Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
mercuriale (français) - Le mot du jour - Forum Babel
mercuriale (français)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 30 Mar 07, 18:41 Répondre en citant ce message   

Une mercuriale

Du latin mercurialis, qui a un rapport avec Mercure, et mercredi signifiant le jour de Mercure.

Une mercuriale était une assemblée des cours souveraines qui se tenait autrefois le premier mercredi après les vacances de la Saint Martin et de Pâques, et dans laquelle le président ou celui qui le remplaçait prononçait un discours mêlé d'éloges et de blâmes sur la manière dont la justice avait été précédemment administrée.

Source : Grand Dictionnaire Universel du XIXème siècle de Pierre Larousse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Groultoudix



Inscrit le: 05 Apr 2007
Messages: 137
Lieu: Lyon

Messageécrit le Friday 06 Apr 07, 16:14 Répondre en citant ce message   

Mercuriale... ce mot me rappelle mes années de botanique.
La mercuriale est aussi une plante, une "mauvaise herbe" typique des jardins car elle est envahissante et ne se rattrape pas par la beauté de ses fleurs, petites et jaunâtres ou verdâtres (*).

Les mercuriales (genre Mercurialis) sont nommées en l'honneur du dieu Mercure. On s'en serait douté, mais... pourquoi ? Mercure aurait révélé aux hommes les propriétés médicinales de cette plante. Dont acte.

(*) Digression sur la séparation des sexes chez les mercuriales :
site de l'INRA ( http://www.dijon.inra.fr/hyppa/hyppa-f/meran_fh.htm ) : Fleurs mâles jaunâtres (...) en épi et fleurs femelles vertes.

La mercuriale est un exemple de plante dioïque, c'est-à-dire que ses fleurs ne sont pas à la fois mâles et femelles (étamines et pistil). Comme dans les lycées de l'ancien temps, la mixité est prohibée : un pied ne porte que des fleurs mâles OU que des fleurs femelles.
Une plante monoïque a des fleurs uniquement mâles ou uniquement femelles, mais qui cohabitent sur le même pied en des endroits différents (exemple : le maïs).

J'ai cherché l'étymologie (sur Wikipedia): "dioïque" est formé à partir du grec ancien di, deux, et oikia, maison. Oikia, le mot à tout faire : de l'éco-logie avec ses éco-systèmes (notion d'habitat), jusqu'à l'éco-nomie (compter à la maison ?)... Digression dans la digression : J'aime en particulier l' "économie domestique" (domus=maison, en latin cette fois).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2693
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 06 Apr 07, 17:53 Répondre en citant ce message   

Il n'est pas si évident que les mercuriales tirent leur nom directement du mercredi !
Faisons un peu d'histoire des mots, ici c'est du latin.

Au départ merx « marchandise », d'où un verbe mercor « faire commerce de » et, avec le préfixe cum (« avec »), commercor (> « commercer »). Le participe mercatus prendra le sens de « commerce, marché » et sera largement diffusé : outre les langues romanes (mercato, marché, etc.), l'allemand Markt, l'irlandais marcat.

Quant à merx lui-même, il passera à l'ancien français merz puis spécialisera son emploi et donnera le nom de métier « mercier ». Petite collision linguistique : le coton soyeux dit « coton mercerisé » doit son nom à son inventeur, l'anglais John Mercer !

Ensuite, sur mercatus on refait un verbe mercatare dont le participe mercatans donnera « marchand » (sur lequel le français refera « marchander », etc.).

Le latin merx donnera aussi merces « prix payé pour une marchandise », puis « salaire, gage » (d'où mercenarius > « mercenaire ») et, au figuré, « récompense, punition » d'où « merci » !

Les Romains avaient une multitude de petits dieux aux fonctions limitées et spécifiques dont il tiraient souvent leurs noms. Celui qui présidait aux marchés s'appelait ainsi Mercurius (avec un suffixe -urius qu'on retrouve dans plusieurs autres de ces noms). Bien sûr, son domaine et son importance se sont largement étendus quand il a été assimilé à Hermès (ce qui est aussi arrivé à Volcanus « Vulcain » assimilé à Héphaïstos, Diana « Diane » à Artémis, etc.).

Du dieu Mercurius on a tiré indépendamment Mercurii dies « jour consacré à Mercure » (> mercredi) et mercuriales « membres du collège des marchands ». Et c'est par une collusion des deux que le sens « cours de justice » a été plus tard donné à mercuriale. Mais on notera qu'une mercuriale est aussi en français le tableau des cours des marchandises, tableau qui était anciennement établi par les *mercuriaux.

