plus les rattrapper.
En attendant on ne me contredira pas sur le fait que l'anglais a lui aussi atteint un certain niveau de prestige en se dressant au rang de langue mondiale. Tout le monde emprunte à l'anglais (je sais, pas les islandais...) aussi nous reste-t-il deux possibilités:
Soit, faire comme les islandais, garder une langue non mâculée d'éléments de l'envahisseur mais à ce moment-là apprendre tous à parler l'anglais couramment.
Ou bien continuer comme ça et utiliser ces mots qu'on nous impose bien souvent, sans toutefois trop les privilégier (mais en écorcher la prononciation ça oui, on peut, nous-autres français le faisons même très bien).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 08 Sep 06, 1:15 Répondre en citant ce message   

Citation:
Pourquoi software, hardware n'ont pas de traduction...

Si:
Hardware : Matériel
Firmware -> Progiciel
Software : Logiciel -> Qui a d'ailleurs donné une très riche famille en -ciel(le)
C'est là que le français a fait fort: Didacticiel, par exemple, n'existe pas en anglais (à ma connaissance).

Et que dire de la famille en -tique créée à partie du mot informatique: Bureautique, etc.
Le mot télématique a même été repris par l'anglais, où il a remplacé "remote computer science"

Et le petit dernier, inventé au Québec: Courriel. Là, on a fait fort: Le suffixe -iel correspond à deux suffixes: -el d'électronique et -iel qui rappelle le -ciel lié aux programmes informatiques.
De courriel, on a donc développé le suffixe -iel en trouvant pourriel, qui décrit parfaitement ce que les anglophones nommaient junk mail et appellent actuellement spam.
Là, le français a encore une déficience. Il manque des mots pour phishing et d'autres du même type.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poyon



Inscrit le: 24 Jul 2005
Messages: 765
Lieu: Liège (Waremme)

Messageécrit le Saturday 09 Sep 06, 11:03 Répondre en citant ce message   

Citation:
C'est là que le français a fait fort: Didacticiel, par exemple, n'existe pas en anglais (à ma connaissance).

Si : "tutorial".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Emandir



Inscrit le: 26 Apr 2006
Messages: 51
Lieu: Hautes-Alpes, France

Messageécrit le Saturday 09 Sep 06, 13:25 Répondre en citant ce message   

Je pense que le problème n'est pas tant la prédominance des mots anglais en informatique (par ex.) : le phénomène est trop récent, par rapport à la longévité de notre langue, pour se prononcer et dire dès à présent quels mots resteront tels quels, quels mots se franciseront et quels mot seront remplacés par des mots "bien français".

Personnellement, ce qui me choque le plus, ce sont les mots utilisés dans le biznesse.
Je fais parti de ces "personnes de plus en plus agacées par l'invasion d'un pseudo-Anglais dans le commerce, la publicité" !
De plus en plus de marques (et même de très françaises !) donnent des noms anglais à leurs produits et je trouve ça lamentable ! L'anglais serait-il plus "vendeur" que le français ou les commerciaux et publicitaires se la jouent-ils ?
De plus, je pense que ce n'est pas préjudiciable qu'au français, mais aussi à l'anglais, langue étrangère...

Mais que fait la police ? A ce que je sache, la loi Toubon n'a pas été abolie !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Rémi



Inscrit le: 25 Mar 2005
Messages: 744
Lieu: Paris + Laponie suédoise

Messageécrit le Saturday 09 Sep 06, 22:45 Répondre en citant ce message   

Je ne pense pas qu'une réforme "à l'islandaise" soit la bienvenue en France mais ce qui m'énerve le plus, c'est la pronnonciation de ces termes anglais en francais ; ca m'écorche les oreilles d'une facon!... Il n'y a qu'a entendre les compères du quarté-quinté-plus sur France Inter parler de [aoutsidère] et les journalistes sportifs commenter les [kornères] arrêtés par le [gaule]...
Pourquoi s'embêter avec des mots que personne ne sait pronnoncer quand on peut utiliser des mots bien francais?
Corner : tir d'angle
Penalty : pénalité

Mais bon, je pense qu'il y a bien d'autres langues bien plus "truffées" d'anglicismes que le francais.
En suédois, on écrit souvent des mots anglais en les orthographiant à la suédoise, ce qui peut donner :
Mail : mejl (qui a donné le verbe "mejla", aussi écrit "maila"=envoyer un courriel)

Je ne savais pas que "courriel" était une invention québecoise... C'est un mot que j'aime bien et que j'utilise beaucoup plus que "e-mail".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1587
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Sunday 10 Sep 06, 8:51 Répondre en citant ce message   

Il ne faut pas trop idéaliser le Québec. Ils ont tellement fait de traductions mot-à-mot et de calques directs qu'ils en sont arrivés à dire "bienvenue" pour "je vous en prie" en réponse à "merci". Regardez les séries québécoises sur TV5, vous vous rendrez vite compte que ce n'est pas du Molière...
J'ai des collègues québécois, je les entends tous les jours, ces anglicismes en costumes Louis XIV.

Ceci dit, toutes mes félicitations et tous mes encouragements à l'association hélvète.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Annonces & infos Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008