Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Amok (allemand) / amuk (malais) - Le mot du jour - Forum Babel
Amok (allemand) / amuk (malais)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Saturday 17 Mar 07, 18:26 Répondre en citant ce message   

En allemand, "der Amokläufer" désigne le "tueur fou" et "Amok laufen" signifie que l'on court en tout sens , saisi par une folie meurtrière autant que suicidaire.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Saturday 17 Mar 07, 21:25 Répondre en citant ce message   

angl. to run amok (ou amuk ou amuck) : v. 1670 courir comme quelqu'un qui a perdu la raison.

Dernière édition par Jacques le Monday 28 Nov 11, 1:00; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 2865
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le Saturday 17 Mar 07, 21:37 Répondre en citant ce message   

Le terme αμόκ s’utilise aussi en grec avec le sens de "crise de folie".

Ainsi, on peut avoir la phrase :
- Έπαθε αμόκ και σκότωσε πέντε ανθρώπους (Il a eu une crise de folie et a tué cinq personnes)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Saturday 17 Mar 07, 22:14 Répondre en citant ce message   

Le terme est à rapprocher de l'anglais berserk ou berserker qui serait lui plutôt d'origine nordique.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 9:54 Répondre en citant ce message   

Le mot "berserk" viendrait du norvégien "bara särk", littéralement "poitrine nue" car, sous l'effet de boissons hallucinogènes, ces guerriers fous combattaient sans protection d'aucune sorte.
On prétend qu'ils auraient donné naissance au mythe du loup-garou.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Sunday 18 Mar 07, 10:26 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
le terme est à rapprocher de l'anglais berserk ou berserker qui serait lui plutôt d'origine nordique

C'est peut-être un peu superficiel. Les berserkir (nom. sing. berserkr) étaient avant tout des guerriers. On pourra consulter l'article de wikipedia (l'allusion aux Romains y fait référence aux Harii décrits par Tacite, Germania 43.5, quelques secondes de chargement).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 18 Oct 10, 11:33 Répondre en citant ce message   

Rejsl a écrit:
Il existe en allemand le terme Allemand der Amokfahrer désignant un chauffard qui sous un coup de folie, sous l'emprise de la boisson ou pour toute une autre cause fonce sur des gens en voiture.

Extrait du Fil chauffard (Dictionnaire Babel) : ICI
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 27 Mar 14, 11:30 Répondre en citant ce message   

L'hypothèse du syndrôme d'amok a été envisagée dans le cadre de la disparition du Boeing de la Malaysian Airlines.

Le Figaro du 19.03.2014 a écrit:

Boeing disparu: et si les pilotes avaient succombé au syndrôme de l'Amok...

INTERVIEW - Parmi les pistes étudiées, la crise de folie meurtrière d'un des pilotes n'est pas exclue. Un comportement qui porte un nom dans la culture asiatique : l'Amok, explique Rebecca Duvillié, ethnopsychologue à l'Université Paris V.

Après dix jours de recherches intensives, la disparition du Boeing 777 de Malaysian Airlines reste toujours inexpliquée. Les deux pilotes sont au centre de l'enquête, alors que la trajectoire de l'appareil a manifestement été modifiée par quelqu'un présent dans le cockpit qui maîtrisait le fonctionnement de l'avion. La piste d'un détournement ou d'un suicide plane. Dans la culture asiatique, la crise de folie d'un seul homme porte un nom: l'Amok. Ce phénomène a passionné scientifiques et écrivains, à l'image de Stefan Zweig qui en a tiré une nouvelle devenue un classique de la littérature. Rebecca Duvillié, ethnopsychologue à l'université Paris 5, explique au Figaro dans quelle mesure cette pathologie psychiatrique n'est pas à exclure du champ des recherches.

LE FIGARO - Que désigne l'Amok, cette crise de folie meurtrière qui mène au suicide?