Mercure a été associé à la première planète du système solaire car celle-ci était déjà associée à Hermès en Grèce (Aristote, Rhétorique). Je passerai sur la plante « mercuriale » déjà expliquée par Groultoudix et sur le « mercure », nom donné à l'ancien hydrargent (argent liquide, préfixe grec hydr- « eau », d'où le symbole Hg) ou aussi vif-argent pour des raisons astrologico-alchimiques.

Mais un souvenir ému pour les flatteuses peintures de guerre du mercurochrome de mon enfance …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 06 Apr 07, 18:03 Répondre en citant ce message   

Deux autres sens de ce mot : mercuriale

- nom vulgaire donné à une espèce de tortue: la chélonée coriacée

- réprimande en forme de discours : faire une mercuriale à quelqu'un
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2693
Lieu: Nissa

Messageécrit le Friday 06 Apr 07, 18:44 Répondre en citant ce message   

Pierre a écrit:
mercuriale  … est le nom vulgaire donné à une espèce de tortue: la chélonée coriacée

Bien intéressant, mais je n'arrive pas à mettre la main sur cette tortue que Gougoule ne semble pas connaître …
Ma meilleure hypothèse est qu'il s'agisse de la très-rare et très-menacée tortue-luth (Dermochelys coriacea) mais je n'ai trouvé aucun témoignage de ce qu'elle soit appelée « mercuriale », nom qui devrait en principe revenir à la tortue de Grèce (Testudo marginata), espèce avec la carapace de laquelle Hermès enfant inventa la lyre dont il fit ensuite don à Apollon (Homère, Hymne à Hermès).

Cela reste mystérieux. À moins que, par association d'idée avec le luth, à la forme duquel la tortue doit son nom …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Pierre



Inscrit le: 11 Nov 2004
Messages: 1189
Lieu: Vosges

Messageécrit le Friday 06 Apr 07, 19:48 Répondre en citant ce message   

Oui Outis, cette info saisie dans un ancien Larousse n'est pas très connue.

Un simple ligne sur le Web pour ce sens du mot mercuriale

Un des noms vulgaires de la sphragide coriacée (chéloniens), dite aussi luth, rat de mer, tortue à clin ; c'est la chélonée coriacée de certains auteurs, LEGOARANT.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8200
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 15 Sep 11, 21:30 Répondre en citant ce message   

Je voudrais juste ajouter quelques mots à la quasi complète liste faite par Outis des membres de cette intéressante petite famille : le prénom espagnol - et aussi marque de voiture - Mercedes (pour María de las Mercedes = Marie des Grâces), et l'adjectif péjoratif mercantile.
Sans oublier un petit détour par la "rue mercière" à Lyon, très vieille rue étroite du centre ville où les péripatéticiennes du coin faisaient jadis - et peut-être encore - commerce de leurs charmes. (Vieux souvenirs de lycéen boutonneux ... ce n'est pas très loin du lycée Ampère...) On dirait maintenant : rue commerçante, le mot mercier n'ayant gardé que son emploi nominal et le sens restreint donné plus haut par Outis.


Dernière édition par Papou JC le Thursday 15 Sep 11, 21:46; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jacques
Animateur


Inscrit le: 25 Oct 2005
Messages: 6529
Lieu: Etats-Unis et France

Messageécrit le Thursday 15 Sep 11, 21:39 Répondre en citant ce message   

angl. mercurial : adj.
1) astrol. sous l'influence de la planète Mercure.
2) psych. de caract. changeant et imprévisible . Prob dérivé de (1)


Jacques a écrit:
Jacques a écrit:
Le mot anglais "lunatic" est très fort, il désigne un fou, alors que le mot français "lunatique" ne désigne qu'une personne d'humeur changeante (comme les phases de la lune).
angl. mercurial : lunatique
En anglais on dirait "mercurial" pour qualifier un tempérament changeant et imprévisible, comme celui de Khadafi par exemple.


Recherche sur Google.com de "Ghadafi + mercurial". Résultat : > 1 million de sites


Dernière édition par Jacques le Friday 23 Dec 11, 5:11; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8200
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 15 Sep 11, 21:49 Répondre en citant ce message   

Lunatique, martial et mercurial : tout pour plaire la première moitié de la semaine !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Thursday 15 Sep 11, 21:51 Répondre en citant ce message   

Cette tortue mercuriale est aussi appelée tortue luth. La voici présentée par Buffon:


Citation:
a En latin, lyra.
Rat de mer, et tortue à clin, par les
pêcheurs de plusieurs contrées.
Tortue luth. M. d’Aubenton, Encyclopédie
méthodique.
Testudo Coriacea. I. Linn. amphibia reptilia.
Tortue
couverte comme de cuir, ou tortue mercuriale. Rondelet, Histoire des
poissons. Lyon, 1558.
Testudo coriacea, Vandell. ad Linn., Patav. 1761.
4.
Testudo coriacea, Hist. naturelle des tortues, par M. Schneider.
Tiré de Gallica.

