Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les soi-disant mots anglais dans le français - Forum anglais - Forum Babel
Les soi-disant mots anglais dans le français
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Eduie



Inscrit le: 01 Apr 2005
Messages: 194

Messageécrit le Friday 06 May 05, 17:00 Répondre en citant ce message   

En France , dans les médias ,et sur Canal Plus en particulier il y a le "ZAPPING", qui est dit-on, un mot anglais.
Or en faisant mes recherches dans des livres et dictionnaires de ma région je suis tombée au hasard sur le mot : ZAPER !! surpris surpris

En bourguignon ça signifie : donner des coups de tête (en parlant du veau), il est utilisé dans les environs de Saulieu et de Couches-les-Mines.
Bien sûr la prononciation de ce mot a dérivé , il y zoguer , zorguer.

Puis dans les environs de la Plaine de Saône , zaper a pris le sens du mouvement rapide chez les animaux, quand ils sont énervés par le temps et les mouches, ils bougent vite et dans tout les sens. pas content

Or le zapping est un enchainement rapide d'images. sourire On peut y voir un rapprochement avec le deuxième sens précité ? sourire


Ce mot a été découvert par les enquêteurs : Claude Régnier et Gérard Taverdet auprès des paysans bien âgés , qui n'y connaissaient rien à l'anglais.

Je cite :
"le verbe "zapper" (en écriture franglaise) a bien une structure française et les paysans bourguignons qui l'ont confié aux enquêteurs (Claude Régnier ou Gérard Taverdet) l'avaient découvert sans avoir recours à une quelconque influence anglaise. Ici le français régional pourrait permettre de revoir, du moins de préciser , l'étymologie de ce verbe et de résoudre définitivement la question : il faut sûrement éliminer "zapping", mais conserver ZAPER (avec un seul p et non deux), dont le succès s'explique largement par sa structure "indigène" (il existe sûrement dans d'autres régions, avec peut-être d'autre sens)."

Alors le mot zapping ne serait-il pas d'origine française, zaper à traverser la Manche puis nous est revenu sous sa forme anglaise ??? Question roulement des yeux

Voici la brève origine écrite dans mon dico de Danièle Navette-Taverdet :
"Origine expressive (racine zapp) ( antériorité evidente sur l'homonyme , sémantiquement proche , issu de la télévision)"

Ce mot a peut-être subit la même chose que "barbecue" , qui en réalité est français : barbe-queue , mais les anglais prononçant queue "kiou" , nous est revenu sous la forme écrite : "cue". sourire

Connaissez-vous d'autres mots français ou régionaux qui ont traversés la Manche et nous sont revenus sous la forme anglo-saxonne ? mort de rire
Que pensez-vous de l'étymologie du mot zaper (bourguignon) ? mort de rire

Alors comment faudrait-il dire "zapping", zapérî ? , zapant ? ... enfin je ne sais pas , comment diriez-vous ??? roulement des yeux très content

Jean-Charles a écrit:
Afiin d'aider à naviguer entre des sujets proches, j'ai ajouté ceci au présent message:

Sujets connexes:
mots d'apparence française et d'origine anglaise
Les mots français en anglais
Mots boomerang
les soi-disant mots anglais dans le français
Les nouveaux "faux-amis"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pixel



Inscrit le: 14 Dec 2004
Messages: 961
Lieu: Au pays des grenouilles, avec vue sur la mare...

Messageécrit le Friday 06 May 05, 17:08 Répondre en citant ce message   

Je crois qu'il a plus de mots que l'on pense qui ont fait l'aller-retour...

"Caddie" (origine : cadet), flirter (origine : "fleureter" je crois)...

J'ajouterai des exemples si certains me reviennent à l'esprit... Clin d'œil
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 06 May 05, 19:22 Répondre en citant ce message   

Bacon = Lard

S'utilise en Valais, à très bon escient.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Maisse Arsouye



Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 2037
Lieu: Djiblou, Waloneye

Messageécrit le Saturday 07 May 05, 7:58 Répondre en citant ce message   

Le tennis, comme la balle pelote d'ailleurs, vient effectivement du jeu de paume... j'en fais le serment... roulement des yeux
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Saturday 07 May 05, 8:37 Répondre en citant ce message   

On trouve ceci dans l'ATIF:

Forme altérée de la 2e pers. du pluriel de l'impératif du verbe tenir, exclamation du joueur qui lançait la balle:
ca 1400 tenetz, ca 1440 teneys, 1441 tenyse, ca 1460 tenys

ÿa avait quand même plus de gueule que "Han"... "Han"... "Han"... mort de rire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
jms06



Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 356
Lieu: Opio, Alpes Maritimes

Messageécrit le Saturday 07 May 05, 19:24 Répondre en citant ce message   

Voir aussi ce "vieux" sujet (notamment quelques mots "boomerang") :
http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=42
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2275

Messageécrit le Wednesday 25 May 05, 0:19 Répondre en citant ce message   

Challenge.

Un mot si anglais que la commission de terminologie a refusé énergiquement de le franciser, et ce par la voix du ministre de l'époque, Jacques Toubon.

Je m'en pisse parmi* !