REBECCA DUVILLIÉ: C'est une maladie psychiatrique observée dans plusieurs pays asiatiques comme la Malaisie ou les Philippines. Elle a été théorisée dans les années 1950 par des ethnologues et des psychiatres. Parmi eux, il y a Georges Devereux, le fondateur de l'ethnopsychiatrie. Dans les cultures traditionnelles, l'Amok désigne la course soudaine, effrénée et meurtrière d'un homme possédé par un esprit vengeur. C'est une pathologie exclusivement masculine. Les coureurs d'Amok sont des guerriers humiliés, qui n'arrivent pas à leur dessein. L'issue logique est le suicide.

Pourquoi l'Amok concernerait uniquement les personnes de culture asiatique?

Une maladie s'inscrit dans une culture, un contexte social. C'est ce qu'on intègre en ethnopsychiatrie. Georges Devereux l'expliquait ainsi: lorsqu'un individu a des pulsions psychiatriques, c'est sa culture qui lui prescrit comment les exprimer. D'un point de vue occidental, nous parlerions de pathologie psychiatrique. Mais dans leur culture, c'est une forme de punition qui se traduit par un envoûtement d'esprits vengeurs. Et ce contexte culturel est essentiel pour comprendre cette maladie.

Peut-on prévoir et prévenir une crise d'Amok?

Non, absolument pas. Le coureur d'Amok n'a pas nécessairement de prédispositions psychiatriques. Il peut passer à l'acte de manière imprévisible dans n'importe quel contexte.

En plein vol, par exemple?

Ce pourrait être une hypothèse à envisager dans l'enquête sur la disparition du Boeing. Il faudrait observer le contexte familial des personnes dans le cockpit: quelles étaient leurs croyances, leur représentation du monde ou leurs critères de la normalité. Mais quoi qu'il en soit, il n'aurait probablement pas été possible de déceler ce type de penchant en amont. Les tests de recrutement des pilotes ne sont pas faits pour les détecter.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 27 Mar 14, 13:59 Répondre en citant ce message   

Selon etymonline :

angl. amok, amuk : adv. 1670 terme issu du malais amuk "attaque furieuse", "puis personne de Malaisie prise de frénesie", écrit à l'origine sous la forme portugaise amouco ou amuco
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
cayaux



Inscrit le: 23 Feb 2014
Messages: 154
Lieu: Mons en Hainaut belge

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 16:59 Répondre en citant ce message   

Néerlandais amok maken = voir rouge, causer des troubles
de amokmaker : le fauteur de troubles.

du malais "amuk" (la rage, la forte colère), de la racine "wök" en vieux javanais.

Immédiatement après la fondation de Batavia (Djakarta) en 1619, le mot apparaît en 1622 en néerlandais;
"amoc spelen" (être dans une rage folle) on peut également trouver "amok" associé aux verbes "schreeuwen = crier, "slaan" = frapper, "spuwen" = cracher.

Actuellement " amok maken " est un euphémisme pour dire se mettre dans une rage folle.

Exemple tiré d'un mémoire de traduction : " Ik zei dat hij moest vertrekken en toen maakte hij amok." ( je lui dis qu'il devait partir et il se mit alors dans une rage folle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Friday 28 Mar 14, 18:12 Répondre en citant ce message   

Citation:
de la racine "wök" en vieux javanais.
Peux-tu indiquer la référence ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 27 Mar 15, 11:57 Répondre en citant ce message   

Je découvre ce terme dans la presse allemande, le quotidien Bild présente ce titre :
Was steht in der geheimen Krankenakte des Amok-Piloten?
Que révèle le dossier médical confidentiel du pilote-fou?

Sur le site du Figaro :
En Allemagne, la presse s'interroge sur Andreas Lubitz, le « pilote amok »

Ce terme Amok se rencontre surtout dans la locution : Amok laufen : devenir fou
Il s'agit d'une folie meurtrière.

