Prénoms poitevin-saintongeais



A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y



écrire un prénom français ou poitevin-saintongeais (ou une partie d'un prénom) :





c - Dictionnaire des prénoms poitevins saintongeais
prénom
français
prénom
poitevin-saintongeais
graphie normalisée

prénom
poitevin-saintongeais
autres graphies
prononciationlocalisationremarques
CaenCayénCayin, Cayen, Cayein, Kayen[cayin]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté en tant que nom de famille au XIIIème siècle (issu d'un ansien nom de baptème), écrit Cayen et Kayen, dans le "Terrier du Grand fief d’Aunis".
CandideSandre-[sandre]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Sandre, prononciation locale traditionnelle de Saint-Xandre, nom d'une commune de Charente-Maritime.
CapraisCrapaiCrapais, Crapè[crapè, crapaye]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint. On la retrouve dans "Saint-Crapè" et "Saint Crapaye" prononciations nord girondines traditionnelles de "Saint-Caprais" nom d’une commune de Gironde saintongeaise.
CapraisCrapéreCrapaire, Crapère[crapère]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint. On la retrouve dans "Saint-Crapaire" (1728) forme écrite ancienne du nom d’une chapelle détruite (Saint-Caprais) commune de Mazeuil (Vienne).
CapraisGrapéreGrapaire, Grapère[grapère]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint. On la retrouve dans "Saint-Grapère" (1782) forme écrite ancienne du nom d’une chapelle détruite (Saint-Caprais) commune de Mazeuil (Vienne).
CatherineCatelotCathelot[cat’lo]- Vienne.- MASCULIN. En outre attesté comme prénom, au XVIIème ou XVIIème siècle, dans les registres paroissiaux de la Vienne.
CatherineCatelinCathelin[cat’lin]- Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). En outre attesté comme prénom, au XVIIème ou XVIIème siècle, dans les registres paroissiaux de la Vienne.
CatherineChatelinChathelin[chat’lin]- Vienne.- MASCULIN. En outre attesté comme prénom, au XVIIème ou XVIIème siècle, dans les registres paroissiaux de la Vienne.
CatherineCatelineCatheline, Katheline[kat'line]- Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : bordure d'oïl du Confolentais), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). Attesté comme prénom dès le XIIIème siècle, écrit Katheline, dans un texte d'archives de La Rocheservière, et au XVIIIème, écrit Catheline, dans des documents d'archives de la Charente. Attesté aux XVIIème-XVIIIème en tant que prénom dans les registres paroissiaux de la Vienne. On le retrouve, écrit Ctheline, dans "Deux goulées d'mijheot" (1938 dans Le Subiet puis 1979) oeuvre d'Odette Chapouthier en saintongeais des environs de La Clotte (près de Saint-Agulin : Charente-Maritime), et, toujours écrit Catheline, dans "Me maréraî-ji ? Me maréraî-ji pas ?" (1861) monologue de Burgaud des Marets en saintongeais des environs de Jarnac (Charente).
CatherineCatane-[katane]- Vendée.- FÉMININ.

Devenu nom commun, prenant le sens de "poupée" en Vendée.

CatherineCatarine-[katarine]- Vienne.- FÉMININ. Attesté comme prénom, avant la révolution, dans les registres paroissiaux de la Vienne.
CatherineCatarinéteCatarinète, Catarinette[katarinète], [katarinète]- Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Catarinette, dans "Les contes balzatois" (1877-1878), oeuvre de Jean Condat en saintongeais d'entre Angoulême et Saint-Amant-de-Boixe (Charente).
CatherineCatelinéteCatelinète, Catelinette, Cathelinette[katelinète]- Vienne, Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. On le retrouve dans "La Cathelinette" forme officielle moderne du nom d'un lieu-dit de Saint-Ciers-sur-Gironde (Gironde saintongeaise).
CatherineCatinCathin, Kathin, Katin[katin]- Vendée, Deux-sèvres, Vienne, Charente, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : île de Ré), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. Attesté comme prénom au XVème siècle, écrit Cathin et Kathin, dans "Le compte du receveur de la seigneurie de l'île de Ré", et entre les XIIème et XVème siècles, écrit Katin, dans "Le cartulaire de l'abbaye de Saint-Jean-d'Orbestier" (Vendée). On le retrouve dans la forme officielle moderne du nom de plusieurs hameaux de Charente-Maritime : "Champ de Catin" (Moings), "Le Chaigne à la Catin" (Fenioux), "L'entrée à la Catin" (Verneuil), "L'ouche à Catin" (Gourvillette), "Chez Catin" (Rouffignac).

