Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les inversions dans certains mots en arabe (métathèse) - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Les inversions dans certains mots en arabe (métathèse)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Wednesday 23 Apr 08, 17:57 Répondre en citant ce message   

J'ai remarqué que certains mots arabes (classique ou dialecte) étaient inversés tout en gardant le même sens, ne sachant pas d'où ce phénomène vient, je m'adresse à vous en espérant des éclaircissements.

En attendant je donne deux exemples, l'un en dialecte et l'autre en classique.

1) En dialecte HaDarî ainsi qu'en dialecte maghrébin (dans toute sa diversité bien entendu), qaddîš est employé pour dire combien. Or, le même mot en bédouin (et bizarrement à Halab aussi) se dit šqâdd (en bédouin se prononce šgâdd) avec une sukûn sur le šîm. Vous remarquerez que la dyslexie n'est pas uniquement consonnantique puisque c'est tout le mot qui est inversé, pas uniquement deux consonnes qui s'interchangent dans un même mot.

2) En classique (comme dans certains dialectes d'ailleurs), le mot Haqq renvoit à une notion de vérité or, quHH (remarquez la Damma qui remplace la fatHa) indique la même notion grossomodo.

J'attends vos hypothèses.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
la creme nta3 la creme



Inscrit le: 26 Apr 2008
Messages: 218
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 26 Apr 08, 18:13 Répondre en citant ce message   

ce phénomene tres fréquent s'appelle "metathèse" et se retrouve meme en français: cabillaud qui vient de bacalhau

Quelques exemples en arabe maghrebin:

sra-yisra--->métathèse de sâr-isîr: se produire,se passer,avoir lieu
n3al-yin3al-->métathèse du verbe arabe "la3ana": Maudire

en Oranais le mot "soleil" se dit "semch"-->metathèse de chams
en Tangerois "poule" se dit "(d)jdâda"-->métathèse de djâja

même si il n'y a pas de regle générale,j'ai remarqué que ces inversements de syllabes ou de lettres résultaient très souvent de sequence de lettres difficiles a prononcer(par exemple "jbed-yijbed":tirer, vient de la racine j-dh-b,suivant la prononciation maghrébine "jbed" se prononce bien plus aisement que "jdheb"

Dans d'autre cas,les inversions se font souvent entre lettres tres proches:
s/ch
j/z
l/n
etc.....
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
mansio



Inscrit le: 19 Feb 2005
Messages: 1127

Messageécrit le Saturday 26 Apr 08, 23:05 Répondre en citant ce message   

la creme nta3 la creme a écrit:
ce phénomene tres fréquent s'appelle "metathèse" et se retrouve meme en français: cabillaud qui vient de bacalhau

Une métathèse bien connue, Mohammad, le nom du Prophète, qui devient Mahomet en français, et une autre peu connue, qui fait passer le 3ayn de la fin du nom hébréo-araméen de Jésus yeshu3a/yeshu3 à son début en arabe 3îsâ.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
iStoiko



Inscrit le: 27 Apr 2008
Messages: 22

Messageécrit le Sunday 27 Apr 08, 1:20 Répondre en citant ce message   

Je pense que les "métathèses" ne répondent pas à la question dans ce cas ci.

En effet, les exemples en arabe dialectal cités par aboukhaldoun sont des phrases et non pas des mots isolés. Je m'explique:
"qaddîs" n'est que la contraction de la phrase "qadd ch'hal?" (aussi grand que combien?) ou "qadd chou?" (aussi grand que quoi?), ce qui nous rapproche de mots classiques tels que "hal" (état) et "quadd" (grandeur, longueur).
Pour ce qui est de "sqadd", c'est juste la phrase qui est inversée, c'est-à-dire "chou qadd?".

Donc, en règle générale, les dialectes présentent la caractéristique principale de ne pas être retranscrit ce qui ne permet pas de délimiter leurs mots. Pourtant, je pense que ce travaille est nécessaire pour pouvoir remonter à leurs origines.

Pour ce qui est de quhh et haqq, on peut dire qu'ils appartiennent au même champ lexical, mais ne sont en aucun cas synonymes ni interchangeables dans une phrase:
haqq veut dire vérité (voir justice) alors que quhh signifierait plutôt originel, vrai, pur (se dit plutôt d'une personne), donc la question ne se pose pas vraiment...
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Luc de Provence



Inscrit le: 11 Jul 2007
Messages: 685
Lieu: Marseille

Messageécrit le Thursday 01 May 08, 11:57 Répondre en citant ce message   

En Arabe Tunisien le verbe maudire لعن se transforme à l'impératif en نعل et l'on profère donc ينعل par contre le mot malédiction reste tel dans la phrase : اللعنة
Je ne citerai pas d'exemples car c'est trop vilain !
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
aboukhaldoun



Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 441
Lieu: Bruxelles/Tripoli (Liban)/Homs (Syrie)

Messageécrit le Thursday 01 May 08, 11:59 Répondre en citant ce message   

Exact Luc, ceci est valable pour tout le Maghreb comme l'a souligné la crème nta3 la crème.
Cette métathèse est une des plus courantes au Maghreb.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
gilou
Animateur