C'est un mot d'origine malaisienne qui fait son apparition dans le domaine de l'ethnologie, qu'on retrouve aussi en français.
En français, il est attesté dans le TLF
amok : "folie meurtrière particulière au Malais"
par synecdoque, substantif et adjectif : "individu qui se trouve dans cet état de folie"

On le trouve dans la Nausée de Sartre :
des Samoyèdes, des Nyams-Nyams, des Malgaches, des Fuégiens célèbrent les solennités les plus étranges, mangent leurs vieux pères, leurs enfants, tournent sur eux-mêmes au son du tam-tam jusqu'à l'évanouissement, se livrent à la frénésie de l'amok, brûlent leurs morts, les exposent sur les toits, les abandonnent au fil de l'eau sur une barque illuminée d'une torche...

C'est Balzac emploie le terme amoc dans Voyage de Paris à Java :
"Le Javanais est brave, hospitalier, généreux et bon. Cependant, l'opium le rend parfois furieux, et souvent, dans son ivresse, il fait le vœu singulier de mettre à mort tous ceux qu'il rencontrera. Ce vœu se nomme amoc. Cette disposition à la frénésie et son état normal sont si bien connus, que, lorsqu'un Javanais court par les rues avec un amoc en tête, les habitants sortent aussitôt sans trop d'épouvante de leurs logis, et vont à la rencontre du fou, en tenant devant eux une grande fourche avec laquelle ils le saisissent par le cou; d'autres lui jettent un nœud coulant, et on l'étrangle parfaitement sans autre cérémonie. Certes, en Europe, cette coutume aurait des dangers. Bien des gens y feraient des amoc sans s'en douter. Mais, notre civilisation n'ayant pas passé par là, les fourches et les nœuds coulants sont incapables de se prêter à tuer même un vieil oncle riche. Ce fait irrécusable conclut, j'en suis bien fâché, contre l'élégance de nos mœurs et l'esprit de notre société, qui est devenue l'entrepôt du bien et du mal."

En anglais, chez James Cook, Voyages (1790) :
To run amock is to get drunk with opium‥ to sally forth from the house, kill the person or persons supposed to have injured the Amock, and any other person that attempts to impede his passage.

Voir aussi Wikipédia


Der Amokläufer est le titre d'une nouvelle de Stefan Zweig, il a été traduit en français sous le titre : Amok ou le fou de Malaisie
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 27 Mar 15, 18:27 Répondre en citant ce message   

On signale plus haut les formes amock / amuk en anglais.
J'ai toujours rencontré (presse, dictionnaires ou littérature) la forme amok.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Xavier
Animateur


Inscrit le: 10 Nov 2004
Messages: 3584
Lieu: Μασσαλία, Prouvènço

Messageécrit le Friday 27 Mar 15, 23:02 Répondre en citant ce message   

Concernant l'étymologie du terme malais, Sergey Kullanda, Studia Anthropologica (2010) apporte les précisions suivantes :

Le malais amuk signifie : "rage désespérée" Il n'a pas d'origine malaise mais s'explique facilement par un emprunt à l'ancien javanais amūk, dérivé du radical wūk (addict) avec le préfixe -an qui a le sens de "se comporter, se conduire comme"
Ce terme doit être différencié des homonymes (selon le dictionnaire d'ancien javanais de Piet Zoetmulder, 1982)
wūk (1) : putrescent
wūk (3) : attaque furieuse : ce terme a influencé le sens du premier wūk, d'où le sens du terme malais.
Ce concept d'amok semble provient du milieu social et culturel de l'ancien javanais et fut ultérieurement adopté par les Malais.

Le sens de wūk (2) se retrouve seulement dans l'expression wūk turū : s'adonner, s'abandonner au sommeil (turū signfie en ancien javanais : sommeil)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Saturday 28 Mar 15, 0:41 Répondre en citant ce message   

max-azerty a écrit:
Le mot "berserk" viendrait du norvégien "bara särk",

Ce norvégien a sacrément une tête de suédois. mort de rire
Le mot est plus ancien que la division scandinave, il fait partie du fond commun. Il faudrait que quelqu'un relise les sagas islandaises en langue originale pour vérifier si le mot y est déjà. confus
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008