Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
skambha (RV I.34.2) - Cours & Documents - Forum Babel
skambha (RV I.34.2)

Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Outis
Animateur


Inscrit le: 07 Feb 2007
Messages: 2714
Lieu: Nissa

Messageécrit le Saturday 30 Aug 08, 17:03 Répondre en citant ce message   

Ṛg Veda, hymne I.34 (aux Aśvin), śloka 2

त्रय: पवयो मधुवाहने रथे सोमस्य वेनामनु विश्व इद्विदु: ।
त्रय: स्कम्भास: स्कभितास अारभे त्रिर्नक्तं याथस्त्रिर्वश्विना दिवा ।। २ ।।


2ab : trayaḥ pavayo madhuvāhane rathe somasya venām anu viśva id viduḥ |

Sandhi

• °aḥ p° < °as p°
• °o m° < °as m°
• °a i° < °e i°
• °ḥ | < °r |

Vocabulaire

trayas (tri- « trois » m.Nom.Pl.)
pavayas (pavi- « bandage métallique » [véd.] m.Nom.Pl.)
madhu-vāhane (madhu-vāhana- « charriant des douceurs » m.Loc.Sg.)
rathe (ratha- « char » m.Loc.Sg.)

==> Il y a trois bandes de métal à votre char porteur de douceurs ;

somasya (soma- « jus (soma) » m.Gén.Sg.)
venām (venā- « nostalgie, désir » [véd.] f.Acc.Sg.)
anu (préposition « après, le long de, en ce qui concerne » + Acc.)
viśve (viśva- « chacun » m.Nom.Pl.)
id (particule [véd.], ici renforcement affirmatif du précédent)
vidur (VID- « voir, (parf.) savoir » Parf.Act. Pl3)

==> votre désir pour le soma, tout un chacun le connaît.

Grammaire

• les thèmes en -i (ici tri-, pavi-) suivent à peu près la déclinaison athématique (nominatif pluriel en -as) mais, avant les désinences commençant par une voyelle, le thème -i- passe au degré plein -ay- ;
• la désinence de locatif singulier est -i- d'où, pour la déclinaison thématique (ici madhuvāhana-), une contraction a + i > e ;
• la désinence de génitif singulier de la déclinaison thématique (ici soma-) est -asya comme en grec homérique -οιο (d'où par contraction, grec class. -ου), en arménien et en latin archaïque ; ce *-osio est une extension du *-os de la déclinaison athématique, peut-être par agglutination d'un pronom pour éviter la confusion avec un nominatif ;
• la désinence d'accusatif singulier est l'archiphonème -N pour toute les déclinaisons, réalisé -m en sanskrit comme en latin et -n en grec (vocalisé -α après consonne) ;
• la préposition anu suit ici son régime, ce qui est fréquent ;
• le nominatif pluriel des pronoms (ici viśva-) est en -e (< *-oi) ; c'est cette désinence qui a été étendue en grec et en latin au nominatif pluriel de la déclinaison thématique (-οι, -ī) ;
• la désinence de parfait Pl3 est -úr mais, ici, le verbe est atone en tant que verbe de la proposition principale non en début de phrase.

2ab : traya skambhāsa skabhitāsa ārabhe trir naktaṃ yāthas trir v aśvinā divā || 2 ||

Sandhi

• °a sk° < °as sk°
• °a ā° < °as ā°
• °r n° < °s n°
• °ṃ y° < °m y°
• °r v < °s v
• v a° < u a°

Vocabulaire

trayas (tri- « trois » m.Nom.Pl.)
skambhāsas (skambha- « support, pilier » [véd.] m.Nom.Pl.)
skabhitāsas (SKAMBH- « supporter, fixer » [véd.] Part.Parf.Passif m.Nom.Pl.)
ārabhe (ā-RABH- « tenir ferme » Inf.)

==> Trois étais sont fixés pour renforcer ;

tris (adverbe « trois fois »)
naktam (adverbe « de nuit »)
yāthas (YĀ- « aller » Ind.Prés.Act. Du2)
tris (adverbe « trois fois »)
u (copule enclitique « et aussi »)
aśvinā (aśvin- « cavalier, ici les deux dieux protecteurs » m.Voc.Du)
divā (adverbe « de jour »)

==> vous allez trois fois à la nuit, et aussi trois fois avec le jour, ô Aśvin !

