Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
春 chūn (chinois mandarin) printemps - Le mot du jour - Forum Babel
春 chūn (chinois mandarin) printemps
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Leo



Inscrit le: 23 Jul 2006
Messages: 137

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 20:10 Répondre en citant ce message   

Note: j'ai effectué quelques modifications, indiquées en marron, en fonction des remarques faites à la suite.

chun1 : printemps

mais aussi et en même temps, selon le contexte et les compositions, joyeux, jeune, amour, désir, vie (selon le CEDICT)
Quelqu'un peut-il nous donner des exemples où la polysémie se révèle?
春天 chun1tian1, ainsi que 春季 chun1ji4 restreignent le sens à printemps

Le sinogramme provient de plantes qui poussent sous le soleil : 日 ri4 : soleil, jour (selon zhongwen.com)
(enfin, sur le soleil dans l'écriture)
semensat a écrit:
Le caractère chinois représente à la base "le soleil qui fait germer les plantes", ainsi que le montre la plus ancienne forme du caractère :
EDIT: Utilisé aussi en japonais: haru はる : printemps (selon dico.fj.free.fr)

Français printemps: primus tempus
Espagnol primavera : prima vera (cf. primevère) PRÉCISION: comparer avec le mot primevère, de même origine que primavera.
Pour spring et spring time, voir http://projetbabel.org/forum/viewtopic.php?t=4158


Dernière édition par Leo le Thursday 03 May 07, 17:57; édité 3 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Bastian



Inscrit le: 06 Jan 2007
Messages: 103
Lieu: Nissa

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 20:48 Répondre en citant ce message   

Leo a écrit:
Espagnol primavera : prima vera (cf. primevère)

Pas d'accord, ça ne vient pas de la primevère (d'ailleurs c'est une fleur originaire pour l'essentiel des zones tempérées de l'hémisphère nord, donc loin de l'Espagne, Italie, pays d'oc... qui disent tous plus ou moins la même chose (Italien : primavera, Niçois (langue d'oc): prima, etc.).
Il s'agit de la "prima vera stagione", i.e. "première vraie saison", abrégée en "prima vera", contractée parfois en "primavera", voire réduite au simple "prima".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Leo



Inscrit le: 23 Jul 2006
Messages: 137

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 20:52 Répondre en citant ce message   

Bastian a écrit:
Pas d'accord, ça ne vient pas de la primevère

Je ne dis pas que primavera vient de primevère. Le symbole cf. signifie comparez avec, et j'invite juste à mettre en parallèle le mot primavera et le mot primevère, qui ont la même origine.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Greenheart



Inscrit le: 27 Apr 2007
Messages: 220
Lieu: Cannes

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 21:29 Répondre en citant ce message   

J'espère avoir bien compris la question.

En latin, les mots contenant la racine "VIR" correspondent à cette situation :

Le verbe VIREO / ES / RER / VI = Etre vert, verdir, devenir vert, fleurir, florissant, être dans toute sa force, dans tout son éclat.

Printemps = VER, VERIS (neutre) - la saison, et tout ce qu'elle produit : les fleurs, les amours etc.

VERCULUM (VER plus suffixe de réduction) signifie petit printemps, c'est à dire une sorte de caresse (évidemment, l'auteur du dictionnaire ne précise pas laquelle).

Notons que VERGO, IS, ERE, VERSI = incliner, pencher, ployer, basculer... et VERU (US - masculin) est la broche, la pique, le pieu, le barreau.

VERBENA, la branche, le rameau sacré.

VIRIDIS (E) L'adjectif pluriel = Verdoyant, vert, de couleur verte, mais aussi vert, dans la force de l'âge. Fort, frais, jeune, vif... bref, "encore vert".

VIRGA (AE - féminin) est la branche verte, la baguette, la verge... l'auteur du dictionnaire, très père de bonne famille précise la verge pour battre, mais entre nous, j'en doute fortement que la définition s'arrête là. Je passe sur VIRGEUS, VERBER, le bâton, la verge, le fouet.

VIR (VIRI - masculin) est l'homme... viril ("qui a toutes les qualités d'un homme" précise l'auteur du dictionnaire, à vous d'en deviner la liste intégrale, mais je suppose que la verdeur, la vigueur et le fait de manifester sa gloire au printemps doivent faire partie de la liste.

VIRILIS (E, adjectif) - bien sûr, la virilité, la masculinité, la vigueur, le courage.

VIRIPOTENS signifie Nubile.

VIRTUS (UTIS) est la virilité (par extension, la valeur, le courage, la bravoure...

VIRGO (INIS - féminin) désigne la jeune fille et le jeune homme encore vierge, en fleurs donc.

... et je vais m'arrêter là, car je crois que j'ai le compte :

- printemps
- verdure
- jeune
- amours (sexe)
- désir
- vigueur donc vie.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyrillion



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 311
Lieu: Haute-Savoie

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 21:33 Répondre en citant ce message   

Citation:
VIRGA (AE - féminin) est la branche verte, la baguette, la verge... l'auteur du dictionnaire, très père de bonne famille précise la verge pour battre, mais entre nous, j'en doute fortement que la définition s'arrête là.

