Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Byzance - Le mot du jour - Forum Babel
Byzance
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Digenis



Inscrit le: 15 Nov 2004
Messages: 26
Lieu: Suisse

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 0:36 Répondre en citant ce message   

Quelle est l'étymologie du nom Byzance, Byzantium, Byzantion etc?

STOP !
Oui, je sais, une multitude de sites nous racontent que Byzance a été fondée par M.Byzas, natif de Mégare en 608 av. J.-C. etc... je sais!
Cette explication est à peu près aussi édifiante que celle de Romulus qui a fondé Rome, Rémus qui a fondé Reims, Helvétus qui est le père des Helvètes, Sem, celui des Sémites... j'en passe et des meilleures!

Il se trouve qu'en grec moderne, mais en grec ancien aussi je crois, la racine "Byzi/Vizy" signifie "téton". Or le site de Byzance est effectivement un téton posé sur la mer !..

Alors? Quelqu'un peut-il confirmer mon explication ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3697
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 11:18 Répondre en citant ce message   

et pendant qu'on y est : quelle est l'origine d'Istanboul ?
est-ce une déformation de Contanstinople ?
en grec : Κωνσταντινούπολις (kônstantinoupolis)
la ville (polis) de Constantin
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Digenis



Inscrit le: 15 Nov 2004
Messages: 26
Lieu: Suisse

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 12:29 Répondre en citant ce message   

Au temps de l'empire ottoman (vid. tes cartes) , on continuait à donner à la ville son nom romano-arabe= Konstantinye.
Dans Evliya Tchelebi (XVIème) on trouve Konstantinye mais aussi la forme "Islam-bôl" = "Bourrée d'Islam". Le style rabelaisien de Tchelebi nous fait penser que c'est encore un de ses gags picaresques (faut lire ses chroniques).

L'étymologie communément admise est "Is tin Polin" litt. "à la ville" notamment parce qu'on retrouve aussi cette configuration dans les noms de Nicée et de Nicomédie. A toi de retrouver les noms turcs!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal
Responsable projet


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 355
Lieu: Alsace-Lorraine- Allemagne

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 18:22 Répondre en citant ce message   

je vous laisse chercher l'étymologie !
quand j'étais à Istanbul cette année, j'ai été frappé par le fait que le Turcs en parlant Turc ne prononçaient pas vraiment Istanbul. mais je ne me souviens pas assez.

enr evanche, la chose qui m'a le plus ébahi dans cete ville et le pays, ce sont les maisons de bois qui m'ont rappelé les rues québécoises !
jamais j'aurais pensé voir ce type de maison en Turquie. ce fut une révélation.
Istanbul ou pas ?

>> voir l'image


Dernière édition par Pascal le Saturday 04 Dec 04, 19:22; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Digenis



Inscrit le: 15 Nov 2004
Messages: 26
Lieu: Suisse

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 18:26 Répondre en citant ce message   

Ces maisons en bois...tu en verras d'autres qui leur ressemblent à ...Zanzibar. Eh oui!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pascal
Responsable projet


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 355
Lieu: Alsace-Lorraine- Allemagne

Messageécrit le Saturday 04 Dec 04, 19:23 Répondre en citant ce message   

j'ai trouvé une explication similaire en français et une autre en allemand sur l'origine du mot Istanbul.

"In die Stadt" war der türkischen Überlieferung nach der Schlachtruf der osmanischen Soldaten bei der Eroberung von Byzanz.
Dieser Schlachtruf wurde dann zum Stadtnamen Istanbul.
(A: feho)

Rappelons-nous que Istanbul fut Byzance, du nom du roi Byzas. Au IV siècle, la ville devint Constantinople, lorsque l'empereur Constantin en fit la capitale du nouvel empire romain d'Orient, mais paradoxalement les Grecs refusèrent cette dénomination et continuèrent à l'appeler Byzance ou même parfois simplement "la ville" en grec "isten polis" ce qui donna pour les Ottomans après la conquête de la ville en 1453 : Istanbul.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2853
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 05 Dec 04, 13:13 Répondre en citant ce message   

Au sujet de Byzas j'ai trouvé ce texte grec provenant de la Mairie de Mégare http://www.megara.gr/istoria/epifan/epifan.htm#1 et que j'ai traduit en français.

