Quai de la Goffe - Les enseignes de Liège en pierre sculptée
Les enseignes de Liège en pierre sculptée




voir plan



Au bout de Neuvice, nous atteignons la Meuse et le quai de la Goffe. Ce fut longtemps le seul port de Liège, d’une très grande importance commerciale. L’expression « alle goffe » du XIVe siècle désigne des trous plus ou moins profonds, dans le cours de la Meuse, près du pont des Arches. Ce quai était bordé de maisons, détruites en 1691 par le bombardement du maréchal Boufflers. Quelques enseignes subsistent à l’entrée du quai.




42. AU FAIR DE CHEVAL 1691 (au n° 1)





La maison d’origine a été démolie en 1900. L’enseigne a été scellée à nouveau dans un mur moderne. Le fer à cheval symbolise la chance. Cet endroit de la ville était réputé pour ses marchands de fer et de clous.




43. ENCLUME –1691 (au n° 3)





Enclume garnie de feuilles de palme. Un marchand de clous en gros y vivait au XVIIe siècle.




44. A LA CORNE DE SERF- 1691 (n° 5)





Une paire de bois de cerf à 12 cors est finement sculptée. La corne de cerf était employée dans l’ancienne pharmacopée, car sa repousse était un symbole de vie. Les officines étaient aussi signalées parfois par un lion pilant dans un mortier, un croissant d’or ou une licorne. La maison a été reconstruite après le bombardement de Boufflers, et l’apothicaire y vivait sans doute antérieurement.




45. AU CANON DOR (n° 7)





Belle représentation d’un canon de gros calibre, sur un affût à roues. Ce modèle était connu pendant tout le XVIIe siècle.
Dès le début du XVIe siècle, les armuriers de Liège jouissent d’une grande réputation pour la perfection de leur travail et la finesse de la décoration des armes. On fabrique des canons de bronze, des bombardes. Le local de la compagnie des bombardiers de Liège se situe au Quai de la Goffe et un canon est installé de longue date , non loin de là.

La rue du Pied du Pont des Arches va nous permettre de passer le fleuve. Au n° 6, une enseigne rapportée sur une maison du XVIIIe siècle :




46. AU JARDIN DES OLIVETTES 1695





On y voit des traces de dorure. La partie centrale a été martelée à la révolution. Elle montrait les Rois Mages.
La maison voisine a repris l’appellation en 1950.





page suivante : Quartier de la cathédrale Saint-Paul




index & contact