Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
cheval (français) - Le mot du jour - Forum Babel
cheval (français)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Sunday 28 Sep 08, 18:35 Répondre en citant ce message   

En Wallon commun on l'écrira : tchivå. La graphie signalée par Dawance et Poyon est l'écriture phonétique de la réalisation du terme dans leur zone, avec leur accent.

PS mode animateur: pas de digression sur l'opportunité ou pas d'une orthographe wallonne unifiée. Il y a déjà des discussions à ce sujet où je serai ravi de clavarder. Mais le Mot du Jour n'est pas le lieu pour ça
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Aiatshimunanu



Inscrit le: 24 Oct 2007
Messages: 307
Lieu: [Québec]

Messageécrit le Wednesday 22 Oct 08, 18:49 Répondre en citant ce message   

Citation:
En aval, nous avons le joual canadien qui imite la prononciation de cheval par nos cousins.

Québec En français québécois, on disait en effet joual pour cheval.
Ce mot est aujourd'hui, en règle générale, seulement entendu dans l'expression joual vert(juron).
Y, joual vert!

Devrait-on étendre les traduction dans ce fil à cheval et jument?

J'ai appris sur Wikipédia qu'on disait ene cavale pour une jument en wallon.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
benoit



Inscrit le: 16 Jul 2007
Messages: 112
Lieu: En bordure de mer

Messageécrit le Thursday 23 Oct 08, 14:43 Répondre en citant ce message   

En oudmourte, le cheval se dit juste "val". Difficile de faire un rapprochement entre les differentes finno-ougriennes, ou meme juste fenniques.

Sinon, que signifie que caballum vient du latin vulgaire ? Le mot utilise par le peuple vient -il aussi de la racine indo-europeenne ekwus ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Didon



Inscrit le: 23 Aug 2008
Messages: 104
Lieu: Louvain-la-Neuve

Messageécrit le Saturday 25 Oct 08, 18:02 Répondre en citant ce message   

Il semble qu'il existait, au premier millénaire, un cheval, substitut d'une déesse (voir le copié-collé ci-dessous) :

Citation:
1er millénaire
Le premier millénaire correspondant à l'installation des Araméens, c'est-à-dire de Sémites de l'Ouest, en Syrie du Nord, il paraît probable que pour cette époque, les liens soient plus nombreux avec l'iconographie palestinienne et phénicienne.

Les cavaliers à cheval (KH1-S18 ; KH2-H7) ne devraient pas être antérieurs à la fin du 2ème millénaire. Keel et Uelinger (2001 : 143-157) signalent pour cette époque des influences phéniciennes et nord-syriennes dans la glyptique palestinienne. Au Fer IIA, le cheval est animal de selle pour la déesse de la région d'Acre. Selon les mêmes auteurs, le cheval isolé peut aussi servir comme " substitut de la déesse, suivant la tendance [de l'époque] aux représentations non anthropomorphes. … Au Fer IIA (1000-900), des amulettes-sceaux gravées très sommairement, dont le décor a été décrit comme 'cheval et cavalier' ou 'cheval conduit par un homme' pourraient aussi, sur la base de ces représentations, renvoyer à [la déesse] Anat " (Keel, Uelinger 2001 : 143).

Le copié-collé provient de l'adresse suivante : http://www.espasoc.org/khi_6int.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 3496
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 25 Oct 08, 23:23 Répondre en citant ce message   

Les associations d'un animal et d'une divinité sont fréquentes dans beaucoup de cultures, y compris monothéistes (cochon de saint Antoine, images de trois des quatre évangélistes, etc.), sans pour cela qu'il y ait croyance à l'identité de l'animal et du dieu comme se l'imaginaient les premiers historiens des religions.