ΒΥΖΑΣ
(687 π.Χ - μέσα του ίδιου αιώνα)

Είναι ο ομώνυμος ιδρυτής του Βυζαντίου που οικίσθηκε από τους Μεγαρείς το 658 π.Χ. Νομίσματα της πόλης φέρουν την προτομή του.
Πρόκειται για έναν τολμηρό και άξιο θαλασσοπόρο, γιό σύμφωνα με τον μύθο, του Ποσειδώνα, θεού της θάλασσας, και της Κρέουσας. Γεννήθηκε περί το 687 π.Χ.
Οταν οι Μεγαρείς ρώτησαν το μαντείο των Δελφών το 658 π.Χ. πού να ιδρύσουν μια νέα αποικία, έλαβαν την δυσνόητη απάντηση: "απ'εναντίον των τυφλών", δηλαδή απέναντι από τους τυφλούς. Κανείς όμως δεν γνώριζε πόλη με τέτοιο όνομα.
Το καλοκαίρι του ίδιου χρόνου, πολλοί Μεγαρείς με ηγέτη τον Βύζαντα μπήκαν στα πλοία και ξεκίνησαν ένα ταξίδι προς το άγνωστο. Είχαν όμως μεγάλη εμπιστοσύνη στον αρχηγό τους. Ετσι, μετά από πολλές περιπλανήσεις ο Μεγαρικός στόλος φθάνει ασφαλής στο λιμάνι στης Χαλκηδόνας, της Μεγαρικής αποικίας που είχε ιδρυθεί πριν 17 χρόνια, το 674 π.Χ.
Σύντομα ο Βύζας αντελήφθη ότι η χώρα των τυφλών που ζητούσαν ήταν η Χαλκηδόνα αφού δεν είχαν συνειδητοποιήσει ότι η ακτή απέναντί τους ήταν στρατηγικά πλεονεκτικότερη. Επί πλέον σύμφωνα με τον Στράβωνα, το ψάρεμα εκεί ήταν πολύ εύκολη υπόθεση (βλ. Γεωγραφικά).
Με αυτό το όραμα στο μυαλό του, ο Βύζας οδήγησε τους Μεγαρείς στην απέναντι από την Χαλκηδόνα ακτή και ίδρυσε τη νέα πόλη ΒΥΖΑΝΤΙΟ το 657 π.Χ. που έμελλε να παίξει έναν τόσο σπουδαίο ιστορικό ρόλο στα μετέπειτα χρόνια.


Byzas

Fondateur de Byzance et porteur du nom de cette ville qui fut bâtie par les habitants de Mégare en 658 avant JC. Son buste figure sur des pièces de monnaie de la ville.
Il s'agit d'un navigateur à la fois audacieux et valeureux qui d'après le mythe était fils de Neptune, Dieu de la mer et de Kréousas, il serait né vers 687 avant JC.
Lorsqu'en 658 avant JC les habitants de Mégare consultèrent l'oracle de Delphes pour apprendre où devaient-ils aller pour fonder leur nouvelle colonie, ils reçurent une réponse incompréhensible : « en face les aveugles » personne ne connaissait une ville portant un tel nom..
L'été de cette même année, de nombreux Mégarois (habitants de Mégare) ayant pour chef Byzas montèrent à bord de leur navire pour débuter leur périple vers l'inconnu. Ils avaient une grande confiance en leur chef. Ainsi après de nombreuses randonnées la flotte des Mégarois arrivait en toute sécurité au port de Chalcidone qui était à l'époque une colonie Megaroise fondée 17 années auparavant c'est-à-dire en 674 avant JC.
Très vite Byzas comprit que le pays des aveugles qu'il recherchait était Chalcidone puisqu'ils ne s'étaient pas rendus compte que la côte qui était située en face d'eux était stratégiquement en position de force. De plus d'après Stravon à cet endroit là, la pêche était très facile.
Avec cette vision en tête Byzas conduisit les Mégarois en face Chalcidone et fonda la nouvelle ville de Byzance qui allait jouer un rôle si important dans l'histoire les siècles avenir.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Antoine



Inscrit le: 07 Dec 2004
Messages: 49

Messageécrit le Wednesday 08 Dec 04, 23:03 Répondre en citant ce message   

Une petite remarque en passant.

