Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
L'anglais : langue facile ? - Forum anglais - Forum Babel
L'anglais : langue facile ?
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
benoit



Inscrit le: 16 Jul 2007
Messages: 112
Lieu: En bordure de mer

Messageécrit le Saturday 15 Dec 07, 12:54 Répondre en citant ce message   

Zwielicht a écrit:

Je trouve que ces expressions (get up on, get off, etc) sont difficiles à traduire, pas faciles à expliquer, mais faciles à comprendre dans le contexte, et à se souvenir.


Vous allez pouvoir m'aider un peu alors car une de mes chansons preferées s'appelle Get Off et je n'ai jamas vraiment compris ce que l'auteur voulait dire par Get off. Le reste de la chanson vous servira peut etre de contexte pour m'eclairer :

Yeah like it or not
like a ball and a chain
all I wanna do is get off
I feel it for a minute babe
hot diggity dog
I love god all the same
but all I wanna do is get off
I feel it I feel it I feel it babe
baby, come on
if you have a hard time gettin there
maybe you're gone
if you find, you find yourself
against yourself
yeah maybe I fought
once thought I was sane
but all I wanna do is get off
and feel it for a minute
like the real thing baby, i guess
I already forgot
what I thought I would say
but all I wanna do is get off
I feel it I feel it I feel it babe
baby, come on

Merci d'avance
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11250
Lieu: Lyon

Messageécrit le Saturday 15 Dec 07, 13:15 Répondre en citant ce message   

C'est les Dandy Warhols ?! Je les ai vus en concert à Lyon en 1ère partie de Bowie il y a qq années.

To get off peut avoir plusieurs sens et traductions :
- gett off ! lâche moi !
- to get off the train : descendre du train
- I tried to get you off my mind : j'ai essayé de ne plus penser à toi
Il y en a encore d'autres.

Mais vu l'ambiance de la chanson, je pencherais pour un autre sens :
- to get off : prendre son pied, atteindre l'orgasme
syn. : to come

On voit bien qu'il ne suffit pas de connaître le sens des postpositions pour trouver le sens d'un verbe. C'est, comme le faisait remarquer Tjeri, un tout petit peu plus compliqué que ça. Je considère que cet exemple illustre à quel point la langue anglaise est une langue "fuyante" qd on la pratique à un niveau "élevé". Par "fuyant" j'entends "qui a tendance à échapper à des règles claires et précises". Ceci rend la langue anglaise passionnante et agaçante à la fois.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Sunday 16 Dec 07, 22:06 Répondre en citant ce message   

J'abonderais dans le sens de José pour le sens donné à get off, ici. Ce qui est difficile, c'est d'expliquer, pas de comprendre. Le sens de get off est donné par le contexte.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Calbo



Inscrit le: 23 Feb 2008
Messages: 6
Lieu: Europe

Messageécrit le Saturday 01 Mar 08, 16:55 Répondre en citant ce message   

L anglais facile ou difficile : en fait , cela dépend de pas mal de facteurs .
Par exemple , la personne qui aura des ancêtres anglais aura plus d aisance a étudier l anglais que celle qui n a aucune origine anglaise , a condition , bien sûr , que ses capacités le lui permettent .

Autre critere : le fait de posséder des connaissances pour uine autre langue germanique westique ( allemand , néeelandais , frison) va aider en grande partie pour l anglais mais il ne faut pas oublier qu en plus de son fonds germanique , l anglais a aussi subit une influence considérable du latin , de l ancien francais et de scandinvave .

Ceci dit , la grammaire anglaise n est pas des plus complexes et la langue est devenue tellement banalisée que même sans étude sérieuse , on peut toujours se débrouiller pour avoir des bases .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Valeria



Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 336
Lieu: France

Messageécrit le Saturday 12 Apr 08, 13:58 Répondre en citant ce message   

Bonjour à tout le monde !!

J'ai commencé mon anglais depuis un mois avec wall Street INSTITUTE , et je progresse bien !!!

ça coûte assez cher mais ça vaut le coup, parce que la méthode de leur enseignement est très efficace !!!

Je suis censée de parler couramment anglais à la fin de l'année !!!

Pour moi l'anglais est carrément plus facile que le français sourire et que la grammaire de la langue italienne !!


