Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
preux - Le mot du jour - Forum Babel
preux

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Tuesday 10 Jul 07, 18:30 Répondre en citant ce message   

le mot "preux", vaillant, courageux, vient du vieux français "proz", lui-même issu du latin vulgaire "prode", utile, profitable.
Progressivement, ce mot a connu un glissement sémantique vers le sens opposé de "prude", à rapprocher de "prudent".
Il semblerait que le mot "prou", beaucoup, ait la même origine latine.
Enfin, l'anglais "proud", fier, vient également de "preux" par l'anglo-normand.


Dernière édition par max-azerty le Sunday 13 Jan 08, 13:55; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 683
Lieu: Marseille

Messageécrit le Wednesday 18 Jul 07, 9:52 Répondre en citant ce message   

en Français on a "peu ou prou" je pense que le Français prou dans ce cas a le même sens qu'en Occitan c'est à dire "assez" : on dit en Occitan "n'y a prou" = "y en a assez ! y en a marre"

Rien à voir donc avec "preux"
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 18 Jul 07, 10:06 Répondre en citant ce message   

Oc. pron, fr. prou sont tout deux issus de l'adv. lat. prode (> langue médiévale prod, prot). Le sens d'origine est celui de "utile, profitable" (cf. oc. boàn pron vi fague: "que cela vous fasse profit"; je crois qu'on a la même expression en portugais, et on l'a certainement en français classique : La Fontaine dit encore "bon prou vous fasse !", d'après le RHLF), mais évolue parallèlement, à partir du sens adv. de lat. prode, vers un intensif "assez, grandement", qui explique le sens l'adv. occitan ("assez" aux deux sens de "suffisamment" et "grandement").

Dans la même famille française (et médiévale), on a prud'homme et prude. Rappelons que le prud'homme, au Moyen Age, était d'abord un homme valeureux (m.-à-m. "homme preux"), mais que très vite il a désigné un "homme sage", avisé, et reconnu comme un spécialiste dans son domaine. C'est ce sens qui prévaut dans l'expr. "conseil des prud'hommes" forgée au XIXe siècle.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 683
Lieu: Marseille

Messageécrit le Wednesday 18 Jul 07, 10:29 Répondre en citant ce message   

et en Italien Classique on disait " buon pro Vi faccia " ; aujourd'hui on te dira couramment " buon appetitto "; Les Espagnols disent " que aproveche " !
Tout cela est passionnant.........
Au fait, j'ai entendu une chanson Niçoise qui dit " Parpailloun maritedi, Parpailloun moun bel ami, Coume mi mariderai que ieu de linsol noun ai "
La negation " noun ai " est-elle une forme Italianisante ? car en Provençal on dirait " ai gès " ou " ai pas " .........
Fiat lux tuam !!!
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Wednesday 18 Jul 07, 10:39 Répondre en citant ce message   

J'assume le Hors Sujet ! et te réponds...sur la négation du niçois.
L'emploi de non en niçois plutôt que de pas est correct, et a une connotation "littéraire", en tout cas plus formelle que le pas (tout comme en français je ne sais fait plus formel, archaïque et recherché que je sais pas), et je ne crois pas qu'il faille y voir une influence de l'italien. Dans la négation à deux termes non... pas (non...gès, non...minga, non...brica, etc.) de la langue médiévale (bien connue des fr., it. sept., cat.), le seul terme véritablement négatif est le non, pour preuve les négations complexes non...mai ou non...plus "ne... plus", ou l'emploi emphatique non pas ! "pas du tout, pas le moins du monde".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ramon
Animateur


Inscrit le: 13 Jan 2005
Messages: 1375
Lieu: Barcelone, Espagne

Messageécrit le Wednesday 18 Jul 07, 19:15 Répondre en citant ce message   

Rappel

Il y a quelque temps je vous ai parlé de:

Citation:
PROU. Étym. Latin: prodest (3ème pers.sing. prés. ind. PROSUM - être utile, profitable, servir, favoriser)

Curieuse évolution sémantique

Adverbe ou adjectif.
Assez, suffisamment Ex.: Ja has dormit prou, lleva't! (Tu as assez dormi, lève-toi!) / No tinc prou paper per embolicar aquest paquet (Je n'ai pas assez de papier pour envelopper ce paquet)

Adverbe.
Certes! / Bien sûr! (affirmation emphatyque) / Bien Ex.: Que si m'agrada la xocolata, em preguntes? Prou! (Si j'aime le chocolat, tu me demandes? Mais oui, bien sûr! / Prou que ho saps (tu le sais bien) / Prou que ho he dit, però ningú m'ha fet cas (Je l'ai bien dit, mais personne ne m'a écouté)

Interjection.
Assez! Celà suffit Ex.: Prou! / Ja n'hi ha prou! / Prou d'aquest color!

