Prénoms poitevin-saintongeais



A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y



écrire un prénom français ou poitevin-saintongeais (ou une partie d'un prénom) :





r - Dictionnaire des prénoms poitevins saintongeais
prénom
français
prénom
poitevin-saintongeais
graphie normalisée

prénom
poitevin-saintongeais
autres graphies
prononciationlocalisationremarques
RadégondeRagundRagond[ragon]- Deux-Sèvres, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré).- FÉMININ. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Raagon, dans le "Terrier du grand fief d'Aunis". On le retrouve dans Sainte Ragunt-de-Pomer forme écrite ancienne (1260) de sainte-Radegonde-de-Pommiers, nom d'une commune des Deux-Sèvres, dans "Sainte Ragunt" (1309) ou "Sainte Ragond" (141) formes écrites anciennes du nom de l'église sainte Radegonde de Poitiers, dans "Sainte Ragond de Marconnay" forme écrite ancienne (1461) du nom du hameau de Sainte-Radegonde-de-Marconnay (commune du Verger-sur-Dive : Vienne), et dans "Saincte Ragond en gastine" forme écrite ancienne (1393) du nom du hameau de Sainte-Radegonde-en-Gâtine (commune de Chauvigny : Vienne).

Sainte Radégonde naquit près du Rhin au VIème siècle. Emmenée prisonnière par Clotaire, roi de France, elle l'épouse. Elle se sépare du roi en 555 et obtient de devenir religieuse à Saix aux confins du Poitou et de la Touraine. Avant de mourir en 561 le roi lui fait construire un monastère à Poitiers (actuel monastère Sainte Croix) où elle poursuivit sa vie de religieuse. En 587 ele meurt à Poitiers où elle se fait enterrer dans l'actuelle église sainte Radégonde.

RadégondeGundeGonde[gonde]- Vienne.- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème), et de plus avant la révolution, toujours comme prénom, dans les registres paroissiaux de la Vienne.

Sainte Radégonde naquit près du Rhin au VIème siècle. Emmenée prisonnière par Clotaire, roi de France, elle l'épouse. Elle se sépare du roi en 555 et obtient de devenir religieuse à Saix aux confins du Poitou et de la Touraine. Avant de mourir en 561 le roi lui fait construire un monastère à Poitiers (actuel monastère Sainte Croix) où elle poursuivit sa vie de religieuse. En 587 ele meurt à Poitiers où elle se fait enterrer dans l'actuelle église sainte Radégonde.

RadégondeGundilleGondille[gondiye]- Vienne.- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème), et de plus avant la révolution, toujours comme prénom, dans les registres paroissiaux de la Vienne.

Sainte Radégonde naquit près du Rhin au VIème siècle. Emmenée prisonnière par Clotaire, roi de France, elle l'épouse. Elle se sépare du roi en 555 et obtient de devenir religieuse à Saix aux confins du Poitou et de la Touraine. Avant de mourir en 561 le roi lui fait construire un monastère à Poitiers (actuel monastère Sainte Croix) où elle poursuivit sa vie de religieuse. En 587 ele meurt à Poitiers où elle se fait enterrer dans l'actuelle église sainte Radégonde.

RadégondeRagundeRagonde[ragonde]- Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté comme prénom au XVIIème siècle, écrit Ragonde, dans des documents d'archives de la Charente.

Sainte Radégonde naquit près du Rhin au VIème siècle. Emmenée prisonnière par Clotaire, roi de France, elle l'épouse. Elle se sépare du roi en 555 et obtient de devenir religieuse à Saix aux confins du Poitou et de la Touraine. Avant de mourir en 561 le roi lui fait construire un monastère à Poitiers (actuel monastère Sainte Croix) où elle poursuivit sa vie de religieuse. En 587 ele meurt à Poitiers où elle se fait enterrer dans l'actuelle église sainte Radégonde.

RadégondeRegundeRegonde[r'gonde]- Charente (partie linguistiquement poitevine).- FÉMININ. Attesté comme prénom au XVIIème siècle, écrit "la Regonde", dans des documents d'archives de la Charente.

Sainte Radégonde naquit près du Rhin au VIème siècle. Emmenée prisonnière par Clotaire, roi de France, elle l'épouse. Elle se sépare du roi en 555 et obtient de devenir religieuse à Saix aux confins du Poitou et de la Touraine. Avant de mourir en 561 le roi lui fait construire un monastère à Poitiers (actuel monastère Sainte Croix) où elle poursuivit sa vie de religieuse. En 587 ele meurt à Poitiers où elle se fait enterrer dans l'actuelle église sainte Radégonde.