Dernière édition par Valeria le Wednesday 14 May 08, 14:51; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Wednesday 30 Apr 08, 17:51 Répondre en citant ce message   

Une amie anglaise et parfaitement francophone m'a dit dimanche dernier que pour elle la question ne se posait pas, l'anglais était, pour elle aussi, plus difficile que le français!!!
Et elle a illustré son propos en précisant qu'avec une de ses amies, américaine élevée à Londres et parfaitement francophone elle aussi, elles préféraient utiliser le français...entre elles.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Shakespeare



Inscrit le: 21 Apr 2008
Messages: 6
Lieu: Tramping up and down

Messageécrit le Thursday 01 May 08, 10:56 Répondre en citant ce message   

D'après ce que je sais, l'anglais est simple au début. Mais je conviens tout à fait que pour être bilingue c'est une autre histoire. Il y a plus de mots en anglais. Et cela se remarque vite dans le sens parce que l'anglais est pour moi moins ambigue que le français.

Néanmoins, je soutiens que le français est plus dur. C'est plus facile de faire des fautes en français qu'en anglais. Conjuguaison des verbes, des règles avec beaucoup d'exceptions...

Pour moi, la chose la plus difficile en anglais, ce sont les 'phrasal verbs' : Par exemple => 'to take over', to pick up', 'walk around', 'make up'...
Ils changent bien souvent le sens du verbe, et pour un français, c'est très difficile !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Thursday 01 May 08, 17:06 Répondre en citant ce message   

Tjeri a écrit:
Une amie anglaise et parfaitement francophone m'a dit dimanche dernier que pour elle la question ne se posait pas, l'anglais était, pour elle aussi, plus difficile que le français!!!
Et elle a illustré son propos en précisant qu'avec une de ses amies, américaine élevée à Londres et parfaitement francophone elle aussi, elles préféraient utiliser le français...entre elles.
Hier dans l'autobus j'ai entendu deux haitiens qui parlaient anglais et français. Au cours de leur conversation, l'anglais était utilisé environ 90% du temps et le français 10%. Pourtant, la langue maternelle de ces deux haïtiens était sans contredit une langue autre que l'anglais. J'en ai déduit que c'était afin de pratiquer l'anglais, qui est une langue très difficile, et non parce qu'ils trouvaient ça plus simple.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Friday 02 May 08, 17:41 Répondre en citant ce message   

Je classerais ça plutôt dans le snobisme. Les nobles russes parlaient français entre eux pour la même raison.
mais c'est hors sujet...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Philippe Laurichesse



Inscrit le: 07 May 2008
Messages: 3
Lieu: Sherbrooke

Messageécrit le Wednesday 07 May 08, 20:01 Répondre en citant ce message   

C'est drôle, il y a toujours quelqu'un pour demander si l'anglais est facile (ou pourquoi l'anglais n'est pas facile, comme si une langue, fût-elle "internationale," se devait d'être facile). Ainsi, on ne demande jamais si l'allemand devient plus facile (oui), ou si l'espagnol est plus facile que l'italien (ça dépend). J'ai grandi à Montréal dans les deux langues, parmi d'autres qui parlent aussi bien ou moins bien ou mieux l'anglais (ou le français) que moi, et je suis persuadé que n'importe qui peut baragouiner quelques mots, voire même des phrases entières en anglais de manière à ce qu'un Anglophone natif le comprenne, mettons, trois fois sur cinq. Mais très peu d'étrangers (je dirais qu'il y a plus d'Anglophones maîtrisant parfaitement le français que l'inverse) arrivent à parler vraiment bien anglais. Il y en a beaucoup beaucoup, pourtant, qui se font comprendre en anglais, et je suppose que c'est déjà ça.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Zwielicht



Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 1223
Lieu: la rencontre des eaux

Messageécrit le Monday 12 May 08, 14:19 Répondre en citant ce message   

Le témoignage d'un pseudo-journaliste québecois.. environ un an pour apprendre l'anglais. Personnellement je n'ai pas eu besoin de cet exil. C'est plutôt mon apprentissage de l'anglais qui m'a permis de partir en exil..

http://www.cyberpresse.ca/article/20080511/CPOPINIONS05/805110503/6928/CPOPINIONS05
Un peu de vécu

À 19 ans, je suis allé à l'université. À Ottawa, pour trois raisons: pour sortir des jupes de ma mère, pour ne pas avoir à finir mon cégep et pour apprendre l'anglais. Le campus de l'U d'O est une université bilingue où l'anglais, qui prédomine, contamine rapidement le Québécois de souche.

