Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Mots d'origine yiddish en allemand - Forum allemand - Forum Babel
Mots d'origine yiddish en allemand
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum allemand
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
max-azerty



Inscrit le: 11 Jan 2006
Messages: 800
Lieu: arras

Messageécrit le Tuesday 31 Jul 07, 10:29 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Un grand nombre de termes hébreux et yidiches sont passés dans la langue allemande familière, généralement dans les argots citadins. Très souvent ces termes ont d'abord été repris par les criminels dans le Rotwelsch (argot criminel allemand) avant d'entrer dans le vocabulaire plus standard.

Les mots ont été repris tels quels dans certains cas : Meschugge, Reibach (argent)... dans d'autres cas des expressions ont été copiées à l'oreille !
- Hals- und Beinbruch (Casse-toi le cou et la jambe ! - un souhait de bonheur) vient de הצלחה וברכה (Hazlacha uWracha) qui signifie "succès et bénédiction"...

le mot yiddish "schmock" est encore employé dans la communauté juive américaine.
il désigne un individu fat et sot.

en allemand, le mot "Schlemihl" (du yiddish "schlamassel") désigne le malchanceux, celui qui a la poisse.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
acdebombourg



Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 225
Lieu: Viviers du Lac

Messageécrit le Wednesday 01 Aug 07, 15:59 Répondre en citant ce message   

Et "schlam" désigne la boue qui colle au pied....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Thursday 02 Aug 07, 0:36 Répondre en citant ce message   

max a écrit:
en allemand, le mot "Schlemihl" (du yiddish "schlamassel") désigne le malchanceux, celui qui a la poisse.
Schlemiel vient du yiddish shlemil, tandis que le terme donné comme étymologie est probablement le mot yiddish shlimazl (orthographié en anglo-américain comme schlimazel).
Bien que tous deux malchanceux, un schlemiel n'est pas un schlimazel. Le schlemiel est malchanceux a cause de sa maladresse, ou de sa bêtise. Bref, le schlemiel se crée sa propre malchance. Pour le schlimazel, par contre, la malchance est une fatalité à laquelle il ne peut échapper.
Comme dit le proverbe: C'est le schlemiel qui renverse sa soupe sur le schlimazel.
Quand un schlemiel casse un vase, c'est le schlimazel le plus proche qui en tenu responsable.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 02 Aug 07, 9:15 Répondre en citant ce message   

Autant "Schlamassel" est connu en allemand (signifiant fiasco, situation inextricable), autant "Schlemihl" m'est nouveau. Dans quelle région l'emploierait-on ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Morand



Inscrit le: 03 Oct 2005
Messages: 552
Lieu: Zürich, Sundgau, Alsace, Zuid-Holland,

Messageécrit le Thursday 02 Aug 07, 9:30 Répondre en citant ce message   

Schalmassel est égalemment utilisé en alémanique, dans le sens décrit par Charles:

Voir Aussi :

Schmock
Yiddish daitsch
Yiddish et «jiddish»
Meshuge - משוגע (alsacien / yiddish)
Mots anglais américains d'origine yiddish
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
ElieDeLeuze



Inscrit le: 14 Jun 2006
Messages: 1533
Lieu: Allemagne

Messageécrit le Thursday 02 Aug 07, 12:44 Répondre en citant ce message   

Die Mischpocke ou Mischpoche est encore employé pour la famille, souvent die ganze Mischpocke.
Et malochen pour travailler dûr.
D'après ce lien, il y a aussi :
Tacheles, Kaff, Guten Rutsch, koscher, Macke, Mischpocke, Schicker, Großkotz, Schacherer, eingeseift, Tinnef, Reibach, pleite, Abzocker, betucht, Meschugge, kessen, schmust, Schlammassel, Meise,mieser Gauner,Schmiere stehen, ausbaldowert, Schickse, Penne, verkohlen, Miesmacher, herummosern, Zocken, Stuß, Geseire, Zoff, duffte, vermasseln.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Thursday 02 Aug 07, 13:13 Répondre en citant ce message   

Voyez aussi ici :
http://de.wikipedia.org/wiki/Liste_deutscher_W%C3%B6rter_aus_dem_Hebr%C3%A4ischen
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
dubsar
Animateur


Inscrit le: 07 May 2007
Messages: 448
Lieu: Altkirch (F68)

Messageécrit le Wednesday 15 Aug 07, 14:30 Répondre en citant ce message   

Dans mon alsacien habituel je trouve :
bayets, bicoque - de maison : בית (bayit)
beyma, rombière - de grosse tête de bétail : בהמה (béhémah)
mummes argent - de Mammon
tsores soucis - de soucis : צרות (tsotrot)
kaloimes vaurien - de rêves : חלמות (khalomot)
vermache, vendre - de vendre : מכר (makhar)