Pour le cheval, seul animal qui nous intéresse dans ce sujet, on n'en finirait pas de relever les occurrences et, pour se limiter à la Grèce par exemple, l'épithète Hippios ou Hippia (fém.) est connue pour Poséidon, Athéna et Héra …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Skipp



Inscrit le: 01 Dec 2006
Messages: 737
Lieu: Durocortorum

Messageécrit le Sunday 26 Oct 08, 2:51 Répondre en citant ce message   

Le cheval ou le cavalier représente en effet bien plus un attribut du dieu que la représentation imaginaire de ce dieu... Comme Wodan sur son cheval sleipnir... cheval qui a (d'après mes souvenirs) 4 paires de pattes... Sleipnir doit alors représenté la vitesse à laquelle Wodan, dieu des tempêtes, se déplace. Par contre, pour Épona, l'on doit bien avoir affaire à une déesse du cheval et des cavaliers...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6475
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 11 Jul 09, 21:02 Répondre en citant ce message   

achevaler : (terme militaire) occuper les 2 côtés, d'un cours d'eau par exemple. (cf. à cheval sur ...)

J'ai entendu achevaler dans la Sarthe, dans le sens d'enjamber.
Exemple : Un tronc d'arbre était en travers du sentier, les promeneurs ont dû l'achevaler.


On trouve aussi ce mot en normand,

Citation:
ACHEVALER (S') : se mettre à cheval, à califourchon sur.
(Glossaire du patois normand par Louis Du Bois - SUPPLÉMENT)


et en gallo.
Citation:
achevaler : enfourcher, enjamber



Jules Verne utilise le mot achevaler pour qualifier le grand nez d'un personnage.
Citation:
... nez gros du bout, assez long pour y achevaler les pinces du jeu de la drogue (Jules Verne)
Citation:
Le jeu de la drogue, est un jeu de cartes qui était pratiqué durant le XIXe siècle par les soldats et les matelots. Il tire son nom d'une petite fourche en bois, sorte de pince à linge destinée à coiffer le nez des perdants (Wikipedia)


Dernière édition par Jacques le Wednesday 15 Jul 09, 14:19; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 11063
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 26 Sep 11, 12:51 Répondre en citant ce message   

Lire le Fil Vocabulaire du cheval.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 10210
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 15:47 Répondre en citant ce message   

Dans le fil que tu cites, José, notre ami gòrss nous renvoie à deux articles en espagnol dont il est l'auteur. Dans l'un d'eux, il émet une hypothèse intéressante sur l'origine du latin caballus. S'il pouvait nous la résumer ici en français, ce serait sympa...

La préoccupation de Giorss n'est pas de se faire comprendre, c'est là tout le problème avec lui. - [ José ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Gilles Colin



Inscrit le: 05 Oct 2013
Messages: 24

Messageécrit le Friday 11 Oct 13, 11:23 Répondre en citant ce message   

Un début de classification :

1) du latin vulgaire "cheval"
_ le joual (= le parler populaire des Canadiens francophones)
il est joual, une grammaire jouale, ils sont jouals ou jouaux
il est joualisant (= parle joual ; écrit en joual ; préconise l'usage du joual)
joualiser (= parler joual) [en joualisant]
_ un cheval, un chevalement, chevaler, il est chevaleresque, une chevalerie, un chevalet, un chevalier, une chevalière, il est chevalin, chevaucher,...
_ un omble-chevalier ou ombre-chevalier (= un poisson)
_ un enchevalement ou chevalement (= un assemblage de madriers et de poutres, un étai)
_ enchevaucher (= faire se recouvrir en partie des ardoises, des tuiles, des planches), une enchevauchure
A. un fer à cheval (= une bande de métal pour les sabots de certains équidés), des fers à cheval
B. un fer-à-cheval (= un rhinolophe, une chauve-souris), des fers-à-cheval
_ une langue-de-cheval (= un fragon à languette, une plante)

2) En latin classique, "cheval" se dit "equus".
_ il est équestre (= est relatif à l'équitation, aux cavaliers), une statue équestre (= qui représente un personnage à cheval)
un équidé (= un mammifère herbivore à pattes terminées par un seul doigt)
un équimuscle (= un tapis roulant pour l'entrainement des chevaux)
il est équin (= est relatif au cheval), un pied équin (= atteint d'équinisme, une difformité qui le bloque en extension vers le bas)
des équisétinées (= une classe de cryptogames vasculaires, de plantes)
des cotylédons équitants (= pliés en deux et emboités)
l'équitation (= l'action, l'art de monter à cheval)

