Prénoms poitevin-saintongeais



A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y



écrire un prénom français ou poitevin-saintongeais (ou une partie d'un prénom) :





g - Dictionnaire des prénoms poitevins saintongeais
prénom
français
prénom
poitevin-saintongeais
graphie normalisée

prénom
poitevin-saintongeais
autres graphies
prononciationlocalisationremarques
G-GrouGroux[grou]- Charente (partie linguistiquement poitevine : Ruffécois).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint (saint Gradulphus). On la retrouve dans Saint-Groux, forme officielle moderne du nom d'une commune de Charente poitevine.

Saint Groux vécut au VIème siècle en Angoumois.

G-JhénérousJénérous, Générous, Généroux, Ghénérous[jhénérou], [jénérou]- Deux-Sèvres.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Généroux, forme officielle moderne du nom d'une commune des Deux-Sèvres.

Saint Généroux se retira au VIème siècle dans le monastère de Saint-Jouin-de-Marnes (Deux-Sèvres) fondé par saint-Jouin. A la mort de ce dernier il le remplaçat, devenant abbé.

G-JhénitourGénitour, Ghénitou, Jénitour[jhénitour], [jénitour]- Sud-ouest de l'Indre.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint.

Saint Génitour, fils d'une riche veuve maure venue se fixer à Tours, aurait fuit cette ville avec trois de ses frères et sa mère, après le massacre de ses cinq autres rères. Il aurait ensuite subit le martyre avec ses frères au Blanc (ville anciennement partagée entre Berry et Poitou).

GabrielGabriàuGabriau, Gabeuriau[gabeuriau], [gabeuriâô], [gabreuriâ]- Vendée, Vienne, Sud-Ouest de l'Indre.- MASCULIN. On le retrouve, écrit Gabriau, comme nom de l'artchange Gabriel, dans "La vritable pregnostication do labourours", texte du recueil "La Gente Poitevin'rie" (1552) en poitevin des environs de Poitiers, et dans un Noël du XVIème siècle, "Le jour est vengu [...] ol est temps de crier Nau", oeuvre en poitevin, vraisemblablement de Jean Daniel dit Maïtre Miton (Mitou) organiste d'Angers. On le retrouve dans "L'étang de Gabriau", nom d'un étang de la Brenne, non loin du Blanc (localité partagée entre Berry et Poitou).
GabrielBeyélBeyel[beuyèl]- Deux-Sèvres.- MASCULIN. On le retrouve dans "François Beyél", prononciation locale du nom de la commune de "françois" en Deux-Sèvres.
GabrielBiyélBiyel[biyèl]- Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GabrielleGabriale-[gabriale]- ?- FÉMININ.
GarnierGarnàeGarné, Garner[garné]- Charente-maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté en tant que nom de famille au XIIIème siècle (issu d'un ancien nom de baptème), écrit Garner, dans le "Terrier du Grand fief d’Aunis".
GauthierGautàeGauté, Gauter[gauté], [gautè], [gautèye],[gautaye], [gautâ]- Vendée, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté au XIIIème siècle, écrit Gauter, comme nom de famille (issu d'un ancien nom de baptème), dans le "Terrier du grand fief d'Aunis". Attesté en outre comme prononciation traditionnelle du nom de famille Gautier ou Gauthier.
GauthierGautéreGautère, Gautere[gôtère]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré).- FÉMININ. Attesté au XIIIème siècle, écrit Gautere, comme matronyme corespondant au nom de famille (issu d'un ancien nom de baptème) "Gauter", dans le "Terrier du grand fief d'Aunis".
GélaseJhelàeJhelè, Jelè, Gelais[jh'lè], [j'lè]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Gelais, forme officielle moderne du nom d'une commune des Deux-Sèvres.

Saint Gelais fut évêque de Poitiers au IVème siècle, deuxième successeur de saint Hilaire.

