Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots et locutions anglais hérités du latin - Forum latin - Forum Babel
Mots et locutions anglais hérités du latin
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Tuesday 03 Jul 12, 12:27 Répondre en citant ce message   

ou frais journaliers.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 12 Oct 12, 12:01 Répondre en citant ce message   

- When Ryan compared the Republican plan to lower tax rates to reforms championed by John F. Kennedy, Biden zinged him. “Oh, now you’re Jack Kennedy?” he quipped (sounding a lot like Lloyd Bentsen scolding Dan Quayle in the 1988 vice-presidential debate. Even Ryan had to smile at that).

= Quand Ryan (co-listier de Romney) a comparé le projet des Républicains de baisser le taux d'imposition aux réformes menées par John Kennedy, le vice-président Biden ne l'a pas raté. "Oh ! Et maintenant vous vous prenez pour Jack Kennedy ?", a-t-il lancé malicieusement.

[ The NY Post - 12.10.2012 ]


Royaume-Uni to quip
- railler
- lancer des pointes
- lancer malicieusement
- dire qqch avec esprit

quip (nom)
- quolibet
- trait d'esprit
- bon mot


Etymologie (etymonline)
- peut-être du latin quippe (= en effet / effectivement / en vérité = indeed, forsooth), utilisé de manière sarcastique
de quid (= quoi), neutre de quis (= qui) + particule emphatique -pe



Royaume-Uni quiddity
- ergotage - PHILO quiddité

du moyen latin quidditas (lit. "whatness"), du latin quid



Français quiddité
- (PHILOS.) essence d'une chose, ce qui fait qu'une chose est ce qu'elle est

Emprunt au latin scolastique quidditas = essence, quiddité, nature d'une chose.


Leibniz est sublime, lorsque, dépouillant l'être de toute qualité (...), il trouve non la quiddité vide des scolastiques, mais l'activité vivante et réelle, et reconstruit tout le monde avec des atomes de volonté.
(Michelet, Journal, 1842, p. 384)

La quiddité, l'essence même de l'acte d'exister.
(Gilson, Espr. philos. médiév., 1932, p. 60)

Le changement n'est point le mouvement. Le changement est altération de la qualité du ceci; il se produit, nous l'avons vu, d'un bloc par surgissement ou désagrégation d'une forme. Le mouvement suppose, au contraire, la permanence de la quiddité.
(Sartre, Être et Néant, 1943, p. 260)


Je connaissais to quip pour le rencontrer de temps en temps dans la presse anglophone mais je ne connaissais pas quiddité.
J'aime bien le barbarisme whatness.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Friday 12 Oct 12, 12:39 Répondre en citant ce message   

Pour ce qui est de la "quiddité", la laideur du mot témoigne bien de la difficulté de traduire en latin des concepts grecs.
La langue grecque possède un article défini, qui, au neutre, permet de substantiver à peu près n'importe quoi.
Aristote ne s'en prive pas pour créer des concepts. Ainsi, dans la Métaphysique A 3 notamment, il crée l'expression τὸ τί ἦν εἶναι, qu'on pourrait essayer de traduire par "le fait, pour une chose, d'être ce qu'elle est" (litt. : ce qu'elle était [déjà, avant qu'on se le demande]).
La langue latine ne dispose pas de ces articles commodes : la seule possibilité pour le latin de substantiver un mot est de former une relative ou d'user de la suffixation.

C'est pour rendre ce concept de "τὸ τί ἦν εἶναι" que le latin scolastique a substantivé le pronom "quid" (équivalent du grec τί) en quidditas. Cela s'est fait, disent les dictionnaires, au XIIe siècle, lorsque l'on a traduit en latin les écrits du philosophe Avicenne.