La ville dont nous parlons a pour nom officiel Istamboul (Istanbul en turc) actuellement, mais l'usage veut de continuer à désigner le patriarche orthodoxe de cette ville, qui a une autorité morale sur tous les orthodoxes du monde, comme étant le patriarche de Constantinople.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Wednesday 08 Dec 04, 23:15 Répondre en citant ce message   

En "langue des oiseaux", Besançon serait la Byzance en France.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Erasmus



Inscrit le: 18 Dec 2004
Messages: 162
Lieu: Bruxelles

Messageécrit le Sunday 19 Dec 04, 18:56 Répondre en citant ce message   

Marden a écrit:
En "langue des oiseaux", Besançon serait la Byzance en France.

"Langue des oiseaux" ? Kézako ? Au risque de passer pour un béotien, j'ignore de quoi il s'agit.
Et je ne voudrais pas mourir idiot...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Marden



Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 468
Lieu: Seine-et-Marne, Ardennes

Messageécrit le Sunday 19 Dec 04, 19:17 Répondre en citant ce message   

Ci-après, un extrait d'un message qu'un de mes correspondants m'a adressé, pour me convaincre de m'intéresser au sujet (qu'on doit pouvoir retrouver sur le Net). C'est moi qui souligne (en gras) le paragraphe où il est question ... de Babel :

.......................................
Fulcanelli '(le Vulcain du Soleil) dans "les Demeures Philosophales", fut un des premiers à révéler clairement le sens de la langue des oiseaux:

P. I.159: "[...] Les vieux maîtres, dans la rédaction de leurs traités, utilisèrent surtout la cabale hermétique, qi'ils appelaient encore langue des oiseaux, des dieux, gaye science ou gay scavoir. De cette manière, ils purent dérober au vulgaire les principes de leur science, en les enveloppant d'une couverture cabalistique. [...] Mais ce qui est généralement ignoré, c'est que l'idiome auquel les auteurs empruntèrent leurs termes est le grec archaïque, langue mère d'après la pluralité des disciples d'Hermès. La raison pour laquelle on ne s'aperçoit pas de l'intervention cabalistique tient précisément dans ce fait que le français provient directement du grec."

p. I.164: "[...] c'est justement ce grec qu'on retrouve partout en France, même dans l'Argot de Paris. La langue des oiseaux est un idiome phonétique basé uniquement sur l'assonance. On n'y tient donc aucun compte de l'orthographe, dont la rigueur même sert de frein aux esprits curieux [...]. [...] Les rares auteurs qui ont parlé de la langue des oiseaux lui attribuent la première place à l'origine des langues. Son antiquité remonterait à Adam, qui l'aurait utilisée pour imposer, selon l'ordre de Dieu, les noms convenables, propres à définir les caractéristiques des êtres et des choses créées."

p. I.167: "[...] les anciens écrivains l'appelaient langua general (langue universelle), et lengua cortesana (langue de cour), c'est-à-dire langue diplomatique, parce qu'elle recèle une double signification correspondant à une double science, l'une apparente, l'autre profonde."

p. II.262: A ne pas confondre Kabbale et cabale: "La kabbale hébraïque ne s'occupe que de la Bible; [...]. La cabale hermétique s'applique aux livres, textes et documents des sciences ésotériques de l'antiquité, du moyen-âge et des temps modernes. Tandis que la Kabbale hébraïque n'est qu'un procédé basé sur la décomposition et l'explication de chaque mot ou de chaque lettre, la cabale hermétique, au contraire, est une véritable langue [...]

"p. II.267: "Employée au moyen-âge par les philosophes, les savants, les littérateurs, les diplomates. Chevaliers d'ordre et chevaliers errants, troubadours, trouvères et ménestrels [...] discutaient entre eux dans la langue des dieux, dite encore gaye-science ou gay-scavoir, notre cabale hermétique. Elle porte, d'ailleurs, le nom et l'esprit de la Chevalerie, dont les ouvrages mystiques de Dante nous ont révélé le véritable caractère. [...] C'était la langue secrète des cabaliers, cavaliers ou chevaliers. Initiés et intellectuels de l'antiquité en avaient tous la connaissance."
Voici d'ailleurs un indice quant au cheval qui orne le mur sud de l'église de Saint-Grégoire-du-Vièvre, et dont le message se lit d'abord en rébus ou langue des chevaliers pour se terminer en symboles, beaucoup moins évidents à comprendre.