J'ai eu des colocs anglais, je me suis saoulé en anglais, j'ai eu des blondes anglaises (Oh, I love your French accent!), j'ai joué au soccer en anglais, j'ai fait des cours d'histoire en anglais, j'ai eu des chicanes avec mes blondes anglaises (Honey, what do you mean, a prick?), j'ai engueulé des proprios véreux en anglais et...

Et après un an, c'était fait, j'étais bilingue. Malgré moi. Contaminé.

Je ne suis pas le seul à avoir mis le cap sur un milieu anglo pour apprendre l'anglais. Avez-vous idée du nombre de ti-culs, dans une année, qui quittent Sherbrooke, Saint-Jérôme, Trois-Rivières, Rimouski ou Québec pour aller l'apprendre l'été à Toronto, Vancouver ou dans les Rocheuses?

Il y en a même qui prennent une année «off», une année sans études, pour aller à Londres, en Australie, aux États-Unis. Pour apprendre l'anglais. Le truc formidable, c'est que ce faisant, ils vivent un trip formidable, loin de la maison, loin de maman, loin d'eux-mêmes, au début de l'âge adulte.

Dans leurs bagages, quand ils reviennent, il y a aussi ce machin indétectable aux douanes: un peu de vécu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Shakespeare



Inscrit le: 21 Apr 2008
Messages: 6
Lieu: Tramping up and down

Messageécrit le Tuesday 13 May 08, 2:37 Répondre en citant ce message   

Zwielicht, je n'ai qu'une seule chose à te dire : Wow !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11250
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 13 May 08, 12:02 Répondre en citant ce message   

Zwielicht a écrit:
Avez-vous idée du nombre de ti-culs

Ca mérite une explication, voire un Mot du Jour Clin d'œil .
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bill



Inscrit le: 19 May 2008
Messages: 14
Lieu: France/Türkiye/England

Messageécrit le Monday 19 May 08, 9:59 Répondre en citant ce message   

Oui, je ne trouvais pas l'anglais si simple moi aussi .. j'avais exactement ce que tu décrit un "blocage"
cependant lorsque j'ai décidé de m'y mettre vraiment j'ai trouver sur le net des amis anglais qui ne parlent pas Français et ouvert une page de traduction mais au mot pour mot c'est très important de traduire simplement le mot qu'on ne comprend pas car on doit réfléchir pas sois même pour trouver le sens de la phrase et a force ça vient ! sourire
et après si le Français n'est pas ta langue maternelle essai d apprendre l'anglais par TA langue, en effet ça aussi peut créer un "blocage".
ma langue maternelle étant le turc je n'arrivais pas a acquérir les bases de l anglais grâce au Français !!
j'espère que mon avis t'aidera .. sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Wang



Inscrit le: 24 Oct 2005
Messages: 16

Messageécrit le Saturday 30 Jun 18, 8:22 Répondre en citant ce message   

Le vocabulaire de l'anglais est difficile pour moi à cause de sa contextualité (en plus de son incohérence et de son immensité). C'est en partie une question de tournure d'esprit.

Quelqu'un d'intuitif et qui n'analyse pas, ne ressentira pas les choses de la même manière qu'un esprit scientifique et intégrera "get about the house" avec le contexte sans y penser, alors que pour un esprit analytique et logique, qui cherche à comprendre pourquoi les choses sont comme ça, c'est impossible (et frustrant).

Le champ sémantique de get et celui de about est très vaste, et l'idée de l'expression "get about" l'est encore plus, pourtant dans un contexte particulier elle a un sens très précis. C'est un obstacle majeur quand on analyse.

Pour s'en sortir avec les verbes à particules (et autres collocations), je pense qu'il n'y a que 2 écoles et 2 seules :

- Apprendre avec le contexte de façon inconsciente si on peut le faire, comme les anglophones natifs le font. Ça nécessite d'avoir l'esprit intuitif, de l'immersion, et des entrées massives. (écouter/lire plusieurs heures par jour) Ou de commencer l'anglais très tôt, vers 6-7 ans.

- Apprendre par cœur le sens de chaque expression comme un bloc, une par une, avec des cartes mémoires et des phrases en contexte en renonçant la plupart du temps à piger la logique. Mais l'arbitraire au plan logique a quelque chose de très désagréable si on a le sentiment d'être obligé d'étudier la langue.

Pour moi qui ai une mémoire catastrophique et qui suis un esprit analytique, il n'y a pas de bonne solution avec l'anglais. Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5









phpBB (c) 2001-2008