Devenu nom commun, prenant le sens de "poupée" en Vendée, Deux-sèvres, Vienne, Charente, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : île de Ré), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye). Il a en outre pris le sens de "pansemet au doigt" en Vendée, Deux-sèvres, Vienne, Charente, Charente-Maritime; et celui de "toupie" en Vienne.

CatherineCatine-[katine]- Vendée, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : île de Ré).- FÉMININ. On le retrouve dans "Les Catines", forme officielle moderne du nom d'un hameau de la commune de Romegoux (Charente-Maritime).

Devenu nom commun, prenant le sens de "poupée" en Vendéeen et Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : île de Ré).

CatherineCatinéteCatinète, Catinette[katinète]- Vendée.- FÉMININ.

Devenu nom commun, prenant le sens de "cétoine dorée" (insecte) en Vendée.

CatherineCaclinéteCaclinète, Caclinette[kaclinète]- Vienne.- FÉMININ.

Devenu nom commun, prenant le sens de "cétoine dorée" (insecte) en Vienne.

CatherineCatotCatau[kato]- Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), sud-ouest de l'Indre (parlers poitevins de transition avec le berrichon).- FÉMININ. On le retrouve dans "Chez Catot", forme officielle moderne du nom d'un hameau de la commune d'Orignolles (Charente-Maritime).

Devenu nom commun, prenant le sens de "femme de mauvaise vie" en Charente-Maritime.

CatherineCatochunCatochon[catochon], [catochan]- Vendée.- FÉMININ. On le retrouve, écrit Catochan, dans la chanson "Nichan" (1806) de Jacques-Laurent Paliau, en poitevin des Sables-d'Olonne (vendée).
CatherineCatuche-[katuche]- Vendée, Deux-Sèvres, Vienne.- FÉMININ. Attesté comme prénom, avant la révolution, dans les registres paroissiaux de la Vienne.

Devenu nom commun, prenant le sens de "poupée" en Vendée, et le sens de "femme de mauvaise vie" en Vendée, Deux-sèvres, Vienne.

CatherineCaturine-[katurine]- Vendée.- FÉMININ.

Devenu nom commun, prenant le sens de "femme de mauvaise vie" en Vendée.

CatherineCatiche-[katiche]- Charente-Maritime.- FÉMININ.

Devenu nom commun, prenant le sens de "poupée" en Charente-Maritime.