Inscrit le: 02 Jan 2007
Messages: 1530
Lieu: Paris et Rambouillet

Messageécrit le Thursday 01 May 08, 15:58 Répondre en citant ce message   

la creme nta3 la creme a écrit:
ce phénomene tres fréquent s'appelle "metathèse" et se retrouve meme en français: cabillaud qui vient de bacalhau
Un point de détail: c'est l'inverse qui s'est produit:
cabillaud vient du vieux néérlandais cabillaw~cabellauw, et c'est a partir de la forme française (cabillau~cabellau en ancien français, je ne sais quand est apparu le d orthographique final), après métathèse, que se sont crées les formes méditerranéennes: espagnol bacalao, catalan bacallá, portuguais bacalhau, provencal bacalau, italien baccalá, basque bakallao, bakailo, makailo.
[ http://heuijerjans.blogspot.com/2005/12/kabeljauw-vs-bacalhau.html ]
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 11 Dec 12, 12:38 Répondre en citant ce message   

La réponse à la question posée dans le post initial est donnée par Georges Bohas dans son livre Matrices, Étymons, Racines, Leuven-Paris : Peeters, 1997. Il n'y parle pas de métathèse mais de réversibilité.
On peut aussi écouter son séminaire sur le site de Normal Sup, mais il vaut mieux avoir lu le livre avant.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 08 Feb 13, 16:08 Répondre en citant ce message   

mansio a écrit:
Une métathèse bien connue, Mohammad, le nom du Prophète, qui devient Mahomet en français, et une autre peu connue, qui fait passer le 3ayn de la fin du nom hébréo-araméen de Jésus yeshu3a/yeshu3 à son début en arabe 3îsâ.

Effectivement, nous en avons parlé ICI.

Voici quelques autres exemples :

أباشة [ubāša], “ramassis (de gens)”.
أشابة [ušāba], “alliage (de métaux), ramassis (de gens)”

بطّ [baṭṭa], “vider, percer un abcès”.
طبّ [ṭabba], “traiter, soigner, être médecin, traiter avec douceur”.

جورة [ǧūra], “creux, trou”.
وجر [wağr], “caverne, grotte”.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 21 Mar 13, 9:00 Répondre en citant ce message   

Ce que j'ai oublié de dire plus haut, c'est que, pour Bohas, une racine se compose d'un étymon biconsonantique (réversible) et d'un crément mobile. Ainsi un mot se présentant sous la forme ABC peut être théoriquement le résultat de diverses combinaisons ou chaque couple de consonnes est un étymon et la troisième un crément. Bien sûr, toutes les combinaisons théoriques ne sont pas réalisées. Voilà pourquoi on tombe sur des parasynonymes du genre ABC / ACB / BCA / CBA, etc. Bohas fournit des quantités d'exemples complètement probants.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 31 Aug 17, 10:41 Répondre en citant ce message   

Voici qqch qui devrait faire plaisir à certains Babéliens. Je crois avoir déniché aujourd'hui un vrai cas de métathèse :

Au sein de la racine ورد √wrd essentiellement consacrée à la fleur en général et à la rose en particulier, on trouve curieusement le mot وردة warda perte, ruine. Le mot est si isolé à cette place et avec ce sens qu'il est difficile de ne pas le considérer comme la métathèse d'un ودرة *wadra qui n'existe pas, alors qu'il existe bel et bien une racine ودر √wdr dont la forme II a le sens de perdre qqn, le pousser à la ruine. Cette racine a la particularité de n'avoir pas d'autres dérivés que les formes verbales I, II et V.

Je saisis quand même l'occasion pour donner quelques autres racines construites sur l'étymon {d,r} et porteuses de la même charge sémantique :

ردي radiya se perdre, être perdu (chose)
درم darima perdre ses dents
دمر damara perdre, détruire, anéantir
ردم radm décombres d’un édifice démoli qui obstruent le passage
رمد ramada périr par le froidرماد ramād cendre

On aura remarqué que les quatre dernières racines sont homoconsonantiques. Et là, il ne s'agit pas de métathèses.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Thursday 31 Aug 17, 11:19 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
Voici qqch qui devrait faire plaisir à certains Babéliens.
sourire
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Guillaume D



Inscrit le: 12 Oct 2017
Messages: 6
Lieu: Le Havre

Messageécrit le Friday 13 Oct 17, 9:54 Répondre en citant ce message   

Très Intéressant !
La venue sur ce forum me plaît.
Continuez svp !
[sur ce paragraphe, les termes évoqués sont-ils ceux de l'arabe classique ? en connaissez-vous d'autres ?]


Papou JC a écrit:
Voici qqch qui devrait faire plaisir à certains Babéliens. Je crois avoir déniché aujourd'hui un vrai cas de métathèse :

Au sein de la racine ورد √wrd essentiellement consacrée à la fleur en général et à la rose en particulier, on trouve curieusement le mot وردة warda perte, ruine. Le mot est si isolé à cette place et avec ce sens qu'il est difficile de ne pas le considérer comme la métathèse d'un ودرة *wadra qui n'existe pas, alors qu'il existe bel et bien une racine ودر √wdr dont la forme II a le sens de perdre qqn, le pousser à la ruine. Cette racine a la particularité de n'avoir pas d'autres dérivés que les formes verbales I, II et V.

Je saisis quand même l'occasion pour donner quelques autres racines construites sur l'étymon {d,r} et porteuses de la même charge sémantique :

ردي radiya se perdre, être perdu (chose)
درم darima perdre ses dents
دمر damara perdre, détruire, anéantir
ردم radm décombres d’un édifice démoli qui obstruent le passage
رمد ramada périr par le froidرماد ramād cendre

On aura remarqué que les quatre dernières racines sont homoconsonantiques. Et là, il ne s'agit pas de métathèses.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8264
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 13 Oct 17, 10:03 Répondre en citant ce message   

Guillaume D a écrit:
sur ce paragraphe, les termes évoqués sont-ils ceux de l'arabe classique ? en connaissez-vous d'autres ?

Deux fois "oui".
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008