RampnolRanpnouRampnou[ranp'nou]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Rampnou, dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
RaoulRaou-[raou]- Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Raou, dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis", et, écrit Raou, dans un texte d'archive de La Rochelle. De plus on le retrouve au XIIIème siècle dans un nom de lieu, l'umea Raou, dans un texte d'archive de Loudun.
RaoulRaoulétRaoulet, Raoulé[raoulé]- Vendée, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré).- MASCULIN. Attesté en tant que prénom au XVème siècle, écrit Raoulet, dans le "Compte du receveur de la seigneurie de l'île de Ré", et, entre les XIIème et XVèmes siècles, écrit Raoulet, dans le "Cartulaire de l'abbaye de Saint-Jean-d'Orbestier" (Vendée).
RémiRamaiRamé[ramé]- Deux-Sèvres.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Ramé, prononciation locale traditionnelle de Saint-Rémy, nom d'une commune des Deux-Sèvres.
RémiRemouaiRemoué[remoué]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint.
RémiTramaiTramé[tramé]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Tramé, prononciation locale traditionnelle de Sainte-Ramée, nom d'une commune de Charente-Maritime.
RenéRoné-[roné]- Sud Loire-Atlantique (Pays de Retz).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
RenéRenotReno[reno]- ?- MASCULIN.
RenéeRenéteRenète, Renette[renète]- Vienne.- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
RenéeRenote-[renote]- Vienne.- FÉMININ. Attesté comme prénom, avant la révolution, dans les registres paroissiaux de la Vienne.
RigobertRibértRibert, Ribèr[ribèr]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : Aunis).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XIIIème siècle, écrit Ribert, dans le "Terrier du Grand fief d'Aunis".
RigomerRigoumàeRigoumé[rigoumé]- ?- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint.
RigomerRogoumàeRogoumé[rogoumé]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XVIIème siècle, écrit Rogoumé, dans les registres de l'île de Ré.
RobertRobartRobar[robar]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom (et comme prononciation du nom de famille Robert) à date récente (XIXème-XXème).
RoberteRobarte-[robarte]- Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : bordure d'oïl du Confolentais), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintiongeaise), Sud Loire-Atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Retz).- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom (et comme forme féminine du nom de famille Robert) à date récente (XIXème-XXème).

Devenu nom de commun, il est attesté en Deux-Sèvres, Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : bordure d'oïl du Confolentais), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintiongeaise), avec le sens de "mercuriale annuelle" (plante).

RoberteRoubarte-[roubarte]- Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : Ruffécois).- FÉMININ.

Devenu nom de commun, il est attesté en Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : Ruffécois), avec le sens de "mercuriale annuelle" (plante).

RoberteRobarde-[robarde]- Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : Ruffécois), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ.

Devenu nom de commun, il est attesté en Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise, partie linguistiquement poitevine : Ruffécois), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), avec le sens de "mercuriale annuelle" (plante).

RobinRobichéteRobichète, Robichette[robichète]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral à date récente (XIXème-XXème), comme forme féminine (diminutive) du nom de famille Robin.
RobinRobichunRobichon[robichon]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
RobinRobinétRobiné, Robinet[robiné]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral à date récente (XIXème-XXème) comme diminutif du nom de famille Robin.
RobinRobichétRobiché, Robichet[robiné]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral à date récente (XIXème-XXème) comme diminutif du nom de famille Robin.

Attesté en Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), dans l'usage oral, comme nom commun, avec le sens de "roitelet" (l'oiseau).

RobinRobisquétRobisqué, Robisquet[robiské]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN.

Attesté en Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), dans l'usage oral, comme nom commun, avec le sens de "roitelet" (l'oiseau).

RobinRobrichétRobricé, Robrichet, Robrichét', Robrichet'[robriché], [robrichét']- Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN.

Attesté en Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), dans l'usage oral, comme nom commun, avec le sens de "roitelet" (l'oiseau).

RochRo-[ro]- ?- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint.
Rochefort (s'il existait en f.Rochefort-[rochefor]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine :île de Ré).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XXème siècle dans les registres de l'île de Ré.
RomainRoumanRoumans, Roumant[rouman]- Deux-Sèvres, Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Rouman, prononciation locale traditionnelle de Saint-Romain, nom de deux communes de Charente-Maritime (Saint-Romain-de-Beaumont et Saint-Romain-de-Benest), et dans Rouman, prononciation locale traditionnelle de "Romans", nom d'une commune des Deux-Sèvres. On le retrouve également dans Saint-Roumant-des-Champs et Saint-Roumans-lez-Melles, formes écrites anciennes (1704 et 1611) du nom des deux communes des Deux-Sèvres (Saint-Romans-des-Champs et Saint-Romans-lès-Melle).
RomainR'man-[r'man]- Deux-Sèvres.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-R'man, prononciation locale traditionnelle de Saint-Romans-lès-Melle, nom d'une commune des Deux-Sèvres.
RomainRouménRoumin, Roumain[roumin]- Vienne.- MASCULIN. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'un saint. On la retrouve dans Saint-Roumin, prononciation locale traditionnelle de Saint-Romain, nom d'une commune de la Vienne. Roumin est une forme francisée par rapport à Rouman et R'man.
RomaineRoumane-[roumane]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ.

Attesté en Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise) et Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), dans l'usage oral, comme nom commun, avec le sens de "balance romaine".

RosaRousa-[rousa]- Vendée.- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
RosalieRousalie-[rousali]- Charente (partie linguisdtiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), Sud Loire-Atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Reztz).- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Rousalie, dans "Me maréraî-ji? Me maréraî-ji pas?" (1861), monologue de Burgaud des Marets en saintongeais des environs de Jarnac (Charente).
RoseRouse-[rouse]- ?- FÉMININ.

Attesté, dans l'usage oral, comme nom commun, avec le sens de "rose" (la fleur).

RosieRousite-[rousite]- Vendée.- FÉMININ. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).





Prénoms poitevin-saintongeais

Index

Contact :