L'explication de ce nom vernaculaire ( sous toute réserve): Mercure se serait servi de la carapace de ce type de tortue pour faire la caisse de résonnance de sa lyre, créant ainsi le luth.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Friday 16 Sep 11, 0:47 Répondre en citant ce message   

Il semble que ce terme " tortue mercuriale" fut directement inventé par Guillaume Rondelet dans son Histoire des Poissons écrite en 1554 en latin et traduite en français environ quatre ans plus tard.

Voici ce qu'il dit:
Citation:
" De la Tortue couverte comme de cuir ou de la Tortue mercuriale"


Citation:

ΧΕΛΏΝΗ Θαλαζήα, Testudo marina en Latin, ou mus marinus selon Pliné aucunesfois. Les François les appellent toutes Tortues, en Languedoc Tortugues , en Hespagne Tortugas , les Italiens Galanas. Celle qui est ici pourtraite ha la couverture , comme de Cuir de Beuf ou vache delia courroié, cestadire dur é noir. Je l'appelle aussi la Tortue Mercuriale à raison que c'est ceste espèce de Tortue de la semblance de laquelle Mercure a trouvé l'invention du leut ou luc , après la retraite du Nile l'aiant trouvée au rivage, la chair toute consumée, restants les ners désechés é tendus faisant son au toucher, à laquelle notre leut est si semblable, que lateste é les pieds ostés, il ni a persone le voiant de loin qui ne die que soit un leut dans son estui . car comme le leut, ainsi cette Tortue...


Suit une longue description de la tortue sans autre référence à Mercure.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8200
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 12 Dec 11, 17:34 Répondre en citant ce message   

Le mot phénicien (punique, carthaginois) pour "commercer" reposait sur le groupe consonantique mkr, probablement issu du sumérien damgar, "marchand, commerçant".
Je note la proximité sémantico-formelle, moyennant une métathèse, entre ce mot et le latin merx, ce dernier déclaré "sans étymologie connue" par Ernout et Meillet...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
flo



Inscrit le: 03 Oct 2010
Messages: 286
Lieu: La Rochelle

Messageécrit le Tuesday 13 Dec 11, 9:19 Répondre en citant ce message   

Le terme de mercier, mercière tend à disparaître des rues. On trouve quand même des merceries en ligne aujourd'hui. Jusqu'à voici quelques années encore nous en avions une ancienne à La Rochelle, rue des Merciers précisément, aujourd'hui très regrettée par leurs anciennes clientes.
Par contre le terme ne recouvre plus que le commerce de produits liés à l'habillement (fils, boutons...) alors que c'était à l'origine le commerce de produits beaucoup plus variés comme la joaillerie (logique puisque pierres et passementeries abondaient dans les costumes) ou la coutellerie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10762
Lieu: Lyon

Messageécrit le Monday 19 Dec 11, 13:02 Répondre en citant ce message   

Royaume-Uni mercurial :
- changeant - d'humeur changeante
- versatile
- lunatique
- vif



- Kim Jong Il, the mercurial and enigmatic North Korean leader (...) has died.
= Kim Jong Il, le lunatique et énigmatique leader nord-coréen, est mort.

[ The New York Post - 19.12.2011 ]

On pourrait, dans le cas de ce dictateur, utiliser lunatic dans son acception anglaise :
- lunatic : fou - dément


- Voters are more restless and mercurial, rallying around candidates quickly and abandoning them even more rapidly.
= Les électeurs sont plus impatients et changeants, ils se rallient rapidement à des candidats et les abandonnent encore plus rapidement.

[ The Guardian - 13.12.2011 ]


mercurial est régulièrement employé par la presse sportive anglophone, notamment pour définir un footballeur au centre de gravité bas, donc de petite taille. Il s'agit le plus souvent d'un N.10, milieu offensif et organisateur du jeu. Un joueur mercurial est un joueur au jeu imprévisible.


- He is nothing like the mercurial little Argentinian.
= Il n'a rien à voir avec le petit Argentin au jeu imprévisible. (= Lionel Messi)

[ The Guardian - 18.12.2011 ]


Dans la presse sportive française, y compris dans les commentaires télé, il n'est pas rare d'entendre dire d'un joueur comme Lionel Messi qu'il est vif-argent.


- Soumah (= joueur de Guingamp) n'est plus le vif-argent d'il y a encore quelques mois.

[ Le Télégramme - 28.01.2010 ]


Le terme vif-argent était autrefois le nom utilisé pour désigner le mercure.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008