Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Différentes manières de prononcer le latin - Forum latin - Forum Babel
Différentes manières de prononcer le latin
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Villon



Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 92
Lieu: Rio de Janeiro - Brésil

Messageécrit le Wednesday 25 Oct 06, 4:40 Répondre en citant ce message   

Je voudrais savoir si les règles de prononciation du latin parlé au Vatican sont les mêmes règles de prononciation de la langue italienne ? S'il y a des differences quelles sont ces differences ?

Est-ce-qu'il y a une prononciation officielle du latin, dictée par le Saint-Siège

Je vous remercie beaucoup les renseignements.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2039
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Wednesday 25 Oct 06, 12:10 Répondre en citant ce message   

Je présume qu'elles sont les mêmes qu'en Italie, c'est à dire qu'ils le prononcent comme si c'était de l'italien...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 25 Oct 06, 18:41 Répondre en citant ce message   

Remontons un peu dans l'histoire.

Le latin, comme toute langue, a connu une évolution de son système phonologique ; notée à partir du VIIe siècle av. J.-C. par un alphabet (qui reflète donc le système phonologique de cette époque, et qui n'a connu que très peu d'amendements), cette langue se prononçait à l'époque de Cicéron, dans les registres élevés grosso modo selon les principes de la prononciation dite restituée (u = /w/ et /u/, t = /t/ en toute position, etc.).
Au bas-empire (voire bien avant pour certains niveaux de langue), les choses étaient différentes : ainsi /w/ a tendance à passer à /v/ dans certaines positions (uiuo /wiwo/, "je vis", au temps de Cicéron, se dit /vivo/ à l'époque de Saint Augustin, mais reste noté <uiuo> (en capitales VIVO). Le phénomène le plus frappant est la vaste palatalisation qui touche bon nombre d'occlusives : ainsi t devant /i/ ou /j/ devient /ts/ ou /tS/, /k/ dev. /i/ et /e/ se palatalise également (et poursuit cette évolution dans l'espace roman).

Le latin du haut Moyen-Âge, même s'il est difficile de l'établir, a très probablement suivi cette tendance (et on peut donc en reconstruire la prononciation "rétroactivement" à partir du roman). Elle ne s'est figée qu'à l'époque carolingienne, c'est-à-dire lorsque l'on prend conscience, en Occident, que les vulgaires sont des langues différentes du latin (époque qui a dû bien entendu varier selon les régions : il est certain qu'à Sienne l'intercompréhension entre latin et vulgaire a dû durer plus longtemps qu'en Champagne).

Cette prononciation du latin a été conservée par l'Eglise jusqu'à aujourd'hui, et a suivi son évolution propre, à la différence qu'à partir de l'époque carolingienne, c'est la prononciation et la graphie des vulgaires qui servent de modèle à la prononciation du latin. C'est pour cela que le latin ecclésiastique d'Italie prononce le latin comme l'italien : iustitia, écrit justitia depuis la réforme "ramique" (introduction des lettres j et v pour noter les i et u semi-consonantiques) /jus'titsia/, alors que le latin ecclésiastique de France prononce plutôt comme en français (/3ustisia/).

Pour répondre à ta question, donc, les règles de prononciation sont celles de l'italien pour le latin du Vatican. Et ces règles sont d'ailleurs assez proches de la prononciation du latin à l'époque de Saint-Augustin ou au haut Moyen-Âge.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Wednesday 25 Oct 06, 23:55 Répondre en citant ce message   

L'acte de décès de l'intercompréhension latin-langue vulgaire a été dressé en 813 par le concile de Tours, qui, prenant acte que le peuple ne comprend plus le latin, préconise aux curés de prêcher en langue vulgaire.
Quant au premier texte roman, c'est le Serment de Strasbourg, 842.

La prononciation du latin a beaucoup varié, d'abord par évolution naturelle, tant que le latin était vernaculaire, puis par la couleur que lui ont donné les locuteurs qui en usaient comme langue véhiculaire. Louis XIV disait tin-plon,, mon grand-père disait tan-plomme, je dis têm-ploum pour le seul et unique mot templum.

