Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
L'Afrique, un continent pas comme les autres - Langues d'ici & d'ailleurs - Forum Babel
L'Afrique, un continent pas comme les autres

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
baykus



Inscrit le: 27 Nov 2006
Messages: 117
Lieu: romorantin-lanthenay

Messageécrit le Tuesday 28 Nov 06, 18:08 Répondre en citant ce message   

Le continent africain possède, si on le compare à l’Europe, une particularité linguistique visible, évidente, mais qu’il me semble intéressant de mettre en exergue. Bien sûr, les centaines d’idiomes qu’on y parle (les estimations peuvent dépasser 2000 langues selon la définition qu’on donne à ce mot) en font le champion du nombre.

Mais avez-vous remarqué qu’aucune (ou presque – on verra plus tard) de ces langues ne se confond avec le nom de l’habitant d’un état ?

On ne parle ni l’algérien, ni le congolais, ni le sud-africain. Alors que dans notre vieille Europe, rares sont les pays dont le nom n’est pas celui d’un langage. Les Français s’expriment en français, les Allemands en allemand, les Norvégiens en norvégien etc…

Evidemment cette règle, comme toutes les règles, connaît ses exceptions : le suisse et le belge ne sont pas des langues, non plus que le monégasque (quoique ! Il existe un dialecte propre aux habitants du rocher !) ; mais dans ces états où les hasards de l’Histoire ont fait cohabiter plusieurs peuples, les langues sont celles des pays voisins : Italien, français, allemand pour l’Helvétie, français et néerlandais (flamand) pour la Belgique. Et les choses sont devenues encore plus claires après la réunification de l’Allemagne et l’éclatement de la Tchécoslovaquie et de la Yougoslavie !

Même les langues ou dialectes régionaux sont soumis à cette règle en Europe. Basque, breton, catalan, alsacien, lapon, frison, sont tous confondus avec un territoire, à l’identité politique plus ou moins affirmée.

Alors qu’en Afrique, du fait de la quasi-unité linguistique au nord, et de celui de l’extrême diversité au sud du Sahara, c’est tout à fait l’inverse !

A part le Somali, parlé dans le pays presque homonyme mais pas par tout le monde, et l’amharique qu’on pourrait aussi logiquement nommer « l’éthiopien », on ne voit pas en Afrique cette confusion langue-état qui est si courante sur notre continent.

Bien sûr en Amérique, en Australie, colonies linguistiques de l’Europe, ce n’est pas le cas non plus. Même si on nomme de plus en plus « américain » l’anglais parlé au Etats-Unis et « brésilien » le portugais sud-américain. Mais le phénomène est totalement différent de ce qu’il est dans le continent noir.

Cette partie du monde se différencie des autres par cette curieuse spécificité.

On peut apporter à cette démonstration des objections plus ou moins légitimes si on la prend au pied de la lettre, et surtout si on l’étend à d’autres pays de l’Eurasie. L’Israélien n’est pas une langue, l’iranien non plus, mais leur sortie de la règle n’est qu’une question de vocabulaire ; le pays des juifs aurait pu s’appeler « Hébraïe » et l’Iran garder son nom de Perse (en linguistique « perse » est un synonyme de « farsi »). Et un seul état du monde arabe non maghrébin, l’Arabie Saoudite, porte le nom de l’idiome qu’il a vu naître. Mais ces petites failles, qui n’en sont pas vraiment, dans un raisonnement sur un sujet naturellement entaché de l’imprécision propre aux sciences humaines, ne devraient pas en démonter la conclusion.

Les langues africaines : bambara, yorouba, swahili, wolof, haoussa, peul, zoulou, xhosa, pour n’en citer que quelques-unes, n’apparaissent pas sur les cartes de géographie. D’ailleurs, peu de gens en Europe n’en connaissent, ne serait-ce qu’une, de nom. (A part le zoulou, mais qui est plutôt ressenti comme l’appellation d’un peuple que de celle d’un langage – ceci pour écarter d’éventuelles objections en alourdissant lamentablement un texte que j’aurais voulu plus dense !)

On entend souvent, dans les conversations de bistrot, les histoires drôles, même les récits de voyage des touristes européens qui ont séjourné en Afrique, des expressions du genre : « C’est comme ça qu’on dit en sénégalais », « A la réception de l’hôtel, ils ne parlaient que l’ivoirien », « le chauffeur de taxi m’a répondu, en togolais… » etc. En transposant à l’Afrique la bijection supposée entre une langue et un pays.

