Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
cédule (français), schedule (anglais) - Le mot du jour - Forum Babel
cédule (français), schedule (anglais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Tuesday 06 Mar 07, 4:37 Répondre en citant ce message   

cédule : n. fém. (vieilli) papier sur lequel figure une reconnaissance de dettes ou un engagement; ordonnance écrite d'un juge. (TLF)

anc. fr. cédule : bande de papier avec des inscriptions.

Étymologie :
Cédule vient du lat. schedula, bande de papier, du gr. skhida de la racine skhizein fendre, séparer (cf. schisme, schizophrène).

Le mot français médiéval cédule est passé en anglais :

anc. angl. sedule, cedule : 1397, bande de papier avec des inscriptions,
qui, à son tour a donné :
angl. schedule : emploi du temps, puis plus tard, horaire (de transports publics).
Le rétablissement du "s" initial au 15e s. est une imitation du latin.

(Etymonline)

Prononciations de l'ang. schedule :
Royaume-Uni [shé diül]
USA [ské diül]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 3142
Lieu: Helvétie

Messageécrit le Tuesday 06 Mar 07, 14:17 Répondre en citant ce message   

En Suisse, la cédule hypothécaire au porteur est la manière la plus moderne de créer un papier-valeur hypothécaire au porteur. Elle est en train de remplacer les Obligations Hypothécaires au Porteur (OHP).

En fait, c'est comme un billet de banque privé.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Wednesday 07 Mar 07, 5:42 Répondre en citant ce message   

En anglais, schedule signifie aussi barème, tableau de prix, inventaire.

angl. on schedule : à l'heure. Ex. the plane is on schedule (l'avion est à l'heure)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Monday 15 Oct 07, 23:03 Répondre en citant ce message   

Le mot Hongrie cédula (pron. "tsédoula") en hongrois signifie en général une petite feuille de papier, sur lequel on a écrit ou on va écrire quelque chose, ou un formulaire imprimé de petit format.

En particulier, il signifie une fiche établie par un chercheur. Le verbe cédulázni signifie établir un fichier.

Une variante familière du même mot est cetli ("tsetli" — probablement venu de l'allemand), qui veut dire un petit morceau de papier, souvent de forme irrégulière.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Monday 15 Oct 07, 23:46 Répondre en citant ce message   

En italien il y a Italien cedola (pr. tchédòla).

La schedula, anciennement fut une tablette en bois avec de la cire, pour y écrire.

Aujourd'hui, se refère specialement à une partie de la "cartella del Debito Pubblico" = un coupon d'un titre d'état
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 3:31 Répondre en citant ce message   

Le latin schedula « cédule » est clairement un diminutif latin en -ula formé sur un emprunt au grec mais la forme de base ne se laisse pas bien définir puisqu'on trouve selon les auteurs scida, schida ou scheda au sens de « feuille de papyrus, feuillet, page ». Et vouloir rattacher ces mots au thème *skhid- « fendre » (lat. scindō, gr. σχίζω [skhízō]) pose deux problèmes.

Un sémantique : en grec, tous les dérivés sur le thème σχιδ- ont les sens généraux de copeau, lambeau, esquille, fente et, en latin, le même thème scid- produit des déchirements, séparations, etc. Tout ça est un peu brutal, on n'est pas vraiment dans le domaine de la papeterie, ni même dans celui de la menuiserie si, comme le dit giòrss, il faut penser à une tablette de bois.

Un phonétique : comment expliquer le e des formes latines schedula et scheda ?

C'est pour les résoudre que Ernout et Meillet ont suggéré que cette petite feuille de papier, dont l'usage pouvait être d'écrire rapidement un mot, un billet, une reconnaissance de dette de jeu, avait pu voir son nom au moins contaminé par l'adjectif schedius « impromptu, fait sur-le-champ », emprunté au grec σχέδιος [skhédios] « improvisé ». Chantraine accepte ce point de vue.

Si on pense qu'un tel petit papier pouvait avoir été déchiré d'une feuille plus grande, se serait alors scida et schida qui auraient été contaminés par le thème *skhid-, soit via le latin, soit via le grec …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 12:24 Répondre en citant ce message   

En italien, scheda peut est rattaché aussi à une idée de rigidité.
La scheda telefonica c'est d'un material flexible mais dur.
Les autres "schede" sont, generalement, en carton ou papier dur.