p. II.269: Sont basés sur la langue des oiseaux "Les oeuvres de François Rabelais et celles de Cyrano de Bergerac; le Don Quichotte de Michel Cervantès, les Voyages de Gulliver de Swift; le Songe de Poliphile de Francisco Colonna; les Contes de ma mère l'Oie, de Perrault; etc..."
Jonatan Swift a d'ailleurs à son époque publié un livre sur le pun, ou l'art en anglais de faire des jeux de mots.
Fucanelli encore, dans "Le Mystère des Cathédrales" révèle le sens de l'art gothique des cathédrales et le fait qu'elles cachent en leurs statues et imageries un sens caché, alchimique:

p. 55: "Pour nous, art gothique n'est qu'une déformation orthographique du mot argotique, dont l'homophonie parfaite, conformément à la loi phonétique qui régit, dans toutes les langues et sans tenir aucun compte de l'orthographe, la cabale traditionnelle. La cathédrale est une oeuvre d'art goth ou d'argot. Or, les dictionnaires définissent l'argot comme étant un "langage particulier à tous les individus qui ont intérêt à communiquer leurs pensées sans être compris de ceux qui les entourent". C'est donc bien une cabale parlée. Les argotiers, ceux qui utilisent ce langage, sont descendants hermétiques des argo-nautes, lesquels montaient le navire Argo [...] pour conquérir la fameuse Toison d'Or. [...] Tous les Initiés s'exprimaient en argot, aussi bien les truands de la Cours des Miracles, - le poète Villon à leur tête,- que les Frimasons, ou francs-maçons du moyen-âge, "logeurs du bon Dieu", qui édifièrent les chefs-d'oeuvre argotiques que nous admirons aujourd'hui."

p. 56: "L'art gothique est, en effet, l'art got ou cot (Co en grec), l'art de la Lumière ou de l'Esprit."
Nous ajouterons que pour le langage d'une caste particulière, qu'elle soit composée de scientifiques ou de batisseurs, on utilise plutôt de nos jours le terme jargon. Or le jargon est le cri de l'Oie. Ceci à prendre comme référence aux "contes de ma mère l'Oie" de Perrault. Oie qui rappelle le "Oyez", crié pour qu'on "entende" bien le texte...
D'ailleurs les termes Gay-scavoir et Gaye-science on en commun le mot Gay. Que peut donc bien signifier ce qualificatif joyeux sinon le fait que celui qui entend la langue des oiseaux est plein de JOIE ("J'oie, car son ouïe perçoit la musique des sphère", p. 23 de "Fulcanelli et le cabaret du Chat Noir", de Richard Khaitzine).
Il n'y a pas que Grasset d'Orcet et Fulcanelli...

Etonnament, nous allons maintenant citer des extraits du livre d'Henry Boudet, curé de Rennes-les-Bains, et édité en 1886. Ce livre est le très célèbre "La vraie langue celtique", connu de tous les amateurs du mystère de Rennes-le-Château. L'auteur y décrète que l'anglais est la langue à utiliser pour donner un double sens aux mots français, ce qui l'a relégué au rang des fous. Rappelons que Fulcanelli, lui, dit que c'est le grec et on ne l'a jamais pris pour un fou.

Cela ressemble fortement à une méthode de codage. D'ailleurs le terme oeuvre anglée, est une autre façon d'appeler un oeuvre à double sens, en jargon de la langue des oiseaux...

D'ailleurs en Angleterre au XIXème siècle a été édité un livre par Jonatan Swift au sujet de l'art du "pun", qui est cet art des jeux de mots.

Or le chapître III de l'ouvrage de Boudet, basé justement sur les jeux de mots anglais, est intitulé "La langue punique" (au sujet des langues africaines).
Il le dit lui-même page 92: "En examinant de près le langage actuel des Kabyles, on s'assurera qu'il est fait de jeux de mots et par conséquent conséquent le seul punique - to pun (peun) faire des jeux de mots".

