Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
σπονδοφόρος [spondophoros] (grec) - Le mot du jour - Forum Babel
σπονδοφόρος [spondophoros] (grec)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2920
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le samedi 14 mai 05, 19:38 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

En grec σπονδοφόρος c'était une sorte de messager de l'Antiquité grecque qui allait de ville en ville pour annoncer le déroulement des jeux olympiques et la trêve qui devait suivre.

de σπονδή, libation
et φορεύς forme archaïque mais aujourd'hui on utilise le verbe φέρω porter, transporter

Amphore= αμφορείς (άμφι +φορεύς ) (qui porte avec deux) vase à deux anses
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Jean-Charles
Animateur


Inscrit le: 15 mars 2005
Messages: 3159
Lieu: Helvétie

Messageécrit le dimanche 15 mai 05, 9:35 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Doit-on en conclure que les Grecs voyaient (voient) les jeux olympiques comme une occasion de faire ripaille ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2920
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le dimanche 15 mai 05, 10:14 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Oui, puisque les jeux olympiques étaient considérés comme le plus grand événement sportif, le calendrier même était basé d'après la date des jeux. Parallèlement aux sports, il y avait des manifestations artistiques. Je te renvois à l'article de Xavier et au mien sur cet événement.

http://www.lexilogos.com/jeux_olympiques_origine.htm
http://users.hol.gr/~helen/index.files/HISTOIRE_JO/jeuxolympiques.html
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nico



Inscrit le: 12 mai 2005
Messages: 23

Messageécrit le jeudi 19 mai 05, 10:22 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Les JO originels n'étaient pas que sportifs. Il existait effectivement des "compétitions" de tribuns, de théâtre et même de sculpteurs ou de poètes... Il est intéressant de noter que ceci existe encore dans ce qu'on appelle "les Jeux de la Francophonie". Pour avoir couvert ceux de 1997 à Madagascar, je peux dire que c'est très intéressant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Helene



Inscrit le: 11 nov 2004
Messages: 2920
Lieu: Athènes, Grèce

Messageécrit le jeudi 19 mai 05, 13:15 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Mais justement dans mon article, j'en fais part peut être un peu brièvement car j'insiste davantage sur le cérémonial des jeux et les épreuves, mais voici ma phrase qui rejoint ce que tu dis :

Citation:
Parallèlement aux compétitions sportives avaient lieu des manifestations intellectuelles, artistiques comme la lecture, la récitation, les expositions
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5732
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mardi 02 nov 10, 9:30 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

σπονδή, "libation, traité ou trève sous la garantie d'une libation aux dieux", est aussi - et je dirais "surtout" - à l'origine du terme de métrique spondée, abréviation de spondeios pous, pied de deux syllabes longues, utilisé à l'origine dans les chants de libation.
Le mot est apparenté au verbe latin spondere, sponsus, "prendre un engagement solennel de caractère religieux", à l'origine d'une petite famille française qui va de répondre et riposte à époux en passant par le récent sponsor emprunté à l'anglais.


Dernière édition par Papou JC le mercredi 12 sep 12, 7:48; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 8656
Lieu: Lyon

Messageécrit le lundi 30 juil 12, 16:07 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

tedoforo (italien) :
- autre mot suffixé en -phore et lié aux J.O.
- désigne le porteur de flambeau / flamme olympique
- lire le MDJ tedoforo (italien)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5732
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le lundi 30 juil 12, 17:06 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Pour l'élément -phore, voir la grande famille FERTILE.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 8656
Lieu: Lyon

Messageécrit le lundi 10 sep 12, 14:44 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Lire le Fil Les mots de l'olympisme (J.O.).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC



Inscrit le: 01 nov 2008
Messages: 5732
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le mercredi 12 sep 12, 7:54 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Jean-Charles a écrit:
Doit-on en conclure que les Grecs voyaient (voient) les jeux olympiques comme une occasion de faire ripaille ?