C'est juste ça: Prou per avui! (Celà suffit pour aujourd'hui!)


@ Luc de Provence: Je pense que "prou" est bien à rapprocher de "preux", n'est-ce pas?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Lou caga-blea
Animateur


Inscrit le: 05 Sep 2006
Messages: 515
Lieu: Nissa

Messageécrit le Thursday 19 Jul 07, 10:07 Répondre en citant ce message   

Preux et prou ont la même origine. En revanche, on ne les fait pas dériver de la forme verbale prodest (le passage aux formes nominales serait difficile à justifier), mais de l'adj.n. employé adverbialement prōdĕ "profitable/avec profit" (on doit reconstuire un adj., non attesté *prōdis), qui explique à la fois les emplois adjectivaux (preux, prud'homme...) et les emplois adverbiaux (prou, pron, etc.).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Nina Padilha



Inscrit le: 15 Mar 2006
Messages: 552

Messageécrit le Thursday 19 Jul 07, 12:47 Répondre en citant ce message   

PROU : Cet adverbe qui signifie "beaucoup" ou "assez" et date du XIIIe siècle, vient du nom "prou" qui voulait dire "profit".
Au XVIIe siècle, on disait "avoir prou de quelque chose" pour dire qu'on en avait beaucoup.
Depuis, le mot est tombé en désuétude et n'est plus utilisé que dans notre expression apparue vers 1600, alors qu'un peu avant, on disait "ni peu ni prou" pour dire "ni peu ni beaucoup".

Dixit : Expressio.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Monday 19 Apr 10, 14:43 Répondre en citant ce message   

Jacques a écrit:
Soyez prudent avant de tenter des prouesses !
Si prude est bien un doublet de preux, l’adjectif prudent - mais faux frère - vient quant à lui de prudens, lui-même issu de providentia, « la sagesse qui consiste à prévoir ». (Voir les familles PREMIER et VIDÉO).
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Tuesday 20 Apr 10, 1:16 Répondre en citant ce message   

Alors, l'italien "buon pro vi faccia" est une chose differente.

Italien "pro" = en faveur de (ex. Pro loco = sindicat d'initative en faveur du lieu): du lat. pro.

Par contre, le piémontais "pro" (prononciation: prou) = assez, suffisamment. (Mi n'ài pro për ëncheuj = J'en ai assez pour aujourd'hui!)

Italien "prode"= preux. Pluriel "Prodi" (nom de famille de l'ex président du conseil italien).


Dernière édition par giòrss le Thursday 22 Apr 10, 7:44; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 683
Lieu: Marseille

Messageécrit le Tuesday 20 Apr 10, 7:14 Répondre en citant ce message   

Dans le département de la Haute-Loire les Auvergnats disent " ni a prou " pour dire " çà suffit ". Et çà concorde avec le Piémontais comme l'a écrit Giorss...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
joachim



Inscrit le: 13 Jun 2006
Messages: 219
Lieu: Nord (avesnois)

Messageécrit le Wednesday 21 Apr 10, 14:32 Répondre en citant ce message   

Près de chez moi (Avesnois) se trouve un village qui s'appelle Preux au Bois (à la lisière de la forêt de Mormal). Ce village, auparavant, était un village de bûcherons et aussi de menuisiers/sabotiers.

Je suppose que "Preux" n'a pas la même signification que vaillant, courageux et qu'il dérive plutôt du picard.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Patrick



Inscrit le: 03 Apr 2007
Messages: 599
Lieu: Βέλγιο: Βαλλωνία

Messageécrit le Wednesday 21 Apr 10, 19:08 Répondre en citant ce message   

Est-ce que le mot "preux" dont il est question ci-dessus (Preux au Bois) ne viendrait pas tout simplement de l'adverbe/préposition vieux français "proef" qui signifie "près de" avec les ens suivants : presque, près.

Étymologie : "prode" tiré de prodest.

(cf. Dico d'ancien français, Larousse)

Preux au Bois = près du Bois.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
giòrss



Inscrit le: 02 Aug 2007
Messages: 2782
Lieu: Barge - Piemont

Messageécrit le Thursday 22 Apr 10, 7:33 Répondre en citant ce message   

En piémontais, fé le preus signifie "labourer la terre, en sillonant, pour semer".

Preus (il faut lire comme en français, mais avec le s finale)= sillon, mais seulement dans le jardin ou les vignobles
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8285
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 22 Apr 10, 11:36 Répondre en citant ce message   

Une possibilité quelconque que ce preux-là viennent du latin pratum qui a donné le français pré et le castillan prado ? Le "pré au bois" n'aurait rien de surprenant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Le mot du jour
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008