D'où tient-il que la langue des Kabyles est faite de jeux de mots, sauf s'il fait le rapprochement phonétique Kabyle / Cabale qui est l'art même des alchimistes de faire des jeux de mots.
Il ne s'agit plus de philologie ici, mais bien d'une révélation sur la langue des oiseaux, bien que cachée derrière un texte sur l'histoire des langues.
Mais continuons:

p. 105: "Les exemples cités sont assez nombreux pour montrer dans la langue punique une dérivation parfaite du langage qui a précédé Babel."
Or Babel, en anglais Babble pour Boudet, signifie babiller. Un parfait exemple de langue des oiseaux: on l'entend mais on n'en comprend pas le babillage.


p. 112: Après la confusion des langages de Babel, "les mots nouveaux n'ont plus la même simplicité; ils expriment par l'association des termes primitifs, des propositions tantôt figurées, tantôt relatant un fait historique et réel".
En d'autres termes, après la confusion des langages, les mots se chargent de sens doubles. Principe même de la langue des oiseaux.

p. 112: "Ces combinaisons nouvelles sont aussi faciles à observer dans la langue Kabyle [...], celle-ci les reproduit dans une plus grande pureté et permet de saisir, pour ainsi dire au passage, des pensée grande pureté et permet de saisir, pour ainsi dire au passage, des pensée philosophiques surprenantes, des peintures de moeurs qui ne laissent rien à désirer."

Or on appelle aussi Cabale des philosophes la langue des oiseaux. Les "peintures de moeurs" sont d'ailleurs peut-être les "peintures de murs", dont certaines sont aussi codées (ou anglées). Car Fulcanelli le dit bien, on appelle Demeure Philosophale tout objet ou lieu qui sert de support à la philosophie hermétique. Il peut donc bien s'agir d'une peinture murale.
Enfin, une dernière confirmation:

p. 143: Après avoir fait un rapprochement entre la langue Kabyle et la langue basque en page 112, Boudet avance: "les Basques appellent, dit-on, leur langue, l'Escualdunac: c'est la langue des dompteurs de chevaux [...]."
.............................
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Apus



Inscrit le: 06 May 2005
Messages: 111
Lieu: Francoprovençal

Messageécrit le Sunday 08 May 05, 20:35 Répondre en citant ce message   

Xavier a écrit:
et pendant qu'on y est : quelle est l'origine d'Istanboul ?
est-ce une déformation de Contanstinople ?
en grec : Κωνσταντινούπολις (kônstantinoupolis)
la ville (polis) de Constantin

Istanboul c'est l'ancien nom grec Stanopolis (pas sûr de l'orthographe) signifiant "ville forte".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2853
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Sunday 08 May 05, 22:33 Répondre en citant ce message   

Citation:
Istanboul c'est l'ancien nom grec Stanopolis (pas sûr de l'orthographe) signifiant "ville forte".

Certainement pas. Cette ville qui est d'ailleurs la seule au monde à être construite à cheval sur deux continents prit les noms successifs de Byzance, Nouvelle Rome (Nova Roma) en 330 après J.C. lorsque l'empereur Constantin la proclama capitale de son état. c'est après sa mort que la ville fut appelée Constantinople et depuis l'empire ottoman elle prit le nom d'istanbul.
l'étymologie d'istanbul proviendrait d'une déformation du grec Εις την πόλη( Is tin poli), ce qui veut dire vers la ville. Selon une autre hypothèse, le nom découlerait de la contraction turque du grec Constantinoupolis, à laquelle aurait été ajoutée la voyelle de liaison i, de la même manière que Smyrne est devenu İzmir et Nicée (Nicaea) İznik. L'intermédiaire « Stamboul » était d'usage courant au XIXe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Digenis



Inscrit le: 15 Nov 2004
Messages: 26
Lieu: Suisse

Messageécrit le Sunday 08 May 05, 22:59 Répondre en citant ce message   

Hélène, tu as raison:
- Is tin polin
- IS NIKean
- I'SMYRnin
- IS nicoMEIDian etc...