3) En ancien français (IXe au XIVe siecle après J-C), le mot "caballum" a donné "caval"
_ une cavalcade, cavalcader, un écuyer cavalcadour, une cavale, cavaler, une cavalerie, un cavaleur, un cavalier, il est cavalier, cavalièrement

4) marh «cheval» (ancien français)
_ un feld-maréchal (= un grade militaire correspondant à celui de Maréchal de France), des feld-maréchaux
_ un marchef (= un maréchal des logis-chef)
un marchis (= un maréchal des logis)
un maréchal (= un grade ou une dignité militaire ; un titre porté par une personne exerçant de hautes fonctions ; le chef de file d'une idéologie, d'une politique, d'un courant artistique), une maréchale, des maréchaux
un maréchalat (= la dignité de maréchal de France ; la fonction la plus élevée à laquelle on peut prétendre ; la fonction d'un précurseur, d'un chef de file dans une discipline)
à la maréchale (= à la manière d'un maréchal, d'une maréchale), une (houille grasse) maréchale
une maréchalerie (= la technique concernant le ferrage des animaux ; le métier du maréchal-ferrant ; son atelier)
un maréchal-ferrant (= un artisan qui de fabrique des fers et ferre les chevaux et autres animaux de trait), un maréchal(-ferrant) (= un artisan dont le métier était de façonner le fer), des maréchaux-ferrants
un maréchaliste (= un pétainiste, un partisan du maréchal Pétain pendant la Seconde Guerre mondiale)
la maréchaussée (= la juridiction des maréchaux de France sous l'Ancien Régime ; un corps de cavaliers qui était chargé de maintenir l'ordre et la sécurité publique ; la gendarmerie)

5) du grec "hippique"
_ un hippanthrope (= un centaure)
une hippanthropie (= une maladie dans laquelle on se croit métamorphosé en cheval)
_ une hipparchie (= une division de cavalerie grecque)
un hipparque (= un général commandant une hipparchie, une division de cavalerie grecque)
_ un hipparion (= un ancien mammifère)
_ un hippiatre (= un vétérinaire spécialisé dans les soins des chevaux)
une hippiatrie ou hippiatrique (= la médecine des chevaux)
il est hippiatrique (= a rapport à l'art de soigner les chevaux)
_ il est hippique est relatif aux chevaux, à l'équitation, aux courses de chevaux)
un hippisme (= les sports hippiques)
_ une hippobosque (= une mouche qui suce le sang des chevaux)
_ un hippocampe (= un poisson ; une zone du lobe temporal ; un animal fabuleux)
_ des hippocastanacées (= une famille de plantes dont fait partie le marronnier d'Inde)
_ un hippocentaure (= un centaure)
_ une hippocolle (= une colle faite avec la peau du cheval)
_ une hippocrène (= une fontaine qui aurait jailli d'un coup de sabot de Pégase)
_ un hippodrome (= un champ de courses, un terrain plat aménagé pour le sport hippique ; un cirque aménagé pour les courses de chevaux et de chars pour les courses de chevaux)
_ un hippogriffe (= un animal fabuleux, moitié cheval, moitié griffon)
_ une hippolithe (= une concrétion pierreuse jaune qui se trouve dans la vésicule du fiel, dans les intestins et la vessie du cheval)
_ une hippologie (= une étude du cheval)
il est hippologique (= est relatif à cette science)
_ une hippomancie (= une divination par le hennissement et les mouvements des chevaux sacrés)
_ il est hippomobile (= est tiré par un ou plusieurs chevaux ; utilise les chevaux)
_ un hippophaé (= une plante, un arbuste)
_ une hippophagie (= un usage alimentaire de la viande de cheval),
il est hippophagique (= est relatif à cette consommation)
_ un hippopotame (= un mammifère ; une personne épaisse, difforme, gauche)
il est hippopotamesque ou hippopotamique (= rappelle la forme de l'hippopotame)
_ une hipposandale (= une chaussure pour les chevaux)
_ une hippotechnie (= l'art de l'élevage, de l'exploitation, du dressage des chevaux)
_ un hippotigris (= un équidé à robe tigrée, tel le zèbre)
_ une hippotomie (= une anatomie du cheval)
un hippotomiste (= celui qui étudie l'anatomie du cheval)
_ un hippotrague (= une antilope chevaline)
_ un acide hippurique (= un acide contenu dans l'urine de l'homme et des mammifères herbivores)