Challenge figure dans la Chanson de Roland, ce qui est un bon brevet de nationalité française, non ?
Il signifiait querelle, puis défi. Et celui qui relève le défi est un chalenjor, en orthographe du temps.
Mais en ce temps là, on prononçait une tchièvere bla-nnche.
Chalenje, prononcé, donc, tchale-nnje, a traversé la Manche, et comme les Anglais sont, dit-on, conservateurs, il y a gardé et son sens, et son son.
Mais entre temps, les tchièvres sont devenues des chèvres, et bla-nnches est devenue blanches. Quand au début du vingtième siècle, tchale-nnje est revenu au logis, les siens ne l'ont pas reconnu.
Il suffirait pourtant de le prononcer de façon contemporaine, chalange et chalangeur pour le rapatrier sans frais.

Et je me demande avec perplexité où les membres de la commission de terminologie ont bien pu apprendre le français, pour ne pas savoir ça !

Encore une expression qui ne figurait pas dans mon capital originel, mais je l'ai trouvée chez San-Antonio, et je l'ai adoptée !

PS un peu puriste : comme ces malheureux mots ne parlent pas, ils ne peuvent se (soi) dire de quelque nationalité que ce soit. Ne vaudrait-il pas mieux parler de prétendus mots anglais ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Wednesday 25 May 05, 1:36 Répondre en citant ce message   

Donc, challenge se dit chalange en français moqueur



p.s. En français, la forme réfléchie s'utilise aussi pour le passif très content
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2275

Messageécrit le Wednesday 25 May 05, 2:09 Répondre en citant ce message   

Certes, mais le participe disant est à la voix active !
L'expression soi disant ne s'appliquait à son origine qu'aux personnes : Charles, soi disant dauphin de France. Ce qui ne signifiait pas qu'il n'était pas dauphin, mais, tout au contraire, qu'il revendiquait hautement cette qualité !
Un mot peut se dire, mais un mot n'est pas soi disant... du moins pour les puristes !
L'expression, qui va sans doute bientôt s'écrire soidisant, à moins que ne triomphe la graphie soit-disant, devient inéluctablement un adjectif que certains accordent déjà (une soidisante performance), synonyme de prétendu. Et personne n'y peut rien !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nougaramel



Inscrit le: 15 May 2005
Messages: 274
Lieu: Ile de France

Messageécrit le Wednesday 25 May 05, 18:58 Répondre en citant ce message   

Sur le sujet Henriette WALTER a beaucoup écrit; elle en a même fait son fond de commerce.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2275

Messageécrit le Thursday 26 May 05, 0:34 Répondre en citant ce message   

Je n'avais pas attendu Henriette Walter pour savoir que soi est le pronom réfléchi dans sa forme tonique : soi, comme, par exemple, chacun pour soi.
Soi disant, c'est disant soi, en français moderne se disant : « Charles, se disant Dauphin de France », se disant car il l'était !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
nougaramel



Inscrit le: 15 May 2005
Messages: 274
Lieu: Ile de France

Messageécrit le Friday 27 May 05, 3:22 Répondre en citant ce message   

Nougaramel a écrit:
Sur le sujet Henriette WALTER a beaucoup écrit; elle en a même fait son fond de commerce.

Glossophile a écrit:

Je n'avais pas attendu Henriette Walter pour savoir que soi est le pronom réfléchi dans sa forme tonique : soi, comme, par exemple, chacun pour soi.
Soi disant, c'est disant soi, en français moderne se disant : « Charles, se disant Dauphin de France », se disant car il l'était !.


Je voulais dire: sur le sujet des "prétendus" Clin d'œil mots anglais dans le français.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Glossophile
Animateur


Inscrit le: 21 May 2005
Messages: 2275

Messageécrit le Friday 27 May 05, 3:26 Répondre en citant ce message   

Notamment dans Honni soit qui mal y pense...

A moi, touché !
J'avais compris de travers... Je me couvre la tête de cendres.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Tjeri



Inscrit le: 13 Sep 2006
Messages: 996

Messageécrit le Friday 15 Sep 06, 9:03 Répondre en citant ce message   

Mot prétendu anglais : rugbyman,
En anglais on dit rugby player, pluriel: rugby players. Alors quand on entend nos joyeux journalistes TV annoncer les rugbymen français....c'est à pleurer! pleure ou très triste
Même chose pour tennisman, d'ailleurs.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3119
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Friday 15 Sep 06, 9:45 Répondre en citant ce message   

Il me semble que le suffixe -ing est présentement à considérer comme parfaitement intégré dans le français. Il sonne bien et l'équivallent français, le participe présent, est inutilisable dans les faits pour la formation des mots. Le suffxe -age est souvent utilisable, mais alors on utilise le même suffixe pour l'action et le résultat. Le suffixe -ment me semble souvent lourd-
Exemple:
Parking -> Endroit pour parquer
Parcage -> Action de parquer
Parc -> Désigne aussi le parc verdoyant.

Sont actuellement synonymes:
Place de parc
Place de parcage
Place de parking
On voit bien que de ces trois, seul parking est univoque.

Parquement ?? -> Honnètement, le mot me semble très lourd.

----

Par contre, le suffixe -man me semble faire double emploi avec -eur / -euse . Je trouve que le retrait du français dans ce domaine est la conséquence de la couardise des francophones lorsqu'il s'agit de produire de nouveaux mots. On voit bien que la majorité des francophones croit que le vocabulaire est figé dans les dictionnaires et qu'il est interdit d'en sortir. ... à moins d'adopter des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire, donc souvent étrangers.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum anglais Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008