Outis : tu dois lire http://www.etimo.it/?term=scheda&find=Cerca
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Piroska



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 1066
Lieu: Basse-Marche (France)

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 12:32 Répondre en citant ce message   

Giòrss, j'ai découvert, il y a quelque temps déjà, avec délice, le site que vous recommandez à Outis.
Pour moi — mais j'ose rarement parler après Outis le grand — le mot hongrois "cédula" a toujours eu, de façon si éclatante, une connotation de déchirement que j'ai envie de dire à propos de Meillet et Cie : "Quandocumque bonus dormitat Homerus" ("Parfois même le bon Homère sommeille").
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 14:14 Répondre en citant ce message   

Voici la référence que tu invoques :


On y reconnaît hélas le fourre-tout étymologique du XIXe siècle où l'on ne s'embarrassait pas de trop de rigueur.

Trois thèmes y sont mélangés en fonction de sémantismes voisins et d'une relative paronymie qui n'est peut-être qu'onomatopéique. Aujourd'hui, on pense qu'il ne faut pas négliger les difficultés du vocalisme. Je ne peux m'atteler à tous les points, mais je vais examiner les plus frappants.

Le verbe (σ)κεδάννυμι [(s)kedánnūmi], bien que son sens, « disperser, répandre en tous sens » (σκέδασις [skédasis] « dispersion », homérique) en soit assez éloigné, a été rapproché anciennement du thème *skid- en raison de sa forme ancienne σκίδνημαι [skídnēmai] (homérique). Mais on sait aujourd'hui que le i n'y est qu'une voyelle d'appui au degré zéro en comparant les alternances entre les présent à infixe nasal des thèmes consonantiques et leurs aoristes :
σκίδνημαι [skídnēmai] ἐσκέδασα [eskèdasa]
πίτνημι [pítnēmai] ἐπέτασα [epétasa]
κίρνημι [kírnēmi] ἐκέρασα [ekérasa]
etc.
Le « SKED-ÀNNYMI » n'a donc rien à faire dans cette histoire …

Le grec σχέδιον [skhédion] n'existe que comme neutre de l'adjectif signifiant « proche, imprévu, improvisé » dont j'ai parlé plus haut et qui dépend de la racine *segʰ- au degré zéro ; ni un autre σχέδιον, ni σχεδάριον [skhedárion] ne se trouvent dans aucun dictionnaire usuel de grec, ni ancien ni moderne, et doivent probablement être des mots de lexique : je soupçonne des diminutifs, formés en grec, du latin scheda !

Le verbe σχάζω [skházō] « inciser, ouvrir » a d'abord essentiellement été utilisé pour une veine dans la pratique de la saignée, d'où une évolution sémantique « laisser couler, laisser aller ». Son étymologie est loin d'être claire et les formes alternantes, inf. aor. σχάσαι [skhásai], autre prés. σχάω [skháō] aussi bien que le sanskrit chyati « couper, blesser » excluent une extension en dentale et ruinent le rapport avec *skid- qui, en outre, s'appliquait plus au bois qu'à la chair.

Dans tout ça, il n'y a guère que le gotique skaiðan (var. skaiþan) et les autres mots du germanique qui appartiennent à ce thème *skid- …

La science étymologique a évolué au cours du XXe siècle, elle est devenue plus rigoureuse et s'appuyer sur le Vocabolario etimologico della lingua italiana de Ottorino Pianigiani qui date de 1907 peut conduire à des imprécisions. Ces vieux ouvrages restent essentiels car ils contiennent beaucoup de choses, mais il reste prudent de les vérifier …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 15:02 Répondre en citant ce message   

Tu as peut-être totalement raison, mais explique moi la dérivation de
skaiðan (var. skaiþan) du thème *skid.

Si derive de ça, alors, en latin ancien, une prononce skaida aurait pu evoluer en skeda...
no?

Post Scriptum:
un autre italien du passé, Giacomo DEVOTO, disait que scheda aurait été du latin tard, venu d'une forme existante dans le grec tard
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 15:44 Répondre en citant ce message   

Il faut partir d'un degré o *skoid-, le o eurindien ayant donné a en germanique, y compris dans les diphtongues.