Certains auteurs latins peu recommandables ont dû faire de vilains jeu de mots avec virgo alors...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Greenheart



Inscrit le: 27 Apr 2007
Messages: 220
Lieu: Cannes

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 21:43 Répondre en citant ce message   

Certains auteurs latins peu recommandables ont dû faire de vilains jeu de mots avec virgo alors...[/quote]

Vu que de toute manière c'est de là d'où viennent les mots :

VERT
VIERGE
VERGE
VIRIL etc.

A mon avis, cela n'a pas du se limiter aux auteurs latins.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Kyrillion



Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 311
Lieu: Haute-Savoie

Messageécrit le Tuesday 01 May 07, 21:47 Répondre en citant ce message   

Certes mais là, les deux mots sont presque homonymes.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Leo



Inscrit le: 23 Jul 2006
Messages: 137

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 10:27 Répondre en citant ce message   

Merci Greenheart, pour cette plongée étymologique. Même si je songeais à des exemples en mandarin, la sémantique comparée est fascinante. Je sais qu'il y a tout de même débat sur la parenté de vir et vireo, qu'en est-il des dernières recherches?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Greenheart



Inscrit le: 27 Apr 2007
Messages: 220
Lieu: Cannes

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 11:53 Répondre en citant ce message   

Je ne suis pas trop les débats.

Je vais peut être faire bondir les puristes, mais VIREO m'a semblé n'être qu'un composé de EO (ALler).
VIR+EO = Devenir vert.

Je précise que je travaille actuellement sur une série de dictionnaires de mots latins (ainsi qu'en japonais) à une racines, puis à deux racines combinées. C'est pour cela que j'avais déjà repéré la relation assez simple entre le printemps, le vert, la vigueur et le désir.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2695
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 12:47 Répondre en citant ce message   

Greenheart a écrit:
… VIREO m'a semblé n'être qu'un composé de EO (Aller).
VIR+EO = Devenir vert.

Attention, uireō ne signifie que « être vert », c'est un verbe d'état, non un factitif : « devenir vert » se dit uirēscō. La différence est la même que dans rubeō « être rouge » / rubēscō « devenir rouge » et le suffixe - des verbes d'état ne saurait être en rapport avec la racine *h₁éi- « aller » (le latin « je vais » repose sur *eyō).

Pour le reste, ta théorie est très séduisante mais elle semble, hélas, indémontrable …
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 13:11 Répondre en citant ce message   

Citation:
Espagnol primavera : prima vera (cf. primevère)

C'est vrai que cette formulation, sans plus de précision, peut induire en erreur. Quand on fait une allusion ou une citation, il vaut mieux préciser quel lien on fait, surtout dans des fils traitant d'étymologie. Simple précaution.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
domanlai



Inscrit le: 13 Sep 2005
Messages: 196
Lieu: Tolosa

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 13:33 Répondre en citant ce message   

Leo a écrit:
chun1 : printemps

et, selon le contexte et les compositions, joyeux, jeune, amour, désir, vie (selon le CEDICT)
Quelqu'un peut-il nous donner des exemples où la polysémie se révèle?
春季 chun1tian1 restreint le sens à printemps


春 a plusieurs sens de base dont : printemps // vie, vitalité
il ne s'agit pas d'un sens unique qui se transforme suivant le contexte mais de plusieurs sens portés par le caractère seul.

青春 jeunesse
妙手回春 l'art de ramener à la vie
春情 inspiration amoureuse
春宫 peintures érotiques



Leo a écrit:

春季 chun1tian1


ce qui est écrit ici est : chun1 ji4
chun1 tian1 s'écrit 春天
(même sens)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10763
Lieu: Lyon

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 14:37 Répondre en citant ce message   

@ Bastian :
Citation:
Il s'agit de la "prima vera stagione", i.e. "première vraie saison", abrégée en "prima vera", contractée parfois en "primavera", voire réduite au simple "prima"

J'ai cherché l'étymologie de l'italien primavera sur les outils donnés par Lexilogos :
http://www.etimo.it/?term=primavera
Je n'ai trouvé nulle part trace de ta version. Quelle est ta source?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
semensat



Inscrit le: 20 Aug 2005
Messages: 868
Lieu: vers Toulouse

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 19:52 Répondre en citant ce message   

En nenets, on dit нара, ou нарэй. Cela désigne en fait la période juste avant la fonte des glaces.
En nganassan, on dit нору, ou норуо, ce dernier terme correspondant au début de mai.

Le caractère chinois représente à la base "le soleil qui fait germer les plantes", ainsi que le montre la plus ancienne forme du caractère :
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Greenheart



Inscrit le: 27 Apr 2007
Messages: 220
Lieu: Cannes

Messageécrit le Wednesday 02 May 07, 20:44 Répondre en citant ce message   

Outis a écrit:
Greenheart a écrit:
… VIREO m'a semblé n'être qu'un composé de EO (Aller).
VIR+EO = Devenir vert.