Dans le même genre, a été forgé le nom "entitas", qui a connu plus de succès en devenant en français "entité" (voir le MDJ ente)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 12 Apr 13, 21:38 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
angl. incipient : (adj.) 17e s , qui commence < lat incipientem < incipere "commencer".
ex. :
an incipient flu : une grippe qui commence
an incipient economic crisis : le début d'une crise économique
an incipient tyranny : une tyrannie qui commence
Extrait du fil incĭpĕre (latin)

An incipient baldness : une calvitie naissante
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 03 Jan 14, 13:20 Répondre en citant ce message   

- If the gospel according to de Blasio works, it’ll be a happy day for the American left. If not — and such nostrums never really have done much to create economic equity — that’s worth knowing, too.
= Si l'idéologie du nouveau maire de NYC fonctionne, ce sera une belle réussite pour la gauche américaine ... mais ce genre de panacée n'a jamais réellement engendré l'équité économique, il vaut mieux le savoir.

[ The NY Post - 02.01.14 ]

(= de Biasio avait basé sa campagne électorale sur la lutte contre les inégalités, pour la presse conservatrice US c'est un vilain gauchiste)


Royaume-Uni nostrum
- panacée
- remède miracle / remède de charlatan


ETYMOLOGIE [ etymonline ]
- (vers 1600) du latin nostrum remedium (= notre remède)
on suppose que le remède était préparé par celui qui l'offrait
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2778
Lieu: Paris

Messageécrit le Friday 03 Jan 14, 13:58 Répondre en citant ce message   

Je ne connaissais pas. C'est étrange d'avoir conservé nostrum plutôt que remedium !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 03 Jan 14, 14:06 Répondre en citant ce message   

Je me suis fait la même réflexion.

Je note régulièrement le même phénomène en italien dans la façon de traiter les anglicismes, voire certains gallicismes :
- la Champions pour la Champions League (c'est du foot)
- i social pour i social network (= les réseaux sociaux)

Ca n'a aucun sens (!) mais il faut croire que 2 mots ça fait trop long alors on garde seulement le 1er...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 13 Jan 14, 13:56 Répondre en citant ce message   

- Jacqueline Bisset, an actress best known for the 1977 Jaws followup “The Deep,” who won Best Supporting Actress for the Starz TV show “Dancing on the Edge,” was disoriented and overcome by emotion, getting trapped in long pauses and nonsequiturs and ignoring orchestral urgings to exit.
= Lors de la cérémonie des Golden Globes, Jacqueline Bisset est apparue désorientée et submergée par l'émotion, empêtrée entre longs silences et incohérences et ignorant l'orchestre qui lui signifiait qu'il était temps de quitter l'estrade.

[ The NY Post - 13.01.2014 ]


Royaume-Uni nonsequitur
- déclaration dénuée de logique
- coq-à-l'âne
- incohérence
- illogisme

it's a non sequitur : ça manque de suite


Non sequitur signifie, en latin, « qui ne suit pas les prémisses ».
En logique formelle, un argument est un non sequitur si la conclusion ne suit pas les prémisses.
Le terme de non sequitur a une application spéciale en droit, sous une définition juridique formelle.

Lire ici la suite de l'article non sequitur de Wikipédia.

Les latinistes de ce Forum pourront peut-être enrichir ou compléter les informations données par Wikipédia.

Lire la Grande Famille SECOND.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Tuesday 18 Feb 14, 12:22 Répondre en citant ce message   

- You take a kid who was summa cum laude at Yale, get him a job at Goldman, ...
= Tu prends un gars sorti de Yale avec mention très bien, tu lui trouves un job chez Goldman, ...

[ The NY Post - 18.02.2014 ]


USA summa cum laude
- équivalent de la mention très bien

Wikipédia a écrit:

Suivant les diplômes et la qualité des travaux fournis, on peut trouver :

satis bene, rite ou legitime, équivalents à "mention satisfaisante", ou "satisfaction",
cum laude (« avec louange »), équivalent à « mention bien », ou « distinction »,
magna cum laude (« avec grande louange »), équivalent à « mention très bien », ou « grande distinction »,
summa cum laude (« avec la plus haute louange »), équivalent à « félicitations du jury », ou « plus grande distinction ».