Dernière édition par dubsar le Thursday 16 Aug 07, 19:25; édité 1 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Charles
Animateur


Inscrit le: 14 Nov 2004
Messages: 2462
Lieu: Düſſeldorf

Messageécrit le Wednesday 15 Aug 07, 15:17 Répondre en citant ce message   

Trouvé sur le site d'un groupe autrichien chantant en jiddisch. Je remarque toutefois qu'ici aussi la transcription en caractères hébreux a été omise...
www.klezmer.at a écrit:
JIDDISCH UND DEUTSCH, EIN AUSTAUSCH

Vielleicht ist es an dieser Stelle angebracht zu erwähnen, dass Jiddisch nicht nur eine "empfangende", also aufnehmende Sprache war, sondern dass sie selbst gewisse Einflüsse auch auf andere Sprachen, wie Deutsch oder Polnisch ausübte (zumindest auf deren Mundarten). Das "Rotwelsch" oder auch die "Gaunersprache", die sich aus dem älteren Jiddisch herleitet, wurde ihr Transporteur. Beispielsweise das Wort "Schmiere stehen": es kommt aus dem Hebräischen "schmira" (Wache - stehen); oder "Pleite" machen (a.d.hebr: plejta = Flucht); "Moos" (a.d.hebr: ma'oth = kleine Münzen); auch "großkotzig" stammt aus dem jidd. "kozn" (a.d.hebr: katzin = Richter/ Fürst); der "gutbetuchte"' stammt aus hebr. 'betuach' (=sicher); "Beisl" aus hebr. "beth" (=Haus); auch das ''Kaff'' kommt aus dem Hebräischen ("kfar" = Dorf); oder "Hals und Beinbruch" das stammt aus dem hebräischen Glückwunsch: "hazlacha" (Erfolg) und "bracha" (Segen). Weitere Beispiele sind "Knast" (Knas, hebr. Strafe), "dufte" (tow, hebr. gut), "Meshugge" (meshugah, hebr. verrückt), "Mischpoche" (hebr. Mischpachah, Familie), "Maloche" (Malacha, hebr. Arbeit, Werk), "eine Macke haben" (Maka, hebr. Schlag)...

source : http://www.klezmer.at/Frejlech-Reden-mehr.htm

Il est peut-être avenu de signaler ici que le jiddisch n'est pas uniquement une langue réceptrice, c'est à dire empruntant, mais qu'elle a exercé une influence sur d'autres langues, comme l'allemand et le polonais 8du moins sur les dialectes). Le Rotwelsch, argot des voleurs, qui dérive d'un jiddisch ancien a servit de véhicule. Par exemple le mot "Schmiere stehen (faire le guet)" provient de l'hébreu "schmira" (être de garde) ; ou "Pleite (faillite)" (de l'hébreu plejta = fuite) ; "Moos (pognon)" (de l'hébreu ma'oth = piecettes) ; également "großkotzig (arrogant)" provient du jiddisch "kozn" (de l'hébreu katzin = juge, prince) ; "gutbetucht (nanti, aisé)" vient de l'hébreu "betuach" (= sûr) ; "Beisl (auberge ?)" de l'hébreu "beth" (= maison) ; même le "Kaff (bled)" vient de l'hébreu ("kfar" = village) ; aussi "Hals und Beinbruch" [...]. D'autres exemples sont "Knast (prison)" (Knas, hébr. punition), "dufte (chouette, cool)" (tow, hébr. bien), "Meschugge" (meschugah, hébr. fou), "Mischposche" (mischpachach, hébr. famille), "Maloche" (Malacha, hébr. travail, tâche), "eine Macke haben (avoir un grain)" (maka, hébr. coup)...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 09 Apr 12, 9:15 Répondre en citant ce message   

Charles a écrit:
Autant "Schlamassel" est connu en allemand (signifiant fiasco, situation inextricable), autant "Schlemihl" m'est nouveau. Dans quelle région l'emploierait-on ?

Pourtant, un certain Adalbert von Chamisso, plus exactement Louis Charles Adélaïde de Chamissot de Boncourt, comte de Chamisso, poète et écrivain de langue allemande du XIXème siècle, connaissait : Peter Schlemihls wundersame Geschichte, l'étrange histoire de Peter Schlemihl ... Le nom choisi pour le héros de ce court récit n'est pas le fruit du hasard...

Possible que le terme ait été introduit en allemand plutôt par la littérature que directement par emprunt au yiddish, mais en Autriche il est connu sans être pour autant d'usage courant. En Allemagne aussi, si j'en crois l'exemple suivant:

Ici, tiré d'un site allemand qui se consacre aux jeux vidéo. Un forumeur donne des conseils au sujet d'un jeu.

