livre arabe parlé au Caire
Commander le livre
Leçon 17 - L'arabe parlé au Caire - page
L'arabe parlé au Caire


Leçon 17



I- Compréhension


1. *eNTi TaCBANat ?

TaCBAN : fatigué.
De la même racine T-C-B, nous avons rencontré TaCaB (Leçon 12) et MoTCeB (Leçon 14).


2. LeSSah BaDRi CaLa L-FiLM

CaLa : a ici le sens de “pour”.

FiLM, plur. *aFLAM : film.


3. *Eh Ra*Y-aK LaW NeRUḤ eS-SiNeMa ?

Ra*Y : opinión, avis.
*Eh Ra*Y-aK LaW … : que dirais-tu (= quel est ton avis) si


4. CaŠAN NAXoD eT-TaZAKeR

CaŠAN ou CaLaŠAN : pour que (+ conditionnel)

TaZKaRat, plur. TaZAKeR : billet (de cinéma, etc.)


5. SIB-Ni *aḤâḌḌâR NaFS-i

SIB : impératif de SAB, laisser, lâcher.

ḤâḌḌâR : préparer.

NaFS : âme. Suivi du pronom personnel, il équivaut au pronom réfléchi « me, te, se », etc., un peu à la manière de l’anglais self dans myself, etc.


6. *eS-SACat TaMANYat u RoBC

TaMANYat : huit. TAMeN : huitième.


7. LAZeM NeWṢâL eS-SACat TeSCat *eLLa RoBC

TeSCat : neuf. TASeC : neuvième.
II- Composition


À l’aide des sept énoncés ci-dessus et des suivants : MuŠ qaWi – *eS-SACat KAM DeLWaqTi ? – ṬaYYeB – BaSS eSTaCGeLi ŠWaYYat – La*, MuŠ BaDRi WaLa ḤAGat (Leçon 8, énoncé 4) – *aSTaCGeL LEh ? – composer un dialogue entre deux personnes de sexes opposés qui se préparent à aller au cinéma.

(Solution p. 81)
III- Mémorisation


Variante : intervertir les rôles.
IV- Transpositions


1. N’aie pas peur, je te laisserai te préparer.
2. Ne laissez pas la porte de la mosquée ouverte.
3. Tu (fém.) parles sérieusement ? – Bien sûr !
4. Venez demain, nous ouvrirons la coopérative à huit heures.
5. Que dirais-tu si nous faisions le tour du village ? (= si nous tournions le village)
6. Le vendredi à neuf heures, il n’y a pas encore beaucoup de bruit en ville, sauf dans le centre.
7. Et après que tu as eu acheté un billet, on (= ils) t’a laissé visiter l’Université ? – Pas du tout !
8. N’oubliez pas que les Arabes … parlent arabe ! – C’est connu !
9. Si tu habitais à la campagne, tu serais heureuse. – Enfin …
10. Parle-moi ! Un seul mot ! – Je suis fatigué de parler ainsi.
11. Quand irons-nous au marché indigène ? – Jeudi prochain, si Dieu le veut.

(Solution p. 88)
V- Initiation à l’écriture arabe (suite)


1. La lettre ححح (hā) est l’équivalent de la consonne fricative pharyngale sourde que nous avons transcrite Ḥ dans cet ouvrage. Elle est donnée ici sous ses trois graphies selon sa place dans le mot. Vous pouvez maintenant lire les mots suivants :

حال ḤAL - حر ḤaRR - حمد ḤaMD - واحد WAḤeD - حرام ḤaRÂM


2. La lettre ججج (gīm) est l’équivalent de la consonne g (dur) que nous avons transcrite G dans cet ouvrage. Elle est donnée ici sous ses trois graphies selon sa place dans le mot. Vous pouvez maintenant lire le mot suivant :

جمرك GoMRoK


3. La lettre خخخ (khā) est l’équivalent de la consonne fricative vélaire sourde que nous avons transcrite X dans cet ouvrage. Elle est donnée ici sous ses trois graphies selon sa place dans le mot. Vous pouvez maintenant lire les mots suivants :

خير XER - خميس XaMIS


4. Lisez et écrivez :

حال - حر - حمد - واحد - حرام - جمرك - خير - خميس









L'arabe parlé au Caire

par Jean-Claude Rolland

Commander le livre

index & contact - lexique arabe-français