Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
malastrugança (catalan) - Le mot du jour - Forum Babel
malastrugança (catalan)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 10 Jan 07, 21:37 Répondre en citant ce message   

Pron. “malastrougánça”

En catalan médiéval, quand quelqu’un était malheureux ou malchanceux on disait que les astres ne lui étaient pas favorables, donc il avait « mal astre » (mauvais astre).

De « mal astre » on a créé le substantif « malastruc » (Pron. « malastrouc ») = celui qui est malheureux, malchanceux, qui porte la poisse, ( Espagnol gafe, pron. "gaffé") et puis le concept abstrait « malastrugança » = malheur, malchance, déveine, guigne
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 10 Jan 07, 22:47 Répondre en citant ce message   

L'occitan a le même mot-concept (avec u = /y/); l'italien, lui, a disastro, qui a donné fr. désastre, et qui, littéralement, désigne qqch qui tombe des étoiles et accable. Une question: fr. malotru ne viendrait pas de occ.-cat. malastruc?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Wednesday 10 Jan 07, 23:26 Répondre en citant ce message   

le strict équivalent yiddisch serait schlemazel, de l'hébreu slim, mal fichu, de travers, et mazzal, chance.
le loser absolu.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10748
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 10 Jan 11, 13:24 Répondre en citant ce message   

Lou caga blea a écrit:
Une question: fr. malotru ne viendrait pas de occ.-cat. malastruc?

Voici ce que propose le TLFi :
Citation:
1. Ca 1175 adj. « malheureux » chaitis, dolenz e malostruz

2. ca 1200 adj. « grossier, balourd » li cuvers malostruz

3. 1210 adj. « qui est mal bâti, physiquement disgrâcié » singe... laid e malostru

Altération peu claire de *malastru − la transformation de -a- en -o- restant inexpliquée − d'un lat. pop. *male astrucus proprement « né sous une mauvaise étoile » formé sur le b. lat. astrosus de même sens, avec substitution de suff., lui-même de astrum « astre » (la forme malastru, ca 1380, Jeh. des Pres ds Gdf. est une forme second. qui ne continue pas la forme ant. à malostru); cf. a. esp. astrugo, a. prov. astruc et benastruc « né sous une bonne étoile », malostruc « malheureux ».

Le suff. -ucus forme quelques adj. assez isolés et est prob. tiré de caducus, bien que ce dernier soit dér. d'une racine verbale; on a ainsi caducus « qui tombe, enclin à tomber », *fiducus « très ou trop sûr de soi » d'où « en danger de tomber » (que laisse entrevoir fiducia « confiance ») et *ostrucus « voué à un destin cruel ».


En ancien français :
- benastru : heureux, qui a un astre favorable
du lat. pop. *bene-astrum, pour constituer le contraire de malotru
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8183
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 10 Jan 11, 20:40 Répondre en citant ce message   

Citation:
Altération peu claire de *malastru − la transformation de -a- en -o- restant inexpliquée − d'un lat. pop. *male astrucus ............
.......... et *ostrucus « voué à un destin cruel ».
Il me semble que la fin de la citation apporte la réponse à la question posée au début. A l'évidence, *malastrucus s'est transformé en *malostrucus sous l'influence de *ostrucus, non ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2684
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 12 Jan 11, 8:17 Répondre en citant ce message   

Si cet *ostrucus existe et justifie ta remarque, Meyer-Lübke l'ignore :

Citation:
747. *astrūcus „glücklich".
Aprov. astruc, aspan. astrugo. — Zssg.
afrz. malastru, malostru, nfrz. malotru,
prov. malastruc „unglücklich". Das
Suffix und das -o- der frz. Form sind
unerklärt.
« le suffixe et le -o- de la forme française sont inexpliqués »
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8183
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 12 Jan 11, 8:49 Répondre en citant ce message   

Il nous reste donc à découvrir d'où le TLF sort cet *ostrucus « voué à un destin cruel » ... car, s'il existait, je déduis que tu serais alors bien d'accord avec moi pour que ce soit une plausible explication du changement du a en o, ou vais-je trop vite dans mes déductions ?

Source du TLF : cf. J. Malkiel ds Mél. Imbs (P.), pp. 185-189. (Paris, Klincksiek, 1973, 668 pages).
Si quelqu'un pouvait y aller voir ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10748
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 25 Nov 14, 20:07 Répondre en citant ce message   

Lire le Fil Références d'origine astronomique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Monday 08 Dec 14, 22:15 Répondre en citant ce message   

Papou a écrit:
Il nous reste donc à découvrir d'où le TLF sort cet *ostrucus « voué à un destin cruel »
Quelques arguments ad googlum m'incitent fortement à penser qu'il y a une coquille dans le TLFi et qu'il faut lire *astrucus. Le passage de [a] à [o] reste donc un mystère,... qui ne m'empêchera pas de dormir !

Ce qui m'intéresse en revanche, c'est l'évolution sémantique de ce mot :
Au moyen-âge, en ancien-français, le mot a le plus souvent le même sens que dans les autres langues romanes (et qui est directement lié au sens étymologique) : malheureux.
C'est ensuite que le sens évolue : jusqu'à Littré (1872-1877) et la 7e édition du dictionnaire de l'académie (1877), un malotru, c'est une personne mal-bâtie, mal faite, sale.
Mais ce n'est pas non plus le sens que nous donnons à ce mot, aujourd'hui : c'est dans la 8e édition (1932) que les académiciens changent leur définition qui était restée la même depuis le XVIIe siècle, et donnent "personne mal élevée, grossière".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2743
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 09 Dec 14, 0:21 Répondre en citant ce message   

Horatius a écrit:
Mais ce n'est pas non plus le sens que nous donnons à ce mot, aujourd'hui : c'est dans la 8e édition (1932) que les académiciens changent leur définition qui était restée la même depuis le XVIIe siècle, et donnent "personne mal élevée, grossière".

Mais c'est un retour à un sens primitif que note le TLFi : ca 1200 adj. « grossier, balourd »
Voir aussi Godefroy :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008