A lire :
- le Fil Vocabulaire scolaire et universitaire
- la page Latin honors de Wikipédia (en anglais)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 20 Mar 14, 1:58 Répondre en citant ce message   

angl. gravitas : 1924 fig. dignité, présence, influence, sérieux
( < lat. gravitas "poids, "lourdeur")

He has an air of gravitas, a certain gravitas
Il a un air sérieux, un certain sérieux.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 25 Mar 14, 18:59 Répondre en citant ce message   

angl. amanuensis : copiste, scribe, personne qui prend la dictée, personne qui prend les notes pour un étudiant ou un professeur handicapé.
1610 assistant personnel < lat. amanuensis (secrétaire) < servus a manu, lit. "serviteur de la main" (etymonline.com)

Exemple :
The handicapped physicist Stephen Hawkins is allways accompanied by an amanuensis.
Le physicien handicapé Stephen Hawkins est toujours accompagné d'un assistant (qui prend les notes et s'occupe de ses documents).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 27 Mar 14, 15:26 Répondre en citant ce message   

angl. fiat : 1630 décision autoritaire, décret, dictat; < lat. fiat 3e pers. du subj. de fieri (= qu'il soit fait [ainsi]), forme passive du lat. facere (faire). Cf. fiat lux : lit. "que la lumière soit faite"

"Fiat" est une formule utilisée dans l'introduction des proclamations en latin médieval.

Le terme suggère en général une décision arbitraire.

angl. fiat money, fiat currency : monnaie imprimée par décret (du gouvernement)
angl. military fiat : décret des autorités militaires, décision militaire prise sans l'ordre du gouvernement
angl. executive fiat : décision autoritaire de la direction (d'une entreprise)

Réf. :etymonline

Exemple :
Most of these legislations [du Nigeria] were written during the military era, and were signed by military fiat. (Business Day 14-3-14)
La plupart de ces législations [du Nigeria] furent écrites pendant la période militaire et signées par décret des autorités militaires.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 18:49 Répondre en citant ce message   

José a écrit:
- ... while billing taxpayers for more per-diem travel expenses than most of his colleagues.
= ... alors qu'il a facturé aux contribuables des frais de déplacements/voyages quotidiens supérieurs à ceux de ses collègues députés.
The NY Post - 03.07.2012

Royaume-Uni per diem :
- par jour
- chaque jour
- quotidiennement

Selon moi, l'auteur de l'article du journal n'a pas compris l'usage de per diem. Le per diem est une somme fortaitaire journalière définie préalablement. Cela simplifie la comptabilité car l'employé se fait rembourser sans avoir à fournir de factures; s'il dépense moins, il garde la différence; s'il dépense plus, la différence est à ses frais. Un patron peut avoir un per diem supérieur à celui de ses subordonnés, ce qui est parfaitement justifié (*)


(*) dîner dans un restaurant insuffisamment étoilé le mettrait de mauvaise humeur ...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10773
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 31 Mar 14, 15:13 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Selon moi, l'auteur de l'article du journal n'a pas compris l'usage de per diem.

Mettre en cause un journaliste, qui plus est natif ... et quand on ne l'est pas soi-même, pourquoi pas ... mais c'est risqué.
Et surtout, il faut démontrer en quoi il y aurait erreur.

Dans ce cas, s'il y a présentation de factures de frais de voyages qui n'ont pas à être prises en charge par le contribuable, où est "l'erreur" ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6510
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Monday 31 Mar 14, 16:09 Répondre en citant ce message   

Tout d'abord, j'ai écrit "Selon moi". Je donne un témoignage, une opinion, je n'ai rien affirmé.

Cela fait 30 je que vis en anglophonie et que je passe mon temps à observer la langue et son évolution. Jai dû entendre per diem 1000 fois, et toujours dans le sens de "forfait de remboursement de frais journaliers", jamais dans le sens de "journalier" (per day, daily)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum latin Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5









phpBB (c) 2001-2008