GenèsJheniGenis, Geni, Gheni, Jeni[jh'ni], [j'ni]- Charente (partie linguistiquement saintongeaise), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Forme régionale du nom d'un saint. Attesté dans Saint-Jh'eni, prononciation locale traditionnelle du nom de la commune de Saint-Genis-de-Saintonge (Charente-Maritime), ainsi que certainement, des communes de Saint-Genis-de-Blanzac (Charente) et Saint-Genis-d'Hiersac(Charente).
GenevièveJhenevéveJhenevève, Jenevève, Ghenevève, Genevève[jhen'vève], [jen'vève]- ?- FÉMININ.
GenevièveJhéneviéveJhéneviève, Jéneviève, Ghéneviève, Géneviève[jhen'viève], [jén'viève]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Ghéneviève, danns "Les Histoires de Jhaquet Mâle" (1931) oeuvre d'Eugène Rougier en poitevin du sud Civraisien (Vienne).
GenevièveJheniéveJheniève, Jeniève, Gheniève, Geniève[jheniéve], [jeniève]- Deux-Sèvres.- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GenevièveViéveViève[viève]- Deux-Sèvres, Charente-maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GenevièveViévotViévo[viévo]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GenevièveVevéteVevète, Vevette[vevète]- ?- FÉMININ.
GeorgesJhorjhétJhorjhet, Jorjet, Jorjé, Jhorjhé[jhorjhé], [jorjé]- Vendée, Deux-Sèvres, Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). Attesté comme prénom au XVème siècle, écrit Georget, dans "Le Compte du receveur de la seigneurie de l'île de Ré", et, toujours comme prénom, entre les XIIème et XVème siècles, écrit Georget, dans le "Cartulaire de l'abbaye de Saint-Jean-d'Orbestier" (Vendée). On le retrouve, écrit Jorget, dans le "Precez de Jorget et de san vesin", texte du recueil "Le Gente Poitevin'rie" (1572) en poitevin des environs de Poitiers.
GérardJhirardGirard, Girart[jhirar], [jirar]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Girart, dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
GermainJharménJharmin, Jarmin[jharmin], [jarmin]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve dans Saint-Jharmin, prononciation locale de Saint-Germain-de-Lusignan, nom d'une commune de Charente-Maritime.
GermainMenotMeno[meno]- Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, et partie linguistique linguistiquement poitevine : île de Ré).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). Attesté comme prénom au XVème siècle, écrit Meno, dans le "Compte du receveur de la seigneurie de l'île de Ré, et au XVIIIème écrit Meneau dans des documents d'archives de la Charente.
GermaineJharméneJharmène, Jharmaine, Jarmène, Jarmaine[jharmène], [jarmène]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Sud-ouest de l'Indre (parler poitevins de transition avec le berrichon).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GertrudeJhartrudeJartrude[jhartrude], [jartrude]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GillesJhilétJhilé, Jhilet, Gilet, Gilét, Gilé[jhilé], [jilé]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULININ. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Gilet, dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
GontierGuntàeGonté, Gonter[gonté]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté au XIIIème siècle, écrit Gauter, comme nom de famille (issu d'un ancien nom de baptème), dans le "Terrier du grand fief d'Aunis".
GrégoireGrgoereGueurgouère[gueurgouère]- Vienne, Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GrégoireGrigoereGrigouère[grigouère]- Deux-Sèvres.- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GuillaumeGllameGuiâme[gliâme], [guiâme], [yâme]- Vienne, Deux-Sèvres.- MASCULIN. On le retrouve dans "lés oumiâmes" prononciation traditionnelle de "Les Hommes-Guillaume", hameau de la commune de Saint-Saviol (vienne), et dans "Pont-Yâme", prononciation locale traditionnelle de "Pont-Guillaume", lieu-dit des Deux-Sèvres.

Un saint Guillaume fut Guillaume X, conte de Poitou et duc d'Aquitaine au XIIème siècle. Père d'Aliénor d'Aquitaine, fils du troubadour (écrivain de langue occitane) Guillaume IX, et grand-père d'un autre troubadour, Richard coeur de Lion (Roi d'Angleterre, Duc d'Aquitaine, et Conte de Poitou). Guillaume X soutint un schisme dont le chef était Pierre de léon. Ensuite, obligé de se racheter, il dut combattre ses anciens alliés, puis fit le pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle où il mourut en 1137. Un autre saint Guillaume fut, au XIIème siècle également, Guillaume Tempier évêque de Poitiers.