Cela étant, je sais qu'il est très à la mode de dire qu'Istanbul est à cheval sur 2 continents. Je l'entends fréquemment à la radio...mais que se passe-t-il?
Byzance-Constantinople-Istanbul se trouve sur la rive européenne avec Galata-Taksim etc.. au delà de la Corne d'Or mais toujours en Europe.
En face, sur la rive asiatique on trouve Uskudar ou Kadiköy-Chalcédoine etc..
Oui bien sûr, une "Autorité métropolitaine" regroupant les deux rives a été créée dans les années 30' mais les municipalités semblent être restées indépendantes. Voir:
http://www.ibb.gov.tr/ibbeng/index.htm

C'est comme lorsqu'on dit que New-York s'étend sur 5 états. On peut le dire bien sûr mais l'autorité municipale se trouve effectivment et uniquement sur le territoire de l'état de New-York.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Digenis



Inscrit le: 15 Nov 2004
Messages: 26
Lieu: Suisse

Messageécrit le Sunday 08 May 05, 23:05 Répondre en citant ce message   

Pour ce qui du "Stanopolis", voici la source de l'erreur:
*Against the "stin poli" ipothesis there is the fact that in many languages Istanbul is still called with some derivative of Polis nowadays. Just as reference, in Laz language that is Mpolis. Apart from other fantasious ethimologies, "eis tin polis" is still good as "stin poli", so I'll slighty modify the page.--Alessandro Riolo 12:19, 8 Apr 2004 (UTC)
It's almost certainly a folk etymology - that is, it has no linguistic background. I'm not going to change the article, in case someone really wants to disagree with me. But 'constantinopolis'->'stanopolis'->'stambol'->'istanbul' is just as easy to believe, if not moreso*
http://www.phatnav.com/wiki/wiki.phtml?title=Talk:Istanbul

et l'explication en turc, pour la période post-1930:
*Dünya tarihi boyunca dünyanın en kalabalık şehirlerinden biri olan İstanbul halen Avrupa'nın en kalabalık şehirlerinden biridir.

11 Mayıs 330'da Roma İmparatoru Konstantinos (306 - 337), Eski Yunanlar'dan Megaralıların Byzantion kolonisini Nova Roma resmi adıyla yeni başkenti ilan etti. Şehrin adı imparatora atıfla Constantinopolis (Latincesi)-Konstantinoupolis (Yunancası Κωνσταντινούπολις) diye söylenegelmiştir.

Roma İmparatorluğu'nun hem eski doneminde hem de Bizans İmparatorluğu adıyla anılan sonraki dönemlerinde (1204-1261 arasındaki 4. Haçlı Seferi istilası dışında) başkentlik yapmıştır.

Fatih Sultan Mehmet'in 1453 yılında kenti fethetmesinden sonra Osmanlı İmparatorluğu'nun başkenti yapılmış, ve bu fetih Orta ÿağ'ın sonunu simgelemiştir. 28 Mart 1930 tarihinde resmi olarak İstanbul adını almıştır.

İstanbul'da bulunan, Avrupa ve Asya kıtalarının sınırını belirleyen Boğaziçi, Karadeniz ile Marmara Denizi'nin arasındaki sınırı da belirler. Bunun yanı sıra İstanbul Boğaziçi çevresi yanı sıra yedi tepenin etrafındaki alanı simgeler. Avrupa yakasında Taksim, Eyüp, Sarıyer, Emirgan, Bebek, Kabataş, Beşiktaş, Asya kıtasında Beykoz, ÿsküdar, Kadıköy, Moda, Bostancı ve Adalar gibi ünlü turistik yerleri içinde bulundurur.

İstanbul artık bir başkent olmasa da Türkiye'de hemen hemen tüm endüstrilerin, ticaretin, kültürün, ithalat ve ihracatın merkezidir.

İstanbul'un ismi: Bizanslılardan kalma metinlerde de görüldüğü gibi şehre Yunanca her zaman "Constantinopolis" ya da "Yeni Roma" (Nova Roma/Νέα Ρώμη) değil "Βασιλεύουσα Πόλις" (hükmeden/kraliyetini sürdüren şehir) ya da sadece "Πόλις/Polis" denmiştir. "İstanbul" adı gene Yunancadaki "εις τήν Πόλι(ν)" (/is tin boli/) yani "Şehir'e ve Şehir'de" kullanımının Türkçeleştirilmesiyle oluşmuştur. Aynı şekilde başka örneklerden İzmit (ya da Osmanlı kaynaklarındaki haliyle "İznikmit") Nicomedia'dan, İznik de Nicaea'dan evrilmiştir.
*
http://tr.wikipedia.org/wiki/Istanbul
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4









phpBB (c) 2001-2008