J’invite les lecteurs de cette contribution, certes pas essentielle à la connaissance linguistique, mais mettant l’accent sur un fait qui titillait mes neurones, et qui me donne un moyen de franchir sérieusement une première marche de la tour de Babel, à réfléchir là-dessus.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 549

Messageécrit le Tuesday 28 Nov 06, 21:33 Répondre en citant ce message   

Beau sujet, bien documenté et bien écrit. Bravo.
Ces félicitations étant avancées, je te dirai que je connais un peu le sujet un tout petit peu pour avoir vécu en Afrique Equatoriale et au Brésil, destination finale des esclaves venus du Bénin et d'ailleurs.
Contrairement à beaucoup, les dialectes africains ne me sont pas totalement inconnus. Non que je les pratique mais pour savoir qu'en Afrique, la langue parlée est souvent ethnique : les Fangs parlent ingala - par exemple.
Mais les Fangs habitent aussi bien les Congos que le Gabon. Donc ils n'ont pas une frontière terrestre définie.
Et le nagô est parlé au Bénin... et en Angola !
Je me trompe ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Tuesday 28 Nov 06, 21:50 Répondre en citant ce message   

Flagrant délit d'européo-centrisme !

Les actuels états africains, du Maghreb au Cap, ne portent pas les noms tirés du langage des habitants car ces états sont le résultat d'un découpage artificiel imposé par les divers conquérants, Turcs et Européens.
Les Européens ne se sont souciés que de leurs intérêts, et s'ils ont tenu compte des diverses ethnies, c'est bien plutôt pour les répartir entre plusieurs provinces, voire plusieurs colonisateurs.

On ne voit donc pas, d'Europe, de confusion langue-état en Afrique.
Mais quand on écoute les Africains eux-mêmes, que l'on lit leurs écrits, on apprend que les Bambaras parlent le bambara, les Malinkés (qui habitent le Mali) le malinké, les Sérères (dont le plus illustre est Léopold Sédar-Senghor) parlent le sérère, les Wolofs le wolof... et les Blancs d'Afrique du sud, l'Afrikaner !

Au Maghreb, le colon romain a imposé le latin, le colon arabe, l'arabe et le colon turc n'a rien imposé, avant l'arrivée du Français qui a imposé le français. Cependant le kabyle et le berbère ont survécu à toutes ces invasions.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sab



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 467
Lieu: Polynésie / France

Messageécrit le Tuesday 28 Nov 06, 22:08 Répondre en citant ce message   

Pour l'Afrique, il y a quand même quelques langues et ethnies qui ont donné leur nom à un pays :
Congo <--> kikongo
Lesotho <--> sesotho
Botswana <--> setswana
Swaziland <--> siswati

Corrigez-moi si j'ai marqué des sottises...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Tuesday 28 Nov 06, 22:32 Répondre en citant ce message   

On trouve aussi un Zolouland en Afrique du sud...

Je précise que ma liste personnelle n'est pas limititative. Elle est limitée par mon ignorance...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bcordelier



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 190
Lieu: France

Messageécrit le Wednesday 29 Nov 06, 0:48 Répondre en citant ce message   

sab a écrit:
Pour l'Afrique, il y a quand même quelques langues et ethnies qui ont donné leur nom à un pays :
Congo <--> kikongo
Lesotho <--> sesotho
Botswana <--> setswana
Swaziland <--> siswati

Les Kongos sont le peuple historique installé autour du bas-Congo. Le fleuve et les deux pays lui doivent leur nom. Les Portugais avaient même converti au XVIe siècle au catholicisme le roi Henrique, rois des Kongos.
Le kikongo est toujours la principale langue parlée au sud du Congo-Brazza, même si officiellement le français, le lingala et le munukutuba sont davantage reconnues.

Nina Padilha a écrit:
... Non que je les pratique mais pour savoir qu'en Afrique, la langue parlée est souvent ethnique : les Fangs parlent ingala - par exemple.
Mais les Fangs habitent aussi bien les Congos que le Gabon. Donc ils n'ont pas une frontière terrestre définie.

Mbote
Les Fangs du Gabon, Guinée Equatoriale et Sud-Cameroun ne parlent par lingala, mais le ... fang. C'est d'ailleurs la principale langue africaine du Gabon. Que quelques Gabonais, et pas vraiment des Fangs, surtout vers Lambaréné, parlent un peu lingala, peut être, mais leur nombre est infime.
Le lingala est surtout pratiqué au Congo et en RDC, un peu en Angola.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nikura



Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 2038
Lieu: Barcino / Brigantio

Messageécrit le Wednesday 29 Nov 06, 2:52 Répondre en citant ce message   

Je pense aussi au kinyarwanda parlé au Rwanda et au kirundi du Burundi.
Pour les langues bantoues, nous avons préfixation de l'élément différenciatif entre langue, pays et peuple.
Ex: bu- pays, ki- langue + radical "-rundi"

Ensuite tu parles d'unité linguistique au Nord de l'Afrique. On y parle bien l'arabe, cependant, les dialectes de l'arabe y sont plèbe... Mis à`part l'arabe littéraire, il n'y a pas la moindre unité linguistique. On entend parler de marocain ou d'algérien mais il faudrait mettre des noms au pluriel.