CatherineChateline-[chat'line]- Vienne.- FÉMININ. Attesté aux XVIIème-XVIIIème en tant que prénom dans les registres paroissiaux de la Vienne.
CécileCicile-[cicile]- Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : bordure d’oïl du Confolentais), Charente (partie linguistiquement saintongeaise), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), - FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). Attesté au XVIIIème, écrit Cicile, dans des documents d’archives de la Charente.
CharlesCharlétCharlet, Charlé[charlé]- Deux-Sèvres, Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Charlet, dans "Me maréraî-ji? Me maréraî-ji pas?" (1861), monolgue de Burgaud des Marets, en saintongeais des environs de Jarnac.
CharlesCharlitunCharliton[charliton], [charlitan]- ?- MASCULIN.
CharlesCharluCharlut[charlu]- Deux-Sèvres- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
CharlotteCharlotunCharloton[charloton], [charlotan]- Vienne.- FÉMININ. Attesté comme pseudonyme dans l’usage oral à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Charloton, dans les "Chansons Joyouses" du recueil en poitevin des environs de Poitiers intitulé "La Gente poitevin’rie" (1572).
ChristopheCristoflleCritoflie, Critof’lle[critoflieu], [cristofieu]- Deux-Sèvres, Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté aux XVIIème et XVIIIème siècles comme prénom, écrit Cristofle et Christophle, dans des documents d’archives de la Charente. On le retrouve dans "Saint-Cristofieu", prononciation traditionnelle de "Saint-Christophe-du-Bois", nom d’une commune des Deu-Sèvres.
ClaraCllaraCliara, Kiara, Quiara[cliara], [kiara]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté comme prénom dans l’usage oral à date récente (XIXème-XXème).
ClarisseCllarisseCliarisse, Quiarisse, Kiarisse[cliarisse], [kiarisse]- Vendée, Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise et zone de transition entre poitevin et saintongeais), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), Sud Loire-Atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Retz).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Kiarisse, dans "Aneut chez d’Autefoués" (1983), oeuvre de Roger Soulard de Tonnay-Boutonne (Charente-Maritime) en parler intermédiaire entre le saintongeais et le poitevin.
ClémenceCllémenceCliémence, Kièmence, Quiémence[cliémance], [kiémance], [cliémonce], [kiémonce]- Deux-Sèvres, vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine: bordure d’oïl du confolentais), Charente (partie linguistiquement saintongeaise), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), Sud-Ouest de l’Indre (parlers poitevins de transition avec le berrichon).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Kiémence, dans "Me maréraî-ji? Me maréraî-ji pas?" (1861), monologue de Burgaud des Marets en saintongeais des environs de Jarnac (Charente); et, écrit Quiémence, dans "Quiémence a la T.S.F." (1937), "Quiémence va voter" (1946), ... oeuvres de Jean et/ou Marguerite Gendre (dits Deguimps) en saintongeais des environs de Guimps (près de Barbezieux en charente).
ClémenceCllamenceCliamence, Kiamence, Quiamence[cliamence], [kiamence], [cliamonce], [kiamonce]- Deux-Sèvres.- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
ClémentCllémentCliément, Kiément, Quiément, Cliémont, Kiémont, Quiémont[cliéman], [kiéman], [cliémon], [kiémon]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
ClémentCllamentCliament, Kiament, Quiament[cliaman], [kiaman], [cliamon], [kiamon]- Deux-Sèvres, Sud Loire-Atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Retz).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
ClémentinCllémentinCliémentin, Kiémentin, Quiémentin[cliémantin], [kiémantin], [cliémontin], [kiémontin]- Deux-Sèvres, Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve dans "Saint-Kiémantin" prononciation traditionnelle de "Saint-Clémentin" nom d’un faubourg de la commune de Civray (Vienne), et dans "Saint-Kiémontin", prononciation traditionnelle de "Saint-Clémentin" nom d’une commune des Deux-Sèvres.
ClémentineCllémentineCliémentine, Kiémentine, Quiémentine[cliémantine], [kiémantine], [cliémontine], [kiémontine]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : Ruffecois), Charente-Martitime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit, Kiémantine, dans "Avant que le temps ne l’emporte : récits en patois poitevin" (1987), oeuvre de Marius Gagnère en poitevin des environs de Villefagnan (Charente poitevine du Ruffécois).
ClotildeCllotideCliotide, Kiotide, Quiotide[cliotide], [kiotide]- Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
CloudCllauCliau, Kiau, Quiau, Cliaud, Kiaud, Quiaud[cliau], [kiau], [tiau]- Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint. On la retrouve dans "Saint-Kiau" prononciation traditionnelle de "Saint-Claud" hameau situé à la limite des communes de La-Chapelle-Mouilière et de Bonneuil-Matours (Vienne), et dans la "fête de la Saint-Kiau" ou "de la Saint-Tiau" de Sommière-du-Clain (Vienne).
ConstantCoutantCoutan[coutan]- Deux-Sèvres, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint. On la retrouve dans "Saint-Coutant" forme officielle moderne du nom de trois communes : en Charente-Maritime, en Charente (en Charente limousine mais à proximité immédiate du domaine poitevin-saintongeais), en Deux-Sèvres. On la retrouve également dans "Chez Coutant", forme officielle moderne du nom de hameaux de plusieurs communes de Charente-Maritime : Gémozac, Migron, Rioux, Saint-Dizant-du-Gua, Saint-Simon-de-Pellouaille.
CyprienCibriénCybrien, Cybrien, Cybryin, Cybeurien, Cybeuryin, Cibrien, Cibryin, Cibeurien, Cibeuryin[cibeuryin]- Vienne.- MASCULIN. On le retrouve dans la prononciation traditionnelle du nom du faubourg "Saint-Cyprien" à Poitiers.
CyriaqueCireCir, Cyr[cir]- Vendée, Deux-Sèvres, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’in saint. On le retrouve dans "Saint-cire", prononciation traditionnelle du nom d’une commune : Saint-Ciers-sur-Gironde (Gironde saintongeaise), et dans la forme officielle du nom de plusieurs autres : Saint-Cyr-la-Lande (Deux-Sèvres), Saint-Cyr-des-Gâts (Vendée), Saint-Cyr-en-Talmondais (Vendée).
CyriaqueCirotCiro, Siro, Sirot[siro]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d’un saint.

Saint légendaire du Poitou, on le retrouve honoré à la pierre (ou tombe) de "saint-Sirot", commune de Sillars (Vienne), mais on ne sait rien de lui.






Prénoms poitevin-saintongeais

Index

Contact :