6) de l'anglais "horse"
_ un hobby (= un passe-temps favori, un dada, un violon d'ingres)
_ un horse-ball (= un sport)
un horse-guard (= un militaire anglais)
un horse-power (= une unité de puissance)

7) du turc "at" «cheval»
_ un maïdan (= une place du marché, en Orient)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3446
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 11 Oct 13, 18:23 Répondre en citant ce message   

Gilles Colin a écrit:
7) du turc "at" «cheval»
_ un maïdan (= une place du marché, en Orient)

Pas vraiment, le turc "at" est totalement absent dans "maïdan" qui est un mot d'origine arabe, signifiant par lui-même "place du marché". Mais il est vrai que nous avons connu le mot "atmaidan", pour désigner le marché aux chevaux oriental :

Cf. le TLFi à l'article maïdan.
Par contre, on peut ajouter qu'au persan asp, cheval, nous devons par des voies différentes le cipaye et le spahi.
Cf. aussi MDJ Maïdan
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3446
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 19 Aug 14, 17:46 Répondre en citant ce message   

claudius a écrit:
Le mot "cheval " est très intéressant, car étant connu depuis les Indo-européens, il a laissé son nom dans nombre de langues : donc de la même racine viennent le latin equus, le grec hippos, le sanskrit açvah, et peut-être même dans d'autres familles indo-européennes ... Quant à "caballum", son emprunt au celte a dû être très tôt, car on retrouve ce même mot en roumain cal.

J'ai trouvé une curieuse démonstration de l'origine arabe du mot cheval dans le roman Chems d'un auteur tunisien Esma Harrouch :

Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques



Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6475
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 11 Nov 14, 20:00 Répondre en citant ce message   

claudius a écrit:
le mot anglais horse est à rapprocher de l'allemand Ross qui désigne un cheval de mauvaise qualité et qui a donné rosse en français.

Les formes en -ors- et en -ros- ont la même origine. Le phénomène d'inversion s'appelle une métathèse.

proto-germanique *hursa-
_____> vieil angl. hors > angl. horse
_____> vieux haut-all. hros, ros > moyen haut-all. ros et ors > haut all. moderne ros > all. Roß.

(Dict. Grimm, 1854)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3439
Lieu: Massalia

Messageécrit le Wednesday 12 Nov 14, 0:52 Répondre en citant ce message   

Claudius a écrit:
le mot anglais horse est à rapprocher de l'allemand Ross qui désigne un cheval de mauvaise qualité et qui a donné rosse en français.

Oui pour l'étymologie mais erreur sémantique! Le mot Roß allemand ne désigne certainement pas un mauvais cheval, c'est tout le contraire !
Au départ, c'était le terme de base pour désigner un cheval en général ,(h)ros en ancien haut allemand, terme qui petit à petit a été remplacé par Pferd.

Le terme Roß appartient à la langue soutenue et désigne un cheval noble, de valeur. On pourrait le traduire par destrier (pour le combat), palefroi (parade) mais surtout un cheval digne d'un preux chevalier.

Le mot français , lui, désigne un mauvais cheval.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 3446
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 12 Nov 14, 9:25 Répondre en citant ce message   

Tu l'avais d'ailleurs déjà dit plus haut, page 2 :
http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?p=190677#190677
Rosse est mentionné avec hère dans tous les manuels comme exemple de dépréciation du mot quand il passe d'une langue à une autre.
Cf. http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=4556 et http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?p=193990#193990
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6









phpBB (c) 2001-2008