Citation:
du triffst irgendwann mal einen Schlemihl, da kannse dein geld und die diamanten loswerden.
3.06.2008 , post 378

= Tu tomberas à un moment sur un Schlemihl et là tu pourras te débarrasser de ton argent et de tes diamants.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2749
Lieu: Paris

Messageécrit le Monday 09 Apr 12, 10:15 Répondre en citant ce message   

Grand succès international de l'époque, immédiatement traduit dans plusieurs langues dont le français.
Selon cette page :
Citation:
Ce mot Schlemihl, qui évoque d'abord la malchance, la guigne, la poisse voire la mise à l'écart et l'exclusion, est devenu la chance de Chamisso à une époque où la perte de l'ombre n'était pas encore un événement sans importance. Schlemihl est d'abord un nom propre biblique (l'histoire de Schlehumihl ben zuri Shadday) qui devient un nom commun dans la tradition humoristique juive (le guignard). En s'en emparant et en lui adjoignant le prénom Peter, Chamisso en fait encore un nom propre mais le succès du livre dans l'Europe de la première moitié du XIXe le transforme une seconde fois en nom commun avec des nuances et des connotations nouvelles Dans son long poème du Romancero Heine emploiera d'ailleurs le terme de Schlemihlitude (Schlemihltum) comme allant de soi, tout en faisant humoristiquement référence à Chamisso et à Hitzig.

Sur l'origine du nom, voir aussi :
Normes culturelles et ...
Dictionnaire des mythes
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Monday 28 May 12, 22:59 Répondre en citant ce message   

Allemand Tacheles dans l'expression Tacheles reden :

Citation:
Eurokrise: Lagarde und Fekter, zwei Frauen reden mit Athen Tacheles
le Standard ( 28.05.2012)

= Crise de l'euro: Lagarde et Fekter, deux femmes disent ses quatre vérités à Athènes.


En allemand, Tacheles reden signifie : parler franchement, dire ses 4 vérités à quelqu'un.
Le terme est emprunté au yiddish: תּכלית = takhles signifie d'abord le but. Par extension, c'est aussi le résultat ou une affaire sérieuse.

Il apparaît dans plusieurs expressions:

1) רעדן תּכלית = redn takhles : c'est là l'expression qui a directement été empruntée par l'allemand. Mais le sens en yiddish est un peu différent. Elle signifie a) parler affaires et b) aller droit au but, parler sans détours

2) קומען צו אַ תּכלית = kumen tsu a takhles = atteindre son but/ toucher au but.

3)...מאַכן אַ תּכלית פֿון = makhn a takhles fun... = gâcher, gaspiller, détruire

4)? װאָס איז דער תּכלית= vos iz der takhles ? expression ironique : littéralement : quel est le but? , correspond à notre " On va où, là? "

5) ס'איז ניט קײן תּכלית = s'iz nit keyn takhles = ça ne mène à rien, c'est une impasse.

Enfin, l'adjectif תּכליתדיק = takhlesdik signifie pratique, efficace , expéditif.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8205
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 08 Jun 12, 9:24 Répondre en citant ce message   

Dubsar a écrit:
Dans mon alsacien habituel je trouve ... tsores soucis - de soucis : צרות (tsotrot)

Voir aussi le MDJ Zores.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
rejsl
Animatrice


Inscrit le: 14 Nov 2007
Messages: 3202
Lieu: Massalia

Messageécrit le Sunday 07 Oct 12, 19:31 Répondre en citant ce message   

Tinnef : terme masculin ou neutre .

Apparaît avec deux acceptions:

1)
Citation:
Sieht von weitem aus wie echt, ist aber nur Tinnef


= De loin, ça a l'air d'être du vrai, mais ce n'est que du toc.

2)
Citation:
MS 1 = erzählt auch heute noch Tinnef!
= MS1 , aujourd'hui encore, tout ce qu'il dit, c'est du pipeau, c'est n'importe quoi.


Désigne une marchandise de peu de valeur, de la camelote et lorsqu'il s'agit de propos, des paroles sans valeur, sans importance, des bêtises

Du yiddish :טינוף, tinef qui signifie : la crasse, les excréments et par extension , de la camelote.

Tinef , adressé à une personne, est alors une insulte et signifie : sale type !

On trouve aussi : טינופֿת , tinoyfes avec les mêmes acceptions.

Comme souvent, je constate que le sens du terme est beaucoup plus fort dans la langue d'origine . On dirait que les termes yiddish subissent un affaiblissement de sens lorsqu'il y a emprunt dans une autre langue...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
José
Animateur


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10761
Lieu: Lyon

Messageécrit le Thursday 18 Oct 12, 9:28 Répondre en citant ce message   

Lire le MDJ nebbish (anglais US / yiddish).

Rejsl a écrit:
Allemand Le terme yiddish, נעבעך = nebekh a également migré vers l'allemand où il devient nebbisch.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum allemand Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3









phpBB (c) 2001-2008