Le latin liturgique a été codifié par Pie X, qui a imposé une sorte de prononciation restituée, qui est en fait la prononciation italienne. Le cardinal de Paris de l'époque, Mgr Dubois, s'est fait l'écho de cette mesure, et il y a gagné de se faire rebaptiser, par son clergé attaché à la prononciation à la française, Monseigneur Du-bo-isse.

Cela dit, cette prononciation vaticane est assez différente de la prononciation restituée.
Par exemple, caelum se dit tcheloum au Vatican et ka-el-loum en restituée !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Villon



Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 92
Lieu: Rio de Janeiro - Brésil

Messageécrit le Wednesday 01 Nov 06, 2:58 Répondre en citant ce message   

Je vous remercie les réponses à ma question sur la prononciation du latin au Saint-Siège.

Alors, si on parle le latin ecclésiastique on dirait:

Par exemple, l' expression" CONJUNCTIO OPPOSITORUM ", on dirait : [koniunctso oppozitorum] ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Coutal



Inscrit le: 19 Dec 2005
Messages: 48

Messageécrit le Friday 29 Dec 06, 13:03 Répondre en citant ce message   

Parmis mes profs de latin, j'avais remarqué deux courants : les profs à tendance "française" qui, bien que prononçant correctement les syllabes latine, le parlaient avec l'accent français (ils nous disaient aussi de ne pas faire attention aux accents écrits).
En même temps de cela, il y avait les profs à tendance "italienne", souvent italophiles, qui prononçaient le latin avec l'accent italien en disant que les romains parlaient comme cela. Du coup, la langue semblait plus vivante.

Je suppose qu'au Vatican, Benoit XVI doit prononcer le latin à l'italienne.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Le garde-mots



Inscrit le: 22 Dec 2005
Messages: 749
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 29 Dec 06, 14:56 Répondre en citant ce message   

Quand j'ai appris le latin, dans les années 50, on l'enseignait "à la française". Par exemple je prononce "villa" et non "oui-la" (avec prolongation du "l", quand même). Je mets des "u" là où il faut prononcer "ou" ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
AdM



Inscrit le: 13 Dec 2006
Messages: 431
Lieu: L-l-N (Belgique)

Messageécrit le Friday 29 Dec 06, 23:43 Répondre en citant ce message   

Une amie italienne riait beaucoup de nous entendre prononcer les /r/ en latin comme en français, au lieu de les rouler comme en italien.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Poisson rouge



Inscrit le: 08 Sep 2006
Messages: 94
Lieu: Hansestadt Hamburg (Allemagne)

Messageécrit le Friday 12 Jan 07, 18:48 Répondre en citant ce message   

J'ai entendu mon cousin anglais prononcer du latin... C'est à mourir de rire!! Enfin tout est relatif, je suis sûre que des italiens se rouleraient par terre s'il m'entendaient lire du latin mort de rire

Je viens juste de découvrir ce forum, c'est absolument passionant! Bon, je ne comprends pas la moitié, vu que j'ai arrêté le latin il y a plus de 6 ans, mais avec un peu de persévérance, peut-être que, un jour, je posterai en latin?! roulement des yeux
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 13 Jan 07, 2:17 Répondre en citant ce message   

Citation:
Bon, je ne comprends pas la moitié, vu que j'ai arrêté le latin il y a plus de 6 ans, mais avec un peu de persévérance, peut-être que, un jour, je posterai en latin?! roulement des yeux


Certe! Paucis diebus, si paullulum eniteris, sermones nostros et sequi et agere poteris! Vale.

Bien sûr! En quelques jours, au prix de quelques efforts, tu pourras suivre nos discussions et les mener! Salut!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
belemin



Inscrit le: 24 Dec 2006
Messages: 44
Lieu: Almería, Espagne

Messageécrit le Saturday 13 Jan 07, 16:50 Répondre en citant ce message   

Lou caga-blea a écrit:

Certe! Paucis diebus, si paullulum eniteris, sermones nostros et sequi et agere poteris! Vale.