C'est aller un peu vite, à moins que tu ne plaisantes. Comme je viens de l'ajouter plus haut, la libation d'alors était destinée aux dieux, pour sceller la trêve des Jeux ; rien à voir avec l'emploi familier actuel de ce mot.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 avr 2008
Messages: 534

Messageécrit le mercredi 12 sep 12, 13:01 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Il y a tout de même ici un certain nombre de choses à préciser :

Hélène a écrit:
En grec σπονδοφόρος c'était une sorte de messager de l'Antiquité grecque qui allait de ville en ville pour annoncer le déroulement des jeux olympiques


Le porteur de libation n'intervenait pas seulement pour les jeux olympiques. Il s'agit à l'origine d'un fonctionnaire religieux chargé d'assister les prêtres en portant les coupes et le vin des libations. Il a pris rapidement les fonctions de messagers officiels, intervenant dans les relations entre cités grecques, lorsqu'il fallait recourir à des libations (donc lors d'une annonce officielle, particulièrement pour sceller un pacte) : c'est donc lui qui est chargé d'apporter les propositions d'armistice, de paix, d'alliance entre deux cités.

À l'époque romaine, le mot servira pour traduire le latin fetialis, qui désigne un prêtre chargé de déclarer la guerre selon un rite précis, de présider aux formalités et à la rédaction de traités.

Il est vrai qu'une des occasions les plus connues de l'intervention des spondophores se trouve au moment des événements panhelléniques, lorsque les cités grecques se réunissent et doivent donc sceller une trève momentanée au milieu de leurs conflits incessants. Ces événements panhélléniques, ce sont des fêtes religieuses, par exemple les mystères d'Eleusis (les spondophores d'Eleusis étaient célèbres et respectés : la charge était toujours attribuée aux membres de deux mêmes familles), et les jeux panhélléniques.

J'en profite donc ici pour préciser que dans l'Antiquité, les grands jeux panhelléniques se déroulaient tous les ans avec un roulement sur quatre ans (période appelée Olympiade) :
- la première année, les jeux se déroulaient à Olympie : les jeux olympiques en l'honneur de Zeus
- la deuxième année, ils se déroulaient à Delphes: les jeux pythiques en l'honneur d'Apollon
- la troisième année, ils se déroulaient à Corinthe: les jeux isthmiques en l'honneur de Poséïdon
- la quatrième année, ils se déroulaient à Némée : les jeux néméens en l'honneur de Zeus
(ça, c'est en gros : en fait, c'était parfois un peu plus compliqué ; sans compter que d'autres jeux panhelléniques existaient en parallèle de ce cycle)

Nico a écrit:
Les JO originels n'étaient pas que sportifs. Il existait effectivement des "compétitions" de tribuns, de théâtre et même de sculpteurs ou de poètes...

Je crois bien que non ! À Olympie, toutes les épreuves étaient sportives, me semble-t-il (lorsque Hérodote, d'après le récit souvent cité, se rend à Olympie pour présenter ses Histoires, il le fait en marge, il ne participe pas à un concours). Des épreuves artistiques existaient en revanche aux autres jeux du cycle (notamment aux jeux pythiques, en l'honneur d'Apollon, dieu des arts).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 oct 2006
Messages: 8656
Lieu: Lyon

Messageécrit le mercredi 15 jan 14, 18:31 Répondre en citant ce message, ATTENTION : n'abusez pas des citations!   

Papou JC a écrit:
Le mot est apparenté au verbe latin spondere, sponsus, "prendre un engagement solennel de caractère religieux", à l'origine d'une petite famille française qui va de répondre et riposte à époux en passant par le récent sponsor emprunté à l'anglais.

- A despondent Smith had his bags packed for Indiana and flew with the club.
= C'est un JR Smith déprimé qui a fait préparer ses affaires et a pris l'avion avec son équipe pour aller jouer à Indiana.

[ The NY Post - 15.01.2014 ]

(le club ne compte plus trop sur lui, il joue peu)


Royaume-Uni despondent : abattu - déprimé

despondence / despondency : découragement - abattement

despondently : d'un ton découragé

etymonline a écrit:

despondence (n.)

1670s, from Latin despondere "to give up, lose, lose heart, resign, to promise in marriage" (especially in phrase animam despondere, literally "give up one's soul"), from the sense of a promise to give something away, from de- "away" (see de-) + spondere "to promise" (see spondee). A condition more severe than despair.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel : Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008