D'où le germanique commun *skaiðan dont témoigne le gotique. Ensuite, comme c'est aussi le cas en sanskrit et en français, la diphtongue ai a évolué en ae puis en ē dont témoigne la diphtongaison secondaire de l'allemand scheiden.

Mais en latin, les choses se sont faites en deux temps distingués par l'orthographe : l'évolution de ai s'est arrêtée (dans le courant du IIIe s. av.n.è.) à ae pour passer ensuite (début du IIe s. av.n.è.) à un ē ouvert. Mais comme le latin ne possédait pas ce son, on a continué à l'écrire ae, aussi bien dans les mots autochtones que dans les emprunts au grec : σκηνή [skēnḗ] > scaena !

Il est vrai que ce ae a souvent été ensuite écrit e mais, le plus souvent, on a des témoignages de la graphie du IIe s. et, ici, on ne connaît pas de *schaeda.

D'ailleurs, honnêtement, on imagine mal le latin empruntant un mot germanique dans le domaine de l'écriture, or une telle origine serait nécessaire pour justifier le a !

P.S. : J'ai le plus grand respect pour Devoto dont j'ai utilisé les travaux en étudiant l'ombrien mais il faudrait connaître les détails de sa démonstration …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2784
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 17:15 Répondre en citant ce message   

Oui, c'est vrai...maintenant, je trouve une "scheda" en Plinius ...dejà avec "e".
Mais...je me demande...
toutes cette "ae" et "e" que nous sont arrivées, ne seront pas dues simplement aux copistes medievales?
Sommes nous toujours surs que fussent la forme originale latine?

P.S. j'ai trouvé seulement deux lignes de Devoto, sans demonstration.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1374
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Tuesday 16 Oct 07, 19:15 Répondre en citant ce message   

En espagnol cédula / Catalan cèdula

Cédula de identidad (americain) = Carte d’identité (en Espagne, c’est le DNI : Documento nacional de identidad, anciennement cédula personal).

Cédula de habitabilidad = Certificat d’habitabilité.

Piroska a écrit:
Une variante familière du même mot est "cetli" ("tsetli" — probablement venu de l'allemand), qui veut dire un petit morceau de papier, souvent de forme irrégulière

On y reconnaît le mot allemand « der Zettel », qui vient aussi du latin schedula.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
guillaume



Inscrit le: 14 Dec 2005
Messages: 673
Lieu: Istanbul, natif du Québec

Messageécrit le Wednesday 17 Oct 07, 9:11 Répondre en citant ce message   

Il me semble que la tablette d'écriture latine schedula (ou l'italien cedola, ou encore l'espagnol cédula) pourrait être à l'origine de l'arabe jadwal *jdwl dans la définition 2 (s.v.p. me donner la graphie en arabe)

1. canal d'eau, 2. cahier à lignes, index, tableau d'écriture

Qui a donné le turc cetvel [djetvel], règle (ou Té) à dessin, par le biais de l'expression technique cedvel tahtası, planche à dessin (litt. planche à règle).

(Source : Sözlerin Soyağacı)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8212
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 13 Aug 11, 7:54 Répondre en citant ce message   

Guillaume aura attendu bien longtemps une réponse à sa demande ... : le mot arabe [ǧadwal] s'écrit جدول
(Le sens de "rigole, ruisseau", sens 1 de Guillaume, m'incite à imaginer l'existence d'un homonyme.)

L'AED en ignore l'origine, tout en donnant le mot anglais schedule comme une de ses possibles traductions.

Je suis bien d'accord avec Guillaume pour sentir un double lien - morphologique et sémantique - fort entre ces deux mots, et donc pour voir dans le latin schedula l'étymon probable de جدول dont la structure quadriconsonantique révèle presque à coup sûr un emprunt, lequel aurait pu avoir d'abord la forme phonologiquement attendue *šadūla avant de prendre celle de ǧadwal par contamination avec un mot ayant un tout autre sens... et dont l'origine reste à trouver.

@ Piroska : Ernout Meilletque non dormitant : ... ou alors, en compagnie, car Calvert Watkins, souvent pokornien et hardiment généreux, se garde bien ici, en accord avec Outis, d'associer schedule à schizo- ...


Dernière édition par Papou JC le Saturday 13 Aug 11, 19:21; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008