Bien sûr! En quelques jours, au prix de quelques efforts, tu pourras suivre nos discussions et les mener! Salut!


Et quelle serait la transcription phonetique, telle qu´on le prononce en France à l´école?

Je mets ici la transcription phonétique de la prononciation espagnole, toujours distingeant les deux éléments des dipthongues:

Kérte! Páukis dïébus, si pául-lulum eniteris, sermónes nóstros et sékui et ágere póteris! Bále


L´accent aigu (´) marque la voyelle tonique.


Dernière édition par belemin le Saturday 13 Jan 07, 22:57; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 13 Jan 07, 17:09 Répondre en citant ce message   

La transcription est à peu près la même pour la prononciation dite "restituée" aujourd'hui enseignée, à part:

- u semi-consonne (V en majuscule) est prononcée /w/: /wale/
- on accentue à la française (hélas), i.e. avec un accent tonique fixe sur la finale (/pau'kis die'bus.../).
- on respecte à peu près les diphtongues (au = /aw/, ae = "aé", eu /ew/, mais en pratique plutôt "é-u"...).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2097

Messageécrit le Saturday 13 Jan 07, 22:44 Répondre en citant ce message   

Il est fortement recommandé d'accentuer à la latine :
acent tonique sur la première syllabe des mots dissyllabiques ;
sur l'avant dernière des mots plus longs, à condition que cette avant-dernière soit longue ; si elle ne l'est pas, l'accent remonte.
Cette place de l'accent s'est maintenue en espagnol, mais les francophones doivent faire un petit effort. Certains y arrivent très bien...

Kérte! Páukis dïébus, si pául-lulum eniteris, sermónes nóstros et sékui et águere póteris! Bále

Les accents toniques sont bien placés, et pour cause.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fabianus



Inscrit le: 29 Mar 2008
Messages: 9

Messageécrit le Thursday 04 Sep 08, 16:50 Répondre en citant ce message   

J'aimerais en savoir plus sur les conventions de prononciation utilisés dans l'enseignement du latin des différents pays.

Je sais qu'en France, on imite la prononciation classique, sans accents toniques quelconques (du moins pour mes professeurs), et avec un "r" à la française. En Italie, je crois savoir qu'on le prononce en gros à l'italienne, mais avec [e:] pour les diphtongues. Quels sont vos expériences ? Quelle est, selon vous, la place que doit avoir l'oralité dans l'enseignement du latin ? Si vous parlez le latin dans des groupes divers pour le plaisir, votre avis m'intéresse aussi.

Pour ma part, je suggère qu'un peu plus de "communication" orale corrigée (même primitive) entre professeur et élève aurait quelques avantages:
- faire travailler la mémoire auditive, chose à ne JAMAIS négliger
- entraîner à jongler plus spontanément les déclinaisons et les conjugaisons, notamment en ce qui concerne la concordance des temps
- Si on fait l'effort d'y mettre quelques accents toniques, on ferait mieux "sentir" le pourquoi de l'évolution de certains mots (la perte de certaines lettres du latin au français, etc). Je note que ,la prononciation classique étant la plus phonologique, elle est aussi la plus facile à assimiler pour un français.
- cours plus vivant (ceci est secondaire, je vous accorde qu'il y a bien d'autres moyens...)

En gros, il s'agit de faire appréhender la langue latine comme un système fonctionnel (même si ce n'est pas pour la pratiquer effectivement) et non pas comme quelque chose de froid et vieux comme la pierre.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Aedyss



Inscrit le: 13 Jul 2008
Messages: 4

Messageécrit le Friday 05 Sep 08, 17:45 Répondre en citant ce message   

Je ne peux pas répondre puisque j'ai appris le latin par moi-même et non pas à l'école mais je trouve complètement aberrant qu'on enseigne pas qu'il faut rouler les R et accentuer certaines syllabes. C'est quand même la moindre des choses...j'imagine aussi qu'on fait prononcer les "PH" comme des "f" et les "Y" comme des "i"...ça ne m'étonnerait pas du tout.

En France on se distingue toujours des autres pays ... pfff
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4









phpBB (c) 2001-2008