GuillaumeGllamétGllamet, Guiamet, Guiamét[gliâmé], [guiâmé], [yâmé]- Vendée.- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Glamet, dans un très vieux Noël poitevin, non daté, et commençant par : "Que dites ve, brgers, / Dau bea fail de Marie."

Un saint Guillaume fut Guillaume X, conte de Poitou et duc d'Aquitaine au XIIème siècle. Père d'Aliénor d'Aquitaine, fils du troubadour (écrivain de langue occitane) Guillaume IX, et grand-père d'un autre troubadour, Richard coeur de Lion (Roi d'Angleterre, Duc d'Aquitaine, et Conte de Poitou). Guillaume X soutint un schisme dont le chef était Pierre de léon. Ensuite, obligé de se racheter, il dut combattre ses anciens alliés, puis fit le pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle où il mourut en 1137. Un autre saint Guillaume fut, au XIIème siècle également, Guillaume Tempier évêque de Poitiers.

GuillaumeGllaumeGuiaume[gliôme), [guiôme], [yôme]- Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).

Un saint Guillaume fut Guillaume X, conte de Poitou et duc d'Aquitaine au XIIème siècle. Père d'Aliénor d'Aquitaine, fils du troubadour (écrivain de langue occitane) Guillaume IX, et grand-père d'un autre troubadour, Richard coeur de Lion (Roi d'Angleterre, Duc d'Aquitaine, et Conte de Poitou). Guillaume X soutint un schisme dont le chef était Pierre de léon. Ensuite, obligé de se racheter, il dut combattre ses anciens alliés, puis fit le pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle où il mourut en 1137. Un autre saint Guillaume fut, au XIIème siècle également, Guillaume Tempier évêque de Poitiers.

GuillaumeGllaumétGuiaumét, Guiaumet, Gllaumet[gliômé], [guiômé], [yômé]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).

Un saint Guillaume fut Guillaume X, conte de Poitou et duc d'Aquitaine au XIIème siècle. Père d'Aliénor d'Aquitaine, fils du troubadour (écrivain de langue occitane) Guillaume IX, et grand-père d'un autre troubadour, Richard coeur de Lion (Roi d'Angleterre, Duc d'Aquitaine, et Conte de Poitou). Guillaume X soutint un schisme dont le chef était Pierre de léon. Ensuite, obligé de se racheter, il dut combattre ses anciens alliés, puis fit le pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle où il mourut en 1137. Un autre saint Guillaume fut, au XIIème siècle également, Guillaume Tempier évêque de Poitiers.

GustaveGhustaveGiustave[giustave]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GustaveGuéstave-[guèstave]- Sud Loire-atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Retz).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le trouve, écrit Guèstave, dans "Chroniques d'un vieux paydret" (1991) oeuvre d'Eloi Guitteny en poitevin du Pays de Retz (sud de la Loire-atlantique).
GustaveTavétTavé, Tavet[tavé]- ?- MASCULIN.
GuyGuiunGuion[guion], [guien], [guian]- Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom, avant la révolution dans les registres paroissiaux de la Vienne, et, écrit Gyon, au XIIIème siècle dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
GuyGuiotGuio[guio]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom, , écrit Guiot, au XIIIème siècle dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
GuyGuitou-[guitou]- Vienne, Charentes (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement santongeaise : Pays Gabaye), Sud ouest de l'Indre (parlers poitevins de transition avec le berrichon).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
GuyGuiouneGuyoune[guioune]- Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté comme prénom avant la révolution dans les registres paroissiaux de la Vienne, et au XVIIème, écrit Guyoune, dans des documents d'archives de la Charente.
GuyGuiounéteGuiounette[guiounète]- Vienne.- FÉMININ. Attesté comme prénom avant la révolution dans les registres paroissiaux de la Vienne.





Prénoms poitevin-saintongeais

Index

Contact :