Les frontières politiques de l'Afrique ont été découpées par la colonisation européenne, sans se soucier des limites ethniques et linguistiques... On a la même chose en Amérique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
sab



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 467
Lieu: Polynésie / France

Messageécrit le Wednesday 29 Nov 06, 12:12 Répondre en citant ce message   

Encore un nom de pays africain qui a quand même un rapport avec une ethnie dominante (et la langue qui va avec) : l'Uganda, avec les baganda qui parlent le luganda.
Finalement, il y en a quand même quelques unes.
Et aux Comores, ils parlent le comorien (ou shikomor).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Wednesday 29 Nov 06, 22:23 Répondre en citant ce message   

Nikura l'a bien dit : le cas de l'Amérique est similaire, sans omettre l'Australie et la Nouvelle Zélande...

S'il y a une chose unique dans le cas de l'Afrique, c'est le fait que la seule langue parlée sur son sol nommée l'africain est d'origine européenne !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1564
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Wednesday 29 Nov 06, 23:01 Répondre en citant ce message   

Glossophile a écrit:
la seule langue parlée sur son sol nommée l'africain est d'origine européenne !

C'est dû à un glissement sémentico-grammatical. Il s'agissait de qualifier la provenance de cette façon particulière de pratiquer la langue néerlandaise: afrikaans Nederlands. Par la suite, l'allusion au néerlandais a été abandonnée par les locuteurs eux-mêmes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Iraam



Inscrit le: 11 Nov 2006
Messages: 2
Lieu: Saint Denis

Messageécrit le Thursday 30 Nov 06, 2:19 Répondre en citant ce message   

Beau sujet élégamment illustré néanmoins je dirai très modestement que pour le Maghreb les différentes langues que Glossophile a cité ont côtoyé le berbère ou tamazirt qui n'a jamais cessé d'être parlé à ceci près qu' il n'a plus jamais joui du statut de langue officielle comme c'était le cas pendant les royaumes berbères du 2ème siècle avant J-C au coté du latin et du punique.

Pour revenir auw périodes historiques et précisément à la période arabo-musulmane toutes les dynasties qui ont régné sur le Maghreb et sur l'Andalousie, almoravides, almohades et autres, étaient à de très rares exceptions berbères et berbérophone dans la vie courante mais arabes dans l'administration et les textes officiels.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2250

Messageécrit le Friday 01 Dec 06, 1:34 Répondre en citant ce message   

Laissons la parole à un Africain, le congolais Alain Mabanckou, et à son personnage Verre cassé, instituteur que les autorités privent de matériel :

Citation:
« je m'en fous, j'ai pas besoin de tout ça pour enseigner, je ferai avec les moyens du bord, je m'en fous des stylos, je m'en fous des craies, je m'en fous des règles et je m'en fous aussi de la carte de notre pays parce que ce pays c'est de la merde, c'est des frontières qu'on a héritées quand les Blancs se partageaient leur gâteau colonial à Berlin, donc ce pays n'existe même pas, c'est une réserve avec du bétail qui meurt de disette»

L'absence de points est d'origine.
Mais lisez donc Verre cassé !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
bcordelier



Inscrit le: 07 Oct 2005
Messages: 190
Lieu: France

Messageécrit le Friday 01 Dec 06, 1:59 Répondre en citant ce message   

Au Congo-Brazza, pays de Mabanckou, qui a connu une guerre civile féroce et dans lequel la situation est toujours difficile, aux mains de cliques ethniques antagonistes et qui en décousent régulièrement, parler telle ou telle langue n'est pas un acte neutre. Dans le sud, ceux qui ne parlent pas suffisamment bien le munukutuba (c'est à dire originaires du nord ou d'ailleurs), choisissent volontairement le français pour passer inaperçus. De la même manière, dans le nord ou l'est où le lingala et le kikongo dominent, ceux du sud privilégient également le français. Et sinon, parler ostensiblement lingala à Brazza, c'est s'afficher du côté de Sassou et de ses milices.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Langues d'ici & d'ailleurs
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008