Attention, uireō ne signifie que « être vert », c'est un verbe d'état, non un factitif : « devenir vert » se dit uirēscō. La différence est la même que dans rubeō « être rouge » / rubēscō « devenir rouge » .

Pour le reste, ta théorie est très séduisante mais elle semble, hélas, indémontrable …

Ma théorie est démontrée fort rationnellement, il me semble.

Que la démonstration soit contestable, c'est possible, mais encore faut-il le démontrer.

***

Ma source est le dictionnaire d'Henri Goelzer (BORDAS).

Selon ce dictionnaire :

VIREO signifie aussi bien "verdoyer" que "verdir" (devenir vert).

VIRESCO signifie "commencer à verdir"

EO signifie "aller, partir vers une destination", c'est à dire passer d'un point à un autre.

ESCO signifie "aller dans le même lieu, se réunir" c'est à dire concentrer en un même point.


Bien sûr, tu peux remettre en cause l'autorité et les sources de Goelzer et de BORDAS.

***


J'en déduis pour ma part que la nuance entre VIREO et VIRESCO est :

VIREO "Je viens à vert" = "je deviens vert" ou "je suis vert" (comme "je viens à Paris" ou "je suis à Paris").
VIRESCO "je concentre le vert" = "du vert apparait partout sur moi" ou "je bourgeonne, les feuilles me poussent, je fleuris"

Comment tu peux admettre sans te troubler VIR+ESCO = VIRESCO
et dans le même temps réfuter catégoriquement VIR+EO = VIREO,
qui suit le même schéma de construction, cela m'étonne un peu, mais lisons plus loin.

***

Avec la réduction de tête à la traduction, on retombe effectivement sur
VIREO "je suis vert"
VIRESCO "je deviens vert.
Comme supprimer les nuances d'un mot ne signifie en rien démontrer
que ce mot ne signifie que ce que l'on prétend, la divergence d'une traduction simplifiée ne me convainct pas.



Citation:
et le suffixe - des verbes d'état ne saurait être en rapport avec la racine *h₁éi- « aller » (le latin « je vais » repose sur *eyō)


Ah bon ? J'ai beaucoup de mal à suivre ce raisonnement.

***

"Vireo" n'est pas un verbe d'état selon Goelzer, mais seulement un verbe intransitif, comme "il pleut" (= la pluie pleut, tombe - une action. Et si "Vireo" était un verbe déponent, une catégorie qui elle affirme l'état, cela se verrait de suite, car il s'écrirait "Vireor", et ce n'est pas le cas.

***

Tu affirmes que le suffixe "eo" de "vireo" (ou de tout verbe en eo) ne saurait être en rapport avec "eo" le verbe aller, et comme argument tu dis que "eo" vient de "eyo".

Mais en quoi "vir-eo" chez les latins n'aurait aucun rapport avec "eo", aller, anciennement écrit "eyo" - sauf que "vir-eo" n'est pas écrit à l'ancienne, il est écrit à l'époque de la forme "eo" aller ?

***

Est-ce que tu réalises qu'à l'époque latine, quand quelqu'un te dit "Romà eo" puis "vireo", tu entends littéralement : "Je Rome vais" et "Je Vert-vais" ? Et ce n'est pas un hasard, c'est un fait.

***

"O" est la marque du sujet première personne en Latin.

"ey" devient vite "e" lorsque on l'enchaîne avec le son "o". Il suffit de le prononcer pour s'en rendre compte.

Comment démontres-tu que "eo" (anciennement selon ta source non citée "eyo") n'a aucun rapport avec -eo (forme ancienne = ?) la fin du verbe "vereo" (forme ancienne = ?).


***

Note bien cependant que je ne souhaite pas recommencer de si tôt une discussion dont les arguments qui se résumeraient à :

1°) "Oui mais les peuples d'avant écrivaient et prononçaient deux mots semblables à une autre époque autrement donc ces deux mots-là qui se prononcent pareil à l'époque latine. "

(ou bien "les pithécanthropes ne concevaient même pas l'idée d'aller ou de verdir alors en aucun cas tes deux mots ne peuvent avoir de parentés, puisque ce sont eux qui ont inventés les premiers mots", ce qui n'est pas mieux comme prémisse, à mon humble avis)

2°) "Donc ces mots latin n'ont aucun rapport entre eux, même si tu fais une liste de tous leurs convergences sonores, sémantiques, scripturales et symboliques pour démontrer la parenté des deux mots. "

3°) "Par contre, j'affirme (sans jamais démontrer aucune convergence ou parenté) que les mots étrangers que j'évoque, et qui convergent encore moins, sont bien en rapport direct avec les mots latins dont il est question et donc que tu as tort."

Si en revanche tu as d'autres arguments en retour, et des sources auxquelles chacun peut se référer, ça m'intéresse.


***


(Si un modo veut bien scinder cette discussion, histoire de ne pas parasiter la discussion sur le Printemps, la verdure et l'amour, merci !)


Dernière édition par Greenheart le Wednesday 02 May 07, 20:47; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008