Grammaire

• le nominatif pluriel de la déclinaison thématique (ici skambha- et skabhita-) est normalement en -ās (-a- + -as) mais, peut-être pour éviter la confusion avec le nominatif singulier -ās d'un masculin en -ā-, on trouve souvent une double désinence -āsas ;
• le participe parfait passif, le plus souvent formé directement sur la racine par la suffixation -i-ta-, est très couramment utilisé pour former des phrases simples avec un auxiliaire « être » (AS- ou BHŪ-) ; quand celui-ci est au présent, son ellipse produit des phrases nominales ;
• les nombreux infinitifs védiques (une douzaine) sont, figés, d'anciens noms verbaux fléchis ; ici, on a un « infinitif datif » formé directement sur la racine rabh- avec la désinence de datif -e de la conjugaison athématique ;
• de nombreux adverbes sont des emplois figés de substantifs fléchis ; ici naktam est l'ancien accusatif de nákta- « nuit », divā est l'ancien instrumental de dyu- « jour » ; bien qu'ils soient entrés au lexique sous ces formes, je préfère garder dans la traduction la valeur sémantique des cas, direction pour l'accusatif, accompagnement pour l'instrumental ;
• au présent de l'actif, pour toutes les conjugaisons, les désinences de duel sont :
1 : -vas (inusité) ; 2 : -thas ; 3 : -tas ;
• la désinence de duel aux trois cas directs (Nom., Voc., Acc.) est -ā (< *-eh₁) mais le -au du sanskrit classique commence à apparaître (rarement) en védique ;
• ce qui permet de dire que aśvinā est un vocatif, et non le sujet de yāthas, est qu'il est atone (aśvínā serait le nominatif) ;

Interprétation du vers

L'hymne énumère toutes les occurrences dans lesquelles les Aśvin sont liés au nombre trois. On a ici trois de ces occurrences, plus ou moins claires :

- pour la première : les pierres à presser le soma sont cerclées de trois bandes d'or. Or les Aśvin n'ont été admis à boire le soma que par l'intervention de l'ascète Cyavana. Les trois bandes de leur char symbolisent ce désir d'accès à la sociéte divine dont ils étaient exclus en tant que travailleurs (médecins).

- pour la seconde, elle pourrait être une allusion à un mythe inconnu mais on peut aussi penser plus simplement à une référence au fait qu'il faut exactement trois points d'appui pour qu'un objet posé soit parfaitement stable (et donc protégé) et on traduirait alors « trois pieds posés pour tenir stable ».

- la troisième, avec ses précisions temporelles, peut difficilement être mise en rapport avec le triṣavaṇa « triple pressurage » (les trois sacrifices quotidiens de soma, à l'aube, à midi et le soir) qui sera plusieurs fois évoqué dans la suite de l'hymne. En fait, le rapport étroit entre les Aśvin et l'Aurore (Uṣas) est très souvent signalé et celle-ci, dans les hymnes, est quelquefois aussi bien la lumière du soir que celle du matin. Je crois qu'il faille comprendre que la protection des Aśvin est triplement requise lors des changements que sont les deux crépuscules.

Traductions littéraires

Il y a trois bandes de métal à votre char porteur de miel et de lait ;
car votre envie du soma est connue de tous ;

De même qu'il faut reposer sur trois pieds pour être stable,
c'est trois fois à la nuit et trois fois avec le jour que vous sortez, ô Aśvin !


Geldner (~1925) a écrit:
Drei Radreifen sind an eurem Süßigkeit führenden Wagen.
Alle kennen (eure) Sehnsucht nach Soma.
Drei Stützen sind befestigt um sich daran zu halten.
Dreimal des Nachts und dreimal am Tage fahret ihr Aśvin aus.

Griffith (~1890) a écrit:
Three are the fellies in your honey-bearing car, that travels after Soma's loved one, as all know.
Three are the pillars set upon it for support: thrice journey ye by night, O Asvins, thrice by day.

Langlois (~1870) a écrit:
Trois roues soutiennent votre char chargé de doux aliments, quand vous venez près de la bien-aimée de Soma. C'est là un mystère connu de tous.
Sur ce char s'élèvent trois poteaux d'appui. O Aswins, vous venez trois fois la nuit et trois fois le jour.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Cours & Documents
Page 1 sur 1









phpBB (c) 2001-2008